Aller au contenu

La SNCF cherche la recette idéale pour la restauration dans les trains


Messages recommandés

j'avoue qu'en 1981, juste avant la généralisation du TGV, je me suis payé le TEE Mistral Lyon-St Raphaël avec repas dans la voiture restaurant.

Payé plein pot, sans aucune réduction malgré mon statut de cheminot-priviligié-avec-ZavantajAkis.

Cher, mais inoubliable: sucré des fraises fraiches sur une nappe en tissus en regardant le Rhône et ses paysages seront à jamais un très, très bon souvenir.

En plus, on avait ... le temps de manger, de glandouiller à table.

Avec TGV, une prestation de repas chaud à la place, identique aux normes aviation avec hôtesses spécialisées, était prévue et vendu en même temps que le billet.

Une mini cuisine pour réchauffer les plats était installée en 1ere classe (sur le modèle en plus petit de la cuisine des turbotrain où nous avions déjà merdé en beauté et prétention).

Hélas, hélas, hélas, on est pas bon, même très mauvais: j'ai vu une pauvre fille apporter le plateau non réchauffé à un voyageur qui a forcément râlé.

Donc on est pas bon depuis TGV, 1980, mais par contre qu'est-ce qu'on est prétentieux avec nos fumants concepts pas bon et trop cher.

Seul certitude, la bouffe n'a aucune importance, la qualité peut s'aligner sur celle de Lidl puisqu'une bonne partie de notre clientèle 2e avec réduction se nourrit en partie d'Eco+ ou Lidl.

Mais le plus important, c'est le pognon, combien cela va rapporter, combien on va traire la vache à lait SNCF pour une prestation injurieuse vis à vis de la soit-disant tradition culinaire française: comme nos voisins (allemand), on réchauffe du sous-vide ou passe au micro-onde du surgelé...

C'est si compliqué d'organiser cela en train à prix raisonnable?

Pourquoi pas un micro-onde à 0,20€ à disposition des voyageurs?

Au fait: pourquoi je prépare mes sandwich avant un voyage en train?

tout simplement parceque depuis TGV, 1980, je ne suis pas assuré d'avoir une prestation dans le train (suppression de dernière minute sans avis en gare _ cas Lyon-Bordeaux puis Lyon-Nantes dans les années 1980), et si jamais un atteint un barTGV, plusieurs fois j'ai entendu le "yaplu" du pauvre salarié payé au lance-pierre par le prestataire du moment.

Modifié par 2D2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En Allemagne, la bière est servit dans un véritable verre, et c'est 2 euros

Même le café est plus cher que cela en France. Quand il m'arrive d'en prendre un, j'ai l'impression d'être (côté prix) dans un troquet des Champs-Elysées. Il me semble que même sur nos autoroutes c'est moins cher.

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même le café est plus cher que cela en France. Quand il m'arrive d'en prendre un, j'ai l'impression d'être (côté prix) dans un troquet des Champs-Elysées. Il me semble que même sur nos autoroutes c'est moins cher.

Entre 2,2 et 2,4 suivant le TGV

entre 1 et 1.5 le café en distributeur sur autoroute

Dans le petit bistrot prêt de chez moi, il est à 1,40

0.28 au distributeur du dépôt ( avec la clef)

Mais je rappelle que 6 intermédiaires se sucrent au passage

Perso, je préfère celui des TGV

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même le café est plus cher que cela en France.

Entre 2,2 et 2,4 suivant le TGV

c'est bien ce qui me semblait, la carte de DB-BordBistro met le café à 2,30 ou 2,80, donc plus cher

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

Des consommateurs il y en aura toujours...car de nos jours les gens sont prêts à "bouffer" n'importe quoi pour satisfaire leur fringale sur un voyage qui dure 3h.....

La mode est à "bouffer" à toute heure du jour...et de la nuit...il n'y a qu'à voir le succès de la vente à emporter dans nos cités...

en dehors des heures de repas les bars tgv doivent etre vides ou peu rentables non quand mmee ?

genre le paris brest qui part de paris a 14h08 et arrive a brest un peu avant 19 heures il doit pas y avoir grand monde au bar a part pour boire un cafe ou un the mais personne ne doit acheter des choses a manger dans ces horaires

bonne journee

franck derrien

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité radiosoltrains

Avez vous vu ce comm' :

Il a déjà mangé dans une cantine CGT ce personnage? J'en doute, les cantines CGT existent pas. Et puis le sandwich à 20€ j'ai jamais vu ça!

