Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Savoie: 3 morts


Messages recommandés

Faits divers

Savoie: 3 morts dans une collision à un passage à niveau

10.08.2009, 19h44

Trois personnes ont été tuées lundi dans la collision de leur voiture avec un train corail, à un passage à niveau situé à Saint-Jean-de-la-Porte (Savoie), a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

On n'en dit pas plus

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Eh ben! ça devient une épidémie, bientôt ça va être une épandémie.

Il n'y a pas une journée ou on entend que ça.

en effet !!!!

à ce rythme là on ne va plus entendre parler de la grippe A (aaarrgh...)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Même que le journaleu affirme que le train roulait à pleine vitesse. !

SAINT JEAN DE LA PORTE - Trois morts au passage à niveau

Il était 17h50 quand une voiture a été violemment percutée par le train

Culoz-Modane au passage à niveau de Saint-Jean-de-La-Porte, en Savoie.

La conductrice du véhicule immatriculé en Haute-Savoie venait de franchir le passage à

niveau quand elle a été happée par le train qui circulait à plus de 120 kilomètres/heure.

Il a alors traîné la voiture sur plusieurs centaines de mètres avant de s'immobiliser.

Il a fallu près de deux heures aux 25 pompiers mobilisés pour extraire la conductrice et ses

deux enfants jumeaux âgés de 15 ans. Tous trois étaient décédés sous la violence du choc.

La Rédaction du DL le 10/08/09 à 22h04 http://www.ledauphine.com

Modifié par IGS4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'après les dernières news, la voiture se serait arrêtée devant les barrières fermées, avant de les franchir en chicane pour une raison indeterminée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'après les dernières news, la voiture se serait arrêtée devant les barrières fermées,

avant de les franchir en chicane pour une raison indeterminée.

Le train était parti de Culoz avec à son bord 23 passagers.

Il se dirigeait vers Modane, lorsqu'hier, en fin d'après-midi, à hauteur de Saint-Jean-de-la-Porte,

il a percuté un véhicule qui venait de franchir la barrière d'arrêt. Le bilan est lourd :

les trois occupants de la voiture, une femme et deux adolescents de quinze ans, sont morts.

Deux témoins, très choqués par l'accident, ont dû être hospitalisés.

Les barrières du passage à niveau étaient baissées

Vers 17 h 30 hier, un témoin attendait au passage à niveau 42 que la voie soit libre, après le

passage du train Corail qui dessert la Maurienne. Ce passage à niveau se trouve sur la route

départementale, entre l'église et le cimetière de Saint-Jean-de-la-Porte.

Le témoin est formel:

« La barrière était baissée, et le feu rouge clignotait. J'ai vu en face de moi une Peugeot 206

se déporter et franchir les barrières, pourtant baissées, en les évitant. Le choc fut terrible. »

Un responsable du réseau de la SNCF, sur place après l'accident, confirmera d'ailleurs qu'à cet endroit

la vitesse du train est d'environ 120 kilomètres/heure. Il faudra 400 mètres au convoi pour s'arrêter.

Alors que les passagers du train, tous sains et saufs, étaient évacués rapidement par autobus,

les secours affluaient de Saint-Pierre d'Albigny, Montmélian, Chambéry et Aiguebelle, ainsi que

le Smur de Chambéry. Il était déjà trop tard pour les deux adolescents agés de quinze ans,

frères et soeurs jumeaux, qui sont décédés sur le coup. Les secouristes ont longtemps tenté de

sauver la conductrice, prisonnière de son véhicule. Hélas, elle est décédée pendant les opérations

de désincarcération. Le véhicule, une Peugeot 206, était immatriculé en Haute Savoie.

Très vite, le maire de Saint-Jean-de-la-Porte était sur place. En raison de la gravité de l'accident,

le préfet, accompagné de son directeur de cabinet et de la substitut de permanence du parquet

de Chambéry se sont également rendus sur les lieux. Très rapidement, une équipe du Peloton

de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie est arrivée, ainsi que les enquêteurs de

la gendarmerie de Saint-Pierre d'Albigny-Montmélian sous la direction du Capitaine Favier,

adjointe au commandant de Compagnie de Chambéry.

Pour l'heure, il est difficile de comprendre les raisons de cet accident. Tant du côté de la SNCF,

que des pompiers, des gendarmes ou même des simples usagers, ce passage à niveau n'est pas

réputé accidentogène. Situé sur une portion en ligne droite, il offre une bonne visibilité sur les

trains qui arrivent de droite ou de gauche. Reste à savoir pourquoi cette voiture qui se dirigeait

vers le centre de Saint-Jean-de-la-Porte, a franchi le passage à niveau.

LOIC GAT

http://www.ledauphinelibere.com

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On pourrait selon les propos du procureur dire : "un train peut en cacher un autre".

