Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Emploi perdu à cause des retards de trains


Messages recommandés

Un article de 20 minutes du 26.07.2010

Une jeune femme perd son premier emploi en raison de retards répétés sur sa ligne de train SNCF

TRANSPORTS - Selon le comité de défense des usagers du TER Lyon-Ambérieu, 180 retards de plus de dix minutes ont été enregistrés entre juin et juillet...

Son premier emploi aura duré un mois et demi. Pas plus. Soazig, 24 ans, occupait depuis le 7 juin un poste d'assistante juridique dans un cabinet d'avocats de Lyon. Mais en raison de multiples retards liés à son trajet sur la ligne SNCF entre Amberieu, dans l'Ain, et Lyon, son employeur n'a pas souhaité renouveler sa période d'essai.

Sur la lettre de notification, il est clairement indiqué que «la persistance des retards» contraignait l'employeur à prendre cette décision. De quoi mettre la jeune femme «en colère» contre la SNCF.

Une heure de marge n'a pas suffit

En l'espace d'un mois et demi, Soazig est arrivée en retard près de dix fois. Dont trois fois avec un décalage de 40mn à 1h15 en raison d'une rupture de caténaire ou encore d'une panne de train. Qualifiée de «consciencieuse» par son employeur selon elle, la jeune femme avait pourtant décidé de prendre un train arrivant à Lyon à 7h49 pour une prise de poste à 9h.

«Mon employeur savait bien que ce n'était pas de ma faute, explique Soazig à 20minutes.fr. Mais j'étais la seule secrétaire de l'entreprise, il fallait impérativement être à l'heure. Il m'a dit que j'allais m'épuiser avec ces trajets.» Impossible pour elle de prendre la voiture pour des raisons financières. «Cela me revient deux fois plus cher que le train», souligne l'assistante juridique.

L'association d'usagers de la ligne veut porter plainte

Elle est soutenue par l'association de défense des usagers du TER Lyon-Ambérieu (Adula) qui envisage de porter plainte contre la SNCF afin de réclamer des dommages et intérêts pour Soazig. «Entre le 22 juin et le 22 juillet, nous avons recensé 180 retards de plus de dix minutes sur la ligne, dénonce le président du comité, Jean-Pierre Frencel. Il y a un gros problème d'entretien du matériel et des voies. Les usagers sont excédés.»

Contactée par 20minutes.fr, la SNCF n'a «pas de commentaire à faire pour le moment» sur ce dossier.

http://www.20minutes...-train-SNCF.php

Comme l'employeur qui a licencié cette jeune femme est un cabinet d'avocats, on pourrait supposer que grâce à cette affaire une procédure juridique va être engagée, peut-être pour essayer de tirer quelques subsides mais certainement de faire de la pub pour le cabinet. cartonrouge cartonrouge

Modifié par Roukmoute
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans rien vouloir minimiser, j'essaie de comprendre :

En l'espace d'un mois et demi, Soazig est arrivée en retard près de dix fois. Dont trois fois avec un décalage de 40mn à 1h15 en raison d'une rupture de caténaire ou encore d'une panne de train. Qualifiée de «consciencieuse» par son employeur selon elle, la jeune femme avait pourtant décidé de prendre un train arrivant à Lyon à 7h49 pour une prise de poste à 9h.

Ce qui sous-entend qu'elle a 1h10 pour faire le trajet gare-cabinet. Bien. Combien ce trajet lui prenait-il exactement, et donc, quelle était sa marge ? On ne sait pas. Pouvait-elle partir plus tôt ? On ne sait pas. (parce que l'article tel qu'il est écrit sous-entend qu'elle arrivait à destination régulièrement avec plus d'une heure de retard, ce qui ne semble pas être le cas)

Par contre, ce qu'on sait effectivement, ce que les infrastructures et le matériel rhone-alpins sont soumis à de très fortes tensions et que, effectivement, ça doit craquer de temps en temps. Le politique (autorité organisatrice) a son mot à dire sur ce sujet (je le sais bien, je travaille sur une ligne où la détente horaire pourrait résoudre bien des problèmes, mais il en évidemment hors de question...)

Modifié par Roukmoute
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"association de défense des usagers du TER Lyon-Ambérieu"

Mais que font ces gens dans la vie ? Ils n'ont que sa a faire ?

