Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Sécurité ferroviaire : un audit sévère bouscule la SNCF


Messages recommandés

Selon Mobilettre le ministre a convoqué le 18 mai l'Etat major de SNCF3 pour lui passer un savon après un rapport de l'EPSF qui laisse  une "impression troublante de désorganisation et d’inefficacité, bien loin des standards industriels requis ou prétendus" sur la maintenance de l'infrastructure.

Mobilettre s'appuie sur un rapport d’étape d’une campagne d’audits de l’infrastructure entamée au printemps 2014. "Sans concession, extrêmement sévère sur plusieurs domaines relatifs à la sécurité, ce rapport interpelle l’entreprise publique SNCF sur ses fondamentaux "

Quels sont les lampistes qui vont trinquer ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne voudrai pas avoir l'air de prendre la défense de la SNCF mais l'état du réseau est l'héritage de RFF, certes le SNCF ne lui a pas laisser en 1997 un réseau en super état mais RFF a tout fait pour ne pas l'améliorer et maintenant, on vient reprocher ça à la SNCF, il faut être un peu gonflé.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne voudrai pas avoir l'air de prendre la défense de la SNCF mais l'état du réseau est l'héritage de RFF, certes la SNCF ne lui a pas laissé en 1997 un réseau en super état mais RFF a tout fait pour ne pas l'améliorer et maintenant, on vient reprocher ça à la SNCF, il faut être un peu gonflé.

​L'EPSF est au-dessus de ces contingences "historiques". Comme la cour des comptes il fait un bilan à un moment donné sans s'embarrasser du passé ou de toute autre considération.

Cela dit, il ne fait qu'enfoncer une porte ouverte car tous ceux qui s'intéressent peu ou prou au système ferroviaire le savent depuis longtemps.

Si les éminents membres de cette auguste institution avaient pris la peine de lire "cheminots.net" ils se seraient épargné une longue et couteuse enquête...:Smiley_39::Smiley_39::Smiley_39:

  • J'adore 9
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est bien joli tout ça mais ça sert à quoi?

On garde les mêmes et on recommence. continue.

Ce pays est schizophrène, complètement.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et de son poste d'observation, l'EPSF n'a rien vu venir ? Depuis sa création en 2006 ?

  Rappel : L’EPSF délivre également les agréments de sécurité aux gestionnaires d’infrastructure, au premier chef SNCF Réseau mais aussi aux gestionnaires d'infrastructure aux caractéristiques comparables au réseau ferré national, ainsi qu'aux concessionnaires et titulaires d’un partenariat public/privé.

En somme, l'EPSF aurait délivré des agréments à tort ...

 

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Et de son poste d'observation, l'EPSF n'a rien vu venir ? Depuis sa création en 2006 ?

  Rappel : L’EPSF délivre également les agréments de sécurité aux gestionnaires d’infrastructure, au premier chef SNCF Réseau mais aussi aux gestionnaires d'infrastructure aux caractéristiques comparables au réseau ferré national, ainsi qu'aux concessionnaires et titulaires d’un partenariat public/privé.

En somme, l'EPSF aurait délivré des agréments à tort ...

 

​Bonne question, merci de l'avoir posée. Bon, on passe à autre chose... :Smiley_32:

Toi aussi tu fais du mauvais esprit? :Smiley_19:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Mais chut ! il faut pas le dire, ça va encore faire des grèves pour rien. Pas de vagues, pas de vagues....

​Encore une réflexion intelligente... :Smiley_27:

Les cheminots de SNCF/3, faire grève pour couvrir les conneries de leurs patrons y compris la tutelle politique qui s'est succédé depuis des décennies, toute étiquette confondue? Les cheminots qui dénoncent cette situation depuis des décennies, ceux que l'on a toujours traité par le mépris, ceux que l'on a désigné à la vindicte populaire pour camoufler les problèmes? Ceux qui subissent en permanence la désorganisation et l'éclatement de l'entreprise?

Pas de vagues? Il me semble que tu a oublié tes arguties sur un certain sujet en rapport avec la sécurité ferroviaire. Tu es sacrément gonflé, toi!

