Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Permutation, débat


Messages recommandés

"Permutant" ?

Des années, que j'entends ce mot dans la bouche de collègues mais il ne me semble pas qu'un quelconque dispositif de permutation soit codifié quelque part ni dans le Statut, ni dans les référentiels RH. Je profite du sujet pour glaner d'éventuels avis contraires mais néanmoins autorisés...

Chercher un permutant, c'est ce qu'on tente je crois quand on n'arrive pas à obtenir un changement de résidence (la vraie désignation des mutations) et en pensant que comme ça, ça ira plus vite.

Mais en fait, chaque permutant (à supposer qu'il y en ait simultanément deux compatibles) est individuellement un demandeur de changement de résidence et à ce titre soumis à un ordre de classement et au bon vouloir (et aux besoins de conserver ses effectifs ou au contraire de les réduire) du service cédant comme prenant.

Dans le cas présent, il me semble qu'il est assez facile d'être muté vers les Alpes. Sous toutes réserves, il y a des besoins non satisfaits, peu de demandes pour y aller, des difficultés de recrutement sur place (je crois que ça s'explique par des conditions de travail en hiver très difficiles, je pense que je ne serai pas démenti sur ce point). Ce qui fait que ceux qui y sont risquent d'être priés d'y rester. Si un Breton (lire un collègue affecté en Bretagne, pas forcément Breton bien entendu) veut y venir, il ne devrait pas y avoir de problème et il n'a pas besoin de trouver un permutant pour ça.

Tandis que pour aller vers la Bretagne, c'est le trop plein de demandes en provenance de plusieurs régions *. Ceux qui ici ou là attendent une hypothétique mutation (depuis longtemps parfois et le cas échéant classée prioritaire**) risquent de ne pas trop apprécier que deux collègues (les permutants donc) s'arrangent sur leur dos en dehors de toute règle bien définie.

* Et du temps ou je suivais ça un peu, j'ai vu pire. Le nombre de demandes enregistrées pour aller sur la région de Montpellier était deux fois supérieur à l'effectif de la région !

** De fait, pour les régions les plus demandées, il n'y a que les prioritaires qui ont une quelconque chance d'être mutés.

Je me suis souvent demandé ce que faisaient nos syndicats sur ce type de question (ma propre organisation aussi...).

Modifié par PLANONYME
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Permutation n'existe pas au sens strict, en revanche la mutation existe. Mais parfois, un établissement peut accueillir à bras ouvert, celui de départ n'a pas forcément envie (ni les moyens) de se passer d'un élément. Du coup, l'opération "gratuite" pour les 2 établissements : un échange (une mutation dans chaque sens) entre 2 agents ayant des compétences très proches afin de ne pas perdre trop de temps en formation.

Dans le cas présent, il me semble qu'il est assez facile d'être muté vers les Alpes. Sous toutes réserves, il y a des besoins non satisfaits, peu de demandes pour y aller, des difficultés de recrutement sur place (je crois que ça s'explique par des conditions de travail en hiver très difficiles, je pense que je ne serai pas démenti sur ce point).

Ben... Si. Le plus gros problème de recrutement à l'époque où je m'y trouvais, en Haute Savoie, banlieue de Genève, c'est le logement. D'un point de vue conditions de travail en hiver, franchement, avec des voies qui ne dépassent que rarement 700m d'altitude, faut pas exagérer.

Ce qui fait que ceux qui y sont risquent d'être priés d'y rester. Si un Breton (lire un collègue affecté en Bretagne, pas forcément Breton bien entendu) veut y venir, il ne devrait pas y avoir de problème et il n'a pas besoin de trouver un permutant pour ça.

Ben pourtant, il a bien fallu à mon permutant Rennais qu'il permute.

Tandis que pour aller vers la Bretagne, c'est le trop plein de demandes en provenance de plusieurs régions *. Ceux qui ici ou là attendent une hypothétique mutation (depuis longtemps parfois et le cas échéant classée prioritaire**) risquent de ne pas trop apprécier que deux collègues (les permutants donc) s'arrangent sur leur dos en dehors de toute règle bien définie.