On pourrait leur trouver un autre nom a cette assoc' ... c 'est clair que ce sont des .... (a vous de trouver la bonne formule) !!! cartonrouge

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut tout le monde.

elle devrais déja attaqué son cabinet

Bon puicome dit déja sur ce post on ne sais exactement de quoi il en résulte.

Prenais t'elle le train plustot ? et malgré tout en reard au boulot ?.

C'est vrai que cette ligne est chiante on ne sais comment trop si prendre ben dit donc vous les Actif et actives vous faites comment bonjour l'horaire a l'heure et tout les jours sauf en Rp bien sur

a+

Garcimore

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut tout le monde.

elle devrais déja attaqué son cabinet

Bon puicome dit déja sur ce post on ne sais exactement de quoi il en résulte.

Prenais t'elle le train plustot ? et malgré tout en reard au boulot ?.

C'est vrai que cette ligne est chiante on ne sais comment trop si prendre ben dit donc vous les Actif et actives vous faites comment bonjour l'horaire a l'heure et tout les jours sauf en Rp bien sur

a+

Garcimore

La non confirmation de la période d'essai, qu'elle vienne de l'employeur ou du salarié, n'a pas à être motivée. Il y a donc volonté manifeste pour l'employeur d'en faire un peu plus que ce à quoi la Loi oblige ...

Avec l'association qui débarque illico, ça ressemblerait presque à une action concertée...

D'autre part, si cette assistante avait travaillé en horaire mobile, les retards cités n'auraient rien d'exceptionnel ...

Il manque enfin un élément : le temps nécessaire pour se rendre de la gare au lieu de travail ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"association de défense des usagers du TER Lyon-Ambérieu"

Mais que font ces gens dans la vie ? Ils n'ont que sa a faire ?

Des associations d'usagers, il y en a partout en France.

Et oui, ils ont d'autres occupations (un métier, au hasard).

Et parfois même, ils sont constructifs.

On peut aussi, en tant que cheminot, rester modeste.

Cette demoiselle pouvais très bien prendre un train plus tot !

Meme pour des loisirs on se garde de la marge alors pour le boulot !

C'est justement la question que je pose au-dessus, sans être péremptoire.

Modifié par Roukmoute
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cet exemple stigmatise les retards mais n'est pas constuctif du tout ...

Cette demoiselle pouvais très bien prendre un train plus tot !

Meme pour des loisirs on se garde de la marge alors pour le boulot !

Sans prendre partie pour cette jeune femme, avoir une marge de sécurité pour arriver à l'heure ok, ça tombe sous le sens, mais s'il faut commencer à partir à 05h du mat' pour être sûr d'arriver à 09h au taf, là revoltages

Ce que je retiens de cet article, ce n'est pas l'association qui veut porter plainte et patati et patata, mais les problèmes soulignés ici et au-delà les critiques qu'on entend le plus souvent ; une loc HS, un ADC malade, on supprime le train car on ne peut pas réagir faute de moyens, l'infrastructure, pas assez entretenue d'où des problèmes récurrents, travailler à flux tendu c'est bien gentil pour faire des économies, mais au final on récolte ce qu'on sème : une qualité et une opinion médiocre.

Et même si beaucoup ne prennent pas le temps de trop faire la différence, ce ne sont pas nous cheminots qui sommes visés, mais ceux qui décident.

[mode intolérant] sont cons tous ces gens qui habitent à trois plombes de leur taf, z'ont qu'à déménager]

Modifié par krisamv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut tout le monde.

elle devrais déja attaqué son cabinet

Bon puicome dit déja sur ce post on ne sais exactement de quoi il en résulte.

Prenais t'elle le train plustot ? et malgré tout en reard au boulot ?.

C'est vrai que cette ligne est chiante on ne sais comment trop si prendre ben dit donc vous les Actif et actives vous faites comment bonjour l'horaire a l'heure et tout les jours sauf en Rp bien sur

a+

Garcimore

salut

attaquer le cabinet d'avocat ou tout simplement l'employeur dirons nous ?

Vous avez vu ça où?

