Aller au contenu
Le Web des Cheminots

La SNCF veut redevenir une entreprise populaire


Messages recommandés

La direction veut « recréer du lien authentique » avec les Français, pour pallier
les effets d’une exposition médiatique intensive, et souvent négative.

Un article des Echos du mercredi 7 octobre.

La SNCF veut redevenir une entreprise populaire

Ce doit être une plaisanterie, un 1er avril avant l'heure :

... Et le patron du groupe de pour­suivre en explicitant son propos : « Populaire, […] c’est à la fois être proche des gens, […] être fidèle à nos racines, celles d’un groupe public au service de l’intérêt général. Etre utile, efficace et bienveillant, et donc reconnu, soutenu et, pourquoi pas, aimé. » ...
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/021387321243-la-sncf-veut-redevenir-une-entreprise-populaire-1163273.php?VGW54qVa6pqlogJ6.99#

... je me gausse ! 

:Smiley_40:

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Elle est bien bonne! Que les dirigeants du GPF commencent par balayer devant leur porte et créent un lien authentique avec leurs salariés au lieu de les mépriser constamment et de jeter en permanence de l'huile sur le feu.

Pour commencer, il serait temps que certains prennent enfin leur responsabilités dans la dégradation généralisée de la sécurité des chemins de fer français et prennent la porte, ce serait déjà un premier pas: virer l'équipe perdante et enfin redonner aux cheminots la fierté de leur entreprise. Mais çà, c'est même pas en rêve!

Les élections professionnelles approchant à grand pas, il n'y a visiblement pas que les OS qui sont en campagne électorale! :Smiley_76:

Bref, encore un coup à la de com pour éviter d'aborder les vrais problèmes qui sont pourtant très nombreux. :Smiley_41:

Certains ont-ils peur d'y laisser la chemise? :rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Ce doit être une plaisanterie, un 1er avril avant l'heure :

... je me gausse ! 

 

Pas tant que cela ... Constat et intentions indiquent que l'analyse a été correcte, mais quels moyens va t on mobiliser quand, par exemple :

- on a regroupé le service client qui répond en 3 mois aux courriers

- on a raté et supprimé SNCF la Radio

- l'interface voyageurs/contrôleurs est ambigüe et on met en place l'EAS

- .....

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour être populaire, dans le cadre de la simplification des appels sur numéros spéciaux, l'appel au 3635 passe à 0.40 €/mn + prix d'appel (même tarif depuis un portable ou un filaire)

Modifié par michael02
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Lasse d’être le souffre-douleur favori des Français, la SNCF veut regagner le cœur de l’opinion publique. Le président du directoire du groupe public, Guillaume Pepy, a fixé cet objectif il y a une dizaine de jours, en conclusion du séminaire annuel des managers.
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/021387321243-la-sncf-veut-redevenir-une-entreprise-populaire-1163273.php?BZ5zOsuKBMwpfHXM.99#

C'est trop tard, à force de SNCF-Bashing organisé depuis le mandat de Sarkozy, avec l'appui des dirigeants qui ne défendaient pas les cheminots.

C'est aussi la raison de mon départ dès que la porte s'est entre-ouverte, malgré décote et perte de revenu:

ras-le-bol de travailler quotidiennement en ayant sur le dos cette pancarte de nantis privilégiés nuisibles vivant aux crochets des français, y compris de ma région où les relations TER étaient tendues comme un string.

Et j'avoue que depuis +4 ans, je préférai dire être officier CRS que cheminot: au moins cela en imposait et je n'étais pas obligé d' entendre le SNCF-Bashing habituel et de me justifier sur les ragots colportés par les médias (prime charbon,retraite 75% salaire et cotisation < privé, ....).

Bon courage pour la suite.

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un des problèmes, et sans doute le problème majeur à mes yeux, c'est que même si cette volonté était réelle (je ne dis pas qu'elle le soit), entre la décision et ses déclinaisons, il y a les étages intermédiaires qui transforment ça :

Jour 1 :

En haut : "Faut tout repeindre en blanc."

Au milieu : "Repeindre oui mais surtout ajouter un vernis pour que ça brille bien et que "en haut" on voit que c'est repeint. Et puis signer mon oeuvre, ça c'est important pour qu'en haut ils sachent que c'est moi. Faisons deux groupes de travail : un sur le vernis et un sur la signature."

En bas : "Alors j'ai du vernis, j'ai un document de 70 pages sur la norme de la signature ... ok, sauf que j'ai pas de peinture".

 

Jour 2 : 

En haut : "alors, ce blanc ?"

Au milieu : "oui, ça avance bien, c'était une très bonne idée" (s'en va vite presser en dessous avec ordre de mettre le vernis sur le mur, même sans peinture. Et surtout ne pas oublier de signer".

