Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Accident de PN de Millas (66) le 14/12/2017


Messages recommandés

Même ici, je trouve qu'il y a eu très peu de compassion envers vos deux collègues (dont un ou une stagiaire). Bien évidemment, le lourd bilan dans le bus impose le respect de ces victimes, mais j'ai une pensée pour ceux qui en cabine ont vu le drame se dérouler sans rien pouvoir faire, et surtout sans savoir si ils survivraient au choc. Ont-ils eu le temps de sortir de la cabine ? Et ensuite ce qu'ils ont vu a du être terrifiant, traumatisant.:sad:

  • J'aime 5
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 1,2k
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

Ridicule. Absolument ridicule. C'est hallucinant de bêtise même. À Payerne, un bus scolaire était resté sur le PN il y a au moins 30 ans. Des connaissances de ma famille y ont perdu leurs enfants

C'est une sensation horrible (et je parle d'expérience), qu' après avoir enfoncé  le BP URG, de se cramponner au sifflet, impuissant, en se disant ,"il va bouger, il va bouger" et en se préparant au c

Images publiées

Bonsoir

Tout à fait. Ca fait 5 jours qu'on a une charge contre la SNCF. La réalité va peut être enfin surgir après cette campagne à charge dont les journaleux ont le secret. 

On entend aussi que le PN disfonctionnait. Mais en position "fermée" comme c'est le cas dans 99% des cas.

Pauvre familles qui ont perdu leurs enfants mais aussi soutien aux cheminots aux commandes de la Z2.

Guillaume

 

  • J'aime 3
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, T2073 a dit :

Bonsoir

Tout à fait. Ca fait 5 jours qu'on a une charge contre la SNCF. La réalité va peut être enfin surgir après cette campagne à charge dont les journaleux ont le secret. 

On entend aussi que le PN disfonctionnait. Mais en position "fermée" comme c'est le cas dans 99% des cas.

Pauvre familles qui ont perdu leurs enfants mais aussi soutien aux cheminots aux commandes de la Z2.

Guillaume

 

Et si tel est le cas,on ne les entendra pas....

Biensur pauvres familles en 1èr,c’est une évidence. Et pauvres cheminots.

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, TintinGV a dit :

Et si tel est le cas,on ne les entendra pas....

Biensur pauvres familles en 1èr,c’est une évidence. Et pauvres cheminots.

Tout à fait d'accord les cheminots en cabine sont tout aussi victimes (et n'oublions pas les témoins au sol ou dans le train) et ceux ci ne sont pas évoqués par les journaleux. Car une chose est pratiquement sure (pour moi tout à fait mais je n'ai pas tous les éléments de l'enquête) c'est que les conducteur n'y ont pour rien, que les barrières soient ouvertes ou fermées. Tout au plus ont-ils pu réduire la gravité du choc en freinant cela a peut-être réduit le nombre de morts mais aucun expert ne pourra déterminer cela.

Il est vrai que face aux énormités déversées par les médias et autres "pseudo" témoins, les commentaires ont surtout été axés sur le rétablissement de la vérité et sur la recherche d'éléments qui pourraient expliquer ce qui s'est passé mais il est bon de rappeler le traumatisme des cheminots surtout de celui (ou celle) en formation. Je n'ai fait qu'un seul parcours sur une ligne avec des PN mais il est effectivement stressant de s'approcher du PN et de continuer à voir les véhicules passer. Avec le temps on doit s'habituer .... sauf si l'on a déjà vécu un accident.   

  • J'aime 4
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Mak a dit :

C'est une sensation horrible (et je parle d'expérience), qu' après avoir enfoncé  le BP URG, de se cramponner au sifflet, impuissant, en se disant ,"il va bouger, il va bouger" et en se préparant au choc...

Oui, je suis tout à fait d'accord, d'autant plus que j'ai vécu l'expérience en cabine d'un élément moteur ferroviaire circulant sur des lignes avec beaucoup de passages à niveau. Quand j'étais en Roumanie, j'ai fait beaucoup d'accompagnement en cabine de conduite et c'est exactement cela que suivais de près - le stress psychoémotionnel des conducteurs de train face à l'inconscience des conducteurs routiers. En plus qu'en Roumanie les passages à niveau sans barrières sont fréquentes, seulement avec les feus rouges et quand à la responsabilité des routiers... Et il y a bien des lignes avec une mauvaise réputation. Certains dépassent plus sereins ces drames là, d'autres moins. C'est quelques chose que le monde en dehors du ferroviaire a du mal à comprendre...qu'arrêter un train n'est pas comme une voiture...

