Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Actu RATP


Pascal 45

Messages recommandés

Sur 23/1/2016 at 21:31 , TER200 a déclaré:

Cela se fait aussi à Montréal, le conducteur monte en cabine arrière au terminus (sauf sur la très courte ligne jaune, où il y a en permanence un opérateur à chaque extrémité). Cela permet effectivement d'avoir des retournements très rapides (à Paris, on a préféré le retournement automatique au terminus Châtillon-Montrouge de la 13, pour un résultat équivalent).

Cependant, les fréquences restent limitées à cause d'une règle d'exploitation interdisant le démarrage d'une rame avant que la station suivante soit libérée, ce qui prend jusqu'à 2 minutes 30s sur la ligne Orange (mais ils envisagent, je crois, de supprimer cette règle pour mettre fin aux problèmes de surcharge de la ligne).

 

Pour revenir à nos moutons, c'est la performance de l'ensemble signalisation + pilotage automatique qui détermine l'intervalle minimal, plus que la présence ou non de conducteur (qui n'influe plus, en situation normale, que sur la fermeture des portes).

Les lignes équipées d'OCTYS pourront d'ailleurs avoir une fréquence de 90 secondes....

Bonjour,

Pour revenir au sujet, vu qu'apparement, il y eu du Hors sujet, que çà soit de la part des "visiteurs" que de la part des Modos, il me semble me rappeler qu'on parle de métro ici ...

Pour répondre au sujet des voltigeurs moskovites et ce qui se pratique à Montréal, ce que vous décrivez se fait dans bien des terminus comme ceux de la ligne sur laquelle je bosse qui est en CM à cet endroit ( je ne suis pas conducteur, bien que devant passer mon permis atelier bientôt, mais mon poste fait que je suis au 1er plan au trottoir pour observer leur "manège" ) ... le conducteur arrivant en terminus descend, indique à l'interphone à son collègue à l'autre bout qu'il est bien descendu, l'autre conducteur reprend les commandes dans la foulée ... çà dure ... moins de temps que le texte que je viens d'écrire ... ensuite, le conducteur a le temps de remonter le trottoir en tête pour attendre la prochaine rame, et repartir avec ... çà s'appelle un glissement ... voili voilou ...

Le débat que j'ai pu lire au sujet des conducteur métro RATP, j'ai juste envie de donner un opinion puisqu'on les compare aux ADC SNCF ... j'ai pu voir les compétences des 2 car ayant bossé à la snef et maintenant à la ratp, autant j'aurai une entière confiance dans l'analyse d'une avarie expliquée par un ADC SNCF, autant je prend "avec des pincettes" ce qu'un CR métro RATP m'expliquera ...

La formation d'un ADC SNCF est plus poussée, lui sait dépanner, lui sait analyser, sa formation, son évaluation pour devenir conducteur est basée sur çà ... et il a intérêt, car qui viendra l'aider en ligne à 1h de la prochaine gare ???

Un CR RATP métro n'aura pas une formation aussi poussée, pourquoi, j'en sais rien, mais c'est ce que je constate ... j'en ai vu chercher un compresseur ou une géné sur une motrice de MF77 ... c'est dire ... il ne s'agit que d'une méconnaissance du matériel, peut être parce que leur formation est plus courte, peut être parce qu'on les forme à plusieurs matériels bien différents, peut être parce qu'on sait qu'en cas d'avarie, ils ne seront pas à 1h de la prochaine station ...

Je ne leur en tiendrai pas rigueur, car leur boulot principal est pour moi de conduire plusieurs types de matériels et éventuellement appliquer un guide de dépannage, point .

En cas de grosse M... il y a des personnes compétentes pour les aider sur le matériel propre à la ligne qui peuvent être rapidement sur place dans la plupart des cas, notament des cadres des maitrises, mais aussi et surtout des "visiteurs MRF" ( qui ne sont pas forcément tous maitrises mais qui maitrisent leur connaissance sur le matériel de la ligne ... ) ...

