Aller au contenu
Le Web des Cheminots

l'avenir du ferroviaire avec Spinetta


Messages recommandés

Il y a 17 heures, capelanbrest a dit :

Tout a fait d'accord avec ce point de ton analyse !!

ça n'est qu'un rapport un de plus.....et maintenant à chacun de d'y consacrer intérêt attention contre proposition...dans tous els cas de figure le politique tranchera en dernier ressort selon la volonté le niveau d'envie de prise de risque, l'opinion publique d'éventuelles élections à venir.

 

à la lecture de ce fil je crois que l'on mélange un peu tout....

il ya à mon sens deux sujet distincts mis en avant de ce rapport.

1 la partie purement liée à la structure même de l'entreprise (SA EPIC ) et les possibles conséquences pour les personnels les organigrammes les règles sociales.

2 la partie purement technique les moyens les budgets et les curseurs mini maxi délais des mises en œuvres techniques retenues ou à minima en jeu. (réseau de demain après demain matériels redéfinitions des compétences etc etc).

 

personnellement je pense qu'il serait bien de scinder en deux ce sujet.

Spinetta  la SNCF de demain en tant qu'entreprise publique  : et là dedans on y met tout de qui concerne les statuts juridiques les structures de l'entreprise actuels et éventuellement futures , les aspects sociaux concernant les personnels.

Spinetta  le réseau ferré national /régional : et là on parle fermetures élagages/réouverture transferts de compétences liaisons quelles TGV, TER IC transiliennes etc etc

 

C'est juste une idée, mais se serait nettement plus facile à lire et à comprendre.

au risque de me faire jeter dans ce long fil, je me permets de penser que certains certaines ne s'intéressent qu'à l'évolution ou non de l'entreprise vers une SA et aux possibles dégâts collatéraux sur leur carrières rémunérations etc etc

c'est légitimes et ça se comprend. mais ils se fichent totalement de savoir si, Busseau Felletins ou Cahraix Paimpol seront mis sur route ou proposés à la concurrence.(ou à minima ça ne les intéressent pas vraiment)

Inversement d'autres lecteurs contributeurs, ne s’intéressent qu'à l’aménagement du futur possible réseau des transferts possibles des ouvertures/fermetures de l'organisation techniques matérielles in situ.

 

Même si peu ou prou les deux sujets sont  intéressant, ils n’intéressent pas forcément le même lectorat au même niveau d'implication. En tous cas ce serait plus facile à lire.

vu que nous sommes sur un forum public, qu'en pensez vous ?

 

Scinder le sujet, je pense que c'est difficilement possible sur le plan pratique. Nous sommes très divers sur ce forum, et chacun voit ce sujet "de son point de vue", ce qui est pour moi normal.

Les éventuels concernés par un changement de contrat de travail, de lieu d'emploi, de niveau de salaire au sens large, d'évolution sur un territoire géographique où ils ont leur vie, ont évidemment des préoccupations spécifiques.  Plus un type de réaction spécifique de "défense du service public" au delà de leur cas personnel, type de réaction partagé avec le personnel hospitalier, les enseignants, etc. On sent bien que pour eux, c'est bien plus qu'un contrat de travail.

Indépendamment de leur probable très large majorité parmi les membres du forum, c'est une part importante de la réflexion partagée sur ce forum, qui fait réfléchir les non directement concernés personnellement, sauf en tant que citoyen électeur payeur usager client, ou pour certains, parce qu'ils sont  "membres du dispositif lié au transport ferroviaire au sens très large" (fonctions publiques territoriale et nationale dont universitaires et écoles diverses, juristes spécialisés, consultants, journalistes spécialisés, associatifs), ou simplement parce qu'il sont citoyens français ou autres intéressés par le sujet.

En plus, il y a ce qui est dans le rapport et ce qui n'y est pas, bien qu'il s'appelle "Avenir du transport ferroviaire". J'ai noté : pas de remise à plat en Ile de France,  pas de réflexion sur la fonction régionale de la Région en tant que chef de file pour l'exercice des compétences relatives à l'intermodalité et à la complémentarité entre les modes de transports, notamment avec les modes mixtes (tram-trains, infras en "location longue durée" à des services de trams urbains).***

***Exemple pris à Grenoble : quand de 6H00 à 9h59 ("4h de pointe") le TGV représente moins de 5% des trains arrivés + partants, c'est quoi le réseau ferré national, hors une contribution financière de L'Etat (qui pourrait faire partie de la DGF) ? Et pourquoi "gares et connexions" nationale, qui n'a aucune compétence sur la gare routière, les trams, les parvis, la voirie urbaine..., autres éléments du "complexe multimodal" local ?