D'après ce procureur, un train (dans l'autre sens) venait de passer, la conductrice à fait un ecart pour passer le PN (certainement pressé) alors que le fameux corail était à l'approche.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut a toutes et a tous Oui c'est vrai sa devient une épidémie ses PN franchie.

moi aussi condoléance au reste de la famille c'est toujour dur de perdre un etre cher la 3!! .

pourquoi notre Entreprise ce borne a laisser des demie barriere ?? helpsoso dans le temps nous avions les vieilles barrieres yper lourde c'est vrai , on n'avais bien moins de pépin de ce genre Non .

@+

garcimore

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut a toutes et a tous Oui c'est vrai sa devient une épidémie ses PN franchie.

moi aussi condoléance au reste de la famille c'est toujour dur de perdre un etre cher la 3!! .

pourquoi notre Entreprise ce borne a laisser des demie barriere ?? revoltages dans le temps nous avions les vieilles barrieres yper lourde c'est vrai , on n'avais bien moins de pépin de ce genre Non .

@+

garcimore

3 en 3 jours , quand même

Tiens l'autre jour,n j'arrivais en MAV sur un PN fermé, un c***** est arrivé avec son quad, a donc vu que j'arrivais doucement, et il a passé en chicane sans regarder de l'autre coté helpsosolotrela lotrela cartonrouge

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pourquoi notre Entreprise ce borne a laisser des demie barriere ?? lotrela dans le temps nous avions les vieilles barrieres yper lourde c'est vrai , on n'avais bien moins de pépin de ce genre Non .

@+

garcimore

bonsoir,

Les demi barrières ont été utilisées pour en théorie permettre à une voiture engagée sur le PN au moment de sa fermeture de se dégager facilement. Certains conducteurs voyant la barrière "coté sortie" se fermer pourraient être tentés de s'arrêter sur le PN. Malheuresement, comme souvent, le système a été détourné. Une des solutions que l'on rencontre parfois serait de mettre 4 barrières, celles "côté sortie" se fermant après les autres.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonsoir,

Les demi barrières ont été utilisées pour en théorie permettre à une voiture engagée sur le PN au moment de sa fermeture de se dégager facilement. Certains conducteurs voyant la barrière "coté sortie" se fermer pourraient être tentés de s'arrêter sur le PN. Malheuresement, comme souvent, le système a été détourné. Une des solutions que l'on rencontre parfois serait de mettre 4 barrières, celles "côté sortie" se fermant après les autres.

tout à fait , la raison est exactement ça ,mais heureusement que certain PN à proximité des gares (du à des fermetures prolongées ) sont équipés de 4 demis barrières ,sinon on aurait un vehicule par semaine percuté !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tout à fait , la raison est exactement ça ,mais heureusement que certain PN à proximité des gares (du à des fermetures prolongées ) sont équipés de 4 demis barrières ,sinon on aurait un vehicule par semaine percuté !

Au début de ma carrière, j'en ai vu des conneries avec les PN alors que je travaillais en gare

- Un véhicule qui franchi le PN juste derriere un train avec arret, s'arrete sur le PN pour que son épouse puisse descendre et prendre le train arrté en gare. Bien évidemment le capot de a voiture engage largement le gabarit de la voie de sens contraire lotrela

- Les barrières de sortie d'un SAL4 coincées à l'ouverture avec du ballast lotrela

En tant que régul

- un tracteur agricole qui s'arrete au PN mais sont les fourches de manutention engagent le gabarit de la voie protégée. Bilan le turbo train percute cette fourche.... lotrela

- une mamie s'arrete avant le PN et cherche ses lunettes dans son sac. La chaussée étant en pente, la voiture franchit la barrière et percute le coté du train qui passe à ce moment là lotrela

et j'en oublie surement

La seule solution serait la suppression de tous les PN (la TIPP pourrait pour une fois etre utilisée de manière intelligente)

Modifié par Le Régulateur Fou
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

http://www.ledauphine.com/l-angoisse-des-c...;article=175368

C'est la hantise des conducteurs de trains. "On croise les doigts en espérant que ça ne nous arrivera jamais", explique un collègue du conducteur du TER qui percutait lundi la voiture alors qu'il venait d'actionner l'avertisseur sonore et le frein d'urgence comme le prévoit la procédure.

Dans la ligne droite, il a eu le temps de voir sa locomotive s'approcher à vive allure du véhicule. Très choqué par les conséquences de l'accident, il a été conduit au centre hospitalier de Chambéry où il a été pris en charge par un psychologue.

"Nous sommes sensibilisés à ce risque lors de notre formation initiale", poursuit le conducteur savoyard interrogé. "Mais entre les suicides et ce type d'accident, certains vivent cette expérience plusieurs fois dans leur vie. On se dit que c'est le train qui tue et pas nous. Mais quand même, c'est très dur à assumer."L'angoisse des conducteurs est accrue par le côté inéluctable du choc. "À 120 km/h, il faut près de 800 mètres pour s'immobiliser", calcule Michel Gerber de Réseaux Ferrés de France (RFF). "Le conducteur voit alors l'obstacle ou la victime avant de le heurter. Dans de tels cas, il est relevé de son service et un autre prend le relais."

