Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Procédures pour conducteur lors chocs personnes/animaux


Messages recommandés

Bonjour les conducteurs :Smiley_15:

Alors voilà, je me pose des questions sur les procédures lorsqu'on heurte un animal ou une personne. (j'ai lu quelques posts sur des accidents, mais ça ne doit pas être donné à tout le monde d'aller récupérer quelqu'un sous un train).

+ On arrive à reconduire après (si c'est arrivé à certains) ??

Modifié par masterxela
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour les conducteurs controleursncf

Alors voilà, je me pose des questions sur les procédures lorsqu'on heurte un animal ou une personne. (j'ai lu quelques posts sur des accidents, mais ça ne doit pas être donné à tout le monde d'aller récupérer quelqu'un sous un train).

Tout d'abord , le choc avec un animal ou une personne est différente.Pour les bestioles , à part , les éventuels soucis techniques , de retards etc....Il n'y a pas à en faire un fromage plus que cela .Au contraire , si c'est un sanglier , et qu' Obélix est dans le train, tu fais un heureux .

Si c'est une personne , on parle de vie humaine , donc normalement d'humanité .Là , chacun est différent ;

Mais , il est préconisé de demander d'être relever par un autre conducteur .Et ensuite , de consulter le médecin pour qu'il prescrive qlq jours d'ârrêt .Car , ce n'est pas tjrs sur le coup de l'accident que les difficultés apparaissent , c'est plutôt dans les jours qui suivent .On revoit les images parfois pendant plusieurs jours .Ou parfois une période sans rien et ça revient après qlq semaines .Personne ne se ressemble .

Il est préférable de ne pas trop attendre pour repasser à l'endroit où l'accident s'est déroulé ;

Modifié par MarcM
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le heurt avec un animal provoque une pagaille identique à un incident de personne. Je me souviens lors d'un heurt de mon train avec un cerf entre Evreux et Bueil, belle pagaille dans les 2 sens de circulation. Mon train est arrivé avec 45 minutes de retard. Et arrivé à Mantes, nous avons du changer de rame, la machine ayant aux dires des agents SNCF été endommagé.

Lechat78

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le heurt avec un animal provoque une pagaille identique à un incident de personne. Je me souviens lors d'un heurt de mon train avec un cerf entre Evreux et Bueil, belle pagaille dans les 2 sens de circulation. Mon train est arrivé avec 45 minutes de retard. Et arrivé à Mantes, nous avons du changer de rame, la machine ayant aux dires des agents SNCF été endommagé.

Lechat78

Ce n'est pas vrai : dans ton cas (exceptionnel), c'est la casse du matériel qui a entraîné des perturbations. Mais sinon, aucune intervention extérieure. Alors que pour l'accident de personnes, il faut attendre la venue des différentes astreintes, des secours, des forces de l'ordre, d'un OPJ et éventuellement des pompes funèbres.

Et pour tout ça, un accident de personnes, c'est environ 2 heures d'immobilisation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas vrai : dans ton cas (exceptionnel), c'est la casse du matériel qui a entraîné des perturbations. Mais sinon, aucune intervention extérieure. Alors que pour l'accident de personnes, il faut attendre la venue des différentes astreintes, des secours, des forces de l'ordre, d'un OPJ et éventuellement des pompes funèbres.

Et pour tout ça, un accident de personnes, c'est environ 2 heures d'immobilisation.

Quel philosophe a cherché la différence entre l'animalité et l'humanité ? !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a quelques semaines une vache tombée sur la voie, blessée, a bloquée le trafic pendant 3 heures entre Redon et Rennes. La procédure de l'infra veut qu'on attende le vétérinaire pour l'euthanasier. Le problème avec un animal, c'est quand il est vivant et non quand il est mort (sauf dégâts biensûr).

Quant aux accident de personnes, je n'en ai jamais vécu, mais je pense qu'il faut en parler autour de soi ou au psy sncf pour évacuer le plus rapidement possible. Je crois que très peu de mécano ont arrêté la route à cause de ça. J'en connaît quelques dizaines à qui s'est arrivé (bretagne oblige) et aucun n'a arrêté.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a quelques semaines une vache tombée sur la voie, blessée, a bloquée le trafic pendant 3 heures entre Redon et Rennes. La procédure de l'infra veut qu'on attende le vétérinaire pour l'euthanasier. Le problème avec un animal, c'est quand il est vivant et non quand il est mort (sauf dégâts biensûr).