Me conçernant, je connais je pense suffisament bien le matériel sur lequel je bosse ( cité quelques lignes plus haut ), et c'est tout ... ne me demandez pas d'aller dépanner un autre matériel, je ne saurait sûrement pas ! ! ! chacun son taf ...

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

RATP Métro : la fin du célèbre et historique ticket de métro (source Le Monde - 22/05/2016)

Citation

La présidente Les Républicains de l’Ile-de-France Valérie Pécresse a annoncé dans l’édition du 22 mai 2016 du Journal du Dimanche, la disparition du ticket de métro dans les transports parisiens « à l’horizon 2021 ». D’ici à cette date, « tous les valideurs franciliens accepteront la carte bancaire sans contact ». Un « porte-monnaie transport » sera également développé ...

http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2016/05/22/valerie-pecresse-annonce-la-disparition-du-ticket-de-metro-a-l-horizon-2021_4924005_1656994.html

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Pecresse-au-JDD-Le-ticket-de-metro-sera-supprime-786799

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelle utopie. VP n'en manque pas une. Elle n'a pas du souvent prendre les transports en commun. Si l'idée en bonne, elle ne peut être mise en œuvre qu'à partir du moment où toutes les gares seront dotées de systèmes de validation des titres de transport (ce n'est pas le cas à PSL par ex.). Et il faut une validation en fin de trajet pour connaître le parcours et le tarif. Ça va être un gros bazar à la descente de certains trains. Concernant, l'optimisation du coût mensuel (tickets à l'unité vs abonnement), il va falloir revoir certaines lois car l'employeur ne rembourse que les abonnements. De plus, ça sera pratique la dématérialisation pour se faire rembourser les notes de frais.

J'en rajoute encore, comment seront gérés les achats de carnets pour une famille ? Les tarifs réduits ?

Bref, ce n'est pas demain la veille.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Londres (et d'autres capitales) a réussi à moderniser sa billettique en instaurant un tel système... Pourquoi Paris n'y arriverait pas ? On n'est pourtant pas plus bêtes que nos voisins d'outre-Manche...

il y a 8 minutes, eric_p a déclaré:

elle ne peut être mise en œuvre qu'à partir du moment où toutes les gares seront dotées de systèmes de validation des titres de transport (ce n'est pas le cas à PSL par ex.).

Il y a déjà des valideurs Navigo utilisant la technologie NFC dans quasiment toutes les gares, y compris celles dépourvues de lignes de contrôle (Saint-Lazare est un cas particulier car il n'y a rien, mais il me semble avoir déjà entendu parler d'un projet de fermeture des quais Transilien)

il y a 12 minutes, eric_p a déclaré:

Et il faut une validation en fin de trajet pour connaître le parcours et le tarif. Ça va être un gros bazar à la descente de certains trains.

Ça ne changera absolument rien du tout dans le RER et les gares Transilien déjà équipées de lignes de contrôle. Dans le métro, nul besoin de remplacer les portes par des lignes de contrôle : l'installation de valideurs en sortie, en amont ou en aval des portes existantes suffit (c'est d'ailleurs ce qui est envisagé il me semble, ce projet étant déjà dans les cartons du STIF avant le changement de majorité ; Mme Pécresse n'a fait que lui donner un coup d'accélérateur).

il y a 17 minutes, eric_p a déclaré:

ça sera pratique la dématérialisation pour se faire rembourser les notes de frais.

Edition d'un reçu : soit au distributeur, soit à la maison avec son imprimante perso.

il y a 19 minutes, eric_p a déclaré:

J'en rajoute encore, comment seront gérés les achats de carnets pour une famille ? Les tarifs réduits ?

Cette modernisation de la billettique sera de toute façon logiquement accompagnée d'une remise à plat de toute la tarification d'IDF, donc la question ne se posera pas vraiment en tant que telle. Les tarifs que tu cites seront sans nul doute recréés sous une autre forme, adaptée à la nouvelle billettique.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 49 minutes, eric_p a déclaré:

Quelle utopie. VP n'en manque pas une. Elle n'a pas du souvent prendre les transports en commun.

