Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Ou est la 9135 ....................


Messages recommandés

Moi aussi j'ai entendu qu'elle était à Ambérieu

Oui, puis Fby est bien placé pour savoir si elle est là bas....

Oui, AMBERIEU puis musée des transports à LUCERNE

Info ou Intox???? Que ferait à Lucerne cette machine qui n'a pas grand chose d'helvétique?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Elle a été effectivement transférée les 14 et 15 novembre de

Paris-Charolais vers la rotonde du dépôt d'Ambérieu via la ligne 4

Depuis le 27 mars 2009 l'APMFS est locataire de cette ancienne rotonde

ce qui lui permet de préserver une partie de son patrimoine roulant

Par contre je me demande bien ce qu'elle irait faire au Verkehrhaus

(Maison de la circulation) - Musée des transports de Luzern ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Elle a été effectivement transférée les 14 et 15 novembre de

Paris-Charolais vers la rotonde du dépôt d'Ambérieu via la ligne 4

Depuis le 27 mars 2009 l'APMFS est locataire de cette ancienne rotonde

ce qui lui permet de préserver une partie de son patrimoine roulant

Par contre je me demande bien ce qu'elle irait faire au Verkehrhaus

(Maison de la circulation) - Musée des transports de Luzern ?

ben y pas des vapeur française qui roule en suisse si mes souvenir sont bon.

et la 241P17 qui a été restauré par l'équipe du creusot n'est t'elle pas revenu de suisse ou elle était stocké ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ben y pas des vapeur française qui roule en suisse si mes souvenir sont bon.

et la 241P17 qui a été restauré par l'équipe du creusot n'est t'elle pas revenu de suisse ou elle était stocké ?

Tes souvenirs sont bons.... La 241P17 était une loc "pot de fleur" à Vallorbe.... Sinon, tu as les 141R568, 1207 et 1244 qui sont en Suisse. La 568 et la 1244 sont en état de rouler, la 1207 devait aller en ex RDA pour reprofilage, retimbrage de la chaudière et remise en état. Je ne sais pas ou en sont tous ces travaux. La 1207 était à Montargis de 1973 à 2003 environ, livrée en chauffe à son propriétaire (un toubib du coin), mais n'a jamais fait le moindre kilomètre en France!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tes souvenirs sont bons.... La 241P17 était une loc "pot de fleur" à Vallorbe.... Sinon, tu as les 141R568, 1207 et 1244 qui sont en Suisse. La 568 et la 1244 sont en état de rouler, la 1207 devait aller en ex RDA pour reprofilage, retimbrage de la chaudière et remise en état. Je ne sais pas ou en sont tous ces travaux. La 1207 était à Montargis de 1973 à 2003 environ, livrée en chauffe à son propriétaire (un toubib du coin), mais n'a jamais fait le moindre kilomètre en France!!

pour la 568 il me semblai qu'elle était propriété de la CITEV et se trouve a Capdenac

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tes souvenirs sont bons.... La 241P17 était une loc "pot de fleur" à Vallorbe.... Sinon, tu as les 141R568, 1207 et 1244 qui sont en Suisse. La 568 et la 1244 sont en état de rouler, la 1207 devait aller en ex RDA pour reprofilage, retimbrage de la chaudière et remise en état. Je ne sais pas ou en sont tous ces travaux. La 1207 était à Montargis de 1973 à 2003 environ, livrée en chauffe à son propriétaire (un toubib du coin), mais n'a jamais fait le moindre kilomètre en France!!

Erreur la P17 appartient à la ville du Creusot où elle a été restauré (c'est pour celà qu'elle a toujours un blason de la ville au dessus de la traverse de tamponnement).

A Vallorbe c'est la P30 qui y est restée assez longtemps et maintenant remise en état.

En Suisse il y a aussi la R 1332 (n° de mémoire) longtemps garée à Jarnac + la R 73 revenue d'Angleterre

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Si je puis me permettre, remettons tout dans l'ordre.

