Aller au contenu
Le Web des Cheminots

panne au tunel sous la manche


Messages recommandés

Salut, py ces mêmes cons s'empressent de partir en vacance aux sport d'hiver, et là ils trouvent la " vrai neige et le vrai froid " tu vois le genre de truc qui te cloitre toute la semaine dans ton deux pièces de location ou quand tu sorts tu casse la bagnole parce que pas de pneus neige. Mort de rire, là ils se plaignent pas, mais t'inquiète, on s'occupe bien d'eux okok Il y en a un qui m'a dit aujourd'hui qu'il en avait marre de la neige. Pourquoi est t'il venu en vacance à la montagne. qu'il reste chez lui je lui ai dit et qu'il arrête de se plaindre et de faire chier, bien d'autres aimeraient être à sa place. Quel con.

Moi , j'ai bien mon guignol de voisin qui adore la raquette et part tous les ans à Noel , en faire !

Or , il gueulait car il y a de la neige .Sauf qu'à 2 pas de chez lui , il peut allé faire de la raquette sans prendre sa bagnole Quel guignol.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 217
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Images publiées

Invité JLChauvin

Sarko exige la reprise du trafic.... Si Pépy avait du panache il aurait du lui coller sa démission dans la g... immédiatement !

Le patron de la SNCF (et d'Eurostar) ce n'est pas Sarko !

Ben il semble pourtant bien que SI... okok

Comme de TOUT le reste. :Smiley_41:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Moi , j'ai bien mon guignol de voisin qui adore la raquette et part tous les ans à Noel , en faire !

Or , il gueulait car il y a de la neige .Sauf qu'à 2 pas de chez lui , il peut allé faire de la raquette sans prendre sa bagnole Quel guignol.

Si les cons volaient... qu'est ce qu'il y aurait comme cartons, là haut!

Quoique c'est déjà un peu ce qui se passe, et on se prends tout sur la tronche: pas assez cons pour voler?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ben je viens de regarder les infos sur la trois

C'est le bazar complet partout

sur les routes,

les rails,

les avions

coupures d'électricité en PACA ...

y'a même encore des types qui prennent leur voiture après avoir bu et qui défonce des parapets ...

Sûr il est urgent que supersarko vienne remettre de l'ordre la dedans...

même le fumeux débat sur l'identité nationale qui bat de l'aile...

mais franchement qui y croit encore ?

J'reprendrai bien un p'tit coup de chouchenn ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

+10000 Thierry.

...

Les gens sont devenus des gros cons, et, je comprend tout a fait notre reputation a l'etranger, reputation de cons, gueulards...

Bonsoir,

Tout a fait!

Si les Francais ne ralaient pas, ils dépériraient.

Mais c' est ce qui fait notre " Identité nationale!"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ben je viens de regarder les infos sur la trois

C'est le bazar complet partout

sur les routes,

les rails,

les avions

coupures d'électricité en PACA ...

y'a même encore des types qui prennent leur voiture après avoir bu et qui défonce des parapets ...

Sûr il est urgent que supersarko vienne remettre de l'ordre la dedans...

même le fumeux débat sur l'identité nationale qui bat de l'aile...

mais franchement qui y croit encore ?

J'reprendrai bien un p'tit coup de chouchenn ...

moi , un bon jaune , demain à 11h okok

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(...)

Dans mon passé professionnel, on s'attachait parfois à faire beaucoup de bruit pour une résoudre une panne compliquée rien que pour assurer son monde que le maximum était fait pour sortir de la situation.

Il semble que les dirigeants d'Eurostar ont manqué, en la circonstance, de savoir-faire.

(...)

Hélas trois fois hélas... c'est une faille chronique de communication de la Sncf et, par ricochet, d'Eurostar et des autres structures issues de la même culture !

Demandez ici quel souvenir les cheminots gardent de la tempète de 1999 ??? Celui, essentiellement, d'avoir remonté les manches, d'être venus sur leurs repos ou leurs congés, d'avoir remis sur pied en un peu plus de 48 heures les 85% du réseau ferré qui était immobilisé et de n'avoir eu ... aucune retombée médiatique !!!! Le héros du moment a été Edf qui a mis parfois plus de 3 semaines à rétablir le courant à des milliers de personnes mais dont la com' a été percutante (location d'hélicoptères envoyés sur des lieux de réparation, etc...). Gros mauvais souvenir pour les cheminots qui se sont sentis floués car personne n'a vu l'exploit réalisé.

