Aller au contenu
bruno

Rapatriement

Recommended Posts

sous entendrais tu que le maroc est sous développé médicalement par rapport à la france ?

:jesuisdehors:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Bonsoir.

Je pars demain à Cassablanca.

Je vais chercher une Japonaise qui présente une embolie pulmonaire massive. Elle en état de choc et sous assistance ventilatoire. A priori son état est grave. Il faut la ramener au Japon.

Départ demain à 15H00 du Bourget. Découcher à Cassablanca. Retour dimanche matin au Bourget. Etant de garde lundi à Chartres, c'est mon collègue d'astreinte à partir de dimanche qui effectuera le trajet Paris CDG - Narita au Japon en civière avec Air France.

Son état étant instable et n'ayant pas de solution thérapeutique satisfaisante à lui proposer localement, il faut de toute façon "l'extraire" du Maroc. Une solution de replie pourrait être de faire un stop de quelques jours dans un hôpital parisien le temps de stabiliser son état afin qu'elle puisse supporter un vol de longue durée entre la France et le Japon.

Voilà:je vous donnerais des infos en rentrant.

Bruno.

Allez pas l'envoyer comme ça sur un vol longue durée comme un Paris Japon..tjs ce pb de pressu...!!!

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sous entendrais tu que le maroc est sous développé médicalement par rapport à la france ?

:jesuisdehors:

Bonsoir.

Non, il y à bien pire que se soit en Afrique de l'ouest ou au maghreb.

Le Maroc est plutôt bien situé médicalement parlant, même si l'hygiène laisse parfois à désirer.

Il manque aussi certaines spécialités médicales très pointues (brulé, chirurgie cardiaque et thoracique lourde et pour le cas qui nous concerne artériographie et embolisation).

En gros et pour faire simple et en généralisant, dès la phase aigue passée et la stabilisation effectuée, on ramène. Dans certains pays, on à malheureusement pas cette possibilité, il faut ramener le patient coute que coute, toute thérapeutique de stabilisation étant impossible! Pensez y avant vos vacances à l'étranger.

Ainsi les DET et autres DPX de la SNCF prennent de gros risques en partant en séminaires au Maroc. Remarque, certains d'entre eux sont en immersion permanente à St Denis. De vrais mercenaires. C'est un minimum de leur offrir une tablette. :Smiley_03::Smiley_17::jesuisdehors:

Modifié par bruno

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez pas l'envoyer comme ça sur un vol longue durée comme un Paris Japon..tjs ce pb de pressu...!!!

Fabrice

Bonsoir Fabrice.

Eh oui, en avion de ligne pas de possibilité d'une altitude zéro.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que le maroc est une des destinations les plus prisées en matière de tourisme médical : chirurgie esthétique low-cost et autres spécialités inabordables en France. Ce ne sont pas les cliniques bien équipées qui manquent, ni les médecins bien formés (certains ont travaillé.... en France), mais peut-être qu'au niveau de la médecine courante publique c'est moins rassurant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que le maroc est une des destinations les plus prisées en matière de tourisme médical : chirurgie esthétique low-cost et autres spécialités inabordables en France. Ce ne sont pas les cliniques bien équipées qui manquent, ni les médecins bien formés (certains ont travaillé.... en France), mais peut-être qu'au niveau de la médecine courante publique c'est moins rassurant.

Bonjour.

Oui c'est vrai, mais mieux vaut ne pas avoir de complications.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Ca y est, je suis rentré. Cela c'est bien passé.

Départ hier après midi du Bourget avec un Lear 45 d'une compagnie allemande (Jetex). A priori aucun avionneur français de disponible. Il parait que c'est la crise!!

Découché au Novotel de Casablanca. Nuit très courte avec un réveil à 2H00 cette nuit pour prise en charge de la patiente qui allait finalement plutôt bien à 3h00. Décollage à 5H00 local et après 2H45 de vol, arrivée au Bourget un peu avant 9H00. "Passage de flambeau" à mon collègue qui continue sur le Japon. Quant à moi retour à la maison à 11H00.

Vous allez être tranquille 3 semaines, car entre l'hôpital et les vacances, les prochains rapatriements seront pour début mars.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pas de pin up a casa ? ça baisse...

