Aller au contenu
Le Web des Cheminots

France: 1er train hybride thermique & batteries... d'une autonomie en électrique de 20 kilomètres ?


Messages recommandés

Source: https://lio.laregion.fr/Le-premier-train-hybride-francais-a-ete-inaugure-ce-matin


En bref:

Le train hybride à batteries et thermique se veut "plus vert" et "plus respectueux de l'environnement"... Le prototype circulera en service commercial en Occitanie courant 2023, sur la ligne Nîmes au Grau-du-Roi (38 km). Il s'agit d'une modification d'un matériel roulant existant, ce qui permettrait de modifier le parc de trains régionaux si ce projet était intéressant.

Le matériel utilisé est une rame Régiolis, où la moitié des moteurs thermiques sont remplacés par des batteries lithium-ion. La récupération d'énergie au freinage permet de recharger les batteries. Le taux de récupération de l'énergie au freinage serait de 90%, ce qui amène une économie d'énergie de 20% selon le parcours.

Autonomie de 20 kilomètres en "full électrique batteries"... le reste du parcours se faisant donc avec ce bon vieux moteurs thermique diésel...

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comment fonctionne le train hybride ?

Le train hybride utilise plusieurs sources d’énergie en fonction des situations :

  • alimentation électrique par caténaire
  • moteurs thermiques
  • énergie stockée dans les batteries

Dans ces rames Régiolis fonctionnant initialement à l’électricité et au diesel, la moitié des groupes électrogènes entraînés par les moteurs thermiques est remplacée par des batteries lithium-ion de grande capacité. Ces batteries récupèrent l'énergie de freinage, au lieu de la perdre sous forme de chaleur, et l'utilisent pour la traction, l'éclairage et le chauffage du train. De même, ces batteries aident au maintien des performances de traction du train en cas de tension caténaire faible (sous caténaire 1,5 kV).

Ce nouveau système de stockage n’a donc rien d’anecdotique dans la mesure où l’énergie de freinage représente environ 30 % de l'énergie de la traction sur les parcours assurés par des trains Régiolis.

Pour garantir une disponibilité maximale d’énergie, ces batteries peuvent également être rechargées via les caténaires et les moteurs thermiques.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, Kriston a dit :

Je lance le débat... les batteries sont-elles aussi "vertes" qu'on veut bien nous le faire croire ?
Ces rames sont-elles réellement "plus respectueuses de l'environnement" ?

Tout dépend de ce que l'on met derrière le mot "vert" !

L'énergie, quelle que soit sa provenance n'est pas propre, et toute transformation affecte le rendement global. Attendons également de connaitre le cout du recyclage de ces batteries et nous ne seront peut etre surpris.

Et finalement, vu la part de ferroviaire dans les émissions de CO2, ce n'est pas ces trains à batteries où à hydrogéne, qui changeront grand chose à notre impact sur l'environnement.

  • J'aime 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, NEMO94 a dit :

Une grande part de greenwashing et un affichage politique et comme pour les constructeurs automobiles, il faut vendre du neuf, ou du rétrofité...

in fine ça permet à minima de maintenir des emplois, donc des familles in situ sur les lieux de productions en attendant de nouvelles inventions....

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...