Officiellement nous avons compris la leçon... La réalité aujourd'hui, et je vous rejoins largement, c'est que nous sommes juste... mauvais !!!! En communication s'entend. Encore une fois la priorité a été aux solutions techniques et à la sécurité (si, si !) et personne n'a eu assez de recul pour se positionner autrement qu'en "victimes".

Bien entendu que les mêmes incidents traités différemment en communication n'auraient pas le même impact (démesuré malgré tout) mais cela apparaît toujours le dernier point à caler (alors que l'on devrait - hors danger immédiat - peut être parfois commencer à penser à ce que l'on va dire plutôt que à ce que l'on va faire, ou au minimum coordonner les deux !). okok

Quand aux "ordres" de faire rouler les trains... scusez moi j'ai un petit fou rire (bienvenu en cette journée difficile) :blush:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre
Je ne le souhaite pas, mais au vu du b*rdel indescriptible que j'ai lu dans la presse et sur les forums, je me dis que le jour où il y'a le feu dans le tube, il y'aura 3-4'000 morts avant que quelqu'un prenne la moindre décision.
Bon, en tant qu'ancien des débuts du TGVA, je vais essayer de répondre. Que les journalistes de France Inter aient parlé de "turbines", je crois comprendre: Les moterus de traction sont refroidis par des ventilateurs qui fonctionnent avec une turbine (voilà pourquoi le barouf lorsqu'ils tournent). Seul truc, si le ventilateur (j'aime mieux ce terme) aspire de la neige, ça peut faire mal... Autre possibilité, la neige accumulée par la vitesse, s'insinue partout... La rame rentre dans le tunnel à 160 km/h, ce qui provoque une élévation de pression très brève, comme à l'entrée des tunnels du TGVA... Sauf que le tunnel sous la Manche est plus long et est aux environs de 20 degrés... La neige fond mais met en même temps pas mal de circuits de court circuits, ne provoquant dans les meilleurs cas qu'une disjonction... Sauf qu'on est toujours à 160 et que le vent vitesse pousse l'eau encore plus profond...
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Diesel dans le tunnel?????? Class 96 plutot.... Si panne de caténaire, çà sera évacuation de la rame et clients rapatriés via le tunnel de secours.... Mais des diesel qui enfument tout dans le tunnel, je n'y crois pas un instant.

Class 92, veux-tu dire ? Non, non, c'est bien des MaK DE 1004 (équipées de filtres à particules, tout de même) qui ont sorti les rames en carafe du tunnel, comme on peut le voir ici ou ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

http://aubin.blogs.nouvelobs.com/

Eurostar bloqués dans le tunnel, trains de nuit qui tombent en rade, voyageurs en détresse. Le froid n'a pas épargné le chemin de fer. L'avantage du train, c'est justement son aptitude à se jouer des intempéries. Chaleur excessive, froid sibérien, neige ou verglas,... rien n'arrête le train,...jusqu'à un certain point.

Contre-exemple récent : les pannes des Eurostar dans le tunnel sous la manche. Il est établi que les dysfonctionnements ne proviennent pas des infrastructures. Ce sont donc les rames elles-mêmes qui posent problème. Lorsque plusieurs trains identiques, placés dans les mêmes conditions, subissent les mêmes désagréments, l'on peut sans trop se fourvoyer envisager un défaut de conception du matériel roulant.

Rien à voir, donc, avec d'éventuels problèmes de maintenance. En revanche, la question de l'entretien du réseau et du matériel roulant reste posée lorsque les caténaires lâchent ou quand les trains Corail s'immobilisent de longues heures en pleine voie. En tout état de cause, la technique ferroviaire permet de s'affranchir des aléas climatiques lorsqu'elle est maitrisée, encore faut-il s'en donner volonté et moyens.

Autre question récurrente, l'information des naufragés du rail. Et là, ça se corse. L'information, avant d'être répercutée, doit pouvoir suivre son chemin. Les contrôleurs sont tous dotés de téléphones portables. Ils peuvent obtenir l'info en temps réel... lorsqu'elle est disponible. Car lorsqu'un train s'arrête en pleine voie, et qu'il retarde les suivants, il s'agit tout d'abord de diagnostiquer l'origine du problème.