Il ne faudrait quand même pas que la vigilance - bien normale - de notre toubib sur les jolies filles en vienne à minimiser la réalité médicale de ces récits ?

D'ailleurs Bruno je vais casser l'ambiance "girls" mais c'est quoi exactement une "embolisation" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je crois que c'est cela

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

les recits de bruno sont intéressants et montre bien les drames qui peuvent se jouer et qui peuvent être éviter...un peu d’ambiance "corps de garde , carabin" est nécessaire pour contrebalancer la dureté de ce boulot je crois

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne faudrait quand même pas que la vigilance - bien normale - de notre toubib sur les jolies filles en vienne à minimiser la réalité médicale de ces récits ?

D'ailleurs Bruno je vais casser l'ambiance "girls" mais c'est quoi exactement une "embolisation" ?

Bonsoir Assouan.

Une embolisation est une technique médicale consistant à arréter un saignement d'une artère ou d'une veine par l'intérieur en passant un cathéter, sans avoir recours à la chirurgie (sans ouvrir le corps).

Cette technique est utilisé préférentiellement en neurochirurgie et pour les saignements du post partum (post accouchement).

Cette technique fait partie d'une spécialité de la radiologie assez récente (une dizaine d'année) dénommée la radiologie interventionnelle. Elle est pratiquée dans quelques services spécialisés de CHU (d'où pour nous en SMUR des transferts parfois un peu "casse gueule").

Mais cette technique permet de sauver des vies de patients qui étaient jusqu'au développement de cette spécialité malheureusement non accessible à la chirurgie conventionnelle.

En espérant avoir pu t'éclairer sans terme médicaux complexes.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pas de pin up a casa ? ça baisse...

Non elles étaient toutes réquisitionnées à Lille pour le procès dit du Carlton. :Smiley_40:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non elles étaient toutes réquisitionnées à Lille pour le procès dit du Carlton. :Smiley_40:

en marge des rapatriements,supplément science et médecine du monde daté du 11 ,2 pages intérieures + la couverture dont voici un extrait (je l’ai peut être un peu trop réduite pour la lisibilité) ?

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en marge des rapatriements,supplément science et médecine du monde daté du 11 ,2 pages intérieures + la couverture dont voici un extrait (je l’ai peut être un peu trop réduite pour la lisibilité) ?

attachicon.gif

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Ah toute ma jeunesse avec les "tonus" sortes de fètes organisées par les internes avec le renfort des écoles d'infirmières!!!

Pour la décoration, je soumettrais bien l'idée à GP, de la création d'une filiale roumaine ou polonaise de droit privée appelée ID Déco visant à égayer les gares avec ces fresques monumentales, voir même vos diverses UP, résidences et autres locaux ainsi que pourquoi pas vos foyers ORFEA. :Smiley_40::jesuisdehors:

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je ne sais pas s'ils ont fait exprès de mettre une fresque de l’hôpital st Louis mais a une époque il me semble que st louis était spécialisé dans les MST......mais la nous sommes Hs en abordant la santé publique..

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Allez hop.. encore un article affriolant dans cette néo vague de pudibondrie....

Ils ont capté une part du lectorat avec ce théme qui depuis quelques années devient recurrent " Mon Dieu, quelle debauche..."

Ils en viendraient presque à comprendre que certains prennent des armes pour remettre "bon ordre" aux choses...

L'appel du Dr Pelloux est plus qu'urgent à relayer....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Allez hop.. encore un article affriolant dans cette néo vague de pudibondrie....

Ils ont capté une part du lectorat avec ce théme qui depuis quelques années devient recurrent " Mon Dieu, quelle debauche..."

Ils en viendraient presque à comprendre que certains prennent des armes pour remettre "bon ordre" aux choses...

L'appel du Dr Pelloux est plus qu'urgent à relayer....

Fabrice

lectorat, c'est electorat sans le e........

je dis ça....

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On part d'un sujet plutôt sympa où Bruno nous raconte ses rapatriements, on dérape de temps à autre sur les jolies filles qu'il lui arrive de croiser, on enchaîne sur les fresques salaces des salles de garde et il semble que l'on va foncer sur la "caste de la médecine" :

peut-on envisager de ne pas trop s'égarer ou d'ouvrir des sujets spécifiques si vraiment c'est vital comme débat ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour a tous et a toutes.

