Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Interdiction des circulations historiques sur le réseau Belge ?


Messages recommandés

Bonjour à tous.

Une info que j'ai eu il y à peu.

Toutes les circulations de matériels historiques ( association et exploitant historique ) seraient interdites sur le réseau Infrabel !!revoltages

Qui aurait des infos ?

En espérant que cela ne passe pas la frontière....

 

Modifié par assouan
précision dans le titre
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En espérant que cela ne passe pas la frontière....

L'harmonisation européenne, Coco!!! Tu n'y songes pas!! Dans ce genre de cas, c'est une priorité.... Tu n'es pas un perdreau de l'année....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En fait, tout ce qui n'est pas équipé ETCS n'a plus le droit de rouler en Belgique depuis un décret royal de juin 2015. Y compris le matériel historique SNCB...Bref a part sur des voies privées, ca reste froid ou au garage...

 

 

Modifié par Stadiste
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'harmonisation européenne, Coco!!! Tu n'y songes pas!! Dans ce genre de cas, c'est une priorité.... Tu n'es pas un perdreau de l'année....

On est pas à l'abri... nombreuses sont les associations a déjà réfléchir à une adaptation du KVB et de la VACMA sur nos vieilles bouilloires...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Même avec les textes les plus récents, ni le KVB, ni la veille automatique ne sont obligatoires sur les engins qui n'en étaient équipés à la construction.

les quelques 66000 qui roulent encore n'en sont pas équipés et une majorité des 67200 n'est que pré-equipé (et sur ceux où il est en service, cela a l'air assez peu fiable)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On est pas à l'abri... nombreuses sont les associations a déjà réfléchir à une adaptation du KVB et de la VACMA sur nos vieilles bouilloires...

Oui... Puis ensuite, on fera comme pour toute EF: certification du matériel par l'EPSF pour avoir un agrément de circulation sur le RFN.... Et comme il faut surtout ouvrir bien large le parapluie, pas besoin de faire un dessin sur l'avis final...

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Même avec les textes les plus récents, ni le KVB, ni la veille automatique ne sont obligatoires sur les engins qui n'en étaient équipés à la construction.

Oui, mais les textes les plus récents sont rendus obsolètes par des textes encore plus récents qui peuvent se pointer via l'EPSF. En Belgique c'était exactement la même chose, ca roulait, puis décret royal et hop au dépot...Ca s'installe sur ce type d'engins, mai ca vaut beaucoup de sous, et peu d'associations peuvent se le permettre...

les quelques 66000 qui roulent encore n'en sont pas équipés et une majorité des 67200 n'est que pré-equipé (et sur ceux où il est en service, cela a l'air assez peu fiable)

Et bien en Belgique, l'ETCS n'était pas obligatoire jusqu'à...L'Unecto fait tout pour que ce genre de modification reglementaire n'arrivent pas et pour préserver nos circulations avec des accompagnements par des CTT, le problème est que de moins en moins de CTT sont disponibles pour nos circulations (exemple en LR et MP), car les anciens s'en vont, et les nouveaux sont plutôt ceinture, bretelles et couche pampers et ne s'approchent pas à moins de 50m d'une bouilloire...

Enfin, l'EPSF a beaucoup de choses dans ses tiroirs pour nous faire de sales surprises. On veille mais on est à l'abris de rien comme par exemple les agréments de centres comme Meiningen qui peuvent sauter... Et on fait vérifier, réparer et agréer nos essieux où ensuite ?? C'est compliqué en ce moment. :/

Les associations se serrent les coudes et on tient, mais pour combien de temps ?

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

les associations belges ne circulent plus sur INFRABEL depuis plusieurs années.

Contrairement à la France, la SNCB ne reconnait pas les associations. Pour circuler sur un réseau ferré nationale, il faut

etre titulaire d'une licence d'opérateur ferroviaire. Les associations en étant dépourvues, elles sont exclues du réseau.

En France, l'UNECTO à fait le forcing pour que SNCF prennent les associations sous sons ailes.

Les asso circulent donc sous le certificat de sécurité SNCF. En contrepartie, Elles se sont engagées à respecter les règles de sécurités de la SNCF.

Celle-ci gère les agréments du matériel et des agents ayant une fonction de sécurité. Elle audite régulièrement les associations et procèdent à des contrôles régulier.

Cela peut paraitre lourd, mais c’était le prix à payer pour continuer à circuler.

Petite info amusante : les asso étant sous l’égide SNCF, leurs trains sont considérés comme des circulations SNCF. Donc, via les accords de réciprocité, une asso française peut , théoriquement, circuler en sur INFRABEL. Vive les énarques......

