Aller au contenu
assouan

Réforme du système ferroviaire

Messages recommandés

il y a 2 minutes, Mak a dit :

"Ce risque n'est pas à exclure."

Tout à fait, en même temps, il y a quand même un risque politique à supprimer une ligne, les élus ne pourront plus se défausser sur " c'est la faute de la SNCF, où "c'est la faute de l'Etat."

Ce sera à eux d'assumer le risque politique :

- de maintenir une ligne et d'être accusés de gaspiller les deniers de la Région

- de la supprimer et d'être accusés de participer à la désertification

mais c'est déjà le cas les lignes en mauvaise santé sont a la charge des départements ou des régions et si elles ne sont pas soutenues les lignes sont fermées ;et bien-sur les régions crient c'est la faute a la sncf,elles ne vont pas dire qu'elles s'en sont désintéressées... tout existe déjà...vous en êtes encore a la SNCF et aux régions d'avant 1995 ! pas etonnant que le péquin lambda ne soit au courant de rien..ceux qui s’intéressent ont déjà du mal a intégrer les changements

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Mak a dit :

"Ce risque n'est pas à exclure."

Tout à fait, en même temps, il y a quand même un risque politique à supprimer une ligne, les élus ne pourront plus se défausser sur " c'est la faute de la SNCF, où "c'est la faute de l'Etat."

Ce sera à eux d'assumer le risque politique :

- de maintenir une ligne et d'être accusés de gaspiller les deniers de la Région

- de la supprimer et d'être accusés de participer à la désertification

et là ils seront parfaitement dans le rôle qui aurait du toujours être le leur me semble t'il !

Les élus se doivent de décider ils sont élus pour cela.

Après à eux d'étayer d'avantage leur choix  qu'ils ne le font aujourd'hui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 39 minutes, Mak a dit :

out à fait, en même temps, il y a quand même un risque politique à supprimer une ligne,

Tu crois ça, combien représente de voix, les gens qui ne vont pas voter Mr Trucmuche ou pour son parti parce qu'il a fermé une ligne ? Pas grand chose à mon avis? Surtout si cette décision est présentée comme une économie réelle et chiffrée et sur les quelques voyageurs qui prenaient le train, il y en a qui forcément vont continuer de voter pour lui. En attendant quand c'est la SNCF qui choisit de fermer une ligne, cela les arrange bien malgré tout ce que les politiques peuvent dire en public, la version officieuse doit être bien différente, il ne faut pas se leurrer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 08/06/2018 à 20:48, alternant infra a dit :

Pour ceux qui se réjouissent de la "couleuvre" (la reprise partielle de la dette), avec un peu de mémoire, j'ai souvenir que celle-ci est surtout due à la gabegie des dirigeants politiques nationaux et locaux ; qui par exemple avait refourgué à RFF à sa création en 1997 par Alain Juppé, la dette, pour soustraire du déficit officiel au sens des critères de Maastricht de l’État lors de la qualification de l'€uro. Dette de RFF qui sera réintégrée à SNCF Réseau lors de sa création par François Hollande.

 

 pour remettre les pendules a l'heure "quand RFF a été « sorti du périmètre de Maastricht "

En 1997,  un gouvernement de « gauche plurielle » venait d’arriver au pouvoir, à la faveur de la cohabitation.  La SNCF est à ce moment-là (déjà) grevée d’une dette de plus de 20 milliards d’euros, issue de la construction du réseau TGV

 Pour qui la dette,.?

La SNCF ? Ce serait plomber sa compétitivité face à ses futurs concurrents.

L’Etat ? Ce serait aggraver la dette publique, au moment où la conformité aux critères européens de Maastricht est scrutée à la loupe.

RFF ? Voilà la solution, à laquelle poussent, précisément, tant Bercy  (dont le « patron » est alors Dominique Strauss-Kahn ),et la SNCF, bien sûr.