Et le pas de vagues va continuer de la part de ceux qui ont trempé de près ou de loin dans le démantèlement systématique de l'outil ferroviaire français. Un petit rapport, une commission qui va bien, on garde las mêmes et on recommence continue. On va fermer des lignes pour pouvoir continuer à sabrer dans le personnel, voilà quel sera le résultat de cet énième rapport. On va en profiter pour marteler que les cheminots de SNCF (Réseau) sont des incapables et qu'il faut refiler çà aux boites privées qui feront beaucoup mieux. Sans oublier qu'avec la nouvelle convention collective, on va pouvoir tailler encore plus dans les conditions de travail et de rémunération dans ce qu'il reste de SNCF/3.

Alors tes réflexions à la noix... :ass:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

​Encore une réflexion intelligente... :Smiley_27:

Les cheminots de SNCF/3, faire grève pour couvrir les conneries de leurs patrons y compris la tutelle politique qui s'est succédé depuis des décennies, toute étiquette confondue? Les cheminots qui dénoncent cette situation depuis des décennies, ceux que l'on a toujours traité par le mépris, ceux que l'on a désigné à la vindicte populaire pour camoufler les problèmes? Ceux qui subissent en permanence la désorganisation et l'éclatement de l'entreprise?

Pas de vagues? Il me semble que tu a oublié tes arguties sur un certain sujet en rapport avec la sécurité ferroviaire. Tu es sacrément gonflé, toi!

Et le pas de vagues va continuer de la part de ceux qui ont trempé de près ou de loin dans le démantèlement systématique de l'outil ferroviaire français. Un petit rapport, une commission qui va bien, on garde las mêmes et on recommence continue. On va fermer des lignes pour pouvoir continuer à sabrer dans le personnel, voilà quel sera le résultat de cet énième rapport. On va en profiter pour marteler que les cheminots de SNCF (Réseau) sont des incapables et qu'il faut refiler çà aux boites privées qui feront beaucoup mieux. Sans oublier qu'avec la nouvelle convention collective, on va pouvoir tailler encore plus dans les conditions de travail et de rémunération dans ce qu'il reste de SNCF/3.

Alors tes réflexions à la noix... :ass:

​+1

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Mais chut ! il faut pas le dire, ça va encore faire des grèves pour rien. Pas de vagues, pas de vagues....

​Bravo, on reconnait bien toute ton oeuvre passée dans cette courte intervention qui est encore bien trop longue, comme à ton habitude...

Tu verras, ce sera mieux lorsque tout sera cassé et que les personnes comme toi pleureront l'ancien chemin de fer français...

Va prendre ta voiture ou un car et laisse nous bosser pour que SNCF puisse continuer.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

​Encore une réflexion intelligente... :Smiley_27:

Les cheminots de SNCF/3, faire grève pour couvrir les conneries de leurs patrons y compris la tutelle politique qui s'est succédé depuis des décennies, toute étiquette confondue? Les cheminots qui dénoncent cette situation depuis des décennies, ceux que l'on a toujours traité par le mépris, ceux que l'on a désigné à la vindicte populaire pour camoufler les problèmes? Ceux qui subissent en permanence la désorganisation et l'éclatement de l'entreprise?

Pas de vagues? Il me semble que tu a oublié tes arguties sur un certain sujet en rapport avec la sécurité ferroviaire. Tu es sacrément gonflé, toi!

Et le pas de vagues va continuer de la part de ceux qui ont trempé de près ou de loin dans le démantèlement systématique de l'outil ferroviaire français. Un petit rapport, une commission qui va bien, on garde las mêmes et on recommence continue. On va fermer des lignes pour pouvoir continuer à sabrer dans le personnel, voilà quel sera le résultat de cet énième rapport. On va en profiter pour marteler que les cheminots de SNCF (Réseau) sont des incapables et qu'il faut refiler çà aux boites privées qui feront beaucoup mieux. Sans oublier qu'avec la nouvelle convention collective, on va pouvoir tailler encore plus dans les conditions de travail et de rémunération dans ce qu'il reste de SNCF/3.