En droit privé lorsque vous signez un contrat en cdi ou en cdd, les modalités de la période d'essais sont en général clairement définies :

elles définissent la durée de la période d'essais souvent

- 1 mois pour un statut employé

- 2 mois pour un statut agent de maitrise

- 3 mois et plus pour un statut cadre.

le tout pouvant être renouvelé une fois pour quelque motif que ce soit et sans que celui/ceux ci soit argumenté(s) formellement.

on peut ainsi trouver la formule bateau et légale : nous n'avons pas pu déterminer votre totale adaptation au poste ou encore nous n'avons pas pu mesurer avec certitude votre aptitude à occuper totalement votre fonction, c'est pourquoi nous renouvelons votre période d'essais pour une durée de....(jamais supérieure à la durée initiale)

En cas de renouvellement de la période d'essai le courrier doit parvenir ou être remis en main propre au salarié

1 semaine avant pour 1 mois d'essais

2 semaines pour 2 mois etc...

Les modalités d'un contrat de travail définissent également le délais dit de prévenance en cas de rupture de l'une ou l'autre des parties. Ainsi il n'est pas rare qu'il soit écrit :

Durant la période d'essai il pourra être mis fin à celle ci, par l'une ou l'autre des parties, sans préavis aucun.

(ou sans que cela donne lieu à un préavis quelconque)

En clair cela donne la combinaison suivante : vous êtes employé vous avez un mois de période d'essai; au bout de 3 semaines, vous n'avez pas reçu de renouvellement de votre période d'essai... sans avis contraire, vous devriez être normalement embauché à moins que votre employeur ait décidé de mettre un terme à votre contrat, ce qu'il peut vous signifier le dernier jour de votre période d'essai, légalement parlant.

Quoi qu'il en soit, qu'un employeur ou un employé mette fin à un contrat, durant une période d'essais, n'oblige aucune des parties à se justifier. Sauf dispositions contraires au contrat initial, elle peut intervenir à tout moment pour les 2 parties et sans motivations dument formalisées.

Argumenter est sans doute plus humain, mais n'est en aucun cas obligatoire au regard du droit du travail.

Un employé ou un employeur qui souhaiterait se rendre devant les prud'hommes, pour contester, serait débouté immédiatement.

On a vu des formules très lapidaire émanant de drh :

Monsieur,

nous tenons à vous informer que nous avons décidé de mettre fin à votre période d'essai à compter du....

ça peut être le jour même et remis en main propre, contresigné par les 2 parties suite à un bref entretien par exemple.

C'est tout à fait légale, mais l'entretien préalable n'est pas obligatoire.

C'est pourquoi je ne comprends le fait que cet avocat se soit justifié auprès de cette secrétaire, et je n'imagine pas un seul instant qu'il lui ait écrit.

S'il l'a fait il est dans son droit, mais ça n'était pas utile.....et moi je ne m'y serai pas risqué.

Je pense qu'il y a derrière cette affaire des éléments, dont nous n'avons pas connaissance, et que visiblement on veut créer le buzz.

On ne peut que conseiller à cette jeune fille, que de déménager sur Lyon, si elle veut poursuivre et bosser dans cette ville....ou bien de se trouver un job à 2 pas de chez elle.

à noter que de plus en plus de boites font très attention à ce que le domicile de leur collaborateurs ne soient pas situé à plus de x temps de parcours.....même si ça n'est pas dit clairement, beaucoup s'en assurent (à votre insu !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bizarre cette affaire...

Soazig, 24 ans, occupait depuis le 7 juin un poste d'assistante juridique dans un cabinet d'avocats de Lyon. Mais en raison de multiples retards liés à son trajet sur la ligne SNCF entre Amberieu, dans l'Ain, et Lyon, son employeur n'a pas souhaité renouveler sa période d'essai. Sur la lettre de notification, il est clairement indiqué que «la persistance des retards» contraignait l'employeur à prendre cette décision.

peut-être un anti-breton, cet avocat... se serait-il cassé les dents sur un juge dur comme le granit?

Modifié par louis44
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Suite de l'affaire dans les médias. L'article de 20 minutes du 28.07.2010

David Metaxas: «La SNCF ne peut pas se contenter d'encaisser l'argent sans respecter son obligation de ponctualité»

INTERVIEW - David Metaxas est l'avocat de Soazig, une jeune femme qui a perdu son emploi en raison de retards répétés sur sa ligne de train Ambérieu-Lyon. Elle a décidé de se retourner contre la SNCF...