" en résumé"

Mais il y a un petit piège... : les critères de Maastricht disent qu’une entreprise publique dont les ventes représentent moins de 50 % des recettes doit être considérée comme une institution dont la dette appartient au périmètre de Maastricht . Or le  modele de RFF prévoit que les péages n’assureront que 45 % des recettes…

Qu’à cela ne tienne ! Lors d’une réunion à Matignon, en juillet 1997, un membre du cabinet du premier ministre demande à l'insee à quel niveau le montant des péages permettrait à RFF de faire passer le ratio des ventes au-delà de 50 % des recettes.....

L’affaire est racontée par un inspecteur général de l’Insee à la retraite, dans un livre parsemé de ce genre d’anecdotes révélatrices des rapports ambigus entre chiffres et politique (Déficit et dette en temps de crise (Economica, 2018, 192 pages, 29 euros).

Le ministère des transports,  JC Gayssot, obtient de compenser la hausse des péages par… une subvention publique à la SNCF !

https://lemonde.fr/idees/article/2018/06/09/dette-sncf-quand-rff-a-ete-sorti-du-perimetre-de-maastricht_5312131_3232.html

 

 

Réunion tripartite le 15 juin

Promise par la ministre des transports, Elisabeth Borne, la table ronde tripartite, qui doit réunir syndicats, patronat du secteur ferroviaire et gouvernement.Cette « ultime table ronde tripartite » permettra d’« évoquer la relance (des) négociations de branche » sur la convention collective nationale .. L’Etat s’engage à suivre de très près » ces négociations de branche, « non pas en tant que négociateur mais en tant qu’observateur attentif du bon déroulement » des discussions, dit MmeBorne dans sa lettre.

L’intersyndicale CGT, UNSA, SUD et CFDT de la SNCF, réunie jeudi, avait de son côté exigé du gouvernement qu’il joue « un rôle central » dans les négociations au sein de la branche ferroviaire. « Un rôle d’observateur, ce n’est pas du tout ce qu’on attend » du gouvernement, « c’est son pacte ferroviaire, son projet, sa réforme », 

https://lemonde.fr/entreprises/article/2018/06/08/sncf-un-taux-de-grevistes-global-au-plus-bas-avant-une-table-ronde-tripartite-a-la-mi-juin_5311913_1656994.html

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Mak a dit :

(....)

Ces lignes seront exploitées en Délégation de Service Public, donc oui la mise en concurrence peut être une bonne chose: certains opérateurs seront sans doute moins chers, d'autres plus ingénieux : je pense à tout ces sites touristiques et destinations balnéaires totalement négligés par la SNCF, par exemple le Pont du Gard et Uzès qui drainent des milliers de visiteurs et de touristes et qui pourraient être perçus par un opérateur avec un peu d'esprit commercial comme une poule aux œufs d'or, là où les fonctionnaires de la SNCF ne voient qu'une ligne à faire rouiller et à brader en pitoyable Voie Verte...

(...)

Pour ma part je préfère une ligne vivante exploitée par Transdev ou autre, avec service cadencé, que la même ligne en VUTR SNCFet autocars et  en passe de devenir Voie Verte.

Question de goût...

 

Il va quand même falloir faire preuve d'un peu de bonne foi. En aucun cas, AUCUN, il ne va être possible de passer - dans le cadre de cette réforme et des transferts de personnels - un appel d'offre en DPS pour une ligne.... qui n'existe pas aujourd'hui ?! Oups pardon : il va y avoir une gare "Nimes Pont de Gard" bientôt d'ailleurs ?

Strictement rien, en revanche, n'empêchait d'avoir créé cette desserte sans la Sncf depuis bien longtemps : en régie, en appels d'offres "touristiques", avec des associations.... Sauf une volonté politique et certainement pas un refus des "fonctionnaires" (ah que c'est vilain de mentir sur le statut des gens) de la Sncf.