Et encore...dommage que les entreprises ferroviaires ne donnent pas par exemple des primes pour les cas ou les conducteurs de train ont réussi à réduire à minimum le désastre... J'en connait des situations en Roumanie quand le pauvre mécano à réussi à freiner afin que le conducteur du véhicule routier s'en sort vivant et au lieu de lui remercier celui-là lui encore râler dessus...

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

francetvinfo 

16:50 "Une information judiciaire pour "homicides et blessures involontaires" a été ouverte aujourd'hui, à l'issue de la garde à vue de cette quadragénaire, par le parquet qui requiert son placement sous contrôle judiciaire avec l'interdiction "de conduire tout véhicule", a précisé le procureur. Son car était entré en collision avec un train jeudi dernier. Six collégiens ont été tués."

AFP

17:05 "La conductrice du car scolaire entré en collision le 14 décembre avec un train à Millas (Pyrénées-Orientales), tuant six collégiens, "devrait être mise en examen" pour homicides involontaires après son audition par deux magistrats instructeurs, a annoncé à l'AFP le procureur.

...L'enquête est désormais confiée à deux magistrats instructeurs du pôle accidents collectifs de Marseille, qui "devraient" probablement prononcer la mise en examen de la conductrice à l'issue de son interrogatoire de première comparution mercredi en fin d'après-midi, au tribunal de grande instance de Perpignan."

 

Modifié par PN407
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 43 minutes, PN407 a dit :

francetvinfo 

16:50 "Une information judiciaire pour "homicides et blessures involontaires" a été ouverte aujourd'hui, à l'issue de la garde à vue de cette quadragénaire, par le parquet qui requiert son placement sous contrôle judiciaire avec l'interdiction "de conduire tout véhicule", a précisé le procureur. Son car était entré en collision avec un train jeudi dernier. Six collégiens ont été tués."

AFP

17:05 "La conductrice du car scolaire entré en collision le 14 décembre avec un train à Millas (Pyrénées-Orientales), tuant six collégiens, "devrait être mise en examen" pour homicides involontaires après son audition par deux magistrats instructeurs, a annoncé à l'AFP le procureur.

...L'enquête est désormais confiée à deux magistrats instructeurs du pôle accidents collectifs de Marseille, qui "devraient" probablement prononcer la mise en examen de la conductrice à l'issue de son interrogatoire de première comparution mercredi en fin d'après-midi, au tribunal de grande instance de Perpignan."

 

 

 

ça se décante petit a petit..

 

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, jackv a dit :

 

ça se décante petit a petit..

 

 
Rappel important : la mise en examen n'est pas un jugement, mais la conséquence de la constatation par le juge d'un faisceau d'indices. L'instruction judiciaire qui suit est contradictoire.  
"Code de procédure pénale Article 80-1 A peine de nullité, le juge d'instruction ne peut mettre en examen que les personnes à l'encontre desquelles il existe des indices graves ou concordants rendant vraisemblable qu'elles aient pu participer, comme auteur ou comme complice, à la commission des infractions dont il est saisi.

Il ne peut procéder à cette mise en examen qu'après avoir préalablement entendu les observations de la personne ou l'avoir mise en mesure de les faire, en étant assistée par son avocat, soit dans les conditions prévues par l'article 116 relatif à l'interrogatoire de première comparution, soit en tant que témoin assisté conformément aux dispositions des articles 113-1 à 113-8

Le juge d'instruction ne peut procéder à la mise en examen de la personne que s'il estime ne pas pouvoir recourir à la procédure de témoin assisté."

Les journaux locaux ont précisé que la conductrice se trouve habiter à côté du domicile de l'une des petites victimes (obsèques de 4 d'entre elles demain). Dans  un "petit pays", tout le monde connaît "la dame du car scolaire". C'est encore plus affreux quand il y a encore des victimes à pronostic vital engagé, donc des parents qui attendent dans l'angoisse du pire. 