Pourquoi assigner la SNCF* pour «défaillance contractuelle» devant le tribunal de grande instance de Paris?

Depuis un décret de 1983, la SNCF a une obligation de ponctualité, sauf cas de force majeur. Pour ma cliente, cette prestation contractuelle n’a pas été respectée. Elle a perdu son emploi en raison de retards répétés de la SNCF sur la ligne Lyon-Ambérieu qu’elle prenait chaque matin pour se rendre sur son lieu de travail. Etudiante en droit, elle avait trouvé un poste d’assistante juridique dans un cabinet d’avocats de Lyon. Son travail donnait entière satisfaction à son employeur et malgré cela, il a décidé de ne pas renouveler sa période d’essai en raison de ses retards, tous imputables à la SNCF.

Y’a-t-il eu déjà eu des précédents de condamnations?

Tout à fait. Mais pour éviter ces procès, la SNCF propose des transactions. Ce que nous refusons. Le but de cette assignation est de responsabiliser la SNCF. Et de montrer que les voyageurs ne renoncent pas à déposer plainte contre elle.

Pourquoi ne pas attaquer Réseau Ferré de France, qui gère le réseau?

Ce n’est pas aux voyageurs d’aller chercher l’origine du dysfonctionnement. Si RFF est responsable de certains problèmes, qu’ils règlent les problèmes ensemble. Si nous visons la SNCF, c’est parce que les voyageurs lui paient chaque mois un abonnement. La SNCF ne peut pas se contenter d’encaisser l’argent sans exécuter son obligation de ponctualité.

*Jointe par 20minutes.fr, la SNCF «ne fait aucun commentaire sur cette affaire» tant qu’elle n’a pas été saisie officiellement de la requête.

http://www.20minutes.fr/article/586603/Lyon-David-Metaxas-La-SNCF-ne-peut-pas-se-contenter-d-encaisser-l-argent-sans-respecter-son-obligation-de-ponctualite.php

Modifié par kerguel
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Suite de l'affaire dans les médias. L'article de 20 minutes du 28.07.2010

David Metaxas: «La SNCF ne peut pas se contenter d'encaisser l'argent sans respecter son obligation de ponctualité»

INTERVIEW - David Metaxas est l'avocat de Soazig, une jeune femme qui a perdu son emploi en raison de retards répétés sur sa ligne de train Ambérieu-Lyon. Elle a décidé de se retourner contre la SNCF...

Pourquoi assigner la SNCF* pour «défaillance contractuelle» devant le tribunal de grande instance de Paris?

Depuis un décret de 1983, la SNCF a une obligation de ponctualité, sauf cas de force majeur. Pour ma cliente, cette prestation contractuelle n’a pas été respectée. Elle a perdu son emploi en raison de retards répétés de la SNCF sur la ligne Lyon-Ambérieu qu’elle prenait chaque matin pour se rendre sur son lieu de travail. Etudiante en droit, elle avait trouvé un poste d’assistante juridique dans un cabinet d’avocats de Lyon. Son travail donnait entière satisfaction à son employeur et malgré cela, il a décidé de ne pas renouveler sa période d’essai en raison de ses retards, tous imputables à la SNCF.

Y’a-t-il eu déjà eu des précédents de condamnations?

Tout à fait. Mais pour éviter ces procès, la SNCF propose des transactions. Ce que nous refusons. Le but de cette assignation est de responsabiliser la SNCF. Et de montrer que les voyageurs ne renoncent pas à déposer plainte contre elle.

Pourquoi ne pas attaquer Réseau Ferré de France, qui gère le réseau?

Ce n’est pas aux voyageurs d’aller chercher l’origine du dysfonctionnement. Si RFF est responsable de certains problèmes, qu’ils règlent les problèmes ensemble. Si nous visons la SNCF, c’est parce que les voyageurs lui paient chaque mois un abonnement. La SNCF ne peut pas se contenter d’encaisser l’argent sans exécuter son obligation de ponctualité.