Je suis actuellement a Boston.

Tout a commence pour moi par un coup de téléphone mardi soir. Il faut aller au Koweit prendre en charge un gamin de 6 ans qui présente une tumeur cérébrale.

Il a été opère il y a 15 jours environ et a eu des séances de radiothérapie et de chimiothérapie. Malheureusement il a fait des complications du a la chimiothérapie, a savoir une aplasie (manque de globules blancs) et un état de choc.

Au départ on a pas trop d'info car on a pas pu avoir un contact médical au Koweit. En effet c'est une mission qui nous est sous traite par une compagnie d'assistance koweitienne dont le seul actionnaire est l'état koweitien. Normalement, il assure leur transport, mais leur avion est en maintenance jusqu'a samedi. Il nous sous traite parfois des dossiers médicaux un peu complexe pour leurs patients au départ de l'Europe.

Bref, on ne sait pas exactement dans quel état est le gamin. Il y aura peut être nécessite d'une altitude 0 si le gamin a une valve intracrânienne.

Donc décollage mercredi a 12H30 du Bourget en Falcon 50. Vol direct de 6H00 et arrivée dans la soirée a Koweit City. Découché a l'hôtel Movenpick. "Petit problème", il n'y a plus de chambre standard, on sera donc loge, avec les pilotes pour le même prix (150 dollars) dans 4 suites avec sauna et jacoussi!

Jeudi matin "livraison" du jeune patient sur le tarmac. En fait et pour une fois, on est agréablement surpris car son état est stabilisé. Il est conscient et va plutôt bien. Ayant subis une intervention cérébrale et la totalité de la tumeur n'ayant pu être extraite, il est a haut risque de faire ce que l'on appelle un état de mal épileptique. En conséquence on se prépare tout le matériel pour une anesthésie générale et une intubation en cours de vol, au cas ou. Bien entendu les 2 parents voyagent avec nous.

Le papa est un emir et est tres accessible et sympa. On a parle géopolitique durant le vol. Ils ont bien conscience de la fin de la manne des pétrodollars a moyen a terme et se diversifient et investissent de manière massive en particulier en France mais de manière plus discrète et moins médiatique que son voisin Qatari.

Bref le vol vers Boston s'est bien passe. on a fait 2 stops a Bucarest et en Islande. Petite anecdote, on arrive en Island sous un beau soleil mais moins 10 degré. Avec le pilote on va aux toilettes et lui paye le plein de kérosène (8000 litres). Au moment de regagner l'avion et en a peine 5 minutes c'est le blizzard avec une méga tempête de neige. Cela a durer 10 minutes, et puis de nouveau un beau soleil. L'avion est plein de givre et la piste enneigé. On a penser être bloqué de longues heures. Que nenni. En 10 minutes l'avion était dégivrer au glycol et la piste déneiger par une armada de chasse neige! Pareil événement en France et c'était la une de Pernod et tout trafic bloqué pendant plusieurs jours, et bien sur la faute aux cheminots! nonmais

Finalement, le petit patient est arrive a bon port a Boston.

Le niveau médical au Koweit est excellent mais pour ce cas il fallait une prise en charge hyperspecialise dans uns service d'oncologie pédiatrique et Boston est reconnu pour être a la pointe.

Découché a l'hôtel Hilton de l'aeroport. Apres un bonne nuit de sommeil , nos opérations m'informe qu'on ne vas pas rentrer a vide sur Paris. Il faut prendre en charge a Boston, toujours pour nos collègues Koweitien, un patient de 67 ans (un expatrie Koweitien) en choc septique suite a une ischémie mésentérique (ischémie du tube digestif). Il est tracheotomise et ventile. C'est un malade lourd et potentiellement instable. On le ramène au Bourget samedi, ou on fera un bord a bord avec l'avion des Koweitien qui sera de nouveau opérationnel. Ils assurerons la seconde partie du vol et le retour du patient au Koweit.

Je vous donnerais des nouvelles après mon retour.

La semaine prochaine, gardes a l'hôpital et celle d'après, de nouveau en astreinte rapatriement.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Le retour sur Paris s'est bien passé. Patient somme toute stable. Vol de nuit de 6H15. Arrivée au Bourget à 9H00 samedi matin et passage de "flambeau" aux collègues koweitiens.