 

 

 

Modifié par PN407
  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Mak a dit :

En même temps ces deux sujets sont étroitement imbriqués et connexes :

Le passage d'EPIC à SA n'implique pas forcément de modifications pour le personnel, par exemple le personnel des SA d'aviation bénéficie souvent de facilités de circulation

"2 la partie purement technique les moyens les budgets et les curseurs mini maxi "  même si un EPIC peut équilibrer ses comptes, il peut finir l'année dans le rouge, pas grave ça fait juste un peu plus de dette publique à mettre sous le tapis !

Si SPINETTA préconise les SA, c'est que elles, elles ont l'interdiction de finir dans le rouge sous peine de faillite.

Le passage en SA met le " politique" au pied du mur : il est obligé de faire des choix et de les assumer :

Par exemple pour RFF SA :

- soit il équilibre les comptes en fixant des péages très élevés (et en provoquant un report modal sur la route très important, avec le mécontentement de certains électeurs que ça suppose)

- soit il équilibre les comptes en fixant des péages normaux ou bas (et en nécessitant une subvention d'équilibre très importante, avec le mécontentement de certains électeurs[pas les mêmes !] que ça suppose)

Personnellement, je trouve ça pas mal, on ne peut plus finasser et faire plaisir à tout le monde, dans le cas de la SA, le politique doit choisir son camp et assumer les conséquences !

Celui qui va privilégier l'équilibre économique, sans subventions d'équilibre, sera accusé à juste titre de sacrifier la lutte contre le réchauffement !

Celui qui va privilégier le transfert modal, sera accusé à juste titre d'accroitre la dépense publique !

Alors pour faire simple SA (ou pas) y a deux problématique posées dans ce sujet :

d'une part la rétraction/réorganisation de l’outil de production, de l'infrastructure etc....

et d'autre part la restructuration de l'entreprise et des conséquences ou pas pour le personnel.

deux sujets liés, mais distincts.....sinon on aurait pas cette bronca côté syndicats....non ?

la partie personnel concerne à 99% les salariés et agents de l'entreprise....

la partie réseau production  bref un futur réseau concerne avant tout le grand public clients et usagers, observateur.

Que le conducteurs les agents en général soit sur un statut ou un autre ne concerne que les intéressés directement lies pas les usagers/clients...

se posent ils la questions lorsqu'ils prennent leur bus de ville, leur métro, leur tram ?

à fortiori se posent ils la question lorsqu'il voyagent hors de France.....?  personnellement j'en doute fortement, les préoccupations/interrogations sont d'un tout autre d'idée...

d'où mon idée qu'il y a deux sujets concomitants certes mais distincts..ce qui n'est pas la même chose. :)

il y a 7 minutes, Pascal 45 a dit :

BFMTV annonce que les quatre syndicats majoritaires seront reçus lundi 19 février 2018, au ministère des Transports.

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/les-syndicats-peuvent-ils-encore-bloquer-la-reforme-de-la-sncf-1375421.html

C'était déjà connu au lendemain de l'annonce du plan Spinetta donc pas de nouveauté.... ;)

 

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Monsieur capelanbrest, ce que les cheminots ne veulent pas, c'est ce fameux rapport Spinetta, et que l'on ne touche en aucun au statut de cheminot, ... et que la SNCF reste SNCF, et non pas SNCF truc ou SNCF machin.

Voilà, c'est simple et j'ai tout résumé en trois lignes.