*Jointe par 20minutes.fr, la SNCF «ne fait aucun commentaire sur cette affaire» tant qu’elle n’a pas été saisie officiellement de la requête.

http://www.20minutes...ponctualite.php

Sauf qu'en ce qui concerne les abonnements ter précisément ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-lyon

Manipulation médiatique! Supercherie! C'est du pipo cette histoire. Un coup monté. C'est gros comme une baraque. Un grand avocat qui dit ça:

Ce n'est pas aux voyageurs d'aller chercher l'origine du dysfonctionnement. Si RFF est responsable de certains problèmes, qu'ils règlent les problèmes ensemble.

C'est énorme! helpsoso Alors si c'est un salarié de l'entreprise X qui a tué un salarié de l'entreprise Y, on s'en prend au patron de l'entreprise X ?

En plus, ça fait pas bien longtemps que je suis sur l'ECT de Lyon, mais je n'ai pas eu d'échos sur des dysfonctionnements répétés sur cette ligne.

Enfin, comme toujours, c'est bibi et sa pince controleursncf qui va s'en prendre plein la tête, sur le terrain!

Modifié par ect-de-lyon
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je trouve aussi cette histoire bizarre

j'ai regardé les horaires de train sur la ligne

et il y en a un toutes les 20 min environ

et il faut au max 40 min de trajet

alors il faudra que l'on m'explique comment elle peut arrivé en retard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je trouve aussi cette histoire bizarre

j'ai regardé les horaires de train sur la ligne

et il y en a un toutes les 20 min environ

et il faut au max 40 min de trajet

alors il faudra que l'on m'explique comment elle peut arrivé en retard

L'employeur est avocat ; la salariée est apprentie juriste, elle a son propre avocat ... Ca ressemble à des travaux pratiques

Sauf que, comme le dit ECT, ça paut participer à une certaine tension entre voyageurs et SNCF sur Lyon ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Manipulation médiatique! Supercherie! C'est du pipo cette histoire. Un coup monté. C'est gros comme une baraque. Un grand avocat qui dit ça:

C'est énorme! helpsoso Alors si c'est un salarié de l'entreprise X qui a tué un salarié de l'entreprise Y, on s'en prend au patron de l'entreprise X ?

En plus, ça fait pas bien longtemps que je suis sur l'ECT de Lyon, mais je n'ai pas eu d'échos sur des dysfonctionnements répétés sur cette ligne.

Enfin, comme toujours, c'est bibi et sa pince controleursncf qui va s'en prendre plein la tête, sur le terrain!

Compare ce qui est comparable. Tu prends un abonnement internet en dégroupage total. Tu n'as donc plus rien à faire de France Telecom (FT), tu as directement à faire à ton opérateur, même si l'infrastructure appartient à FT. Le jour où il y a un problème physique avec la ligne, tu fais quoi ? Tu appelles FT ? Ben ils vont t'envoyer balader, donc tu vois avec ton opérateur, qui doit ensuite appeler FT. Et si ça ne va pas assez vite parce que FT préfère prendre son temps avec les clients des concurrents, ben tu ne peux râler qu'après ton opérateur, c'est le seul responsable légalement de la qualité de service, charge à lui de se retourner vers FT.

Ici, le problème est le même. Charge à la SNCF de se plaindre à RFF si le problème est là. Le client n'a qu'un seul interlocuteur, c'est celui qu'il paye pour avoir un service : dans notre cas, la SNCF.

Gom

Modifié par gomen
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-lyon

Compare ce qui est comparable. Tu prends un abonnement internet en dégroupage total. Tu n'as donc plus rien à faire de France Telecom (FT), tu as directement à faire à ton opérateur, même si l'infrastructure appartient à FT. Le jour où il y a un problème physique avec la ligne, tu fais quoi ? Tu appelles FT ? Ben ils vont t'envoyer balader, donc tu vois avec ton opérateur, qui doit ensuite appeler FT. Et si ça ne va pas assez vite parce que FT préfère prendre son temps avec les clients des concurrents, ben tu ne peux râler qu'après ton opérateur, c'est le seul responsable légalement de la qualité de service, charge à lui de se retourner vers FT.

Ici, le problème est le même. Charge à la SNCF de se plaindre à RFF si le problème est là. Le client n'a qu'un seul interlocuteur, c'est celui qu'il paye pour avoir un service : dans notre cas, la SNCF.