Alors tes réflexions à la noix... :ass:

:Smiley_48::Smiley_48::Smiley_48:

de toutes façons tu perds ton temps JLC, avec CC27001 c'est en permanence ainsi.

le pire c 'est que l'on ne sait rien de lui !

pas de positionnement clair, pas de positionnement professionnel rien sauf critiquer et cliver !

Pour autant je trouve qu'il sait beaucoup de chose......

(y a des fois je regrette la bonne vieille stasi  au moins avec elle on aurait su qui il était pour tenir un tel discours en permanence......:Smiley_27:) à prendre au 15 ème degré bien

 sur ....

 

:Smiley_24::Smiley_24:

 

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On peut commenter les commentaires de CC ou s'interroger plutôt sur le vrai problème : la sécurité...

J'ai l'impression que c'est, assez logiquement, une roue qui tourne avec des périodes plus ou moins critiques et où, à chaque fois ?, le système ferroviaire essaye de rattraper la dérive ?

Juste en regardant la liste des accidents ferroviaires sur Wiki on voit de grosses tendances :

Dans les années 30 et 40 ce n'est pas la joie mais ça s'arrange très nettement après : effet "Sncf et réunification des compagnies" ?

Dans les années 80 / 90 les accidents repartent et ont mené à développer et déployer tout ce qui pouvait être "systèmes de contrôle vitesse/engagement des points protégés/franchissements de signaux" (Kvb,

Aujourd'hui on sait (tous) que l'état du réseau en fait une source de risque : ce qui m'intéresse c'est de voir ce qui va être mis en place (et pour combien d'euros)...

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On peut commenter les commentaires de CC ou s'interroger plutôt sur le vrai problème : la sécurité...

J'ai l'impression que c'est, assez logiquement, une roue qui tourne avec des périodes plus ou moins critiques et où, à chaque fois ?, le système ferroviaire essaye de rattraper la dérive ?

Juste en regardant la liste des accidents ferroviaires sur Wiki on voit de grosses tendances :

Dans les années 30 et 40 ce n'est pas la joie mais ça s'arrange très nettement après : effet "Sncf et réunification des compagnies" ?

Dans les années 80 / 90 les accidents repartent et ont mené à développer et déployer tout ce qui pouvait être "systèmes de contrôle vitesse/engagement des points protégés/franchissements de signaux" (Kvb,

Aujourd'hui on sait (tous) que l'état du réseau en fait une source de risque : ce qui m'intéresse c'est de voir ce qui va être mis en place (et pour combien d'euros)...

Facile! Première mesure: la fermeture de 20% du réseau. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les préconisations des assises du ferroviaire confortées par le rapport de la cour des comptes sont toujours d'actualité. Elles ont, en outre, été renforcées par les propositions du ministre Macron concernant la libéralisation du transport par autocar. En en ajoutant une (bonne) louche, l'EPSF ne fait qu'aller dans le même sens. Les fermetures de lignes sont donc plus que jamais d'actualité.

Toutefois, même s'il ne fait que constater un fait avéré concernant l'état du réseau (et sans proposer de solution car ce n'est pas de son domaine de compétence) l'EPSF met aussi en avant un point important, celui du "management" (quel vilain mot). En effet la gestion du personnel, sa localisation, sa formation (initiale et continue), sa stabilité...sont du ressort exclusif du camarade Guillaume Pepy. Celui-ci sera t'il capable de prendre, enfin, les mesures de simple bon sens nécessaires ou continuera t'il ses rêves d'internationalisation, de politique attrape tout, d'informatisation tous azimuts...au détriment d'une politique plus réaliste et ferroviaro-ferroviaire qui devient particulièrement urgente? Quand les moyens financiers sont fortement limités certains choix s'imposent. Est il l'homme de la situation?