 

 

Modifié par Pascal 45
  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bon je n'ai pas encore lu ce fameux rapport... Sans vouloir faire de préjugement et sans vouloir verser dans le discours "lutte des classes", je cite un édito du Figaro du 16/02/2018 : " Il s'agit aussi d'un test grandeur nature pour l'exécutif, avant de s'attaquer à la réforme de l'Etat, à la dépense publique ou aux retraites. S'il mène à bon port le chantier de la SNCF, tout restera possible. Sinon... "

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 29 minutes, Pascal 45 a dit :

Monsieur capelanbrest, ce que les cheminots ne veulent pas, c'est ce fameux rapport Spinetta, et que l'on ne touche en aucun au statut de cheminot, ... et que la SNCF reste SNCF, et non pas SNCF truc ou SNCF machin.

Voilà, c'est simple et j'ai tout résumé en trois lignes.

 

 

Prends moi pour une buse tant que tu y es.....ça coute aps cher et ça pourrait rapporter gros :)

les cheminots c 'est une chose et l'ensemble des citoyens de ce pays s'en est une autre. (même si c'est lié).

Donc (et où ai je dis le contraire ?) il y a bien la problématique purement cheminote en tant qu'agent et salariés, propre à appartenance à l'EF

et la partie purement opérationnelle organisationnelle existentielle des prestations ferroviaires que ce soit en terme de fret et de voyageurs qui n'ont rien à voir avec un statut professionnel.

Donc permets tu  que l'on puisse différencier les deux....dans l'analyse tout en niant pas que que l'ensemble est concomitant. ?

le grand public lecteur n'est pas au fait de toutes les subtilités du statut.....par contre il comprend ce qu'impliquerait de supprimer telle ou telle ligne....

si c 'est pour débattre en soi des conséquences statutaires, autant le faire en mode privé bien entre soi....entre gens du métier. ;)

Bref ça manque d'ouverture ta remarque..... :)

 

 

 

à l’instant, axiom a dit :

Bon je n'ai pas encore lu ce fameux rapport... Sans vouloir faire de préjugement et sans vouloir verser dans le discours "lutte des classes", je cite un édito du Figaro du 16/02/2018 : " Il s'agit aussi d'un test grandeur nature pour l'exécutif, avant de s'attaquer à la réforme de l'Etat, à la dépense publique ou aux retraites. S'il mène à bon port le chantier de la SNCF, tout restera possible. Sinon... "

C'est effectivement un bon ballon de baudruche....pour tester le climat social et mesurer  l'acceptabilité de la société à des mesures plus libérales...mais cela tout le monde l'a bien compris.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à l’instant, capelanbrest a dit :

1 - Prends moi pour une buse tant que tu y es.....

2 - Donc permets tu  que l'on puisse différencier les deux....dans l'analyse tout en niant pas que que l'ensemble est concomitant. ? ...

3 - si c 'est pour débattre en soi des conséquences statutaires, autant le faire en mode privé bien entre soi....entre gens du métier. ;) ...

4 - Bref ça manque d'ouverture ta remarque..... :)

1 - Je ne me le permettrai pas ... :Smiley_15:

2 - Je ne permets rien, le forum ne m'appartenant pas ... :Smiley_19:

3 - Pourquoi cacher aux autres métiers notre discussion sur le statut ?

4 - Oui tu as raison ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le rapport Spinetta n'est pas encore devenu le plan Spinetta (par analogie au célèbre plan Juppé) mais quand on lit l'interview de la ministre Borne ce dimanche dans le JDD, il ne fait aucun doute que les principales mesures proposées sont validées par le gouvernement...

Et il est évident que si Macron met KO les cheminots, le reste suivra assez rapidement !

En 1995 Juppé a reculé sur la réforme des régimes spéciaux, mais le reste est passé...

 

Et pour les petites lignes menacées, c'est un secret de polichinelle que le gouvernement actuel (et Macron) sont très à l'écoute des lobbys du transport routier et des 3 grands français du BTP !

Modifié par NEMO94
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le ‎16‎/‎02‎/‎2018 à 18:48, amine456 a dit :

Si j'ai bien compris, transformer une EPIC en SA à capitaux publics se fait en cas d'ouverture à la concurrence.

Cela ne devrait donc pas concerner SNCF Réseau.

Pas nécessairement dans le seul cas d'ouverture à la concurrence.

Ca peut être aussi pour mobiliser des financements publics autres que ce que l'Etat peut mettre avec ses seuls moyens 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 45 minutes, Pascal 45 a dit :

 

 

3 - Pourquoi cacher aux autres métiers notre discussion sur le statut ?