En suisse, toutes les locomotive circulant sur les CFF sont munies des arrêts automatiques, y compris les vapeurs.

A+

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et dire que bon nombre de passionnés crient sur la SNCF parce qu'elle entrave les chemins de fers touristiques  et les empêchent de faire ce qu'ils veulent , il y a  vraiment des coup de pieds au cul qui se perdent, car l'entreprise historique n'a pas l'obligation de "s'emmerder" avec ces circulations.

 Donc, sans certificat de la SNCF, plus de circulations touristiques sur le RFN, merci qui ?

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Parfaitement d'accord, ADC... foin de ces vieilleries..... On amarre l'Hermione à quelques encablures au large, et elle sert de cible pour les tirs de la Royale....

..vite fait, bien fait...

 

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et bien en Belgique, l'ETCS n'était pas obligatoire jusqu'à...L'Unecto fait tout pour que ce genre de modification reglementaire n'arrivent pas et pour préserver nos circulations avec des accompagnements par des CTT, le problème est que de moins en moins de CTT sont disponibles pour nos circulations (exemple en LR et MP), car les anciens s'en vont, et les nouveaux sont plutôt ceinture, bretelles et couche pampers et ne s'approchent pas à moins de 50m d'une bouilloire...

 

bonjour

je fais de temps à autre comme TB des pilotages de salariés d'Autres EF, pourquoi ne pas étendre la chose au pilotage d'association dans le même cadre que les CTT ?

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je fais de temps à autre comme TB des pilotages de salariés d'Autres EF, pourquoi ne pas étendre la chose au pilotage d'association dans le même cadre que les CTT ?

 

Ça, c'est la question à un million de dollars.

Bizarrement (en fait, non), je n'ai jamais vu un CTT se taper le cul sur des bourreuses, par contre se réserver de longue date tel ou tel pilotage de matériel historique, ça oui !

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Parceque les profils des Bénévoles aptes sont forcement suspect, il n'est que voir ici les divers tacles à leur encontre...

la SNCF estime probablement que l'aura emanent d'un Chef Traction saura taire toute velleité de contestation de tel ou tel point, par le bénévole "sûr" de lui. Il suffit de participer à quelques libations et autres cafés du commerce en assos, pour se rendre vite compte de cet etat de fait....le conducteur RFN est juste un emmerdeur, le Chef lui, incarne LA connaissance....

Redevenons sérieux un moment.... il me semble qu'une histoire de responsabilité est en cause, et l'aptitude aux facteurs humains des CTT, implique une meilleure prise en compte, par ces derniers, des divers caratéres qui composent les conducteurs associatifs : un CTT a l'habitude d'accompagner, c'est une de ses principales fonction...

La remarque concernant les pilotages Bourreuses Tape cul, et autres Y.... n'est pas sans fondements, mais là, il s'agit de conducteurs professionnels, le cadre humain est forcement différent....

Pour conclure, pourquoi n'existe t'il pas un cursus conducteur RFN specifique d'accompagnement associatif, si tant est que la volonté soit celle que ce genre d'activité perdure sur le RFN ?? ce qui est moins sûr.....

CTT, à vous la plume....

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ça, c'est la question à un million de dollars.

Bizarrement (en fait, non), je n'ai jamais vu un CTT se taper le cul sur des bourreuses, par contre se réserver de longue date tel ou tel pilotage de matériel historique, ça oui !

Va dire cela aux assos comme l'AP2800 ou la l'ACPP1126 qui galère a trouver des CTT. A l'AJECTA on en a 3/4 qui tournent régulièrement (d'ailleurs ils tournent aussi avec le MFPN sur la K8), On a la chance d’être en IDF et d'avoir plusieurs régions a proximité immédiate, et d'avoir une direction régionale qui communique beaucoup avec nous sur ce qu'on fait, en bien ou en mal pour nous aider a améliorer nos circulations.

Parceque les profils des Bénévoles aptes sont forcement suspect, il n'est que voir ici les divers tacles à leur encontre...

la SNCF estime probablement que l'aura emanent d'un Chef Traction saura taire toute velleité de contestation de tel ou tel point, par le bénévole "sûr" de lui. Il suffit de participer à quelques libations et autres cafés du commerce en assos, pour se rendre vite compte de cet etat de fait....le conducteur RFN est juste un emmerdeur, le Chef lui, incarne LA connaissance....

Redevenons sérieux un moment.... il me semble qu'une histoire de responsabilité est en cause, et l'aptitude aux facteurs humains des CTT, implique une meilleure prise en compte, par ces derniers, des divers caratéres qui composent les conducteurs associatifs : un CTT a l'habitude d'accompagner, c'est une de ses principales fonction...