La maison des transports de Lucerne fait expositions temporaires. Il y a eu les crocodiles européennes (une CC 14 000 pour la France) la 140 C de Mulhouse pour une autre manifestation. Je n'ai aucune confirmation pour la 2D2, mais ce serait possible pour une exposition temporaire, le musée est plein. Le programme 2010 n’est pas disponible mais en regardant celui de 2009, cela donne une idée de l’activité. http://www.verkehrshaus.ch/upload/docs/pdf..._2009_24-92.pdf

141 R 73 / 1207 / 1332, sont la propriété de Monsieur Schiorno dont la société a été mise en faillite, il y a au moins 4 ans. Il dit qu'il va reprendre ??? La 1207 a fait un train d'essais en Suisse dès réception. Elle a été levée révisée c'est la plus avancée dans les travaux. Les 2 autres machines sont en pièces détachées dans les anciens locaux SLM. Des prix de vente ont été annoncés, mais cela n’intéresse personne vu le niveau (environ 300 000 Euros pour la 1207). A ma connaissance aucun travail n’est en cours, quand au reprofilage éventuel d’essieux il y a tout sur place et il a du être fait vu l’état de la machine sur des photos. Cela fait plus d’un an que l’on n'en parle plus dans les forums.

141 R 1244. Rachetée à la fin de la vapeur en France est garée à Brugg depuis 18 ans environ, propriété de l'association Mikado 1244. Son dernier train a eu lieu en septembre 1997. Elle a subit un démontage intégral, les travaux seraient presque terminés si la réglementation suisse n'avait pas changée. Pour être aux normes 2011 elle doit recevoir une balise type Argos et surtout tout le système de freinage doit être changé, travail long semble-t-il. http://www.mikado1244.ch/. Rien n’indique qu’elle roulera en 2010. Une présentation en septembre 2009 a été annulée.

141 R 568 Rachetée par Monsieur André Presle de St Etienne, il pensait pour constituer une structure avec Monsieur Mermoz chef mécanicien de Vénissieux, prématurément décédé. Après avoir essayé avec du personnel CFTA de Gray (détresse en ligne) la machine fut prêtée à la CITEV qui fit plusieurs tours du Jura, son dépôt était à Conflans Jarny. A sa retraite André voulu ramener la machine sur St Etienne mais finalement, elle devint propriété de Monsieur Clavequin qui avait un grand projet sur Capedenac. Plusieurs trains eurent lieu au départ de Capdenac. La municipalité n'ayant pas tenu ses engagements, Monsieur Clavequin décida de vendre la machine et de renoncer à son atelier de réparation de matériel. C'est Monsieur Andrew Cooke qui s'en porta acheteur, avec pour idée de faire des trains gastronomiques en Suisse et l'aide technique de Monsieur Roger Waller (1) PDG de DLM (ex SLM). Suite à des divergences de vue sur la restauration de la machine, Monsieur Cook fit appel à des sociétés anglaises et américaines. http://www.william-cook.co.uk/products1.asp?ID=7 Les voitures ont été rénovées et réaménagées en Tchéquie. Tout étant prêt un premier train eut lieu de Zurich à Berne aller et retour ce 13 décembre http://www.railevent.ch/pages/de/foto_4_sw...ic_train_de.php . Un accord avec le VVT semble avoir été conclu un peu vite. Il prévoyait la construction d'un dépôt pour abriter les voitures, et l’installation du pont tournant de Pontarlier. Le VVT n'a pas roulé cette année faute bras (il semble y avoir seulement eu un spécial avec la 52 autrichienne), cette coopération ne devrait pas voir le jour. La base actuelle de la machine est la rotonde de Schaffhausen qui abrite également la 150 52 8055 NG (construite chez SACM en France puis modernisée par DLM pour des trains gastronomiques) Des gens de la Mikado 1244 viennent aider de temps en temps. Elle est à louer par la structure Swiss Classic Trains, dont la commercialisation exclusive est confiée à Rail Event. http://www.swissclassictrain.ch/fr/ . Le VVT ne vient plus en France depuis plusieurs années, les homologations ne sont pas couvertes par les recettes.

(1) Monsieur Waller est un vaporiste bien connu, il a participé à la modernisation d'une 25 NC d'Afrique du Sud en voie de 1,06, devenue 26 BC "Red Devil" elle développait 4 200 chevaux (autant qu'une 241 P) http://www.sa-transport.co.za/trains/sa_st...lass_26/26.html Il a conçu aussi les machines à crémaillère à un agent du Rothorn et des ÖBB. http://www.brienz-rothorn-bahn.ch/fr/photographies.html Monsieur Waller voulait moderniser la machine, alors que son propriétaire voulait la laisser dans son état d'origine. http://www.dlm-ag.ch/de/modern-steam d’où la séparation.