* Et du temps ou je suivais ça un peu, j'ai vu pire. Le nombre de demandes enregistrées pour aller sur la région de Montpellier était deux fois supérieur à l'effectif de la région !

** De fait, pour les régions les plus demandées, il n'y a que les prioritaires qui ont une quelconque chance d'être mutés.

Je me suis souvent demandé ce que faisaient nos syndicats sur ce type de question (ma propre organisation aussi...).

Pour les cas que je connais, c'est avant tout une question de bon sens. Peut être y a-t-il eu des cas de permutants passés devant des demandes de mutations (même origine, même destination), ça serait tout de même étonnant.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En fait, quand il va y avoir permutation, on regarde avant si y'a pas mutation possible. Et si mutation est possible alors ce sera mutation en regardant le classement.

Les syndicats agissent aussi dans les permutations en servant de facilitateur, voir de groupe de pression.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Copie de la réponse de MickeyMouse faite pendant la séparation des 2 sujets :

Bonjour Planonyme,

Pour en avoir parlé avec mon Dpx, il est tout à fait ok pour cette méthode et pour employer le mot "Permutant" puisque c'est lui même qui m'a conseillé d'en trouver un. La mutation étant plus compliquée comme tu le soulignes. Après, pour la météo, tu sais Les Hautes Alpes est un départements assez contrasté en termes de climat et d'altitude. De Briançon à Sisteron par exemple, c'est le jour et la nuit. Je pense qu'il ne faut pas généraliser dans telle situation ! :happy:. Maintenant si tu es en Bretagne et que tu souhaites venir en PACA, fais moi signe ! :tongue:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

MickeyMouse a écrit :

Pour en avoir parlé avec mon Dpx, il est tout à fait ok pour cette méthode et pour employer le mot "Permutant" puisque c'est lui même qui m'a conseillé d'en trouver un.

Il est gentil le DPX. Mais ce n'est pas lui qui décide ! Et le temps que tu trouves le permutant qui va bien (et qui le cas échéant soit ne sera pas lâché par son établissement, soit le tien n'en voudra pas), il entretient l'espoir. Je te souhaite que ce plan fonctionne mais c'est loin d'être gagné. Certains établissements dans lesquels la gestion des demandes de mutation est une véritable poudrière sociale ont désigné un assistant RH en charge particulière de ces questions.

C'est plutôt au niveau de la Direction RH locale qu'il faut veiller à ce que la perspective d'un changement de résidence à plus ou moins long terme est peu ou prou intégrée. Ne serait-ce qu'au niveau gestion prévisionnelle des effectifs. Et ça, ce n'est pas le DPX qui s'en occupe vraiment ! Le DUO à la rigueur.

Pour moi, breton ce fut Paris pendant plus de 35 ans. Toute une carrière (que je viens de terminer et je suis toujours à Paris !). J'ai fait des demandes de mutation les premières années après mon commissionnement. Lassé, j'ai fini par arrêter. 15 ou 20 ans plus tard, ça m'aurait bien plu de retenter le coup et d'obtenir cette fois un changement de résidence. Mais le système favorise l'ancienneté de la demande (à renouveler sans interruption, tous les deux ans je crois, sinon compteur remis à zéro). Alors c'était râpé. N'importe comment, seuls les prioritaires (et encore pas tous) réussissaient parfois à être mutés.

Sur ma région, j'ai d'ailleurs connu des établissements qui avaient pendant un temps décidé de déroger : un départ de non prioritaire pour un départ de prioritaire. Ils se sont fait rappeler à l'ordre par la Direction nationale.

Modifié par PLANONYME
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Et pour la région Alpes, ils vous accueilleront les bras ouverts, soyez-en sûrs !