La remarque concernant les pilotages Bourreuses Tape cul, et autres Y.... n'est pas sans fondements, mais là, il s'agit de conducteurs professionnels, le cadre humain est forcement différent....

Pour conclure, pourquoi n'existe t'il pas un cursus conducteur RFN specifique d'accompagnement associatif, si tant est que la volonté soit celle que ce genre d'activité perdure sur le RFN ?? ce qui est moins sûr.....

CTT, à vous la plume....

Fabrice

Outre ce que tu dis et qui est vrai dans bon nombres d'associations (Combien de fois on a entendu chez nous :"ils nous emmerde avec toutes cette réglementation qui sert à rien...", et bon nombre ne comprennent pas qu'on ai besoin d'une formation initiale, du même examen physique et psycho qu'un conducteur, d'une licence, et d'un agrément interne pour conduire...et bien sur du contrôle de connaissance annuel) il y'a aussi le coté humain interne à la Maison, le relationnels avec les agents circulation de gare et cie...

Durant notre train Longueville Troyes, la question d'un cursus "accompagnement associatif" s'est justement posé en discutant avec les agents rencontrés sur place, qu'il soit roulant ou non, cadre ou non. Cela pourrait être une solution viable et se faire en collaboration avec l'UNECTO.

 

bonjour

je fais de temps à autre comme TB des pilotages de salariés d'Autres EF, pourquoi ne pas étendre la chose au pilotage d'association dans le même cadre que les CTT ?

 

Cela simplifierait la vie à pas mal d'association, mais comme dit Fabr, il y'a une question de responsabilité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

responsabilité qui pourrait être levée, sous reserve d'une formation dispensée aux conducteurs volontaires pour remplir cette tâche d'accompagnements très spécifiques...

j'entends murmurer copinage, mais tu nous en parle mieux que nous, il n'existe pas une foule de CTT non plus à venir vous accompagner ( 3/4...)...

Après, les autorités ont les cartes en main, et pour pouvoir, il faut, avant, vouloir...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous oubliez aussi que le CTT est là au cas où "ca se passe mal", tout comme l'ASCT. Contrairement aux bénévoles, même formés, ces deux ont la formation (et les contacts) qui vont bien en cas d'accident de personne, voiture à une PN, etc. Il n'est pas QUE là pour surveiller le conducteur.

Modifié par Lyntern
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La difficulté de trouver des CTT pour accompagner les associations peut s'expliquer par plusieurs raisons, internes ou externes. Seuls les CTT (ou les élèves-CTT en fin de formation, qui n'ont pas encore reçu de poste) peuvent accompagner des préposés à la conduite.

Il ne faut pas confondre avec le pilotage de trains d'autres EF, puisque là, ce sont des conducteurs (on va dire de plein exercice), avec une formation complète.

Et il faut que le CTT ait la connaissance de la ligne empruntée. J'imagine que, pour certaines lignes, cela peut poser un problème s'ils ne sont pas nombreux. Ajoutez là dessus les vacances, les week-ends et le travail normal de CTT,...

Vous oubliez aussi que le CTT est là au cas où "ca se passe mal", tout comme l'ASCT. Contrairement aux bénévoles, même formés, ces deux ont la formation (et les contacts) qui vont bien en cas d'accident de personne, voiture à une PN, etc.

Pour les agents d'accompagnement, les associations peuvent être autonomes, ne pas faire appel aux agents SNCF.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une formation de quoi ?

Gestion des conflits avec les membres des associations.

Entre ceux qui s'estiment légitimes à voyager en cabine car ils ont repeint la traverse de tête ou changé une ampoule de fanal, et ceux qui se croient tout aussi légitimes parce qu'ils ont lu le "Titre 1 - Signaux" (édition 1927) qu'ils ont déniché dans un vide-greniers, il y a du boulot.

Fabr l'a très bien expliqué.

 l'aptitude aux facteurs humains des CTT, implique une meilleure prise en compte, par ces derniers, des divers caratéres qui composent les conducteurs associatifs : un CTT a l'habitude d'accompagner, c'est une de ses principales fonction...

 

 pourquoi n'existe t'il pas un cursus conducteur RFN specifique d'accompagnement associatif, si tant est que la volonté soit celle que ce genre d'activité perdure sur le RFN ?? ce qui est moins sûr.....

La réponse est dans la question.

Modifié par Ae 8/14
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si l'on considére les diverses évolutions liées au rail, on pourrait en conclure que le parti de ceux en charge de tout foutre en l'air, aurait gagné....

..c'est quand même oublier qu'il existe aussi un courant contraire, à dessein, non aux manettes, mais ayant gardé une certaine influence...je ne m'etendrais pas...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.