Gom

OK, mais dans le cas de la salariée licenciée, il y'a un avocat qui a été saisi, donc, cet avocat doit quand même être à même de s'en prendre à la bonne personne. Et ne pas avancer ce qu'il avance! controleursncf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

OK, mais dans le cas de la salariée licenciée, il y'a un avocat qui a été saisi, donc, cet avocat doit quand même être à même de s'en prendre à la bonne personne. Et ne pas avancer ce qu'il avance!

laisse le se viander ....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est justement un point que je voulais soulever : le voyageur TER n'est-il pas "client" de l'autorité organisatrice, la SNCF n'étant que prestataire de service de la région ?

Si ça se trouve, on est en train de donner des idées à l'avocat... controleursncf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-lyon

laisse le se viander .... blush.gif

Non mais honnêtement, ce qui m'agace beaucoup, c'est que c'est encore "de la faute" à la vilaine SNCF, donc, forcément, de la faute aux cheminots, qui partent tous en retraite à 55 ans, qui sont tout le temps en grève... Nous allons en entendre parler dans les trains, nous allons en prendre plein la tête, surtout sur cette ligne, que je serais amené à faire tôt ou tard (plutôt tôt controleursncf) Cette histoire est, à mon gout, trop grosse pour être totalement honnête. Comme par hasard, le patron est un avocat, comme par hasard, bien qu'il licencie lors d'une période d'essai, il notifie que la salariée est un très bon élément... Comme par hasard, ça se passe sur cette ligne très fréquentée et qui ne semble pas forcément souffrir de dysfonctionnements répétitifs. Comme par hasard, c'est un grand avocat Lyonnais qui prend la défense de la "victime".

C'est justement un point que je voulais soulever : le voyageur TER n'est-il pas "client" de l'autorité organisatrice, la SNCF n'étant que prestataire de service de la région ?

Si ça se trouve, on est en train de donner des idées à l'avocat... Smiley_50.gif

+1, mais ce n'est pas la région Rhône Alpes, satisfaite de la SNCF, qui exerce les prestations.

Et puis je reviens sur ça:

Depuis un décret de 1983, la SNCF a une obligation de ponctualité, sauf cas de force majeur.

Et alors? Les retards ne sont pas dus à des cas de force majeures? Train en panne, c'est bien un cas de force majeure, non? On ne va pas pousser le train! Rupture de caténaire, c'est bien un cas de force majeure, un train électrique n'avance pas sans électricité (essayez de faire fonctionner une télé sans électricité). Pas assez de personnel pour faire rouler les trains, c'est un cas de force majeure, dans l'instant T (parce qu'il faut recruter et former pour éviter cela). Accident de personne, c'est aussi un cas de force majeure. Rail dilaté, aussi... Je ne peux pas tous les faire, mais je suis très curieux de savoir quels retards ne sont pas dus à des cas de force majeure. A moins qu'il s'agisse du fait de ne pas faire partir le train volontairement...

tous imputables à la SNCF

Qu'il le prouve! Parce que cet hiver, il y'a eu un tas de soucis suite aux intempéries. Nous avons aussi beaucoup de soucis suite aux vols de câbles de cuivre. Nous avons aussi eu une bonne série d'accidents de personne. Ca m'étonnerait que la "victime" n'ait pas été retardée suite à ces motifs.

Modifié par ect-de-lyon
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est justement un point que je voulais soulever : le voyageur TER n'est-il pas "client" de l'autorité organisatrice, la SNCF n'étant que prestataire de service de la région ?

Si ça se trouve, on est en train de donner des idées à l'avocat... controleursncf

Un portrait de l'avocat DAVID METAXAS datant du 3.02.2010 dans La Tribune de Lyon :

DAVID METAXAS, JEUNE LOUP DU BARREAU

David Metaxas est partout. Depuis janvier 2009, ce pénaliste décroche toutes les grosses affaires lyonnaises. Avec une méthode : jouer le jeu des médias. Ce qui, de l'avis de beaucoup, n'est pas la tactique des avocats qui durent....