Lorsqu'un problème affecte son train, le conducteur tente de se débrouiller seul. A l'issue d'une procédure préétablie, il « demande le secours » si la rame n'est pas en mesure de redémarrer. Si le problème provient des infrastructures (voies, signaux, alimentation électrique...), il appartiendra aux agents concernés de diagnostiquer puis de réparer l'installation. Problème : dans le cas d'incidents importants, il est très difficile d'estimer le retard de manière fiable.

La diminution des effectifs a rendu la SNCF moins réactive : moins d'agents à disposition, moins d'astreintes, suppressions ou allégement de certains dispositifs permettant d'anticiper les effets des intempéries égalent moins d'efficacité. Pour preuve, les trains à vapeur se jouaient bien de la neige et de froid. A l'époque, les quais étaient déneigés du moindre flocon. Idem pour les aiguillages rapidement débarrassés de leur manteau blanc. Bien qu'empirique, le matériel roulant était fiable.

Quant à l'information, elle a toujours été et reste le talon d'Achille de l'entreprise publique. Si la technique permet, depuis quelques années déjà, d'informer les clients en temps réel dans les trains, encore faut-il que la chaine soit alimentée au départ. En cas de grosse perturbation, les cheminots se débattent avant tout pour en limiter les conséquences, ce qui se comprend. L'information passe trop souvent au second plan.

La résolution du problème fait appel à des moyens humains tout juste calculés pour assurer une charge de travail habituelle. L'accumulation des conséquences d'un incident ne facilite pas son traitement, et encore moins la circulation de l'information. La SNCF a fait des efforts en plaçant des responsables commerciaux aux endroits stratégiques. Mais eux aussi sont rapidement débordés.

Dans les trains en rade, les minutes ou les heures passent. A ce niveau, le contrôleur doit distiller l'information avec beaucoup de tact et trouver le juste milieu entre l'info en temps réel, qui peut parfois (trop) rapidement évoluer et l'information trop tardive, voire l'absence d'information. Tout un art. D'autant plus qu'en amont, ordres et contre-ordres se succèdent parfois. Une invitation à ne pas céder à la précipitation.

Tous ces éléments expliquent mais ne justifient pas l'absence ou le manque de fiabilité de l'information à bord des trains immobilisés. La SNCF ne peut se dédouaner de toutes ses responsabilités. Une entreprise qui choisit de s'incrire délibérément dans une politique du risque calculé en réduisant les coûts à outrance doit en assumer les conséquences.

Elle ne doit pas regarder à la dépense pour indemniser les voyageurs et prendre à sa charge toutes les conséquences des retards, sauf cas de force majeure. A défaut, les esprits risquent de s'échauffer, malgré l'arrivée d'un hiver glacé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hélas trois fois hélas... c'est une faille chronique de communication de la Sncf et, par ricochet, d'Eurostar et des autres structures issues de la même culture !

Demandez ici quel souvenir les cheminots gardent de la tempète de 1999 ??? Celui, essentiellement, d'avoir remonté les manches, d'être venus sur leurs repos ou leurs congés, d'avoir remis sur pied en un peu plus de 48 heures les 85% du réseau ferré qui était immobilisé et de n'avoir eu ... aucune retombée médiatique !!!! Le héros du moment a été Edf qui a mis parfois plus de 3 semaines à rétablir le courant à des milliers de personnes mais dont la com' a été percutante (location d'hélicoptères envoyés sur des lieux de réparation, etc...). Gros mauvais souvenir pour les cheminots qui se sont sentis floués car personne n'a vu l'exploit réalisé.

Officiellement nous avons compris la leçon... La réalité aujourd'hui, et je vous rejoins largement, c'est que nous sommes juste... mauvais !!!! En communication s'entend. Encore une fois la priorité a été aux solutions techniques et à la sécurité (si, si !) et personne n'a eu assez de recul pour se positionner autrement qu'en "victimes".

