Aller au contenu
jackv

train à hydrogene en france

Messages recommandés

 le matériel ferroviaire doit  etre performant au moins 30  ce qui nécessite aussi de ne pas mettre en service du matériel avec des concepts trop anciens qui seront vite dépassés..pas obligé de refaire l'erreur de 231U et S de de caso , superbes machines mais qui ont été crées 20 ans trop tard avec des concepts déjà dépassés par le traction électrique ou diesel qui avaient eux plus d'avenir....

 quand a ton

 "c’est pas prêt de changer..." 

 c'est certain si l'utilisation de hydrogène n’évolue pas , ce que tu préconises..

 

 mais c'est vrai Jules Verne n'était pas cheminot.. et les bonds en avant sont toujours assez difficiles

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le moment c'est surtout bon pour Alstom, qui en l'absence de concurrence va pouvoir refourguer le Régiolis H2 à des politiques qui n'y connaissent rien mais qui veulent absolument leur machin avant le voisin...

Et pour le bilan économique pas sûr que la filière H2 encore embryonnaire, pour le  ferroviaire (comme pour le routier), soit plus intéressante qu'une électrification.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, jackv a dit :

 le matériel ferroviaire doit  etre performant au moins 30  ce qui nécessite aussi de ne pas mettre en service du matériel avec des concepts trop anciens qui seront vite dépassés..pas obligé de refaire l'erreur de 231U et S de de caso , superbes machines mais qui ont été crées 20 ans trop tard avec des concepts déjà dépassés par le traction électrique ou diesel qui avaient eux plus d'avenir....

 quand a ton

 "c’est pas prêt de changer..." 

 c'est certain si l'utilisation de hydrogène n’évolue pas , ce que tu préconises..

 

 mais c'est vrai Jules Verne n'était pas cheminot.. et les bonds en avant sont toujours assez difficiles

Tu ne peux pas me reprocher d’être réfractaire à l’innovation (moi qui ne serait pas contre des autorails légers driverless sur lignes secondaires !)

En revanche l’innovation peut être très risquée lorsqu’elle est proposée par des grosses boites soucieuses de vendre leur camelote « à des politiques qui n'y connaissent rien mais qui veulent absolument leur machin avant le voisin... » comme le dit Nemo 94

C’est ça le problème, le manque de compétences techniques des décideurs français, alors que dans les pays fédéraux, tu as souvent un Ministre des transports par Land ou Canton avec des collaborateurs très pointus, qui seront difficiles à arnaquer.

Il ne faut pas oublier que les décideurs se sont fait refiler de ruineux trams sur pneus qu’on est obligé de casser (Nancy et Caen), que le constructeur avait qualifié d’innovation.

Si on veut vraiment un train zéro pollution, la solution batteries me semble pas mal : le train se recharge en roulant sur les parcours électrifiés et il n’a pas besoin de faire le plein d’hydrogène à une coûteuse station service dédiée…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, Mak a dit :

Tu ne peux pas me reprocher d’être réfractaire à l’innovation (moi qui ne serait pas contre des autorails légers driverless sur lignes secondaires !)

 

les autorails légers sur ligne secondaires ça date tout de meme des années 40 ...ton "innovation" n'est simplement que l’évolution de la technique depuis 80 et encore .. mais la non plus dans ce que tu propose pas de révolution..

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La solution de l'autorail à batteries me semble meilleure que l'hydrogène, mais on ne pourra jamais fabriquer un train zéro carbone, avec toute la pollution que sa fabrication engendre. En fabriquant des batteries, on bouffe tous les métaux rares de la Terre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Mak a dit :

zéro pollution, la solution batteries

ouille...

 

il y a une heure, yann_foudurail a dit :

La solution de l'autorail à batteries me semble meilleure que l'hydrogène, mais on ne pourra jamais fabriquer un train zéro carbone, avec toute la pollution que sa fabrication engendre. En fabriquant des batteries, on bouffe tous les métaux rares de la Terre

Ce n'est surtout pas la même autonomie qu'on obtient, de l'ordre de 100km contre 1000. Et tant qu'on ne peut pas récupérer la centaine de km d'autonomie en quelques minutes au terminus, la recharge nécessite une électrification partielle de la ligne (oude longs temps improductifs).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, TER200 a dit :

ouille...