Bizarrement je suis d'accord avec toi sur la conclusion mais pas au prix de mensonges sur la réalité.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, assouan a dit :

 

Il va quand même falloir faire preuve d'un peu de bonne foi. En aucun cas, AUCUN, il ne va être possible de passer - dans le cadre de cette réforme et des transferts de personnels - un appel d'offre en DPS pour une ligne.... qui n'existe pas aujourd'hui ?! Oups pardon : il va y avoir une gare "Nimes Pont de Gard" bientôt d'ailleurs ?

Strictement rien, en revanche, n'empêchait d'avoir créé cette desserte sans la Sncf depuis bien longtemps : en régie, en appels d'offres "touristiques", avec des associations.... Sauf une volonté politique et certainement pas un refus des "fonctionnaires" (ah que c'est vilain de mentir sur le statut des gens) de la Sncf.

Bizarrement je suis d'accord avec toi sur la conclusion mais pas au prix de mensonges sur la réalité.

 

 

 

Il y a bien une ligne RFN 813 Remoulins-Pont du Gard/Vers Pont du Gard/ (Uzès)

Je ne comprends pas très bien ce que tu veux dire, si cette ligne était réactivée, tu veux dire que cela ne pourrait pas se faire en DSP ?

2) j'ai écrit peut être maladroitement ", là où les fonctionnaires de la SNCF " la catégorie de personnes à qui je pensais ne sont pas les agents SNCF, mais les contractuels à 50 000 € que le gouvernement place à la SNCF, ou à EDF, quelques mois, ce ne sont pas en réalité de vrais agents SNCF, mais plutôt des fonctionnaires supérieurs du gouvernement, détachés quelques mois à la SNCF...

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Mak a dit :

Il y a bien une ligne RFN 813 Remoulins-Pont du Gard/Vers Pont du Gard/ (Uzès)

Je ne comprends pas très bien ce que tu veux dire, si cette ligne était réactivée, tu veux dire que cela ne pourrait pas se faire en DSP ?

2) j'ai écrit peut être maladroitement ", là où les fonctionnaires de la SNCF " la catégorie de personnes à qui je pensais ne sont pas les agents SNCF, mais les contractuels à 50 000 € que le gouvernement place à la SNCF, ou à EDF, quelques mois, ce ne sont pas en réalité de vrais agents SNCF, mais plutôt des fonctionnaires supérieurs du gouvernement, détachés quelques mois à la SNCF...

Pour mettre tout le monde d'accord :

oui il a existé/existe toujours une ligne 813 000 dite du Martinet à Beaucaire via Uzes...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_du_Martinet_à_Beaucaire

Il y avait une gare à Vers rebaptisée en 1971 Vers Pont du Gard.

le trafic voyageurs fut supprimé lors de la grande coordination de 1938.

le trafic fret à subsisté jusque vers les années 1990/1995 car il y avait une fabrique de traverses et de produits béton  destinés au BTP à Castillon du Gard. c'est je crois le seul trafic qui reste (et à la demande) en cas de gros chantier comme ce fût le cas lors de la construction de la LGV Lyon méditerranée

Groupe LIB : http://www.groupelib.com/accueil.html

Lorsque je fus dans cette région à cette époque, j'ai vu une ou deux fois, un locotracteur allant vers Uzes dans ces années là. (il y avait un micro trafic de terre réfractaire pour les poterie d'Uzes

La voie   au de la de l'EP est défoncée, parfois aliénée,en partie déferrée, voir transformée en voie verte  et la ligne ne rase pas le cours du Gardon, obligeant un relais modal pour aller sur le site du pont du Gard.

Bref ....on peut toujours rêver pour réactiver ou plutôt reconstruire cet embryon de ligne.