 

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les préconisations des assises du ferroviaire confortées par le rapport de la cour des comptes sont toujours d'actualité. Elles ont, en outre, été renforcées par les propositions du ministre Macron concernant la libéralisation du transport par autocar. En en ajoutant une (bonne) louche, l'EPSF ne fait qu'aller dans le même sens. Les fermetures de lignes sont donc plus que jamais d'actualité.

Toutefois, même s'il ne fait que constater un fait avéré concernant l'état du réseau (et sans proposer de solution car ce n'est pas de son domaine de compétence) l'EPSF met aussi en avant un point important, celui du "management" (quel vilain mot). En effet la gestion du personnel, sa localisation, sa formation (initiale et continue), sa stabilité...sont du ressort exclusif du camarade Guillaume Pepy. Celui-ci sera t'il capable de prendre, enfin, les mesures de simple bon sens nécessaires ou continuera t'il ses rêves d'internationalisation, de politique attrape tout, d'informatisation tous azimuts...au détriment d'une politique plus réaliste et ferroviaro-ferroviaire qui devient particulièrement urgente? Quand les moyens financiers sont fortement limités certains choix s'imposent. Est il l'homme de la situation?

 

 

​Oui je pense qu'ile st l'homme de la situation pour arriver aux fins en cours de décisions c 'est à dire fermetures de certaines branches du réseau, poursuite des engagements à l'international.....

Tant qu'il suit la feuille de route il est l'homme de la situation.

une fois la reforme appliquée et qu'il va falloir faire vivre sur le terrain alors peut être ne sera t'il plus l'homme de la situation.

on le remplacera (ou on le fera seconder) par un exécuteur des basses besognes : lister les listes de ceux promis aux charrettes qui se succéderont inévitablement sous une forme ou une autre.....départs anticipés, écrémage des effectifs  faisant l'affaire des uns ou des autres selon qu'ils seront à deux doigts de la retraite ou à 3 bras de celle ci....

là dessus je ne me fais guerre d'illusions...

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Aujourd'hui on sait (tous) que l'état du réseau en fait une source de risque : ce qui m'intéresse c'est de voir ce qui va être mis en place (et pour combien d'euros)...

​Bien que je persiste à m'étonner que ce soit l'Etablissement Public prescripteur en matière de sécurité qui soit également chargé  de l'audit de la situation, l'enjeu en effet est que le réseau retrouve un niveau de qualité qui assure la sécurité des personnes (voyageurs, cheminots, riverains), et des biens transportés par tous les opérateurs - et que le prix n'en soit pas une cure d'amaigrissement.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

​On va fermer des lignes pour pouvoir continuer à sabrer dans le personnel, voilà quel sera le résultat de cet énième rapport. On va en profiter pour marteler que les cheminots de SNCF (Réseau) sont des incapables et qu'il faut refiler çà aux boites privées qui feront beaucoup mieux. Sans oublier qu'avec la nouvelle convention collective, on va pouvoir tailler encore plus dans les conditions de travail et de rémunération dans ce qu'il reste de SNCF/3.

Alors tes réflexions à la noix... :ass:

​J'ai bossé à la sncf dans les années 90, et je me suis enfui quand on a commencé à "s'arranger" sur des petits manquements à la sécurité, pour ne pas mettre le souk dans l'organisation, pour ne pas trop embêter untel ou untel, et pour ne pas réveiller l'ours syndical grognon. Et aujourd'hui je vois que c'est bien pire qu'à l'époque. Ce n'est pas un choix à faire entre sécurité et effectifs sncf à préserver, la preuve. C'est une volonté politique à imposer : les effectifs d'abord pour la sécurité, et pour la qualité du service. Et si on n'a pas les moyens de le faire, on n'exploite pas. Les vieux syndicalistes ont gardé le discours des années 70, en y ajoutant du sncf/3 pour faire plus actuel. Mais ça ne marche pas comme ça, désolé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

​Va prendre ta voiture ou un car et laisse nous bosser pour que la SNCF puisse continuer.

​Je suis bien obligé de prendre ma voiture, si je prends le train je ne pourrais bosser que 3 ou 4h par jour, vu l'organisation déplorable sur certaines lignes....