Quant aux accident de personnes, je n'en ai jamais vécu, mais je pense qu'il faut en parler autour de soi ou au psy sncf pour évacuer le plus rapidement possible. Je crois que très peu de mécano ont arrêté la route à cause de ça. J'en connaît quelques dizaines à qui s'est arrivé (bretagne oblige) et aucun n'a arrêté.

C'est pas une procédure infra que d'attende un véto. La procédure de l'Infra c'est soit il est vivant on est en divagation de bestiaux (animal d'élevage au moins de la taille d'un mouton), soit il est mort et du coup on a un obstacle, les trains sont arrêtés. Ensuite les personnes compétentes pour l'"obstacle" en question sont avisées.

Pourquoi Bretagne oblige?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un conducteur doit de préparer psychologiquement a avoir un jour ou l'autre un accident de personne. c'est ce que j'ai fait, je pense qu'un suicide ne me touchera pas, enfin ça dépendra aussi des circonstances par contre un accident (une personne tombe d'un quai au passage d'un train) le cas est different

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un conducteur doit de préparer psychologiquement a avoir un jour ou l'autre un accident de personne. c'est ce que j'ai fait, je pense qu'un suicide ne me touchera pas, enfin ça dépendra aussi des circonstances par contre un accident (une personne tombe d'un quai au passage d'un train) le cas est different

De quelle manière t'es-tu préparé à ceci?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

HS ON.

On y est préparé lors de la formation. Actions à faire sifflet, urgence, protection etc. etc.

Ensuite en cabine on se forge à l'idée que cela peut arriver à tout moment, et là c'est gros cri en cabine pour masquer le bruit, tourner la tête et surtout on en parle entre nous même et surtout sur le ton de l'humour ça dédramatise à priori...

HS OFF.

Modifié par devil
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

HS ON.

On y est préparé lors de la formation. Actions à faire sifflet, urgence, protection etc. etc.

Ensuite en cabine on se forge à l'idée que cela peut arriver à tout moment, et là c'est gros cri en cabine pour masquer le bruit, tourner la tête et surtout on en parle entre nous même et surtout sur le ton de l'humour ça dédramatise à priori...

HS OFF.

J'irai plus loin en disant que l'on sait que l'on ne pourra pas, en marche normale et dans la majorité des cas, arrêter le train dans la partie de voie visible. Donc psychologiquement on a une petite préparation de par cette conception des choses.

Pour ce qui est d'en parler, chacun vit cet évènement à sa façon, mais je pense que ça fait du bien de "vider son sac", de manière humoristique ou non.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

HS ON.

On y est préparé lors de la formation. Actions à faire sifflet, urgence, protection etc. etc.

Ensuite en cabine on se forge à l'idée que cela peut arriver à tout moment, et là c'est gros cri en cabine pour masquer le bruit, tourner la tête et surtout on en parle entre nous même et surtout sur le ton de l'humour ça dédramatise à priori...

HS OFF.

On entend souvent des collègues dire que le plus impressionnant, et le plus difficile à évacuer de sa mémoire, c'est le bruit. Donc ça parait très bête comme petit truc, mais je prends mdrmdr. Bon, on ne sait jamais comment on réagira sur le moment, mais y penser, c'est déjà s'y préparer.

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bon, je me lance...

Il y en a, ils sont pas vernis, j'ai 6 accidents de personnes et 3 accidents de PN (pas tous mortels) à mon "actif".

Chacun a sa façon de réagir, personnellement, je ne m'y habitue pas et même, je redoute de plus en plus. Dans chacun des accidents, les moments resteront à jamais dans ma mémoire avec une précision étonnante. Les images restent et resteront toujours, il faut se faire une raison.

Pourtant, dans ces moments-là, tu assures; parce que tu dois le faire et que tu te raccroches à ça ! Professionnel !