 

Ce n'est surtout pas la même autonomie qu'on obtient, de l'ordre de 100km contre 1000. Et tant qu'on ne peut pas récupérer la centaine de km d'autonomie en quelques minutes au terminus, la recharge nécessite une électrification partielle de la ligne (oude longs temps improductifs).

Sur les voitures tu peux récupérer 80% en 30 minutes.

...Donc un petit stationnement sous caténaires de 30' ça peut suffire.

Quant à l'autonomie beaucoup de voitures ont 300 km. Insuffisant pour certaines missions, mais suffisant dans pas mal de missions courtes style  AR Tours Loches ou Chinon....

Reste le problème des métaux soulevé par Yann, mais la technologie évolue à toute vitesse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, jackv a dit :

les autorails légers sur ligne secondaires ça date tout de meme des années 40 ...ton "innovation" n'est simplement que l’évolution de la technique depuis 80 et encore .. mais la non plus dans ce que tu propose pas de révolution..

 

L’innovation c’est pas l’autorail léger tout court ,mais la synthèse « autorail léger + driverless »

Parce que mon voyage sur Bonfol- Porrentruy le confirme, même sur une ligne très secondaire desservie correctement (un train par heure): il y a du monde dans chaque train !

....Mais très peu : ça tournait autour de 3 personnes , pour les trains que j’ai emprunté en heures creuses.

Les Suisses admettent qu’au nom du service public, on peut affecter un conducteur pour faire rouler des trains avec 3 voyageurs, comme en France cette idée ne passe pas (voir tes posts ou ceux de Capelanbrest), le seul moyen de maintenir un service public digne de ce nom (1 train par heure), c’est de réduire fortement les coûts d’exploitation :

  • sur le matériel (c’est déjà fait è autorail léger), mais ça suffit pas !

  • sur le personnel è pilotage automatique léger, sur la base de ce qui se fait pour les navettes routières

Je précise (pour éviter les critiques genre : " Crapule sans cœur, tu vas mettre du monde au chômage  !") que ma proposition ne vise que des lignes non exploitées actuellement:rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hydrogéne produite à partir d'électrolyse de l'eau, batteries, mais tout cela c'est de l'électricité et je comprends pas votre emballement à vouloir rajouter une étape supplémentaire dans la chaine production / utilisation de l'énergie.

Il existe une solution simpe et éprouvée, la caténaire légere pour du matériel léger et un traffic du meme ordre, mais fréquent. Bon on va me dire qu'il faut investir un peu d'argent, mais comme de toute facon   sur les lignes de desserte fines du territoires, l'infra est, en majorité pourrie, il faut tout refaire, alors quelques poteaux caténaires de plus et l'on a une solution simple et efficace.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Laroche a dit :

Hydrogéne produite à partir d'électrolyse de l'eau, batteries, mais tout cela c'est de l'électricité et je comprends pas votre emballement à vouloir rajouter une étape supplémentaire dans la chaine production / utilisation de l'énergie.

Il existe une solution simpe et éprouvée, la caténaire légere pour du matériel léger et un traffic du meme ordre, mais fréquent. Bon on va me dire qu'il faut investir un peu d'argent, mais comme de toute facon   sur les lignes de desserte fines du territoires, l'infra est, en majorité pourrie, il faut tout refaire, alors quelques poteaux caténaires de plus et l'on a une solution simple et efficace.

Tout à fait  !

Et pour du matériel léger ne demandant pas une grande puissance, il y a encore plus économique : le 3° rail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Bibloc a dit :

et encore mieux : le deux rails en 12 V, comme en HO   :Smiley_58:

Et encore mieux.

 

Résultat de recherche d'images pour "train mécanique"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, Bibloc a dit :

et encore mieux : le deux rails en 12 V, comme en HO   :Smiley_58:

Il y a un train qui roule comme ça en Angleterre, mais je crois que c'est du 100 V continu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les futurs trains à hydrogène français d'Alstom décortiqués

Alors que des trains iLint d'Alstom circulent grâce à de l’hydrogène sur les chemins de fer allemands depuis septembre 2018, les futurs trains à hydrogène français seront différents : des Régiolis hydrogène développés spécifiquement pour le réseau français. Bi-modes, plus puissants et rapides, embarquant moins d'hydrogène mais plus de batteries..

https://www.industrie-techno.com/article/les-futurs-trains-a-hydrogene-francais-d-alstom-decortiques.58029

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...