 

je ne parle pas de cacher, je te dis juste de segmenter...c'est pas tout à fait la même chose non me semble t'il....(sauf à ne pas vouloir comprendre) :)

mélanger les deux apporte la confusion.

(En tous cas pour les extérieurs à la corporation. et il n'y pas que des contributeurs qui lisent le forum puisqu'il est "ouvert/public").

le rapport lui même est segmenté d'un bord la raison sociale, le changement juridique pour l'EF et les personnel et de l'autre les mesures techniques le réseaux les gares etc....

à moins que ce soit moi qui ait fait le tri, à la simple lecture et de manière cognitive et automatique....of course :)

 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Pascal 45 a dit :

Monsieur capelanbrest, ce que les cheminots ne veulent pas, c'est ce fameux rapport Spinetta, et que l'on ne touche en aucun au statut de cheminot, ... et que la SNCF reste SNCF, et non pas SNCF truc ou SNCF machin.

Voilà, c'est simple et j'ai tout résumé en trois lignes.

 

 

C'est simple, c'est clair.

Le non-cheminot va demander : pourquoi ?

Il va lire ce que dit la littérature syndicale cheminote, écouter les interviews, et voir s'il y a une réponse. 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les propositions sur le statut dépassent pour le gouvernement le cas des cheminots, qui ne sont pas les seuls à être régis par des dispositions dérogatoires au droit commun, il y a aussi les 3 fonctions publiques, et quelques autres secteurs, bénéficiant ou non d'un régime spécial de retraite, dont les salariés IEG.

Le statut des cheminots est lié à l'histoire sociale de la France, tout comme le statut de la fonction publique, ou celui des IEG.

Remettre en cause ce statut, c'est indirectement permettre de liquider ensuite de nombreuses spécificités françaises en matière économique et sociale, et poursuivre le nivellement par le bas.

Pour le grand public il est difficile de trouver des ouvrages accessibles résumant l'histoire du statut des cheminots, de mémoire il y a un bouquin rédigé par Georges Ribeill (et très certainement épuisé, mais trouvable en bibliothèques) qui est assez complet...

Modifié par NEMO94
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à l’instant, PN407 a dit :

C'est simple, c'est clair.

Le non-cheminot va demander : pourquoi ?

Il va lire ce que dit la littérature syndicale cheminote, écouter les interviews, et voir s'il y a une réponse. 

Ou pas, comme sans doute une grande majorité de la population sur cet aspect des choses. (interroge ton entourage large).

par contre il se renseignera surement de savoir s'il va être impacté dans le fonctionnement de son banlieue du matin, son TER ou son TGV à 15€.....durement acquis après une nuit de veille pour le choper sur internet.

de savoir que SNCF sera transformé en SA ou que le cheminot aura un statu de droit e privé (ce qui n'est pas encore décidé ni acté) je crois que les gens dans leur grande majorité s'en fichent... ;)

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à l’instant, PN407 a dit :

C'est simple, c'est clair.

Le non-cheminot va demander : pourquoi ?

Il va lire ce que dit la littérature syndicale cheminote, écouter les interviews, et voir s'il y a une réponse. 

On est bien sur un forum de cheminots, si je ne me trompe pas, donc au départ, on discute entre cheminots ...

Si un non cheminot demandera "pourquoi", il y aura bien un membre de ce forum pour lui expliquer, ... et comme d'ailleurs on a toujours fait.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à l’instant, capelanbrest a dit :

de savoir que SNCF sera transformé en SA ou que le cheminot aura un statu de droit e privé (ce qui n'est pas encore décidé ni acté) je crois que les gens dans leur grande majorité s'en fichent... ;)

Madame Michu ou le gars qui passe sa journée devant BFM TV ou le djeun'z qui est connecté sur les réseaux sociaux H24 très certainement, mais ceux qui connaissent  l'histoire sociale de la France  depuis 1945 un peu moins...

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à l’instant, NEMO94 a dit :

Les propositions sur le statut dépassent pour le gouvernement le cas des cheminots, qui ne sont pas les seuls à être régis par des dispositions dérogatoires au droit commun, il y a aussi les 3 fonctions publiques, et quelques autres secteurs, bénéficiant ou non d'un régime spécial de retraite, dont les salariés IEG.