Normal, voiture de fonction et quand les politiques viennent visiter les transports en commun, les portillons sont grand ouverts et en général les gares/stations sont nettoyées de fond en comble pour qu'ils se disent que la propreté des lieux est formidable... (du vécu, je vous le dis...).

J'imagine VP dans son bureau : "Comment, un titre de transport du 19e siècle avec contact ? Et en carton ?" :Smiley_34:...

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme dit plus haut, a Londres entre autres on se sert de cartes (oyster card) a recharger et il faut valider en sortant et ca ne pause aucun problème.... Et personne ne saute les portillons en plus mais ca c'est autre chose. 

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la carte Oyster n'est même pas un abonnement et ne donne droit à aucune réduction sauf commerciale. Elle n'est pas nominative, peut être cédée et dure éternellement. Le passe Navigo (à part hebdomadaire Découverte) n'est fourni que sur justification de domicile, les tarifs qu'il donne étant réservés aux Franciliens, puisque donnant lieu à subvention publique.

voir site Navigo

Citation

Cette carte personnalisée avec photo est délivrée gratuitement aux personnes résidant ou travaillant en Île-de-France.

la carte Navigo hebdomadaire Découverte se rapproche de l'Oyster, elle coûte 5 €, sans justification de domicile, mais est  nominative (photo)

Citation

Elle est ouverte à tous (Franciliens et non Franciliens).

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La particularité de l'oyster, au delà de la réduction commerciale par rapport aux titres cartons (qui existent encore en parallèle), c'est cette optimisation tarifaire permanente effectuée sur le compte adossé à une carte : si on voyage 10 fois ds le laps de temps ds lequel se déroule l'optimisation tarifaire, on se voit appliquer le tarif carnet, etc

C'est ça qui fait de cette proposition de VP une pure copie de l'Oyster. Il faudra ensuite voir quelles sont les modalités pratiques, en détail.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

avec ce bémol qu'on peut actuellement acheter des "carnets" de 10 tickets qu'on utilise à volonté, pendant 6 mois, un an ou plus

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 14 minutes, 5121 a déclaré:

avec ce bémol qu'on peut actuellement acheter des "carnets" de 10 tickets qu'on utilise à volonté, pendant 6 mois, un an ou plus

L'exemple était mauvais, mea culpa, puisque le carnet n'existe pas en tarification TFL, d'où un "capping" seulement journalier. En revanche, d'une part les autres titres sont chargeables, donc rien n'interdirait d'acheter un carnet, qui serait chargé sur la carte (comme à Lille, par ex), et, d'autre part, la réduction appliquée au prix du ticket unitaire chargé sur Oyster par rapport au titre carton est comparable à la différence ticket à l'unité/ticket au carnet à Paris.

Apparemment, VP envisagerait un "capping" sur une période plus large, pourquoi pas...

Modifié par PAZtoNPM
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur 24/5/2016 at 16:10 , PAZtoNPM a déclaré:

L'exemple était mauvais, mea culpa, puisque le carnet n'existe pas en tarification TFL, d'où un "capping" seulement journalier. En revanche, d'une part les autres titres sont chargeables, donc rien n'interdirait d'acheter un carnet, qui serait chargé sur la carte (comme à Lille, par ex), et, d'autre part, la réduction appliquée au prix du ticket unitaire chargé sur Oyster par rapport au titre carton est comparable à la différence ticket à l'unité/ticket au carnet à Paris.

Apparemment, VP envisagerait un "capping" sur une période plus large, pourquoi pas...

Oui sauf qu'avec une famille, c'est un carnet ou presque par trajet (A/R). Alors qu'avec un pass, ça serait soit le tarif à l'unité ou un carnet par voyageur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

À New York il existe une "metrocard" rechargeable à volonté et utilisable par quatre personnes maximum en même temps. Elle est en carton avec une bande magnétique. Je l'ai trouvé bien pratique et en faisant passer les accompagnants, le portillon indique immédiatement le crédit restant. Il suffit ensuite d'aller la recharger sur une borne avec une carte de crédit ou en espèce.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 59 minutes, BUDD a déclaré:

À New York il existe une "metrocard" rechargeable à volonté et utilisable par quatre personnes maximum en même temps. Elle est en carton avec une bande magnétique. Je l'ai trouvé bien pratique et en faisant passer les accompagnants, le portillon indique immédiatement le crédit restant. Il suffit ensuite d'aller la recharger sur une borne avec une carte de crédit ou en espèce.