Les conducteurs redoutent par ailleurs les piétons qui traversent les passages à niveau près des gares. "Il s'agit souvent d'habitués qui perdent patience et qui pensent avoir le temps de traverser. C'est une cause non négligeable d'accidents aux passages à niveau."

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour réagir aux dernier post de Necroshine, je trouve judicieux que "Le Dauphine" montre que les agents de conduite sont aussi les "victimes" dans l'imprudence des automobilistes.

Car l'agent c'est aussi un humain, c'est aussi un homme responsable (responsable des voyageurs et de la marchandises qu'il transite) et dans le cas d'un accident de ce type, il n'est pas inhumain et que le traumastisme est plus long, voir à vie. Même pour ceux qui ont des nerfs d'acier.

Voilà! c'est pas toujours aussi simple d'être agent de conduite, et c'est bien pour ça que je les respecte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La seule solution serait la suppression de tous les PN (la TIPP pourrait pour une fois etre utilisée de manière intelligente)

désolé, la seule solution serait la suppression de la connerie individuelle

l'Etat a d'autres fonctions plus importantes à assurer avec les finances publiques que de pallier la connerie humaine

d'autant que s'il s'agit d'un suicide, zéro PN ne les empêcheront jamais

personnellement j'en ai ras la casquette qu'on accuse systématiquement la boite (et indirectement le mécano qui "écrase") quand un con ne respecte pas le code de la route (un train heurte une auto alors que c'est l'auto qui se met sous le train) et qu'on oublie le choc causé au CRL qui subit (là, le Daubé remonte dans mon estime) pour s'apesantir en larmoyant sur un acte volontaire (le franchissement des barrières).

Coluche aurait dit :

"je m'excuse, mais m...., je m'excuse"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute façon, il n'y a pas 10000 raisons à chercher !

Un franchissement d'un passage à niveau lorsque celle-ci sont baissé est une infraction aux codes de la route, c'est au risque et péril de l'automobiliste.

Maintenant, y'a pas à dire que c'est la faute à la SNCF, RFF, ECR, Véolia, VFLI, Europorte2, la faute est à celui qui la commet, y'a pas à chercher un bouc émissaire.

Tout le monde le sait qu'un passage à niveau c'est dangereux, c'est bien pour cela que c'est bien indiqué en amont du passage.

Les passage à niveaux existe depuis plus de 100 ans pour certains, ils n'ont pas était installé là du jour au lendemain pour faire beau.

Si on devait chercher des responsables, c'est aux collectivités territoriales, à l'Etat qui faut voir aussi, car les routes c'est de la compétences des collectivités, à eux aussi de prendre leurs responsabilités et pas toujours les mêmes (la SNCF ou RFF par exemple). Car si il y a de l'argent pour les banques, c'est qu'il y a de l'argent pour faire les aménagements et la suppression des PN.

Voilà, j'ai fini mon coup de gueule du jour.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est triste certes pour les proches mais il faut aussi prendre ses responsabilités.

Un code de la route existe , c'est quand meme pour quelque chose ..

Il y a des erreurs qui pardonnent et d'autres pas.

En tout cas, j'espere que le CRL sera pas trop affecté et je suis de tout coeur pour qu'il se retablisse bigbisous

Ca me rappele , il y bien 18-19 ans de cela , j'etais cadet aux pompiers. On etait en fausse manoeuvre de feu et on a ete appelé pour une voiture percutée par un train a un pn à Cauffry.

En arrivant, il restait plus grand chose meme de la femme dedans car elle a été percuté par un train dans un sens et puis pas de bol dans l'autre ( ce qu'on avait dit ) .

La voiture avait fini sa course dans la maison du garde barriere ( plus habitée ) mais on avait ramassé des bouts de bagnole à plus de 300m ainsi que des bouts de corps aussi ( je dis on mais en cadet on etait pas autorisé a faire cela ) .

Ou bien lorsque je suis monté en cabine pour aller a mes 3 jours a cambrai ( je remercie au passage au crl pour le petit tour s'il se reconnait ) et qui avait testé a l epoque mon telephone portable ( en 1995 les tous premiers lol ) et avait appelé sa femme avec .

Il avait tapé, plusieurs mois avant , un jeune cadet pompier mais dans la courbe en sortie de Liancourt quand tu te diriges vers Clermont , il y a un pn .

Cela s'etait passé de nuit , il a juste entendu un boom , s'est arreté et a decouvert le mec empalé sur le crochet.

Ce qui m'avait frappé c'est le fait que le mec sortait de la caserne et on ne sait pas pour quelle raison il a traversé le pn .

Tout cela pour dire , tant qu'il y aura des irresponsables au volant, il y aura toujours ce genre d'accidents.

Au lieu de mettre des radars , il ferait bien de mettre des appareils qui prennent les numeros de plaques des voitures et mettre des amendes bien salées avec suspension de permis , appareils avec camera video qui se declenchent lors du declenchement du pn .

( Cela fera du travail pour des gens aussi .. )

J essayerais de prendre une video sur celui a coté de mon travail , ca va etre effarant revoltages

Modifié par willousub
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...