En bas : "je fais un truc complètement con mais c'est un ordre. Et vu que c'est con, je vais faire ça n'importe comment"

 

Jour 3 :

En haut : "alors, terminé ?"

Au milieu : "oui, ça brille, je vous assure que c'est comme vous vouliez et que grâce à ça, tout va bien mieux. Et j'ai innové en faisant ça sans peinture, mais j'ai intégré une appli qui propose au client de mettre une note artistique sur la signature"

En bas : "y'en a marre, ça peut plus durer, ça va péter"

Jour 4 :

En haut : "pourquoi ils sont pas content en bas ?"

Au milieu : "en bas ils comprennent rien au digital"

En bas : "en haut ils sont pas foutu de penser à repeindre".

 

Et ça, c'est tous les jours sur tous les sujets : des acteurs, de théâtre, et au final pas grand chose.

  • J'adore 7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Va y avoir du boulot. En Ile-de-France, sur certaines lignes, c'est tellement le bordel qu'on ne remarque même pas les jours de mouvement social (quoique, ces jours-là ça circule mieux). Je viens de lire la synthèse de l'audit du réseau Transilien (http://www.sncf.com/ressources/synthese-rapport-epfl.pdf). C'est pas gagné. Bon courage à tous les rameurs car j'ai l'impression que les barreurs sont en retard.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas pour taper systématiquement sur la direction, mais là je crois que Guillaume devrait laisser la main, il n'y a plus l'envie ni le vouloir, faut arrêter .

Modifié par MC76
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Situation : l'image compte plus que tout pour vendre (c'est malheureux mais c'est comme ça).

Problème : image dégradée.

Résolution : redorer l'image.

Idée : mettre des gens partout, faire des tarifs attractifs, remettre la sécu avant le commercial, développer le fret,  .... non je déconne, on va faire une campagne de pub pour expliquer aux gens qu'ils se trompent et que le sncf c'est pas cher et au service de tous tout le temps.

Et hop, vendu Simone, problème suivant ^^

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je ne pense pas que remettre la sécurité soit si prioritaire.

Je pense que nos clients attendent plutôt nos anciens objectifs des débuts du TGV, des années 1980: exactitude, ponctualité.

Cela peut se remettre en place assez rapidement, en limitant les TGV sur LGV uniquement, en imposant aux TER leurs horaires (ne pas attendre un train en retard), en diminuant la grille banlieue Paris quitte à mettre des bétaillères moins confortables mais plus longues.

Le prix compte mais l'exactitude, le respect de l'horaire d'arrivée, pas à 5 minutes prés, c'est essentiel et largement oublié depuis le bug de l'an 2000 (faute aussi à du personnel mal déployé = beaucoup de chefs, pas assez d'indiens).

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je ne pense pas que remettre la sécurité soit si prioritaire.

Doit-on comprendre qu'un petit carton de temps en temps, c'est acceptable ?

Modifié par Gom
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tout est lié, l'exactitude, la ponctualité implique du matériel peut-être moins nombreux mais plus fiable.

Même du temps de la grandeur de laSNCF-Ponctuelle, un petit carton arrivait régulièrement, ce n'est pas nouveau, ni de la fatalité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

POPULAIRE.....

mais qu'entend on par populaire ?

que veut dire ce mot....qui peut tout dire et rien selon l'époque le contexte et la bouche (le cerveau) de celui qui l'emploie....

 

Et le patron du groupe de pour­suivre en explicitant son propos : « Populaire, […] c’est à la fois être proche des gens, […] être fidèle à nos racines, celles d’un groupe public au service de

l’intérêt général. Etre utile, efficace et bienveillant, et donc reconnu, soutenu et, pourquoi pas, aimé. »

 

Chacun remarquera que l'on s'attarde ici à une certaine philosophie à une certaine forme, mais absolument pas au nerf de la guerre que pourraient être : " des tarifs populaires" ...

Bref l'art de tchatcher pour ne rien dire sur le  fond.......les moyens et les objectifs.

on appelle cela dans les milieux autorisés "des intentions "...... ;)

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je ne pense pas que remettre la sécurité soit si prioritaire.

Je pense que nos clients attendent plutôt nos anciens objectifs des débuts du TGV, des années 1980: exactitude, ponctualité.

Cela peut se remettre en place assez rapidement, en limitant les TGV sur LGV uniquement, en imposant aux TER leurs horaires (ne pas attendre un train en retard), en diminuant la grille banlieue Paris quitte à mettre des bétaillères moins confortables mais plus longues.