241 P 30 : Elle ne doit sa survie qu’à la ville de Vallorbe qui la plaça en monument. Plutôt que le la voir se dégrader, elle accepta de la donner à une association qui exploitait la 241 A 65 et la gara dans l’usine Persil près de Bâle. L’association ayant fait faillite, elle fut donnée au VVT voici 2 ans environ. Les faibles moyens du VVT ne permettent d’espérer qu’une peinture un jour.

241 P 17 : Elle fut donnée aux usines Schneider dans les années 70. Compte tenu de la réduction d’activité et de la démolition de bâtiments le groupe accepta le projet de Monsieur Mathieu Chevallier soutenu par la mairie de la remettre en état, ce qui demanda 10 ans. Elle n’est jamais allée en Suisse sauf cette année derrière la 241 A 65, car elle n’est pas équipée pour la signalisation suisse.

SIA

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Bonjour,

Si je puis me permettre, remettons tout dans l'ordre.

La maison des transports de Lucerne fait expositions temporaires. Il y a eu les crocodiles européennes (une CC 14 000 pour la France) la 140 C de Mulhouse pour une autre manifestation. Je n'ai aucune confirmation pour la 2D2, mais ce serait possible pour une exposition temporaire, le musée est plein. Le programme 2010 n'est pas disponible mais en regardant celui de 2009, cela donne une idée de l'activité. http://www.verkehrshaus.ch/upload/docs/pdf..._2009_24-92.pdf

141 R 73 / 1207 / 1332, sont la propriété de Monsieur Schiorno dont la société a été mise en faillite, il y a au moins 4 ans. Il dit qu'il va reprendre ??? La 1207 a fait un train d'essais en Suisse dès réception. Elle a été levée révisée c'est la plus avancée dans les travaux. Les 2 autres machines sont en pièces détachées dans les anciens locaux SLM. Des prix de vente ont été annoncés, mais cela n'intéresse personne vu le niveau (environ 300 000 Euros pour la 1207). A ma connaissance aucun travail n'est en cours, quand au reprofilage éventuel d'essieux il y a tout sur place et il a du être fait vu l'état de la machine sur des photos. Cela fait plus d'un an que l'on n'en parle plus dans les forums.

141 R 1244. Rachetée à la fin de la vapeur en France est garée à Brugg depuis 18 ans environ, propriété de l'association Mikado 1244. Son dernier train a eu lieu en septembre 1997. Elle a subit un démontage intégral, les travaux seraient presque terminés si la réglementation suisse n'avait pas changée. Pour être aux normes 2011 elle doit recevoir une balise type Argos et surtout tout le système de freinage doit être changé, travail long semble-t-il. http://www.mikado1244.ch/. Rien n'indique qu'elle roulera en 2010. Une présentation en septembre 2009 a été annulée.