Bien entendu que les mêmes incidents traités différemment en communication n'auraient pas le même impact (démesuré malgré tout) mais cela apparaît toujours le dernier point à caler (alors que l'on devrait - hors danger immédiat - peut être parfois commencer à penser à ce que l'on va dire plutôt que à ce que l'on va faire, ou au minimum coordonner les deux !). koiquesse

Quand aux "ordres" de faire rouler les trains... scusez moi j'ai un petit fou rire (bienvenu en cette journée difficile) okok

T'as raison...

(rien à redire sur la tempête de 99 sauf que quand mêmes les électriciens d'EDF sur le terrain, ils en ont chier...)

Faut faire comme Sarko ...

Tout dans la Com ... Rien que la Com

Brasser de l'air, faire tourner les ailes du moulin à toutes berzingues, pousser une bonne gueulante, exiger que les trains roulent...

et hop le tour est joué

Donc revenir à une bonne propagande de guerre ... heu...crise...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(...) Demandez ici quel souvenir les cheminots gardent de la tempète de 1999 ??? Celui, essentiellement, d'avoir remonté les manches, d'être venus sur leurs repos ou leurs congés, d'avoir remis sur pied en un peu plus de 48 heures les 85% du réseau ferré qui était immobilisé et de n'avoir eu ... aucune retombée médiatique !!!! Le héros du moment a été Edf qui a mis parfois plus de 3 semaines à rétablir le courant à des milliers de personnes mais dont la com' a été percutante (location d'hélicoptères envoyés sur des lieux de réparation, etc...). Gros mauvais souvenir pour les cheminots qui se sont sentis floués car personne n'a vu l'exploit réalisé (...)

+1000

Non seulement il n'y a eu aucune retombée médiatique, mais il n'y a eu aucune retombée en interne. Pas de merci, juste des commentaires déplacés de la part des chefaillons.

Cette tempête a mis en lumière le fossé entre exécution et encadrement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/euro...cf-5604384.html

Invité lundi soir du 20 heures de TF1, le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, est revenu sur le blocage du trafic des Eurostar qui a affecté environ 75.000 passagers de part et d'autre de la Manche. Il a ainsi proposé deux mesures "concrètes": l'amélioration de l'information dans le tunnel sous la Manche et l'augmentation des trains de secours, pour répondre au blocage des Eurostar et "pour que, lorsqu'il y a un problème, les passagers soient sortis plus vite du tunnel".

Ces deux propositions visent à désamorcer la polémique qui entache la société Eurostar et la société gestionnaire du tunnel sous la Manche Eurotunnel après que 2000 personnes sont restées bloquées dans le tunnel pendant la nuit de vendredi à samedi. "Si j'avais été passager (...) j'aurais été très mécontent. Un temps aussi long et aussi peu d'informations, c'est extrêmement difficile à vivre", a admis Guillaume Pepy. La SNCF est l'actionnaire majoritaire d'Eurostar, aux côtés de la société britannique London & Continental Railways (LCR) et des chemins de fer belges (SNCB).

En faisant cette déclaration, Guillaume Pepy reprend à mots couverts la charge, faite lundi, du directeur général adjoint d'Eurostar Nicolas Petrovic à l'encontre d'Eurotunnel. "Il va falloir voir quelles sont les responsabilités pour Eurostar, bien entendu, mais aussi pour Eurotunnel qui est en charge de l'évacuation des trains et de la communication auprès des clients dans le tunnel", a ainsi fait valoir Nicolas Petrovic. Dès le moment où les trains s'engagent dans le tunnel, le personnel à bord est en effet en contact exclusif avec Eurotunnel, a-t-il rappelé. Une porte-parole d'Eurotunnel, jointe par l'AFP, a répondu que la demande d'évacuation des trains devait être faite par le personnel à bord d'Eurostar, et que cela n'avait pas été le cas concernant un des trains restés bloqués dans le tunnel.