Rappelons qu'à ce jour la rive droite du Rhône(Givors canal Grezan) n'est toujours par ré ouverte au trafic voyageurs réguliers....malgré 40 ans de tergiversations et promesses à la veille de chaque consultation régionale... ;)

Modifié par capelanbrest

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, jackv a dit :

mais c'est déjà le cas les lignes en mauvaise santé sont a la charge des départements ou des régions et si elles ne sont pas soutenues les lignes sont fermées ;et bien-sur les régions crient c'est la faute a la sncf,elles ne vont pas dire qu'elles s'en sont désintéressées... tout existe déjà...vous en êtes encore a la SNCF et aux régions d'avant 1995 ! pas etonnant que le péquin lambda ne soit au courant de rien..ceux qui s’intéressent ont déjà du mal a intégrer les changements

Je suis effaré de voir que certains, qui connaissent pourtant le fonctionnement du système actuel, puissent énoncer de telles contre-vérités. Aujourd'hui, et même demain après la réforme, l'entretien des voies du RFN est effectué par la seule SNCF Réseau. Selon la loi, ce devrait être lui qui en assure le financement. Or par manque d'argent, très souvent les régions sont forcées de mettre la main à la poche, ce qui n'est pas dans leur domaine de compétence : celui-ci s'arrête à l'organisation des transports régionaux et ne couvre pas l'entretien du réseau. Et je ne parle pas des collectivités locales auxquelles il est fait appel alors qu'elles n'ont aucune compétence dans le transport ferroviaire.

Donc, si une ligne est fermée, c'est uniquement parce que SNCF Réseau (et l'Etat) ont laissé l'infrastructure se dégrader au point qu'il n'est plus possible de rouler. Vous allez me dire que c'est aussi la Région. Combien de fois a-t-on vu des régions vouloir la réouverture d'une ligne, ou le maintien en service d'une ligne, et être prêtes à financer les travaux (jusqu'à la totalité parfois) et qu'il ne se soit rien passé parce que SNCF Réseau a refusé d'effectuer les travaux? Ou, très récemment, a plus que doublé le montant des travaux... après que la Région ait accepté de les financer?

Et que dire du sur-cout lorsque les travaux sont effectués sous maitrise d'ouvrage SNCF? A qualité égale bien sûr. A tel point que les Régions avaient déposé au Sénat un amendement pour qu'elles puissent avoir la maitrise d'ouvrage de certains travaux. Je ne sais pas s'il a été adopté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, gilles_tagada a dit :

Je suis effaré de voir que certains, qui connaissent pourtant le fonctionnement du système actuel, puissent énoncer de telles contre-vérités. Aujourd'hui, et même demain après la réforme, l'entretien des voies du RFN est effectué par la seule SNCF Réseau. Selon la loi, ce devrait être lui qui en assure le financement. Or par manque d'argent, très souvent les régions sont forcées de mettre la main à la poche, ce qui n'est pas dans leur domaine de compétence : celui-ci s'arrête à l'organisation des transports régionaux et ne couvre pas l'entretien du réseau. Et je ne parle pas des collectivités locales auxquelles il est fait appel alors qu'elles n'ont aucune compétence dans le transport ferroviaire.

Donc, si une ligne est fermée, c'est uniquement parce que SNCF Réseau (et l'Etat) ont laissé l'infrastructure se dégrader au point qu'il n'est plus possible de rouler. Vous allez me dire que c'est aussi la Région. Combien de fois a-t-on vu des régions vouloir la réouverture d'une ligne, ou le maintien en service d'une ligne, et être prêtes à financer les travaux (jusqu'à la totalité parfois) et qu'il ne se soit rien passé parce que SNCF Réseau a refusé d'effectuer les travaux? Ou, très récemment, a plus que doublé le montant des travaux... après que la Région ait accepté de les financer?

Et que dire du sur-cout lorsque les travaux sont effectués sous maitrise d'ouvrage SNCF? A qualité égale bien sûr. A tel point que les Régions avaient déposé au Sénat un amendement pour qu'elles puissent avoir la maitrise d'ouvrage de certains travaux. Je ne sais pas s'il a été adopté.

Sncf propose aux régions de participer au coût de l entretien d une ligne que SNCF ne juge pas rentable si la région ou parfois le département refuse la ligne est fermée il y a de nombreux exemples dans ce sens 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, jackv a dit :

Sncf propose aux régions de participer au coût de l entretien d une ligne que SNCF ne juge pas rentable si la région ou parfois le département refuse la ligne est fermée il y a de nombreux exemples dans ce sens 

Une route ou une voie ferrée n'ont pas vocation a être rentable : c'est un service que l'Etat rend aux citoyens pour leur permettre de se déplacer.