141 R 568 Rachetée par Monsieur André Presle de St Etienne, il pensait pour constituer une structure avec Monsieur Mermoz chef mécanicien de Vénissieux, prématurément décédé. Après avoir essayé avec du personnel CFTA de Gray (détresse en ligne) la machine fut prêtée à la CITEV qui fit plusieurs tours du Jura, son dépôt était à Conflans Jarny. A sa retraite André voulu ramener la machine sur St Etienne mais finalement, elle devint propriété de Monsieur Clavequin qui avait un grand projet sur Capedenac. Plusieurs trains eurent lieu au départ de Capdenac. La municipalité n'ayant pas tenu ses engagements, Monsieur Clavequin décida de vendre la machine et de renoncer à son atelier de réparation de matériel. C'est Monsieur Andrew Cooke qui s'en porta acheteur, avec pour idée de faire des trains gastronomiques en Suisse et l'aide technique de Monsieur Roger Waller (1) PDG de DLM (ex SLM). Suite à des divergences de vue sur la restauration de la machine, Monsieur Cook fit appel à des sociétés anglaises et américaines. http://www.william-cook.co.uk/products1.asp?ID=7 Les voitures ont été rénovées et réaménagées en Tchéquie. Tout étant prêt un premier train eut lieu de Zurich à Berne aller et retour ce 13 décembre http://www.railevent.ch/pages/de/foto_4_sw...ic_train_de.php . Un accord avec le VVT semble avoir été conclu un peu vite. Il prévoyait la construction d'un dépôt pour abriter les voitures, et l'installation du pont tournant de Pontarlier. Le VVT n'a pas roulé cette année faute bras (il semble y avoir seulement eu un spécial avec la 52 autrichienne), cette coopération ne devrait pas voir le jour. La base actuelle de la machine est la rotonde de Schaffhausen qui abrite également la 150 52 8055 NG (construite chez SACM en France puis modernisée par DLM pour des trains gastronomiques) Des gens de la Mikado 1244 viennent aider de temps en temps. Elle est à louer par la structure Swiss Classic Trains, dont la commercialisation exclusive est confiée à Rail Event. http://www.swissclassictrain.ch/fr/ . Le VVT ne vient plus en France depuis plusieurs années, les homologations ne sont pas couvertes par les recettes.

(1) Monsieur Waller est un vaporiste bien connu, il a participé à la modernisation d'une 25 NC d'Afrique du Sud en voie de 1,06, devenue 26 BC "Red Devil" elle développait 4 200 chevaux (autant qu'une 241 P) http://www.sa-transport.co.za/trains/sa_st...lass_26/26.html Il a conçu aussi les machines à crémaillère à un agent du Rothorn et des ÖBB. http://www.brienz-rothorn-bahn.ch/fr/photographies.html Monsieur Waller voulait moderniser la machine, alors que son propriétaire voulait la laisser dans son état d'origine. http://www.dlm-ag.ch/de/modern-steam d'où la séparation.

241 P 30 : Elle ne doit sa survie qu'à la ville de Vallorbe qui la plaça en monument. Plutôt que le la voir se dégrader, elle accepta de la donner à une association qui exploitait la 241 A 65 et la gara dans l'usine Persil près de Bâle. L'association ayant fait faillite, elle fut donnée au VVT voici 2 ans environ. Les faibles moyens du VVT ne permettent d'espérer qu'une peinture un jour.

241 P 17 : Elle fut donnée aux usines Schneider dans les années 70. Compte tenu de la réduction d'activité et de la démolition de bâtiments le groupe accepta le projet de Monsieur Mathieu Chevallier soutenu par la mairie de la remettre en état, ce qui demanda 10 ans. Elle n'est jamais allée en Suisse sauf cette année derrière la 241 A 65, car elle n'est pas équipée pour la signalisation suisse.

SIA

Comme je l'ai dit souvent, si MONSIEUR Chabert avait pas joué au C.., il aurait surement pas eu autant de bâtons dans les roues de SA bécane... Mais quand on veut faire plus fort que tout le monde en menaçant au besoin ses adjoints après avoir utilisé ses galons de cadre traction... Espèrons juste qu'il ne sera pas trop fermé pour assurer l'avenir de SA machine lorsque lui ne sera plus là... Une donation a une association de préservation, ça existe nom de dieu(désolé, c'est Noël, mais la bêtise de certains peut me rendre colèreux!!!).
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme je l'ai dit souvent, si MONSIEUR Chabert avait pas joué au C.., il aurait surement pas eu autant de bâtons dans les roues de SA bécane... Mais quand on veut faire plus fort que tout le monde en menaçant au besoin ses adjoints après avoir utilisé ses galons de cadre traction... Espèrons juste qu'il ne sera pas trop fermé pour assurer l'avenir de SA machine lorsque lui ne sera plus là... Une donation a une association de préservation, ça existe nom de dieu(désolé, c'est Noël, mais la bêtise de certains peut me rendre colèreux!!!).

Le Colonel n'est pas le pire, loin s'en faut dans ctte assoc.... Ce n'est pas lui qui a refusé toutes les sorties proposées dans les années 90, ni même de faire les "dernier train" avec entrée en plaque à VSD... Cà aurait été plus sympa qu'une anonyme 7200 grise et orange!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...