Si comme moi, pour venir dans cette belle région vous êtes prêts à accepter des journées de dingue, un management de dingue, un déroulement de carrière de dingue et au final une vie de dingue...bienvenue :)

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Bonjour à tous cela fait un an que je le bat avec ma hiérarchie de paris sud est pour une mutation en Rhône Alpes. J'ai même trouvé un permutant qui voulais monté sur Paris. Il n'était pas encore commissionné ils lui ont mis la pression et au dernier moment il sait rétracté. Ma dernière solution et de démissionner. Les établissements de Rhône Alpes serais prêt à m'accepter le souci c'est Paris il ne lâche pas. C'est dommage car il préfère perdre un agent formé au lieu d'en faire profiter.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est Paris il ne lâche pas. C'est dommage car il préfère perdre un agent formé au lieu d'en faire profiter.

Je ne connais pas la situation exacte mais voici de simples hypothèses assez classiques pouvant expliquer ce genre de blocage.

Paris "ne lâche pas" ou plus exactement demande un délai. En général, au moins six mois ! Mais la région de province prenante exige que le mouvement se fasse tout de suite et à défaut préfère s'adresser à une région plus diligente (en général excédentaire, ceci expliquant cela).

Ou alors la région prenante a consommé toutes ses autorisations d'embauche. Et si ces dernières étaient trop pingres (ou à la suite d'aléas sur le niveau de ses effectifs) peut se trouver en "culottes courtes" pour faire tourner sa boutique. Elle a alors un besoin impératif et urgent de ressources supplémentaires. Elle est donc très ouverte pour accepter des mouvements en provenance de n'importe quelle autre région. Mais cette autre région n'en accepte le principe que d'une part dans un certain délai évoqué plus haut et d'autre part à condition, si elle est elle-même déjà en souffrance sur le plan des effectifs, d'obtenir une compensation par une nouvelle autorisation d'embauche rapidement rétrocédée de quelque part. Et faute de cette garantie, bloque tout mouvement !

Modifié par PLANONYME
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien résumé,ume mutation est bien plus compliquée que cela en a l'air car au bout du comptel'établissement cédant est toujours lésé dans l'histoire et moins il y aura d'effectif moins cela sera facile d'être muté.

Une démission est le fait de l'agent et non pas de l'établissement comme un accord de mutation,donc pas de compte à rendre pour cette démission,avec à la clé un recrutement à prévoir et qui ne doit pas être pris sur le même bugdget car le plus important est de savoir qui va payer ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et c'est encore plus compliqué si c'est un "ancien " qui vient de IDF vers la province car il risque de passer devant des gars qui attendent des promos , le déroulement étant souvent plus long en province qu'a paris..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pas toujours,les gars de mon stage et ceux d'aprés mutés en province sont passé TB3 1 ou 2 ans avant moi et cela date de 2000,pour les autorisations vitesse,même chose,cela dépend surtout de la démographie de l'établissement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et c'est encore plus compliqué si c'est un "ancien " qui vient de IDF vers la province car il risque de passer devant des gars qui attendent des promos , le déroulement étant souvent plus long en province qu'a paris..

bonjour

Dans un même ex-dépôt devenu 2 UP de 2 établissements différents (avec la séparation du fret) il est courant de voir plusieurs années d'écart pour une position pour 2 CRL nommés á la même date et lorsque par mutation (si si fret vers voyageur c'est une mut) ou fermeture de la partie Fret cela amène á une belle différence de classement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

Dans un même ex-dépôt devenu 2 UP de 2 établissements différents (avec la séparation du fret) il est courant de voir plusieurs années d'écart pour une position pour 2 CRL nommés á la même date et lorsque par mutation (si si fret vers voyageur c'est une mut) ou fermeture de la partie Fret cela amène á une belle différence de classement

En principe, je dis bien en principe, il est classé "hors compte" pendant 2 ans, donc il ne devrait pas interférer dans les notations, surtout pour le niveau

Pas toujours,les gars de mon stage et ceux d'aprés mutés en province sont passé TB3 1 ou 2 ans avant moi et cela date de 2000,pour les autorisations vitesse,même chose,cela dépend surtout de la démographie de l'établissement.