Après, le moment de bourre passé, tu retombes un peu.

Mais quand je lis qu'il faut rester détaché, la tête froide... Mon dernier accident de PN, j'ai tapé à 23 km/h, c'étais la nuit, quand j'ai allumé dans la voiture avec ma lampe, il y avait le conducteur et 3 jeunes de l'âge de ma fille (13 ans) qui étaient gravement blessés, tu peux te blinder tout ce que tu veux; il y en avait un, dans l'amas de tôle, on voyait sa main trembler mais on savait pas s'il avait sa tête !

Le mec de manoeuvre qui était avec moi, il est parti en courant, je l'ai jamais revu; et moi, malgré qu'ils soient tous vivant ça a été l'accident le plus difficile à digérer, à cause de l'âge des passagers.

Je sais par expérience que le sujet suscite de la curiosité. Quand ça vient de se passer, ou entre mecs qui l'ont déjà vécu, tu en parles aisément, mais avec les autres tu as l'impression de radoter alors tu te tais.

Voilà, j'en parlerai plus.

Modifié par patrak30
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sacré témoignage... Je n'ai rien à rajouté...

Ce sentiment de radoter... Pour ma part, par respect du collègue à qui s'est arrivé, j'écoute toujours. Même si en fait je ne sais pas bien de quoi on parle, j'ai aussi mon expérience et ai eu chaud (même très chaud)au fesses plusieurs fois (quasi accident). Je sais donc que cela fait du bien, faut que cela sorte et la verbalisation est un bon moyen d'y parvenir. J'aimerais si les cas venaient à s'avérer plus délicats que l'on m'écoute et cela même si je venais à radoter un peu...

Mais peut être que l'on a tendance dans ces cas à tout garder pour soi...

Rester en cabine ou pas après les premiers mesures d'urgence et attendre les secours...

Chacun apportera sa réponse en fonction de ses capacités d'encaissement, personnellement je crois que je resterai au "chaud"...

Modifié par devil
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'après ce que j"ai lu, l'accident de personne est maintenant reconnu comme accident de travail pour les conducteurs qui y sont confrontés.

L'aide d'un psychologue est d'un grand secours pour éviter de développer des troubles ensuite.

Même si on se croit costaud, ça laisse des traces.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour les conducteurs revoltages

Alors voilà, je me pose des questions sur les procédures lorsqu'on heurte un animal ou une personne. (j'ai lu quelques posts sur des accidents, mais ça ne doit pas être donné à tout le monde d'aller récupérer quelqu'un sous un train).

+ On arrive à reconduire après (si c'est arrivé à certains) ??

je ne sais pas si la relève est obligatoire lors d'un accident de personne . mon exemple est un déraillement en 1993 à baillargues dans l'hérault . un train qui devait rentrer en IPCS avec RR60 à "loupé " le ralent. il a deraillé sur l'aiguille à 140 km/h .miracle que quelques bléssés léger malgrés 3 voitures couchées .il a été avéré que le conducteur avait renversé un homme qui voulait sauver son chien qui était sur les voies 1h ou 2 plus tôt .ce conducteur a tenu à remonter en machine ,et , probablement en pensant à cet accident il n'a pas prété attention au R60 ni à la répétition . à cette époque le KVB n'existait pas

.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je ne sais pas si la relève est obligatoire lors d'un accident de personne . mon exemple est un déraillement en 1993 à baillargues dans l'hérault . un train qui devait rentrer en IPCS avec RR60 à "loupé " le ralent. il a deraillé sur l'aiguille à 140 km/h .miracle que quelques bléssés léger malgrés 3 voitures couchées .il a été avéré que le conducteur avait renversé un homme qui voulait sauver son chien qui était sur les voies 1h ou 2 plus tôt .ce conducteur a tenu à remonter en machine ,et , probablement en pensant à cet accident il n'a pas prété attention au R60 ni à la répétition . à cette époque le KVB n'existait pas

.

La proposition de relève est bien obligatoire. après c'est à toi de voir si tu l'acceptes ou pas.