En effet, ce type de système peut être décliné pour accepter plusieurs voyageurs, ou pour supporter des titres pour plusieurs personnes.

La Metrocard est par contre pas très pratique à utiliser (il faut avoir le coup de main pour badger), mais au moins elle n'a pas l'air de se démagnétiser comme les tickets RATP.

Modifié par TER200
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 14 heures , BUDD a déclaré:

À New York il existe une "metrocard" rechargeable à volonté et utilisable par quatre personnes maximum en même temps. Elle est en carton avec une bande magnétique. Je l'ai trouvé bien pratique et en faisant passer les accompagnants, le portillon indique immédiatement le crédit restant. Il suffit ensuite d'aller la recharger sur une borne avec une carte de crédit ou en espèce.

Il me semble que c'est un peu pareil à Marseille où ta carte magnétique est créditée en euros et non en voyages.

Ce sont des porte monnaie électroniques !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure , Mak a déclaré:

Il me semble que c'est un peu pareil à Marseille où ta carte magnétique est créditée en euros et non en voyages.

Ce sont des porte monnaie électroniques !

La particularité de l'Oyster est que ce n'est pas tout à fait un porte-monnaie électronique : si on s'en sert très occasionnellement pour un trajet sans correspondance, oui, mais pas dès qu'on la charge avec un abonnement ou que l'on fait un trajet avec intervention du "capping"(ex: trajet bus+métro).

 

Il y a 16 heures , eric_p a déclaré:

Oui sauf qu'avec une famille, c'est un carnet ou presque par trajet (A/R). Alors qu'avec un pass, ça serait soit le tarif à l'unité ou un carnet par voyageur.

La tarification carnet n'existait pas à Londres à l'introduction de L'Oyster.  On verra en IDF comment ce sera géré.

Pour l'instant on est dans le voeux pieux, pas dans les modalités,  donc ya le temps.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Autre utilisation de la carte comme dans certaines villes (Le Mans,...), le titre est utilisable une heure après validation quelque soit le nombre de changement (tramway/bus). Les transports Parisiens peuvent-il en faire autant pour les utilisateurs occasionnels ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

avec cette restriction parfaitement idiote de RER/tram, ce qui empêche par exemple de prendre le T3 à Cité U en descendant du RER !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures , 5121 a déclaré:

avec cette restriction parfaitement idiote de RER/tram, ce qui empêche par exemple de prendre le T3 à Cité U en descendant du RER !!

Restriction qui semble plus due à un problème de billettique (actuel ou passé). On peut espérer qu'elle disparaîtra !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je ne vois pas pourquoi le billet T que tu peux utiliser sur Cité-U - Denfert RER-B ne serait pas utilisable sur le tram.  Peut-être une trace d'une éventuelle séparation rail/"route"  dont il était question il y a un certain temps (séparation qui s'est arrêtée à la constitution d'entités séparées par ligne)?

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est une séparation surface/souterrain, pénalisant les utilisateurs ponctuels. C'est probablement pour éviter les stratégies "circulaires" avec un seul ticket, qui permettraient d'aller acheter sa baguette de pain en métro et de revenir en bus près de son point de départ.

Et il y a un autre problème. En théorie, un t+ permet 1h30 entre 2 compostages sur des lignes différentes bus/tram, sans autres restrictions. Mais si on prend un bus avec 1 t+ dans une ville A, puis un petit trajet en train avec un billet sncf, puis un tram dans une ville B éloignée de A (mais à moins de 1h30) avec le 1er t+ utilisé, le composteur rejette le ticket. Pourtant c'est légal.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...