Et là c'est l'hopital qui se fout de la charité, à longueur de topics tu invectives tes camarades qui ne savent plus bosser, sont incapables de réparer un vieux train, et que la mise à l'écart des connaisseurs comme toi va mettre par terre la SNCF. Il faudrait savoir !

Moi je suis d'accord avec tes nombreux topics où tu fais remarquer que la SNCF néglige complètement la formation et la transmission du savoir-faire, ce qui a une grosse influence sur la sécurité et la qualité du service, tu le dis toi-même dans ces topcis. Alors quoi ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

​Je suis bien obligé de prendre ma voiture, si je prends le train je ne pourrais bosser que 3 ou 4h par jour, vu l'organisation déplorable sur certaines lignes....

Et là c'est l'hopital qui se fout de la charité, à longueur de topics tu invectives tes camarades qui ne savent plus bosser, sont incapables de réparer un vieux train, et que la mise à l'écart des connaisseurs comme toi va mettre par terre la SNCF. Il faudrait savoir !

Moi je suis d'accord avec tes nombreux topics où tu fais remarquer que la SNCF néglige complètement la formation et la transmission du savoir-faire, ce qui a une grosse influence sur la sécurité et la qualité du service, tu le dis toi-même dans ces topcis. Alors quoi ?

​MOI? J'invective mes camarades?

invectiver /ɛ̃.vɛk.ti.ve/ intransitif transitif 1er groupe (conjugaison) — Note : La forme transitive supplante la forme intransitive et s'emploie aussi comme pronominal réciproque.

  1. Apostropher par des invectives, injurier.
    • Invectiver contre quelqu’un, contre le vice.
    • Ma femme ne voulait rien entendre à cette philosophie résignée, se prétendait la plus misérable des femmes, m’invectivait, réclamant toujours quelque argent, que je ne pouvais lui donner. (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
    • […]; et, surprenant un homme qui volait la ration d’un camarade, il l’invectiva et le frappa à la face. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 272 de l’éd. de 1921)
    • Et lui, l'homme courtois, bien élevé, ennemi de tous les jurons; lui qui parfois se fâche mais jamais n'invective, [...]. (San-Antonio, Béru-Béru, Éditions Fleuve noir, 1970, chap. 7

Dire que je déplore certaines pratiques professionnelles me convient... 

De là à dire que je réclame toujours quelque argent en retour me surprend.

De là à dire que je frappe mes collègues me sidère.

Que je me fâche, oui, mais je manie relativement rarement les injures...

Mais, je t'en conjure... Arrête de dire que nous puissions partager certaines opinions ou idées. MERCI.

Dernière petite précision... On ne dit plus LA SNCF depuis plusieurs années... On doit dire SNCF maintenant... Relis ma phrase en tenant compte de ce détail et tu vas peut-être comprendre...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Tout va très bien "on" en est au carré violet de type bas (re)monté à l’envers (les feux dirigés dans le mauvais sens...), encore des PN qui s'ouvrent tout seuls ou ne se ferment pas, encore et toujours des dérangements de la signalisation contraires à la sécurité (vert quand il ne faut pas...), des deshuntages (et oui, les problèmes ne sont toujours pas réglés...). J'attends aussi avec une certaine gourmandise Le Rapport sur la sécurité des circulations ferroviaires 2014, ou comment continuer à tripoter les chiffres pour faire croire que la situation est "globalement" maitrisée.

Mais pas de panique, on va arranger çà! On va encore plus sabrer dans les conditions sociales du personnel d'entretien des voies, disperser encore plus les responsabilités en multipliant la sous-traitance et comme çà ne suffira encore pas on va fermer des milliers de kilomètres du réseau ferré.

Le sous-ministre sera content, la ministre pourra continuer de figurer aux abonnés absents, ce qui sert de premier ministre pourra bomber le torse encore une foi, le Capitaine De Pédalo continuer de sourire, on va encore nourrir un comité Théodule de plus et le français moyen pourra continuer de faire semblant d'y croire...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.