Concernant le court-circuit à l'origine de la panne des Eurostar, provoqué par la neige, "la panne est circonscrite, on a fait les travaux nécessaires", permettant la reprise progressive du trafic, a affirmé le président de la SNCF. A l'origine de la panne, "c'est une neige poudreuse jamais vue qui a pénétré dans les locomotives, qui a ensuite gelé sur le trajet et lorsque l'Eurostar est arrivé dans le tunnel, cela a fondu d'un seul coup et cela a créé un court-circuit", a-t-il confirmé. Le trafic des Eurostar interrompu depuis trois jours devrait reprendre partiellement mardi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Class 92, veux-tu dire ? Non, non, c'est bien des MaK DE 1004 (équipées de filtres à particules, tout de même) qui ont sorti les rames en carafe du tunnel, comme on peut le voir ici ou ...

sur le 2° site que tu nous a donné, on lit :

French President Nicolas Sarkozy ordered the chairman of Eurostar and head of the French train authority SNCF Guillaume Pepy to get Eurostar traffic moving immediately.

Pour quoi on passe à l'étranger, franchement ! koiquesse okok

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/euro...cf-5604384.html

Invité lundi soir du 20 heures de TF1, le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, est revenu sur le blocage du trafic des Eurostar qui a affecté environ 75.000 passagers de part et d'autre de la Manche. Il a ainsi proposé deux mesures "concrètes": l'amélioration de l'information dans le tunnel sous la Manche et l'augmentation des trains de secours, pour répondre au blocage des Eurostar et "pour que, lorsqu'il y a un problème, les passagers soient sortis plus vite du tunnel".

Ces deux propositions visent à désamorcer la polémique qui entache la société Eurostar et la société gestionnaire du tunnel sous la Manche Eurotunnel après que 2000 personnes sont restées bloquées dans le tunnel pendant la nuit de vendredi à samedi. "Si j'avais été passager (...) j'aurais été très mécontent. Un temps aussi long et aussi peu d'informations, c'est extrêmement difficile à vivre", a admis Guillaume Pepy. La SNCF est l'actionnaire majoritaire d'Eurostar, aux côtés de la société britannique London & Continental Railways (LCR) et des chemins de fer belges (SNCB).

En faisant cette déclaration, Guillaume Pepy reprend à mots couverts la charge, faite lundi, du directeur général adjoint d'Eurostar Nicolas Petrovic à l'encontre d'Eurotunnel. "Il va falloir voir quelles sont les responsabilités pour Eurostar, bien entendu, mais aussi pour Eurotunnel qui est en charge de l'évacuation des trains et de la communication auprès des clients dans le tunnel", a ainsi fait valoir Nicolas Petrovic. Dès le moment où les trains s'engagent dans le tunnel, le personnel à bord est en effet en contact exclusif avec Eurotunnel, a-t-il rappelé. Une porte-parole d'Eurotunnel, jointe par l'AFP, a répondu que la demande d'évacuation des trains devait être faite par le personnel à bord d'Eurostar, et que cela n'avait pas été le cas concernant un des trains restés bloqués dans le tunnel.

Concernant le court-circuit à l'origine de la panne des Eurostar, provoqué par la neige, "la panne est circonscrite, on a fait les travaux nécessaires", permettant la reprise progressive du trafic, a affirmé le président de la SNCF. A l'origine de la panne, "c'est une neige poudreuse jamais vue qui a pénétré dans les locomotives, qui a ensuite gelé sur le trajet et lorsque l'Eurostar est arrivé dans le tunnel, cela a fondu d'un seul coup et cela a créé un court-circuit", a-t-il confirmé. Le trafic des Eurostar interrompu depuis trois jours devrait reprendre partiellement mardi.

Eurostar...Eurotunnel... Vive l'Euro...pe... revoltages

Quasiment des sociétés à statut privé... ça promet pour l'avenir...

En tout cas, la SNCF entreprise ferroviaire publique en sort quasiment blanc comme neige...

même si pour la Gare du nord on ne voit aux infos que des cheminots SNCF du commercial...

Merci Pépy, Président d'Eurostar... lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au fait à part Aubin et son blog (on ne sait même plus si il est vraiment à la cftc ???)

pas de réactions syndicales ?

C'est la trêve des confiseurs...??? revoltages

(j'ai écrit Trêve pas Grève...)

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je rêve ou c'est un cauchemard...

Sarkozy recevra les conducteurs des trains Eurostar

AP

Nicolas Sarkozy a rendu "hommage" mardi aux conducteurs des trains Eurostar qui sont restés bloqués dans la nuit de vendredi à samedi dans le tunnel sous la Manche, précisant qu'il allait les recevoir à l'Elysée.