Bref, oui c'est cher de manger des produits de la restauration ferroviaire (Cremonini restauration ou sa filiale Chef Express, selon les trains) mais personnellement je n'ai pas à me plaindre de la qualité. Y'a juste une fois ou j'ai été déçu par un plat jambon beurre cornichons mais sinon, c'est bon!

On peut aussi discuter de l'organisation de la restauration. Il n'est pas rare qu'il n'y ait pas de croissants le matin, ou alors qu'il n'y ait pas ou plus de sucre...

Pour finir, j'admire quand même le courage des employés de Cremonini qui travaillent dans des conditions difficiles mais qui sont toujours très serviables.

Modifié par radiosoltrains
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il a déjà mangé dans une cantine CGT ce personnage? J'en doute, les cantines CGT existent pas. Et puis le sandwich à 20€ j'ai jamais vu ça!

Bref, oui c'est cher de manger des produits de la restauration ferroviaire (Cremonini restauration ou sa filiale Chef Express, selon les trains) mais personnellement je n'ai pas à me plaindre de la qualité. Y'a juste une fois ou j'ai été déçu par un plat jambon beurre cornichons mais sinon, c'est bon!

si il y a la cantine du siège a Montreuil , mais qui n'est pas tenu par la CGT

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du thé ou du café dans un TGV qui va en Bretagne... beurk beurk beurk

:Smiley_40: :Smiley_40: oh le sous entendu :Smiley_40: :Smiley_40:

en tous cas j'ai bien rigolé en regardant la vidéo mise par 2D2 hier (message 8)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du thé ou du café dans un TGV qui va en Bretagne... beurk beurk beurk

ben non les gonzes ils achètent le pack de cro chez Inno ou Ed avant de monter dans le train....

Mais bon on a vu souvent le bar blindé de Rennes à Brest...et pas forcément par la clientèle à laquelle je faisais allusion... :ninja:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ben non les gonzes ils achètent le pack de cro chez Inno ou Ed avant de monter dans le train....

Mais bon on a vu souvent le bar blindé de Rennes à Brest...et pas forcément par la clientèle à laquelle je faisais allusion... :ninja:

Il y a une différence entre le bar du TGV et un bar en ville, tu peux squatter le bar du TGV sans consommer tandis que essaies un peu dans un troquet !!!!

  • Upvote 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

en dehors des heures de repas les bars tgv doivent etre vides ou peu rentables non quand mmee ?

genre le paris brest qui part de paris a 14h08 et arrive a brest un peu avant 19 heures il doit pas y avoir grand monde au bar a part pour boire un cafe ou un the mais personne ne doit acheter des choses a manger dans ces horaires

bonne journee

franck derrien

Certes certainement pas de vente de "gros" plat, genre le confit de canard ou le plat de pâte, mais pas mal de boisson, de tomblerone, ce genre de chose... Ce ne sont certainement pas les trajets les plus rentables, mais je te confirme, il y a très souvent des gens au bar TGV ...

Tout ceci me fait penser à un truc : quand je suis allé chercher quelqu'un à Matabiau vendredi 28/12, j'ai vu sur le panneau des train au départ un TGV où il y avait marqué en particularité : "TGV sans restauration" , il me semble que c'était le 6861 (Toulouse - Lyon)... C'est courant, ou bien ils ont considéré que sur ce genre de trajet ça ne valait vraiment pas le coup ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes certainement pas de vente de "gros" plat, genre le confit de canard ou le plat de pâte, mais pas mal de boisson, de tomblerone, ce genre de chose... Ce ne sont certainement pas les trajets les plus rentables, mais je te confirme, il y a très souvent des gens au bar TGV ...

Tout ceci me fait penser à un truc : quand je suis allé chercher quelqu'un à Matabiau vendredi 28/12, j'ai vu sur le panneau des train au départ un TGV où il y avait marqué en particularité : "TGV sans restauration" , il me semble que c'était le 6861 (Toulouse - Lyon)... C'est courant, ou bien ils ont considéré que sur ce genre de trajet ça ne valait vraiment pas le coup ?

C'est là où je râle: on ne peut pas compter sur le service restauration en France, point barre.