L'Etat perçoit des impôts pour cela !

Il y a 10 heures, capelanbrest a dit :

Pour mettre tout le monde d'accord :

oui il a existé/existe toujours une ligne 813 000 dite du Martinet à Beaucaire via Uzes...

 

Bref ....on peut toujours rêver pour réactiver ou plutôt reconstruire cet embryon de ligne.

 

Est ce que tu as déjà rencontré de très bons vendeurs, le genre de types qui arrivent à te vendre quelque chose dont tu n'as pas besoin ?

J'ai la conviction qu'avec de bons commerciaux et de bonnes promotions des lignes comme Nimes Uzès ( avec navettes routières vers le Pont du Gard) feraient largement le plein...

Mais comme tu dis, on peut toujours rêver.

En attendant continuons à nous lamenter sur la crise, et surtout ne faisons rien...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Mak a dit :

Une route ou une voie ferrée n'ont pas vocation a être rentable : c'est un service que l'Etat rend aux citoyens pour leur permettre de se déplacer.

L'Etat perçoit des impôts pour cela !

Rentables en tenant compte des subventions.... Et donc si les recettes et les subventions ne permettent pas la rentabilité et que les Régions où autres, ne veulent pas adapter les subventions pour équilibrer les comptes c'est la fermeture....l aménagement du territoire n est pas une spécificité de la Sncf 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 45 minutes, jackv a dit :

Rentables en tenant compte des subventions.... Et donc si les recettes et les subventions ne permettent pas la rentabilité et que les Régions où autres, ne veulent pas adapter les subventions pour équilibrer les comptes c'est la fermeture....l aménagement du territoire n est pas une spécificité de la Sncf 

Je ne vois pas ça comme ça : l'Etat met à la disposition des utilisateurs des voies ferrées qu'il entretient, sur des lignes secondaires les recettes (péages) peuvent être inférieures à ce coût d'entretien : ça fait partie de la mission de l'Etat d'assumer cette insuffisance de recettes et de la combler avec par exemple affectation d'une partie de la redevance PL.

De la même manière  que les recettes de certaines routes secondaires (TIPCE, etc) ne couvrent pas la totalité des frais d'entretien de ces routes... 

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 49 minutes, Mak a dit :

Je ne vois pas ça comme ça : l'Etat met à la disposition des utilisateurs des voies ferrées qu'il entretient, sur des lignes secondaires les recettes (péages) peuvent être inférieures à ce coût d'entretien : ça fait partie de la mission de l'Etat d'assumer cette insuffisance de recettes et de la combler avec par exemple affectation d'une partie de la redevance PL.

De la même manière  que les recettes de certaines routes secondaires (TIPCE, etc) ne couvrent pas la totalité des frais d'entretien de ces routes... 

Au niveau régional pour ce qui est ter ce n'est pas l etat mais les régions la régionalisation n a rien de nouveau 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/06/11/reforme-de-la-sncf-deputes-et-senateurs-se-mettent-d-accord-sur-le-texte_5313057_823448.html?xtor=RSS-3208

Citation

Les parlementaires, réunis ce lundi en commission mixte paritaire, se sont mis d’accord sur une version finale du projet de loi, ouvrant la voie à son adoption définitive dans la semaine.

Députés et sénateurs sont parvenus lundi à se mettre d’accord en commission mixte paritaire sur une version commune du projet de loi de réforme ferroviaire, ouvrant la voie à son adoption définitive cette semaine, a-t-on appris auprès de plusieurs participants.

 

Modifié par dilidou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"La réforme ferroviaire entérine la fin du monopole de la compagnie publique à partir de fin 2019. Mais les pertes de marchés de l'opérateur historique resteront sans doute très limitées, car le texte, loin de la logique ultralibérale dénoncée par certains syndicats, est finalement très protecteur pour la SNCF."