Le chef de l'Etat a dit vouloir "rendre hommage aux pilotes de la SNCF, à ceux qui ont conduit les trains et qui ont sauvé des vies", a-t-il déclaré devant la presse en marge d'un déplacement à Créteil. "Je recevrais d'ailleurs ceux d'entre eux qui ont pris la responsabilité d'éviter qu'il y ait des blessés" parmi les passagers, a-t-il ajouté.

"Je comprends la colère, presque la révolte, de ceux qui sont restés des heures coincés (dans) le tunnel", a-t-il souligné, mais "on ne peut pas éviter tous les problèmes". "Il y a eu un dysfonctionnement, les gens n'étaient pas contents, ils seront remboursés", a-t-il assuré, avant de souligner que c'était son "devoir de président de la République de veiller à ce que qu'une grande entreprise publique donne les explications (dues) aux usagers".

Vendredi soir, en pleine vague de froid, cinq rames d'Eurostar étaient tombées en panne dans le tunnel sous la Manche. Il avait fallu plusieurs heures pour évacuer les passagers, nombreux à se plaindre d'un manque d'informations d'Eurostar et d'une totale désorganisation. Le trafic a repris mardi matin avec un rythme de deux trains sur trois. AP

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au fait à part Aubin et son blog (on ne sait même plus si il est vraiment à la cftc ???)

pas de réactions syndicales ?

C'est la trêve des confiseurs...??? revoltages

(j'ai écrit Trêve pas Grève...)

Non , en ce moment , j'en connais qui sont à Ikéa pour acheter de l'ameublement de bureau !

!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je rêve ou c'est un cauchemard...

Sarkozy recevra les conducteurs des trains Eurostar

AP

Nicolas Sarkozy a rendu "hommage" mardi aux conducteurs des trains Eurostar qui sont restés bloqués dans la nuit de vendredi à samedi dans le tunnel sous la Manche, précisant qu'il allait les recevoir à l'Elysée.

Le chef de l'Etat a dit vouloir "rendre hommage aux pilotes de la SNCF, à ceux qui ont conduit les trains et qui ont sauvé des vies", a-t-il déclaré devant la presse en marge d'un déplacement à Créteil. "Je recevrais d'ailleurs ceux d'entre eux qui ont pris la responsabilité d'éviter qu'il y ait des blessés" parmi les passagers, a-t-il ajouté.

Non non, il n'y a pas encore de pilote dans le train... :Smiley_48:

J'espère que les cheminots concernés refuseront d'être reçus par Sarkozy !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je rêve ou c'est un cauchemard...

Sarkozy recevra les conducteurs des trains Eurostar

AP

Nicolas Sarkozy a rendu "hommage" mardi aux conducteurs des trains Eurostar qui sont restés bloqués dans la nuit de vendredi à samedi dans le tunnel sous la Manche, précisant qu'il allait les recevoir à l'Elysée.

Le chef de l'Etat a dit vouloir "rendre hommage aux pilotes de la SNCF, à ceux qui ont conduit les trains et qui ont sauvé des vies", a-t-il déclaré devant la presse en marge d'un déplacement à Créteil. "Je recevrais d'ailleurs ceux d'entre eux qui ont pris la responsabilité d'éviter qu'il y ait des blessés" parmi les passagers, a-t-il ajouté.

"Je comprends la colère, presque la révolte, de ceux qui sont restés des heures coincés (dans) le tunnel", a-t-il souligné, mais "on ne peut pas éviter tous les problèmes". "Il y a eu un dysfonctionnement, les gens n'étaient pas contents, ils seront remboursés", a-t-il assuré, avant de souligner que c'était son "devoir de président de la République de veiller à ce que qu'une grande entreprise publique donne les explications (dues) aux usagers".