Le statut des cheminots est lié à l'histoire sociale de la France, tout comme le statut de la fonction publique, ou celui des IEG.

Remettre en cause ce statut, c'est indirectement permettre de liquider ensuite de nombreuses spécificités françaises en matière économique et sociale, et poursuivre le nivellement par le bas.

ça tout le monde l'a bien compris...enfin j’espère.

Pour autant soyons clairvoyant :  on a déjà vu La Poste, Orange, les mines....Hormis les intéressés je n'ai pas souvenir d'un grand engouement des populations .

On peut effectivement que pour le gouvernement c 'est maintenant....ou jamais durant ce quinquennat. Bine malin qui pourra prédire le résultat d'un mouvement dans le contexte actuel .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Statuts du personnel et régimes spéciaux des établissements publics constituant le groupe public ferroviaire et de la RATP (source ministère)

Pour rappel :

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/statuts-du-personnel-et-regimes-speciaux-des-etablissements-publics-constituant-groupe-public

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, NEMO94 a dit :

Madame Michu ou le gars qui passe sa journée devant BFM TV ou le djeun'z qui est connecté sur les réseaux sociaux H24 très certainement, mais ceux qui connaissent  l'histoire sociale de la France  depuis 1945 un peu moins...

 

Que tu sois entendu.....

pas sur que les forces vives de demain, c 'est à dire les moins de 40 ans y soient sensible.....

Encore une fois il ne s'agit pas de convaincre les convaincus, mais bien de convaincre les septiques les attentistes et ceux qui ne savent pas (ou ne veulent pas savoir) et dans le contexte y a de quoi se retrousser les manches. :)

De toutes façons si j'ai correctement suivi les 4 syndicats majoritaires seront reçus à Matignon lundi....

De là la discussion du volet social débutera avec son cortège d'aller retour , d'effets de manche des 2 côtés de négos....et le 22/03 on verra la mobilisation (qui du reste englobera également la fonction publique en général).

Pas sur du reste que de tout mélanger soit une bonne chose pour la cause cheminote stricto sensu.

Certes il risque d'y avoir du monde, mais le mouvement sera globalisé....et aps spécifiques aux revendication concernant le rapport Spinetta et ses conséquences.

Modifié par capelanbrest
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 21 heures, CRL COOL a dit :

Jupiter 1er comme tu le nommes n'est pas manipulé que par le lobby routier.... mais par les grands patrons de ce pays (dont un certain nombre impliqués dans les transports et les médias, mais aussi bien d'autres secteurs), qui l'ont fait élire en finançant sa campagne. Tous veulent revenir à une forme d'esclavagisme ou le salarié ne toucherait que des clopinettes

 

Et ces grands patrons n' ont pas peur de tuer les petits patrons, les TPE familiales, en influant Macron pour accabler les TPE de dettes patronales à tire-larigot dans le but de faire couler ces TPE pour s' imposer à leur place, et à ne pas respecter les loi.

Les grands patrons Français, côtés en bourse au CAC 40, s' appellent AL CAPONE, BORSALINO, etc...... Ils peuvent se permettre de faire travailler des gens " au black ", et être blanchis par la justice.

 

CORRUPTION, ESCROQUERIE, ABUS DE BIEN SOCIAUX, TRAVAIL DISSIMULE, EXTORSION DE FONDS, BLANCHIMENT D' ARGENT sont les mamelles de la Bourse de Paris !

Modifié par BAISIN
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, capelanbrest a dit :

de savoir que SNCF sera transformé en SA ou que le cheminot aura un statu de droit e privé (ce qui n'est pas encore décidé ni acté) je crois que les gens dans leur grande majorité s'en fichent...