Le prix compte mais l'exactitude, le respect de l'horaire d'arrivée, pas à 5 minutes prés, c'est essentiel et largement oublié depuis le bug de l'an 2000 (faute aussi à du personnel mal déployé = beaucoup de chefs, pas assez d'indiens).

Le ponctualité des trains au détriment de celle des voyageurs en somme... C'est sûr que la SNCF va être aimée avec ça !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le ponctualité des trains au détriment de celle des voyageurs en somme... C'est sûr que la SNCF va être aimée avec ça !

bravo, très fort.

petit rappel de la décennies 1980

avec une SNCF Unie (pas de RFF) et 100% service public,

début des TGV, Corail au zénith et TEE en chant du cygne,

du temps où exactitude et ponctualité:

20/03/80 (2† ) 18/01/1981 (1†), 9/02/81, 15/01/82 (3†), 8/07/85 (10†), 03/08/85 (35†), 31/08/85 (43†), 24/12/87 (1†), 06/08/88 (1†), 23/09/88 (2†), 07/11/88 (9†)

La sécurité est une affaire de tous, de tous les jours et trop souvent la fatalité, le process impossible joue le rôle de l'Ankou.

 

Par contre pour assurer la ponctualité, les horaires, i faut un matériel au top ne tombant pas en panne, dont les motrices ne brulent pas d'usure, une voie régulièrement entretenue notamment rapidement de nuit, des locomotives de réserves e pour dépanner rapidement et dégager les voies.

Et bizarrement cela contribue aussi à la sécurité.

 

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Tgv ne rencontre pas vraiment de problèmes de régularité... Là où l'on est détestés sur ce sujet c'est en Ile de France et sur les gros TER (en particulier, pas de hasard, sur ceux entrant en Ile de France).

Et surtout : le train n'est pas gratuit et ça ce n'est pas populaire.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si le TGV à +400km pouvait s'aligner sur le prix d'apple du LowCost, la pilule passerait mieux.

Dans un LowCost Paris-nice personne ne va vérifier combine paye son voisin et les grandes gueules ont toujours réussi à obtenir des places à 29€...

un peu de poudre aux yeux, 15 places max à 15€ comme au Loto. ce serai tue bonne guerre

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Tgv ne rencontre pas vraiment de problèmes de régularité... Là où l'on est détestés sur ce sujet c'est en Ile de France et sur les gros TER (en particulier, pas de hasard, sur ceux entrant en Ile de France).

Et surtout : le train n'est pas gratuit et ça ce n'est pas populaire.

Je pense que la majorité de nos concitoyens ne demandent pas que le train soit gratuit, elle demande juste qu'il soit abordable pour le plus grand nombre et ce quelques soit le moment de l'achat du billet (à un prix raisonnable)....compréhensible et lisible par tous....

ça se serait d'avantage "populaire" au sens usuel du terme.....

mais bon suis je bête que veut dire de nos jours populaire ? sans doute faudra t'il s'attendre à autant de définitions que d'individus interrogés....puisque désormais tout est centré sur l'EGO qui devient la référence absolue...

Modifié par capelanbrest
  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et surtout : le train n'est pas gratuit et ça ce n'est pas populaire.

Avec la banalisation des mobilités, l'éclatement des familles, les navettes des enfants, le travail distant, les vacances sur la côte, on se rend compte que les candidats au voyage n'ont aucune représentation des distances. Sur un forum après les inondations du 06, cette cliente expliquait n'avoir pas pu prendre son train à Toulon pour Toulouse : elle demande une prise en charge d'un taxi pour prendre son train à .... Dax !

Alors le rapport prix/distance ...

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

j en diminuant la grille banlieue Paris quitte à mettre des bétaillères moins confortables mais plus longues.

 

Pour la diminution de la gille, avec toutes les suppressions, c'est tout comme.

Pour les bétaillères, c'est déjà la cas.

Pour la longueur de rames, c'est pas possible car les quais sont trop courts (voir les NAT sur PSL).

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...

Ce n'est pas en poursuivant sa politique de suppression massive de trains jugés non rentables que la SNCF parviendra à redorer son image auprès du grand public. Illustration avec le diurne Cerbère===>Paris Austerlitz, prélude de son pendant nocturne, pour laisser place (route) nette à Oui/Macron bus :Smiley_55:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/pyrenees-orientales/la-ligne-paris-cerbere-va-disparaitre-880299.html

 

Modifié par Greg4546
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 4 minutes, Greg4546 a déclaré:

ni en procédant à des suppressions massives d'emploi :ninja:

 

Si, justement en supprimant massivement des emplois de cheminots, la SNCF peut être populaire auprès d'une partie de la population qui y voit que c'est une entreprise de fainéants ou beaucoup sont payer à ne rien faire et les suppressions de poste les confortent dans les idées toutes faites.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.