Vendredi soir, en pleine vague de froid, cinq rames d'Eurostar étaient tombées en panne dans le tunnel sous la Manche. Il avait fallu plusieurs heures pour évacuer les passagers, nombreux à se plaindre d'un manque d'informations d'Eurostar et d'une totale désorganisation. Le trafic a repris mardi matin avec un rythme de deux trains sur trois. AP

je ne suis pas un inconditionnel du Président de la République, mais je trouve que cette initiative, même si elle n'est pas sans arrières-pensées, est plutôt un témoignage de reconnaissance. Oubliez l'homme, et retenez que c'est la République qui honore des cheminots. Cette initiative ne me choque pas, bien au contraire, et si j'étais invité à l'Elysée, quelque soit son locataire, je n'hésiterais pas une seconde.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement... qu'on aime sarko ou pas, acceptions quand même son signe de reconnaissance envers les hommes qui ont su gérer très correctement les 2 incidents dans le tunnel et le RER...

Sur le point humain, tout s'est bien passé (je parle au niveau santé). Bien entendu, il pouvait y avoir critique pour la coordination des "secours" et la gestion globale de l'incident.

Maintenant ce que je trouve un peu dommage, c'est le matériel. Eurostar étant un TGV Alstom... c'est pas très bien d'avoir ce genre d'incident. Le Valéo s'esporte bien... en Chine, en Russie, en Espagne etc... les climats y sont plus rudes et extrèmes....

Bernard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour quoi on passe à l'étranger, franchement !

Euh... Mais encore ? Je ne saisis pas ce que tu veux indiquer dans la citation que tu donnes...

Mais de quoi il se mèle le nain Sarkozy ??? Il a même été dire qu'il y aura des indeminsations... Mais qu'il s'occupe de ses affaires, le président de la république ce n'est pas le président de la SNCF et encore moins d'Eurostar !!!

Bah, c'est quand même techniquement le Président du plus gros actionnaire de la SNCF, hein ;-) Plus sérieusement, il a complètement tort d'ordonner des reprises du trafic (il n'est pas plus qualifié que n'importe qui pour déterminer si c'est réellement faisable) ; il a en revanche raison — AMHA — en rappelant à une entreprise publique qu'elle se doit d'être exemplaire (indemnisation et explications) auprès de ses clients lésés, car en tant qu'entreprise publique, elle représente une partie de l'image du Gouvernement, et un tel fiasco est de nature à la ternir.

Pour le reste, je suis perplexe en lisant qu'il va féliciter les conducteurs qui ont « sauvé des vies ». Si je le conçois aisément dans le cas de l'automotrice déraillée en IDF, pour ce qui est des Eurostar, personne n'était en danger de mort imminente. Je ne veux pas minimiser le professionnalisme des ADC, mais alors il faudrait inviter tous les personnels qui ont participé aux opérations de secours, d'évacuation, etc., et pas seulement les conducteurs.

Modifié par bobdobbs
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Peut être une erreur d'AFP ou de l'élysée car auatnt le RER ok, mais l'eurostar ... je vois pas.

Edit : l'article du figaro est plus clair (c'est bien les conducteurs du rer).

RER C:Sarkozy verra les conducteurs

Nicolas Sarkozy a rendu "hommage" aujourd'hui aux conducteurs du RER C, suite au déraillement dimanche soir d'un train près de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), annonçant qu'il les recevrait.

Le chef de l'Etat a dit vouloir "rendre hommage aux pilotes de la SNCF, à ceux qui ont conduit les trains et qui ont sauvé des vies", a-t-il déclaré devant la presse en marge d'un déplacement à Créteil. "Je recevrais d'ailleurs ceux d'entre eux qui ont pris la responsabilité d'éviter qu'il y ait des blessés" parmi les passagers, a-t-il ajouté.

Evoquant par ailleurs le pataquès des Eurotunnel du week-end dernier, le président a dit "comprendre la colère, presque la révolte, de ceux qui sont restés des heures coincés (dans) le tunnel", mais "on ne peut pas éviter tous les problèmes".

"Il y a eu un dysfonctionnement, les gens n'étaient pas contents, ils seront remboursés", a-t-il assuré, avant de souligner que c'était son "devoir de président de la République de veiller à ce que qu'une grande entreprise publique donne les explications (dues) aux usagers".

Vendredi soir, en pleine vague de froid, cinq rames d'Eurostar étaient tombées en panne dans le tunnel sous la Manche. Il avait fallu plusieurs heures pour évacuer les passagers, nombreux à se plaindre d'un manque d'informations d'Eurostar et d'une totale désorganisation. Le trafic a repris ce matin avec un rythme de deux trains sur trois.

Modifié par Nipou
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.