Comme moi, je suis passé Tb3 1 an avant les copains de ma promo okok

Modifié par fabrice
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En principe, je dis bien en principe, il est classé "hors compte" pendant 2 ans, donc il ne devrait pas interférer dans les notations, surtout pour le niveau

Comme moi, je suis passé Tb3 1 an avant les copains de ma promo okok

Les classeùments en hors compte sont du domaines des établissements et ne sont aucunement obligatoires

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les classeùments en hors compte sont du domaines des établissements et ne sont aucunement obligatoires

Ben sur Paris-Est, on le faisait, et quand je suis arrivé à Thionville, cela s'est fait

Il faut voir le protocole de mutation ( accord entre les OS et l'établissement)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 7 mois plus tard...

Permutation ? Connais-pas ! Jamais rien lu à ce sujet dans le Statut....

Par contre, une demande de changement de résidence (on dit couramment par abus de langage "mutation"), oui ça c'est parfaitement codifié (encore qu'il n'y a que 3 ou 4 lignes).

Manœuvre à Paris Austerlitz, a priori en sureffectif. J'imagine davantage de besoins sur les établissements du nord de Paris. Donc, un changement de résidence ça devrait pouvoir se faire sans forcément avoir besoin de trouver quelqu'un du nord de Paris qui prendra la place à Austerlitz. D'ailleurs, en cas d'excédents à résorber, les RH accorderont le cas échéant le changement de résidence mais ne laisseront pas venir le collègue volontaire pour permuter.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si en plus il y a sureffectif

les RH devraient te proposer quelque chose

une mutation pour les besoins du service, c'est bien mieux financièrement qu'une permutation :Smiley_31:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

​Ça ne veut pas dire que ça n'existe pas.

​Oui, mais ce n'est pas à l'agent de demander une permutation. Lui, ce qu'il veut c'est changer de résidence pour aller vers le nord de Paris. C'est la seule démarche qu'il a à entreprendre en première intention. Ensuite, sur le plan pratique, que le mouvement de personnel se fasse par une permutation (voire parfois par un mouvement simultané de trois agents, ça se voit aussi), pourquoi pas si ça arrange les RH et que ça permet d'accélérer le processus et de donner simultanément satisfaction à deux personnes ?

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

T'as raison, on devrait d'ailleurs supprimer cette section du forum et oublier tous les membres à qui ça a pu servir (dont moi), simplement parce que ça n'existe pas et qu'on ne doit pas demander de permutation.

T'en as d'autres, des comme ça ?

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

T'as raison, on devrait d'ailleurs supprimer cette section du forum et oublier tous les membres à qui ça a pu servir (dont moi), simplement parce que ça n'existe pas et qu'on ne doit pas demander de permutation.

​Ta demande c'était sans doute de changer de résidence ? Tu as obtenu satisfaction visiblement. Tant mieux. Tu aurais refusé cette mutation (comme tout le monde dit) si elle ne s'était pas faite dans le cadre d'une permutation ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je n'avais pas fait de demande de mutation, car rien d'urgent. Donc je n'espérais rien. Puis une occasion de permutation... Coup de bol, ça s'est fait super rapidement. Bien sûr, il a fallu alors que je fasse une lettre pour demander une mutation, pour faire ça dans les règles administratives. La paperasse, c'est bien, mais ensuite, au niveau pratique, ça s'est fait uniquement parce que c'était une permutation, parce qu'on restait à effectif constant de chaque côté, avec relativement peu de formation, parce que la motivation était là.

Si j'avais juste demandé une mutation,je ne pense pas que ça aurait été aussi vite.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me disais bien que ce débat me disait quelque chose... Et il avait déjà été provoqué, chose étrange, par le même membre.

Du coup, 7 messages sont déplacés depuis une annonce de permutation vers ce sujet.

A l'avenir, "PLANONYME", ce serait sympa de ne plus polluer la rubrique des permutations, merci.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.