Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Intercités 100% Eco : développement du réseau ?


Messages recommandés

je grossi volontairement le trait....mais la société actuelle à la bougeotte permanente.....

Tu as raison, sur cette catégorie (dont je fais partie soit dit en passant, j'en profite tant que c'est possible), mais n'oublie pas tous les autres cas de figure qui imposent de nombreux voyages : les divorces qui amènent les pères (bien souvent) à aller chercher ou voir leurs gamins à l'autre bout de la France, les mutations imposées qui séparent les couples et imposent un AR chaque WE ou quinzaine, etc. J'ignore s'il y a des stats là dessus, mais cela doit fournir un honnête contingent de voyageurs réguliers...

Et si on ajoute les "navetteurs" TGV ou grandes lignes pour des questions de choix de vie, mais bien souvent aussi parce que le bassin d'emploi de nombreuses villes est totalement sinistré et impose d'aller travailler à 150 km sans pouvoir s'y loger en raison des prix de l'immo, cela commence à peser lourd dans les flux quotidiens, sans doute bien plus que le tourisme du week-end.

Modifié par clicsouris
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pourquoi frontale ? Pas le même itinéraire entre origine et terminus, pas le même matos ni le même confort, ni le même temps de parcours ou prix : moi j'appelle ça une offre complémentaire perso :huh:

De toute façon SNCF concurrence ses propres TGV avec idBUS, alors que des trains classiques semi-directes auraient au moins l'avantage de rentabiliser le matériel et le réseau ferroviaire sous-utilisé à certaines heures... Plutôt que les autoroutes.

C'est d'ailleurs aberrant cette mode de dénoncer la politique du "tout TGV" alors que pendant ce temps là, ça ne dérange presque personne qu'une entreprise publique préfère investir dans le routier (idbus, covoiturage...) que développer l'offre ferroviaire dont elle a le monopole.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute façon SNCF concurrence ses propres TGV avec idBUS, alors que des trains classiques semi-directes auraient au moins l'avantage de rentabiliser le matériel et le réseau ferroviaire sous-utilisé à certaines heures... Plutôt que les autoroutes.

C'est d'ailleurs aberrant cette mode de dénoncer la politique du "tout TGV" alors que pendant ce temps là, ça ne dérange presque personne qu'une entreprise publique préfère investir dans le routier (idbus, covoiturage...) que développer l'offre ferroviaire dont elle a le monopole.

Il serait intéressant de connaître le coût du péage ferroviaire pour un train allant de Paris à Lille via la ligne classique.

C'est sans doute en partie à cause de ça qu'il n'y a pas d'offre intermédiaire entre le TGV et le TER.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il faudrait envisager combien de temps d'arret au terminus au minimum? du Nice Paris avec désserte de Marseille et Lyon en journée serais-ce réalisable?

le risque avec l'IC Eco serait que ça soit rentable et donc obligation de rouvrir des lignes IC de nuits fermées :Smiley_41:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il serait intéressant de connaître le coût du péage ferroviaire pour un train allant de Paris à Lille via la ligne classique.

C'est sans doute en partie à cause de ça qu'il n'y a pas d'offre intermédiaire entre le TGV et le TER.

Sur le site RFF il y a le tarif officiel des prestations, c'est très détaillé et difficile à lire, mais grosso-modo on peut estimer qu'un sillon LGV coûte de 3 à 6 fois plus cher qu'un sillon sur ligne classique equivalente.

Donc cette volonté de supprimer l'offre classique ne vient pas du coût des péages, mais d'un besoin stratégique de concentrer la demande sur du TGV pour le rentabiliser.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je grossi volontairement le trait....mais la société actuelle à la bougeotte permanente.....et bouger pour bouger au final ça fini toujours par couter .....c'était valable hier et ça l'est encore plus de nos jours quoi que veuille nous faire penser les marketteux.....vendeur de "pseudos" petits prix que seuls les plus avertis...et/ou les plus flexibles saisiront !

Je n'adhère pas à cette thèse, au contraire depuis quelques années les professionnels du tourisme se plaignent que les "masses" partent moins en vacances, et ont un pouvoir de bougeotte moindre qu'avant. Les publicités sont très incitatives pour faire bouger les gens, dans les journaux, radio/télé, et surtout sur internet ! Rien que sur le site VSC si on achète un simple billet TER on se retrouve submergé de spams sur sa boite mail, promettant des voyages à travers l'europe par tous moyens de transport.

La demande de bougeotte vient surtout des professionnels qui en font le commerce, pas des gens qui aimeraient bien mais ne peuvent pas. D'ailleurs il me semble que les déplacements (hors domicile-travail) ont nettement régressé ces dernières années, expliquant en partie la baisse de la mortalité routière et la moindre consommation de carburant. Expliquant aussi la morosité des financiers SNCF...

Les gens préfèrent économiser pour s'offrir 8 jours low-cost dans un pays ensolleillé une seule fois par an plutôt que d'aller voir mamie à l'autre bout de la france à chaque vacances scolaires.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la question du novice dans le cout du péage y-a t'il le cout de l'électricité consommé par la rame ?

Non, l'électricité est en sus.

En fait, tout est détaillé, comme sur un compteur edf domestique, le transport d'électricité, la consommation estimée, les taxes, etc...