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0301803446221-sncf-une-mise-en-concurrence-tres-protectrice-2183656.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎12‎/‎06‎/‎2018 à 06:45, gilles_tagada a dit :

Le texte issu de la CMP : http://www.senat.fr/leg/pjl17-561.html

« La société nationale à capitaux publics SNCF et ses filiales constituent un groupe public unifié qui remplit des missions de service public dans le domaine du transport ferroviaire et de la mobilité et exerce des activités de logistique et de transport ferroviaire de marchandises, dans un objectif de développement durable, de lutte contre le réchauffement climatique, d'aménagement du territoire et d'efficacité économique et sociale. La société nationale SNCF peut également exercer, directement ou à travers ses filiales, d'autres activités prévues par ses statuts.

« 3° D'exercer des missions transversales nécessaires au bon fonctionnement du système de transport ferroviaire national au bénéfice de l'ensemble des acteurs de ce système, notamment en matière de préservation de la sûreté des personnes, des biens et du réseau ferroviaire 

D’après le point 3 la SNCF peut exercer « des missions transversales nécessaires au bon fonctionnement du système de transport ferroviaire national » par exemple du camionnage, en relais du train pour desservir des clients non embranchés.

En revanche, le camionnage longue distance (GEODIS) en substitution des trains SNCF ou des trains concurrents, me semble être en infraction avec « l'objectif de développement durable, de lutte contre le réchauffement climatique » et également avec le point 3 : ce n’est pas une activité complémentaire, mais concurrente du train et ne s’inscrivant pas dans la  lutte contre le réchauffement climatique, d'aménagement du territoire et d'efficacité économique et sociale...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, Mak a dit :

 

En revanche, le camionnage longue distance (GEODIS) en substitution des trains SNCF ou des trains concurrents, me semble être en infraction avec « l'objectif de développement durable, de lutte contre le réchauffement climatique » et également avec le point 3 : ce n’est pas une activité complémentaire, mais concurrente du train et ne s’inscrivant pas dans la  lutte contre le réchauffement climatique, d'aménagement du territoire et d'efficacité économique et sociale…

 

Tu n'as pas saisi les subtilités de la pensée Jupitérienne. Dans celle-ci l'important est le "en même temps" qui lui permet de dire ou faire tout et son contraire et d'avoir toujours raison. 
Et en plus c'est lui le chef.
Non mais!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, yienyien89 a dit :

Protecteur, merci pour cette bonne blague...

Ce n'est pas une blague.
Les éventuels concurrents de la SNCF regardent à quel niveau va être placé le curseur, entre la loi et la future convention collective. Et c'est probablement cette dernière qui sera probablement décisive : si elle donne trop de protection aux salariés, si elle ressemble trop à l'actuel statut, certains ont déjà annoncé qu'ils ne se lanceraient pas.
Déjà dans la loi, il y a différentes mesures qui sans être ouvertement "pro-SNCF", vont dans le sens de ce qu'elle avait préparé, comme Ouigo par exemple : quiconque aurait voulu lancer un TGV low-cost y réfléchira à 2 fois puisque la place est déjà prise...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, gilles_tagada a dit :

Ce n'est pas une blague.
Les éventuels concurrents de la SNCF regardent à quel niveau va être placé le curseur, entre la loi et la future convention collective. Et c'est probablement cette dernière qui sera probablement décisive : si elle donne trop de protection aux salariés, si elle ressemble trop à l'actuel statut, certains ont déjà annoncé qu'ils ne se lanceraient pas.
Déjà dans la loi, il y a différentes mesures qui sans être ouvertement "pro-SNCF", vont dans le sens de ce qu'elle avait préparé, comme Ouigo par exemple : quiconque aurait voulu lancer un TGV low-cost y réfléchira à 2 fois puisque la place est déjà prise…