Pousuite des rapatriements la semaine prochaine.

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à toutes et à tous.

 

Semaine chargée en rapatriements. Histoires de pompiers et de gendarmes belges dont les vacances au ski se sont mal terminées.

Tout commence mardi matin par un appel. Décollage à 13h05 de Roissy pour Munich.

Il s'agit d'aller chercher un officier de sapeur pompiers belge de 45 ans qui présente une colique néphrétique qui faisait du ski dans une petite station autrichienne du Tyrol aux confins de l'Autriche près de la frontière allemande. Il est hospitalisé dans un petit hôpital local. L'indication d'un transfert médicalisé est posé sur le fait que le patient est algique et sur la découverte au scanner d'une masse suspecte au niveau de l'urètre. Il y a de plus un risque (minime) qu'il se mette en globe vésical et en insuffisance rénale.

Donc décollage de Roissy mardi à 13h05. Une heure de vol jusqu'à Munich.Transfert en taxi (réservé par nos opérations) jusqu'à l'hôpital autrichien après 2h00 de route. Prise en charge du patient et après encore 2H00 de taxi arrivée vers 19h00 à Innsbruck où on dort avec le patient à l'hôtel Hilton. Initialement on devaient prendre un vol entre Innsbruck et Bruxelles le lendemain, mais ce vol est complet. Donc le mecredi départ à 10H30 de l'hôtel toujours en taxi, direction Munich puis décollage à 15H00 vers Bruxelles où nous arrivons à 16H15. Transfert en taxi vers l'hôpital de Namur où je dépose le patient. Pendant sa prise en charge il a nécessité l'injection de morphine.

Retour pour moi vers la gare de Bruxelles Midi où je rate de peu le Thalys de 18H37. Je prendrais le suivant à 19H13. Durant le trajet la régulation m'informe d'une nouvelle mission pour le lendemain jeudi avec décollage à 10H00 en avion sanitaire du Bourget. Je suis de retour à mon domicile un peu après 22h00.

 

Donc le lendemain décollage à 10H00 en Cesna Citation. 50 minutes de vol jusqu'à Grenoble.

Il s'agit cette fois d'aller chercher une gendarme belge de 32 ans qui à fait une méchante chute à ski le 12 mars. Elle faisait du hors piste avec son mari lui aussi gendarme et à fait une chute de 30 mètres environ d'une barre rocheuse. Elle est fracassée et dans le coma. Elle héliportée par le PGHM sur le CHU de Grenoble. Son mari est indemne.

Bilan des courses: traumatisme cranien grave avec oedème cérébral et coma; fracture ouverte déplacée du fémur droit; fractures costales droites multiples avec hémopneumothorax droit ayant nécessité un drainage en urgence; fracture du rachis dorsal instable sans atteinte de la moelle épinière.

Elle à été opérée de son fémur et de son rachis. L'oedème cérébral à régressé. Elle est maintenant rapatriable après une semaine de réa. C'est une patiente lourde mais son état est stabilisé. Je suis avec une jeune infirmière dont le mari est remiseur dégareur à Mitry Mory. Le hasard fait bien les choses parfois! Force est de constater que les cheminots ont vraiment bon goût.:nurse: Une de vol entre Grenoble et Liège où l'on dépose la patiente en réanimation à l'hôpital de la Citadelle. Retour sur Paris et pour moi retour à mon domicile jeudi soir à 20h00.

 

Prochains rapatriements dans 3 semaines.

 

Bruno.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le cas de la colique néphrétique, je ne situe pas bien l'intérêt d'organiser un tel remue-ménage, et de retarder la prise en charge du patient pour une lithiase menant éventuellement à une lithotripsie. Innsbrück ce n'est pas réputé pour être un village du tiers-monde, j'aurais même tendance à croire qu'ils sont plus richement dotés qu'un hopital royal en belgique. Vu le prix qu'a du couter le rapatriement, ça ne doit pas être non plus une question de fric. Est-ce pour une raison plus "administrative", si le patient fait partie d'un service sensible par exemple ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le cas de la colique néphrétique, je ne situe pas bien l'intérêt d'organiser un tel remue-ménage, et de retarder la prise en charge du patient pour une lithiase menant éventuellement à une lithotripsie.

​Tu es aussi docteur pour donner un tel avis ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×