La, je en suis pas d'accord, les gens ne s'en fichent pas du tout, ils veulent casser du cheminot, ils veulent que les cheminots soient baisés, ils veulent que ces sales cheminots payent le train plein pot le train, ils veulent que les cheminots soient encore au boulot à 65 ans, ils veulent que les cheminots deviennent des smicards, (même si beaucoup le sont déjà), ils veulent qu'ils ne touchent que le minimum vieillesse à la retraite, en gros les gens ne veulent plus qu'un de leurs semblables aient un centime de plus qu'eux ou de meilleures conditions sociales, ils en crèvent de jalousie et c'est pourquoi je désespère du français dans son ensemble qui préfère passer son temps à jalouser son voisin que d'essayer d'améliorer son sort. C'est tellement plus facile et le pire est qu'ils ne se rendent même pas compte que la casses sociale qu'ils revendiquent pour les autres se retournera contre eux à un moment donné, pauvres cons !!!!!!

Modifié par ADC01
  • J'aime 3
  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 1 minute, ADC01 a dit :

La, je en suis pas d'accord, les gens ne s'en fichent pas du tout, ils veulent casser du cheminot, ils veulent que les cheminots soient baisés, ils veulent que ces sales cheminots payent le train plein pot le train, ils veulent que les cheminots soient encore au boulot à 65 ans, ils veulent que les cheminots deviennent des smicards, (même si beaucoup le sont déjà), ils veulent qu'ils ne touchent que le minimum vieillesse à la retraite, en gros les gens ne veulent plus qu'un de leurs semblables aient un centime de plus qu'eux ou de meilleures conditions sociales, ils en crèvent de jalousie et c'est pourquoi je désespère du français dans son ensemble qui préfère passer son temps à jalouser son voisin que d'essayer d'améliorer son sort. C'est tellement plus facile et le pire est qu'ils ne se rendent m^me pas compte que la casses sociale qu'ils revendiquent pour les autres se retournera contre eux à un moment donné, pauvres cons !!!!!!

vu sur cet aspect des choses ok

mais bon....il s n'iront pas jusqu'à contre manifester donc au pire ils seront indifférents et surtout pas solidaires  contrairement peut être à une époque antérieure....tel était mon propos initial !

comme dirait le dicton qui ne dit rien consent .... ;)

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, PN407 a dit :

Amine456 :

"Si j'ai bien compris, transformer une EPIC en SA à capitaux publics se fait en cas d'ouverture à la concurrence.

Cela ne devrait donc pas concerner SNCF Réseau."

Pas nécessairement dans le seul cas d'ouverture à la concurrence.

Ca peut être aussi pour mobiliser des financements publics autres que ce que l'Etat peut mettre avec ses seuls moyens 

Pour SNCF Mobilités la SA semble obligatoire pour éviter la distorsion de concurrence  (l'EPIC bénéficiant de la garantie de l'Etat et ne peut faire faillite)

Pour Réseau la SA n'est pas obligatoire, cependant SPINETTA la préconise quand même, car la SA doit présenter des comptes à l'équilibre, alors qu'avec l'EPIC on peut faire de la mauvaise gestion et terminer en déficit...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La suite commence à se dessiner, les OS SNCF sont reçues au ministère, on leur présentera certainement ce que le gouvernement retient des propositions de Spinetta, vieille technique si ce sont des bilatérales on cherchera à diviser lesdites OS, en amadouant celles (toutes sauf CGT) qui n'ont pas (encore) appelé au mouvement du 22 mars, et le 22 c'est une grève à priori carrée qui sera très observée.

Le choix de la date du 22 mars pour la mobilisation des cheminots n'est pas innocent (même si c'est officiellement un report de l'action prévue en février et annulée suite aux intempéries) pour la faire coïncider avec la grève prévue dans la fonction publique, le point commun entre fonctionnaires et cheminots, c'est le statut...

22 mars, une date d'ailleurs historique, ceux qui savent pensent immédiatement au 22 mars 1968.

Au passage, le gouvernement semble avoir été pris de court par les récentes poussées de fièvre dans la pénitentiaire et la FPH, ainsi que les EHPAD, le calme est provisoirement revenu, mais ce n'est que partie remise !

 

Modifié par NEMO94
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 12 minutes, Mak a dit :

Pour SNCF Mobilités la SA semble obligatoire pour éviter la distorsion de concurrence 

Tiens, parlons en de la distorsion de la concurrence avec les 20% de remise que Lisea fera aux privés sur le prix des sillons sur la SEA, la concurrence libre et non faussée devrait s'appliquer dans les 2 sens et non à sens unique

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...