Imaginer la famille en correspondance de Foix pour Lyon, restant dans ce TGV sans eau ni en-cas?

Donc, on supprime tout, c'est plus clair et honnête vis à vis de la clientèle.

Et on achète avant de prendre le train ou on prépare son panier repas.

Est-ce qu'au moins sur le site VSC, lors de la resa en gare ou sur les billets la mention "Sans restauration possible à bort" est indiqué au client?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Imaginer la famille en correspondance de Foix pour Lyon, restant dans ce TGV sans eau ni en-cas?

j'ai vraiment du mal à imaginer une famille comptant sur le bar pour se restaurer et boire. Ils auraient raison de préférer un bon pâté ... de foie .... :Smiley_03: , qui leur ferait en même temps moins mal à la carte bleue !

en tous cas, je n'ai entendu personne râler dans mon 6613 bis quand la chef de bord a annoncé l'absence de bar. Tout le monde a évidemment préféré partir que d'attendre que l'armement du bar soit transféré de l'autre rame ! Donc, s'il y en a, il y en a, sinon, on s'en passe très bien

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas bon pour l'image et pour la qualité du service annoncé pour une aussi longue distance.

C'est certain que personne ne viendra se plaindre mais combien de clients en cours de trajet sont allé à la voiture bar ?

Désolé mais pour moi, c'est une faute de la boite.

Après, ce n'est que mon avis, tout petit-petit, mais quand un voisin ou un ami rale sur la non qualité, je ne peux que dire que l'on est bon à 75%, selon le sens du vent, des feuilles sur la voie, du réveil d'un prestataire ou du taxi pas arrivé...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cremonini c'est le pire de tout ce qui le TGV a pu voir se succéder comme prestataires pour la restauration....

le pire, c'est que c'était connu d'avance. Mais la passation de marché est un exercice délicat, s'il est mal ficelé, tout peut arriver, et s'il est trop ficelé, c'est en justice que ça se règle ...

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas connu (hélas) l'époque des vraies voitures restaurant ou des Grill Express !

Pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent se faire leur casse croûte maison avant d'embarquer, il y a une demande, mais comment proposer autre chose que du sous vide mal réchauffé au micro-ondes en conservant des prix raisonnables...

Ce que l'on vend à des prix comparables dans les innombrables points de vente de restauration à emporter des grandes gares parisiennes, ce n'est guère mieux, et on y retrouve les ténors de la bouffe industrielle, les Elior, Autogrill, Sodhexo...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas connu (hélas) l'époque des vraies voitures restaurant ou des Grill Express !

je l'ai connue, cette période des voitures restaurant. A part que ça enfumait la halle de la gare de Lyon, je n'y ai jamais mis les pieds, au-dessus de mes moyens. Les Grill Express étaient un peu plus abordables.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je l'ai connue, cette période des voitures restaurant. A part que ça enfumait la halle de la gare de Lyon, je n'y ai jamais mis les pieds, au-dessus de mes moyens. Les Grill Express étaient un peu plus abordables.

Y avait de vrai restaurant à bord des 55 et 57, bons allemands, mais excellent, et un petit champagne rosé à en lecher la bouteille

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas maintenant, mais les tarifs, même pour les citoyens de ces pays, étaient plus qu'abordables, subventions obligent. Rajoute à ça la lenteur des parcours, qui laissent effectivement le temps de faire un, deux ou trois services.

ceci dit, ça n'empêchait pas non plus les voyageurs de s'approvisionner sur les quais au passage ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas maintenant, mais les tarifs, même pour les citoyens de ces pays, étaient plus qu'abordables, subventions obligent. Rajoute à ça la lenteur des parcours, qui laissent effectivement le temps de faire un, deux ou trois services.

ceci dit, ça n'empêchait pas non plus les voyageurs de s'approvisionner sur les quais au passage ...

Il y à 2 et 3 ans c'était pour entrée (salade), Goulasch, et une bière (très bonne) et un café, aux alentours de 6 à 8 euros, tables à nappe, serveurs, (il y a deux personne en tout), la goulasch est sous vide et cuite au bains marie, c'est bon, mais pas trop copieux, sur les coup de midi il ne restait que 2 ou 3 places de vide

Bon, c'était sur un Budapest Cluj (Roumanie) on a le temps, il n'y a rien d'autres à faire.

Modifié par MC76
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...