Modifié par cc27001
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je n'adhère pas à cette thèse, au contraire depuis quelques années les professionnels du tourisme se plaignent que les "masses" partent moins en vacances, et ont un pouvoir de bougeotte moindre qu'avant. Les publicités sont très incitatives pour faire bouger les gens, dans les journaux, radio/télé, et surtout sur internet ! Rien que sur le site VSC si on achète un simple billet TER on se retrouve submergé de spams sur sa boite mail, promettant des voyages à travers l'europe par tous moyens de transport.

La demande de bougeotte vient surtout des professionnels qui en font le commerce, pas des gens qui aimeraient bien mais ne peuvent pas. D'ailleurs il me semble que les déplacements (hors domicile-travail) ont nettement régressé ces dernières années, expliquant en partie la baisse de la mortalité routière et la moindre consommation de carburant. Expliquant aussi la morosité des financiers SNCF...

Les gens préfèrent économiser pour s'offrir 8 jours low-cost dans un pays ensolleillé une seule fois par an plutôt que d'aller voir mamie à l'autre bout de la france à chaque vacances scolaires.

Faute de statistiques on pourra en discuter des heures....sans avoir la véritable réponse....!

Pour autant à 50 balais je constate que les gens n'ont jamais autant voyagé loisirs et ça c 'est indéniable.

on ne va tout e m^me pas nous faire croire que les trains sont pleins sur Paris Marseille uniquement pour le coté professionnel du voyage....Encore moins sur Paris Brest et ces modestes 150 000h.

aller a tous les coins de la France ne veut pas dire aller voir mamie à chaque vacance....c'est aussi découvrir, aller chez des amis, faire du tourisme pas forcément haut de gamme en s'y prenant à l'avance ou en calculant bien son coup....

si l'on pouvait avoir les statistiques de la part loisir de tous ces voyages je suis quasiment certains que l'on serait fort surpris....! ça n'est du reste pas anodin si les voyagistes y compris lowcost se battent sur ces créneaux....et je reste intimement persuadé qu'en cas de crise durable un beau jour tout cela aura une fin.....et se soldera pas des dépôts de bilan. et une réindexation des tarifs plus moyennés qu'actuellement car le modèle que nous vivons actuellement n'est à mon sens viable que si le pouvoir d'achat croit ou stagne.....

au de la d'une certaine déflation....cela deviendra vite invivable pour certains opérateurs qui n'auront d'autre choix que de rationaliser l'offre, réduire la toile restructurer voir mettre la clef sous la porte.....

le pire c 'est qu'entre le moment où la déflation s'installe et le moment où ces effets se font sentir fortement sur les comptes d'exploitation il s'écoule un certain temps ou un temps certain.... (un peu comme le clame avant la tempête)...

la bougeotte loisirs durera tant que les budgets familiaux auront un peu de gras...mais au delà d'un certain seuil lorsqu'il n'y aura plus rien à gratter sur le budget......faudra bien ça s’arrête si la vie économique ne rebondit pas.

Après chacun voit midi à sa porte....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as raison, sur cette catégorie (dont je fais partie soit dit en passant, j'en profite tant que c'est possible), mais n'oublie pas tous les autres cas de figure qui imposent de nombreux voyages : les divorces qui amènent les pères (bien souvent) à aller chercher ou voir leurs gamins à l'autre bout de la France, les mutations imposées qui séparent les couples et imposent un AR chaque WE ou quinzaine, etc. J'ignore s'il y a des stats là dessus, mais cela doit fournir un honnête contingent de voyageurs réguliers...

Et si on ajoute les "navetteurs" TGV ou grandes lignes pour des questions de choix de vie, mais bien souvent aussi parce que le bassin d'emploi de nombreuses villes est totalement sinistré et impose d'aller travailler à 150 km sans pouvoir s'y loger en raison des prix de l'immo, cela commence à peser lourd dans les flux quotidiens, sans doute bien plus que le tourisme du week-end.

tout cela n'est que questions de société et aspirations personnelles....

à chacun de trouver sa voie et ne pas succomber au chants des sirenes...

Faut il obligatoirement être propriétaire d'un pavillon avec 300m² de terrain et vue imprenable sur le voisin dans une ville dortoire pour exister et devoir se farcir 300 bornes aller retour tgv ?

Les divorces ne datent pas d'aujourd'hui.....les séparations également.

Quant aux choix de vie comme tu dis, tant mieux pour ceux qui peuvent se les offrir via des navettes pas possible, mais ça ne représente que certaines CSP......

idem pour la carrière.....tout cela se paye à un moment ou un autre d'une façon ou d'une autre...

choisir un "choix de vie" une carrière c'est obligatoirement renoncer à d'autres choses.

de là à s'en plaindre ensuite c'est une autre histoire....que j'ai personnellement du mal à entendre (ce qui ne veut pas dire que je ne comprenne pas ) :Smiley_04:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ici il y a des témoignages mis en avant, ça vaut ce que ça vaut mais ça illustre assez bien la tendance à mon avis :

http://www.20minutes.fr/societe/1270507-20140106-sncf-le-tgv-devenu-trop-cher-surtout-quand-voyagez-famille

D'autres internautes préfèrent simplement ne plus voyager. Pour Jean-Philippe, «Le TGV est devenu trop cher, surtout quand on voyage en famille. Je préfère renoncer à des projets plutôt que de payer des prix aussi élevés.»
Christian a lui aussi renoncé. Mais préfère en sourire. «Hier j'ai pu voir mon petit-fils Lucas et ses parents, à 542km de chez moi, ceci sans me déplacer. Merci Internet!» confie-t-il avec malice.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...