Je ne fais pas de coups médiatiques pour me faire voir mais pour défendre une justice plus juste”, assure David Metaxas. Animé par un besoin de réussite sans bornes, David Metaxas semble prêt à tout pour que son nom résonne dans le milieu judiciaire lyonnais. A seulement 33 ans, il a réalisé un parcours sans faute. A peine a-t-il prêté serment à 25 ans qu'il entre comme collaborateur dans le cabinet du pénaliste lyonnais Alain Jakubowicz. Combien d'affaires est-ce qu'il estime avoir gagnées ? "100%, je suis toujours satisfait du jugement", rigole-t-il. En 2008, il rejoint M° François Saint-Pierre pour "créer le seul cabinet spécialisé en droit pénal de Lyon". Aujourd'hui, David Metaxas est sur tous les fronts. En 2009, il s'est occupé de la quasi totalité des grosses affaires pénales lyonnaises, pas encore jugées (meurtre à la Brasserie de la poste de Villeurbanne, mort du jeune Amar fusillé à Mermoz etc.).

http://www.tribunedelyon.fr/index.php?actus//18452-david-metaxas,-jeune-loup-du-barreau

C'est clair. Il s'agit d'un avocat aux dents longues qui cherche son coup médiatique. La presse va relayer l'affaire pendant quelques temps et puis pschitt.

Les gens crédules sont tentés de penser qu'un avocat qui fait parler de lui est un bon avocat et le tour est joué.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un portrait de l'avocat DAVID METAXAS datant du 3.02.2010 dans La Tribune de Lyon :

DAVID METAXAS, JEUNE LOUP DU BARREAU

David Metaxas est partout. Depuis janvier 2009, ce pénaliste décroche toutes les grosses affaires lyonnaises. Avec une méthode : jouer le jeu des médias. Ce qui, de l'avis de beaucoup, n'est pas la tactique des avocats qui durent....

Je ne fais pas de coups médiatiques pour me faire voir mais pour défendre une justice plus juste, assure David Metaxas. Animé par un besoin de réussite sans bornes, David Metaxas semble prêt à tout pour que son nom résonne dans le milieu judiciaire lyonnais. A seulement 33 ans, il a réalisé un parcours sans faute. A peine a-t-il prêté serment à 25 ans qu'il entre comme collaborateur dans le cabinet du pénaliste lyonnais Alain Jakubowicz. Combien d'affaires est-ce qu'il estime avoir gagnées ? "100%, je suis toujours satisfait du jugement", rigole-t-il. En 2008, il rejoint M° François Saint-Pierre pour "créer le seul cabinet spécialisé en droit pénal de Lyon". Aujourd'hui, David Metaxas est sur tous les fronts. En 2009, il s'est occupé de la quasi totalité des grosses affaires pénales lyonnaises, pas encore jugées (meurtre à la Brasserie de la poste de Villeurbanne, mort du jeune Amar fusillé à Mermoz etc.).

http://www.tribunedelyon.fr/index.php?actus//18452-david-metaxas,-jeune-loup-du-barreau

C'est clair. Il s'agit d'un avocat aux dents longues qui cherche son coup médiatique. La presse va relayer l'affaire pendant quelques temps et puis pschitt.

Les gens crédules sont tentés de penser qu'un avocat qui fait parler de lui est un bon avocat et le tour est joué.

Hé ben c'est très clair... encore une affaire "pshiit" genre tempête dans un verre d'eau sur fond d'embrouilles et de luttes d'influence dans la "seconde capitale" qui n'a toujours pas accepté que depuis l'Empire Romain, elle n'est plus la Capitale ! mdrmdr

Fort heureusement, c'est Paris la Capitale, et au moins elle échappe au ridicule !

Laissons-les se viander mutuellement !

Je vais faire comme M. le Baron, aller boire un whisky en paix ! lotrela

Modifié par louis44
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les avocats ont-ils une obligation de résultat?

Est-ce qu'un plaignant qui perd un procès peut se retourner contre son avocat?

Obligation de résultat non bien sûr... et une obligation de moyens qui touche à la symbolique !!!

Quant à se retourner contre son avocat si on considère avoir été mal défendu, ou mal conseillé, c'est assez galère ... une étrange solidarité des gens de Loi tend à se manifester alors

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est justement un point que je voulais soulever : le voyageur TER n'est-il pas "client" de l'autorité organisatrice, la SNCF n'étant que prestataire de service de la région ?

Effectivement

Si ça se trouve, on est en train de donner des idées à l'avocat...

Si cette idée était de réfléchir un peu sur le bien fondé de l'action de sa cliente, ça ne serait pas inutile ....

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...