  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je conseille pour ceux ne connaissant pas trop bien le fonctionnement des PN automatiques la lecture de ce petit document rédigé par le STRMTG ( Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés ) relatif à l'utilisation de ces PN sur les chemins de fer touristiques. C'est certes un peu hors sujet ( VL 50 sur nos chers CFT ) mais les différents types de PN sont bien explicités et de plus il s'agit d'un document du domaine public, donc accessible sans restrictions : Guide PN STRMTG

Voir notamment l'explication de la séquence de fermeture des barrières sur un SAL2, la même que sur le RFN.

  • J'aime 1
  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, 30kg est a dit :

Je conseille pour ceux ne connaissant pas trop bien le fonctionnement des PN automatiques la lecture de ce petit document rédigé par le STRMTG ( Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés ) relatif à l'utilisation de ces PN sur les chemins de fer touristiques. C'est certes un peu hors sujet ( VL 50 sur nos chers CFT ) mais les différents types de PN sont bien explicités et de plus il s'agit d'un document du domaine public, donc accessible sans restrictions : Guide PN STRMTG

Voir notamment l'explication de la séquence de fermeture des barrières sur un SAL2, la même que sur le RFN.

lu en diagonale et incomplètement car effectivement un peu Hors sujet. Fournir ce document part d'un bon sentiment mais j'ai peur que cela complique plutot la compréhension en effet certaines dispositions sont identiques et d'autres pas ; déjà que c'est complexe ....

En particulier, je compte sur les experts PN pour me renseigner, j'ai vu écrit "Il ne peut y avoir deux mouvements indépendants (deux trains croiseurs ou deux trains suiveurs) dans une même zone d’annonce, car le risque de franchissement du PN ouvert par le deuxième train après réarmement par le premier, n’est a priori pas couvert." cela me semble un peu bizarre ou du moins ne pas correspondre à ce qui est fait sur le RFN. Je suis resté sur le fait que pour que le PN remonte il faut activation du réarmement ET circuit d'annonce libre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, PN407 a dit :
 
Rappel important : la mise en examen n'est pas un jugement, mais la conséquence de la constatation par le juge d'un faisceau d'indices. L'instruction judiciaire qui suit est contradictoire.  
"Code de procédure pénale Article 80-1 A peine de nullité, le juge d'instruction ne peut mettre en examen que les personnes à l'encontre desquelles il existe des indices graves ou concordants rendant vraisemblable qu'elles aient pu participer, comme auteur ou comme complice, à la commission des infractions dont il est saisi.

 

on est bien d'accord je n'ai jamais ecrit qu'il y avait erreur reconnu ou pré jugement ...mais il me semble que l'enquete avance..

  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Garé bon Etat je sais ce document n'est pas parfait. Il me semblait intéressant dans le sens ou il explicitait bien les différents types de PN SAL2EF ( cas de Millas ) , SAL2FC , SAL0 , etc . et aussi le cycle d'annonce et de fermeture des barrières.

La ligne de Perpignan à Villefranche Vernet les Bains est exploitée à ma connaissance en cantonnement téléphonique et donc un seul train à vitesse normale entre deux gares ouvertes à la sécurité. Donc impossible d'avoir deux trains dans la même zone d'annonce, ce qui diverge effectivement avec certains CFT qui circulent en marche à vue en batterie ( Mer de Glace par exemple ... ) . Sur une ligne sans circuit de voie le réarmement de l'annonce se fait par prise de la zone courte et action sur un détecteur. Sur les lignes en BAL le circuit de voie provoque une " continuité d'annonce " qui interdit la réouverture du PN si deux trains se suivent à distance courte, même si prise de la zone courte et action sur le détecteur. Dans tous les cas l'occupation de la zone courte empêche l'extinction des feux routiers et la remontée des barrières. 

Modifié par 30kg est
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, 30kg est a dit :

Oui Garé bon Etat je sais ce document n'est pas parfait. Il me semblait intéressant dans le sens ou il explicitait bien les différents types de PN SAL2EF ( cas de Millas ) , SAL2FC , SAL0 , etc . et aussi le cycle d'annonce et de fermeture des barrières.