Il est évident que si cela ne s'avère pas aussi juteux que d'aucuns l'espéraient ils y regarderont à deux fois. Mais c'est plutôt un bien car les obsédés du fric à tout crin ne sont pas fiables et n'hésitent pas à interrompre leurs activités et abandonner leurs salariés si le rendement attendu n'est pas réalisé (voir ce qui s'est passé pour le fret).
Certains concurrents n'ont pas manqué de fanfaronner et, s'ils sont aussi bons et novateurs qu'ils le prétendent, Ouigo ne devrait pas être un obstacle. Ils ont certainement une foultitude d'idées et de concepts qui transformeront la moindre desserte en gisement de profit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 37 minutes, gilles_tagada a dit :

Ce n'est pas une blague.
Les éventuels concurrents de la SNCF regardent à quel niveau va être placé le curseur, entre la loi et la future convention collective. Et c'est probablement cette dernière qui sera probablement décisive : si elle donne trop de protection aux salariés, si elle ressemble trop à l'actuel statut, certains ont déjà annoncé qu'ils ne se lanceraient pas.
Déjà dans la loi, il y a différentes mesures qui sans être ouvertement "pro-SNCF", vont dans le sens de ce qu'elle avait préparé, comme Ouigo par exemple : quiconque aurait voulu lancer un TGV low-cost y réfléchira à 2 fois puisque la place est déjà prise...

Mais c'est biensur, il suffi de mettre une convention aux raz des pâquerettes et le tour est joué... C'est justement ce que les cheminots tentent de repousser depuis 2014! On en revient toujours au même, toutes ces réformes servent bien à dégrader les conditions de travail, afin de dégager des marges confortables pour les futurs opérateurs. Et tout cela sur le dos des cheminots!

Je sais pas si tu es salariés, mais si c'est bien le cas, qu'un gars comme toi défende cette manière de faire est vraiment lamentable! Trop de protection aux salariés, on croit rêver...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, yienyien89 a dit :

Je sais pas si tu es salariés, mais si c'est bien le cas, qu'un gars comme toi défende cette manière de faire est vraiment lamentable! Trop de protection aux salariés, on croit rêver...

Le bourrage de crâne a bien fonctionner faisant croire aux français que tout sera rose pour les voyage en train après 2019, les gens auront des trains à l'heure qu'il leur conviendra, pour trois fois rien, voir, qu'on va les payer pour voyager en chemin de fer, un train toutes les trois minutes, plus de retard, plus de caténaires qui tombent, plus d'incident d'exploitation, plus d'accident de personne, le grand Charles n'avait il pas déclaré que les français étaient des veaux ?  Malheureusement, cela se vérifie de plus en plus vu comment, ils avalent n'importe quelle connerie servi par ce gouvernement de pourri pourvu que cela aille dans le sens de leurs désidératas, que la chute va être dure, car au bout d'un moment, il va bien falloir se réveiller et admettre la triste réalité.

Modifié par ADC01

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, ADC01 a dit :

Le bourrage de crâne a bien fonctionner faisant croire aux français que tout sera rose pour les voyage en train après 2019, les gens auront des trains à l'heure qu'il leur conviendra, pour trois fois rien, voir, qu'on va les payer pour voyager en chemin de fer, un train toutes les trois minutes, plus de retard, plus de caténaires qui tombent, plus d'incident d'exploitation, plus d'accident de personne, le grand Charles n'avait il pas déclaré que les français étaient des veaux ?  Malheureusement, cela se vérifie de plus en plus vu comment, ils avalent n'importe quelle connerie servi par ce gouvernement de pourri pourvu que cela aille dans le sens de leurs désidératas, que la chute va être dure, car au bout d'un moment, il va bien falloir se réveiller et admettre la triste réalité.

et le plus lamentable  (bis) c'est que pas mal de cheminots vont aussi dans ce sens et n'ont pas bougé ou si peu….

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi j'attends les gens qui arriveront d'un TER vers TGV

si TER en retard et rupture de corres

actuellement, la sncf se débrouille pour que tu prennes un TGV autre

avec le privé

ce sera "c'est pas nous la cause de votre retard, on n'y peut rien, démerdent Sie sich"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...