Et le message délivré chez nous est très clair : tu acceptes la proposition.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis heureux que mon post vous permette d'échanger sur ce sujet cestachier

Encore merci pour vos réponses (je n'interviendrai plus ou peut-être bien plus tard si un jour je suis sur les rails).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je ne sais pas si la relève est obligatoire lors d'un accident de personne . mon exemple est un déraillement en 1993 à baillargues dans l'hérault . un train qui devait rentrer en IPCS avec RR60 à "loupé " le ralent. il a deraillé sur l'aiguille à 140 km/h .miracle que quelques bléssés léger malgrés 3 voitures couchées .il a été avéré que le conducteur avait renversé un homme qui voulait sauver son chien qui était sur les voies 1h ou 2 plus tôt .ce conducteur a tenu à remonter en machine ,et , probablement en pensant à cet accident il n'a pas prété attention au R60 ni à la répétition . à cette époque le KVB n'existait pas

.

Suite au déraillement de Baillargues (et une grève), il y a eu une réserve en 3X8 dans les dépots. Pour palier à ce genre d'aléas

Suite à la gestion par activité la plupart des dépots ont perdu leur reserve. Personne ne voulait payer.

Suite au déraillement de Baillargues, l'entreprise doit te proposer de te relever. En regle generale, le cadre d'astreinte ne te laisse pas repartir.

Avant, je me rappelle plus trop, mais si tu te sentait, tu repartais sans etre accompagné.

L'accident de personne avait eu lieu à Carcassonne.

La loc, une CC6500 a fait un soleil. Elle est restée un moment à coté des voies.

En 1993, le KVB existait. Cette section de ligne et la machine n'étaient peut etre pas équipé, mais ça existait déjà.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Suite au déraillement de Baillargues (et une grève), il y a eu une réserve en 3X8 dans les dépots. Pour palier à ce genre d'aléas

Suite à la gestion par activité la plupart des dépots ont perdu leur reserve. Personne ne voulait payer.

Suite au déraillement de Baillargues, l'entreprise doit te proposer de te relever. En regle generale, le cadre d'astreinte ne te laisse pas repartir.

Avant, je me rappelle plus trop, mais si tu te sentait, tu repartais sans etre accompagné.

L'accident de personne avait eu lieu à Carcassonne.

La loc, une CC6500 a fait un soleil. Elle est restée un moment à coté des voies.

En 1993, le KVB existait. Cette section de ligne et la machine n'étaient peut etre pas équipé, mais ça existait déjà.

je voulais dire que le KVB n'équipait pas la ligne à cette époque là , je ne saurais dire si des lignes étaient équipées en france ! je crois me souvenir que la mise en service date de 1996 sur Tarascon - Sete !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

On entend souvent des collègues dire que le plus impressionnant, et le plus difficile à évacuer de sa mémoire, c'est le bruit. Donc ça parait très bête comme petit truc, mais je prends controleursncf . Bon, on ne sait jamais comment on réagira sur le moment, mais y penser, c'est déjà s'y préparer.

Gom

Nous avons un collègue qui a eu 2 accidents de personnes depuis qu'il roule, il dit la même chose... que le bruit est le plus dur à oublier...

A son deuxième accident (et surtout comme il a eu le temps de le voir), il a tapé l'urgence, tout laché et parti dans les compartiments moteurs...

Apparement, c'est une bonne technique pour ne rien entendre mais il s'est fait emmerdé parce qu'il n'avait pas sifflé !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

J'ai percuté une voiture sur un passage à niveau il y 2 ans à 119 km/h. Il faisait nuit, il neigeait......bref des conditions de merde.

Je l'ai traîné sur 700 m. (un cube entre les 2 tampons).

Sur le coup, tu gères (gestes métiers, dépositions gendarmerie...) et le contrecoup est après. J'étais vidé, une lavette ! La relève m'a semblé évidente, je ne serai jamais reparti après.

Le bruit est passé au bout de quelques temps, par contre les "images" restent. L'image du choc est restée, comme toutes les images qui nous ont choqué.

Depuis quelques années il y a eu des progrès dans l'accompagnement de ce genre d'accident, et heureusement ; ça permet de dédramatiser plus rapidement. La cellule psychologique est aussi appréciable.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...