La ligne de Perpignan à Villefranche Vernet les Bains est exploitée à ma connaissance en cantonnement téléphonique et donc un seul train à vitesse normale entre deux gares ouvertes à la sécurité. Donc impossible d'avoir deux trains dans la même zone d'annonce, ce qui diverge effectivement avec certains CFT qui circulent en marche à vue en batterie ( Mer de Glace par exemple ... ) . Sur les lignes en BAL le circuit de voie provoque une " continuité d'annonce " qui interdit la réouverture du PN si deux trains se suivent à distance courte.

ok et j'ai bien dit que cela partait d'un bon sentiment à savoir partager au maximum l'information dont on dispose et en ce sens ton but est tout à fait louable. 

Je voulais simplement insister sur le fait de ne pas prendre ce document comme référence pour MILLAS mais merci à toi pour le document.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 19/12/2017 à 18:28, zoreglube a dit :

Et aussi à ce sujet :

https://www.francebleu.fr/infos/transports/saint-germain-de-lusignan-les-barrieres-du-passage-a-niveau-sont-restees-bloquees-deux-heures-1513781302

Extrait de l'article , donné par le lien ci-dessus :

Les barrières de sécurité sont faites pour se baisser automatiquement en cas d'incident : panne électrique, choc ou acte de vandalisme. C'est le mode de sécurité par défaut ajoute la SNCF...  Ce qui est sûr c'est que la gendarmerie, elle, n'a constaté aucune dégradation sur place.

 

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 19/12/2017 à 18:21, Gallus73 a dit :

Dommage que la reconstitution n'ait pas eu lieu à la même heure que l'accident.  L'influence du soleil sur la visibilité de la conductrice n'est pas à négliger quand elle quitte le carrefour (soleil de face plein OUEST) comme le suggère les images Google Street. 

Screenshot_20171219-183421.png

Tout à fait , quand on voit la position du bus , dans l'image de la reconstitution judiciaire , et de plus en ayant pratiqué cette route , je puis confirmer , et de plus quand j'irai de nouveau chercher par ici , la très bonne huile d'olive " La Catalane " , j'aurais bien plus que une pensée très émue , en passant en ces lieux ...

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/premiere-reconstitution-sur-les-lieux-de-l-accident-de-millas-1513683404

 

 

Modifié par zoreglube
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, jackv a dit :

on est bien d'accord je n'ai jamais ecrit qu'il y avait erreur reconnu ou pré jugement ...mais il me semble que l'enquete avance..

Je suis absolument sûr qu'on est bien d'accord :-)

Mon  rappel s'adressait à nos lecteurs, dont certains sont peut-être récents et ne sont venus sur notre site que pour tenter de comprendre le fond de l'affaire et les procédures, et qu'ils ont déjà constaté que nous essayons collectivement d'être sérieux dans ce genre de situation, chacun apportant sa "pierre" (partie non confidentielle pour ceux qui sont tenus à un devoir de réserve professionnel). Je rappelle que pour l'accident de Brétigny, nous avons été pendant une certaine période le premier site cité suite à une recherche sur Google.

Modifié par PN407
  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, PN407 a dit :

francetvinfo 

16:50 "Une information judiciaire pour "homicides et blessures involontaires" a été ouverte aujourd'hui, à l'issue de la garde à vue de cette quadragénaire, par le parquet qui requiert son placement sous contrôle judiciaire avec l'interdiction "de conduire tout véhicule", a précisé le procureur. Son car était entré en collision avec un train jeudi dernier. Six collégiens ont été tués."

AFP

17:05 "La conductrice du car scolaire entré en collision le 14 décembre avec un train à Millas (Pyrénées-Orientales), tuant six collégiens, "devrait être mise en examen" pour homicides involontaires après son audition par deux magistrats instructeurs, a annoncé à l'AFP le procureur.

...L'enquête est désormais confiée à deux magistrats instructeurs du pôle accidents collectifs de Marseille, qui "devraient" probablement prononcer la mise en examen de la conductrice à l'issue de son interrogatoire de première comparution mercredi en fin d'après-midi, au tribunal de grande instance de Perpignan."

 

 

Bon nombre de conducteurs de bus doivent ce soir réfléchir sur un ou des moments vécus... Un car est un engin spécialement lourd et pataud tant qu'il n'est pas lancé sur une belle route et on se fait de belles frousses.

Cette conductrice, mère de famille, s'est retrouvée dans une situation infernale et sans issue, dans des cironstances encore incertaines. On a beau dire, contrôle judiciaire et éventuelle mise en examen sont ressentis comme une "inculpation".

La veille du malheur de Beaune, je rentrais de colos avec 30 ados, conducteur occasionnnel d'un car pas vraiment récent ... J'étais mal à l'aise pour le convoyer même vide vers le dépôt.

Ca me travaille encore ...

 

https://www.ouest-france.fr/faits-divers/accident-de-millas/collision-de-millas-la-conductrice-du-car-en-depression-intense-5460739

Modifié par michael02
  • J'aime 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, 30kg est a dit :

La ligne de Perpignan à Villefranche Vernet les Bains est exploitée à ma connaissance en cantonnement téléphonique

Elle s'est modernisée depuis, on une voie bana en bapr a compteur d'essieux de Perpignan à Ille sur Têt et Vu jusqu'à Villefranche 

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, michael02 a dit :

Bon nombre de conducteurs de bus doivent ce soir réfléchir sur un ou des moments vécus... Un car est un engin spécialement lourd et pataud tant qu'il n'est pas lancé sur une belle route et on se fait de belles frousses.

Cette conductrice, mère de famille, s'est retrouvée dans une situation infernale et sans issue, dans des cironstances encore incertaines. On a beau dire, contrôle judiciaire et éventuelle mise en examen sont ressentis comme une "inculpation".

La veille du malheur de Beaune, je rentrais de colos avec 30 ados, conducteur occasionnnel d'un car pas vraiment récent ... J'étais mal à l'aise pour le convoyer même vide vers le dépôt.

Ca me travaille encore ...

Merci pour ton témoignage. Sympathie :-)

Je pense qu'il y a beaucoup de membres de ce forum qui comprennent (et pour certains qui le vivent tous les jours "au manche") qu'on confie au conducteur d'un transport collectif (train, bus, etc.) des vies humaines qui nous sont chères, mais que personne n'est un sur-homme ou une sur-femme. C'est également vrai pour chacun de nous quand on transporte sa "petite famille"

 

  • J'aime 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

francetvinfo

 

22:56 "La conductrice du car scolaire entré en collision avec un train à Millas (Pyrénées-Orientales), le 14 décembre, a été mise en examen pour "homicides involontaires", a annoncé le procureur de la République, Xavier Tarabeux, mercredi 20 décembre.

 

…Sa mise en examen va permettre à son avocat d'avoir accès au dossier complet de l'enquête."

  • J'aime 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, zobos a dit :

Elle s'est modernisée depuis, on une voie bana en bapr a compteur d'essieux de Perpignan à Ille sur Têt et Vu jusqu'à Villefranche 

ok Zobos excuse je connaissais pas ce point lié je pense aux travaux de la LGV Perpignan Figueras ( report des opérations de cantonnement à la première gare ouverte sur la « petite ligne » avec fermeture la nuit pour « optimiser » la gestion du personnel comme dans beaucoup d'autres endroits ailleurs mais ça c'est un autre débat ) . Le système d'annonce aux PN reste inchangé sur une ligne en BAPR à compteurs d'essieux par rapport à une ligne en BM sauf erreur de ma part.

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PN407 a dit "On a beau dire, contrôle judiciaire et éventuelle mise en examen sont ressentis comme une "inculpation""  

OUI Malheureusement si ce forum, les contributeurs font preuve d'une certaine réserve, il n'en est pas de même sur d'autres Facebook et consorts mais également dans la vraie vie. Certains sont prêts à lyncher le moindre mis en examen avant même la fin de l'enquête. Vous me trouverez peut-être excessif mais je ne vous dis pas les "gros yeux" que l'on me fait quand je ne crie pas avec les loups.

Qoui qu'il ressorte de l'enquête, je ne prendrais pas la défense de la conductrice  car il n'y a pas assez d'éléments actuellement mais nous sommes (je le pense) tous d'accord que cette conductrice, les cheminots et tous les témoins seront "touchés" plus ou moins par ce drame.

 

  • J'aime 4
  • J'adore 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...