Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Services en gares


E.T.G.

Messages recommandés

Le problème des fermetures de guichets s'étend au réseau Transilien:

https://www.20minutes.fr/paris/3185519-20211130-transport-ile-france-greve-agents-commerciaux-gare-transilien-mercredi

Il me semblait que les gares devaient disposer d'une présence humaine sur toute leur plage de desserte, je ne comprends pas pourquoi la S.N.C.F. s'évertue à réduire cette amplitude de présence...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, E.T.G. a dit :

Le problème des fermetures de guichets s'étend au réseau Transilien:

https://www.20minutes.fr/paris/3185519-20211130-transport-ile-france-greve-agents-commerciaux-gare-transilien-mercredi

Il me semblait que les gares devaient disposer d'une présence humaine sur toute leur plage de desserte, je ne comprends pas pourquoi la S.N.C.F. s'évertue à réduire cette amplitude de présence...

Le pourquoi, il est simple, économie, économie sous la pression de l'AOT qu'est la région IDF, rien de nouveau

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, ADC01 a dit :

Le pourquoi, il est simple, économie, économie sous la pression de l'AOT qu'est la région IDF, rien de nouveau

pas certain ..

a l'époque les augmentations d'effectifs pour ce service , présence dans les gares jusqu'au dernier train avait était budgétés et payés par le STIF, sur ce point il n'y a pas eu de réduction de budget , c'est plutôt coté établissements SNCF que certain on oublié les engagements et qu'il n'y a pas vraiment de contrôles de transilien et d IDF mob

Modifié par le jour b
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, le jour b a dit :

pas certain ..

a l'époque les augmentations d'effectifs pour ce service , présence dans les gares jusqu'au dernier train avait était budgétés et payés par le STIF, sur ce point il n'y a pas eu de réduction de budget , c'est plutôt coté établissements SNCF que certain on oublié les engagements et qu'il n'y a pas vraiment de contrôles de transilien et d IDF mob

C'était à quelle époque que le STIF a budgété et payé une présence en permanence?

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, le jour b a dit :

pas certain ..

a l'époque les augmentations d'effectifs pour ce service , présence dans les gares jusqu'au dernier train avait était budgétés et payés par le STIF, sur ce point il n'y a pas eu de réduction de budget , c'est plutôt coté établissements SNCF que certain on oublié les engagements et qu'il n'y a pas vraiment de contrôles de transilien et d IDF mob

Depuis le STIF, de l'eau a coulé dans la Seine

Modifié par ADC01
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, ADC01 a dit :

Le pourquoi, il est simple, économie, économie sous la pression de l'AOT qu'est la région IDF, rien de nouveau

Pas toujours sous la pression de l'A.O.: chez nous, il y a pour l'instant l'obligation d'avoir une présence humaine dans chaque station de métro sur toute la durée du service, ce qui n'empêche pas de rares cas de non couverture sur certains services, ou comme tous les jours des abandons de parfois vingt bonnes minutes avant le passage de la dernière rame pour des questions d'organisation de fermeture des stations.

Et surtout, ça n'a pas empêché il y a quelques mois une pseudo expérimentation de présence dans les trains sur la ligne 6, qui faisait qu'en dehors des heures de pointes les agents de trois stations contiguës se retrouvaient pour former un trinome et se baladaient dans les rames sur une section de la ligne, tandis que pendant ce temps, même si les stations abandonnées restent reliées à un central par des bornes d'alarme, il n'y a pas physiquement d'agent dedans.

Et cette expérimentation n'a été décidée que par l'entreprise, pour essayer de rendre les agents visibles et donner sans moyens supplémentaires l'illusion d'une présence humaine et de sûreté.

On peine déjà à être en sécurité dans certains endroits malgré la présence de personnel, mais si les stations devenaient sans personnel, je ne donne pas cher de l'évolution rapide des choses dans ce domaine, et pas dans le bon sens...

Question subsidiaire : comment cela se passera-t-il quand le conducteur sera seul en cas d'accident grave de voyageur, si déjà il n'y a pas d'agent sédentaire? Nous avons eu un accident sur la ligne 12 le soir d'Halloween (un gars qui faisait le con, en tapant sur la face d'un train, pour rire avec ses amis qui venaient de monter dedans, et en courant le long du train pendant son départ. Quand son pied a été pris entre deux voitures ça l'a emmené sous le train, ses amis ont crié et le conducteur a arrêté le train, mais trop tard, la victime va désormais vivre en fauteuil roulant). Bien que n'ayant pas vu la scène, le conducteur en état de choc n'a pu que prévenir le P.C.C., mais pas participer à rien après. Si on n'avait pas eu l'agent de station sur place, comment aurait-on fait pour gérer les voyageurs dont ses amis qui tapaient dans le train pour ouvrir les portes, évacuer la station, etc.? Et heureusement on avait des bureaux et une équipe de contrôle pas loin, qui se sont rendus rapidement sur place, l'agent au guichet de cette station ayant entendu les cris de gravité s'étant rendu sur place immédiatement.

Il y a 2 heures, Inharime a dit :

C'était à quelle époque que le STIF a budgété et payé une présence en permanence?

Ces engagements avaient été pris vers 2005-2010, je dirai.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 1 minute, E.T.G. a dit :

Pas toujours sous la pression de l'A.O.: chez nous, il y a pour l'instant l'obligation d'avoir une présence humaine dans chaque station de métro sur toute la durée du service, ce qui n'empêche pas de rares cas de non couverture sur certains services, ou comme tous les jours des abandons de parfois vingt bonnes minutes avant le passage de la dernière rame pour des questions d'organisation de fermeture des stations.

Et surtout, ça n'a pas empêché il y a quelques mois une pseudo expérimentation de présence dans les trains sur la ligne 6, qui faisait qu'en dehors des heures de pointes les agents de trois stations contiguës se retrouvaient pour former un trinome et se baladaient dans les rames sur une section de la ligne, tandis que pendant ce temps, même si les stations abandonnées restent reliées à un central par des bornes d'alarme, il n'y a pas physiquement d'agent dedans.

Et cette expérimentation n'a été décidée que par l'entreprise, pour essayer de rendre les agents visibles et donner sans moyens supplémentaires l'illusion d'une présence humaine et de sûreté.

On peine déjà à être en sécurité dans certains endroits malgré la présence de personnel, mais si les stations devenaient sans personnel, je ne donne pas cher de l'évolution rapide des choses dans ce domaine, et pas dans le bon sens...

Question subsidiaire : comment cela se passera-t-il quand le conducteur sera seul en cas d'accident grave de voyageur, si déjà il n'y a pas d'agent sédentaire? Nous avons eu un accident sur la ligne 12 le soir d'Halloween (un gars qui faisait le con, en tapant sur la face d'un train, pour rire avec ses amis qui venaient de monter dedans, et en courant le long du train pendant son départ. Quand son pied a été pris entre deux voitures ça l'a emmené sous le train, ses amis ont crié et le conducteur a arrêté le train, mais trop tard, la victime va désormais vivre en fauteuil roulant). Bien que n'ayant pas vu la scène, le conducteur en état de choc n'a pu que prévenir le P.C.C., mais pas participer à rien après. Si on n'avait pas eu l'agent de station sur place, comment aurait-on fait pour gérer les voyageurs dont ses amis qui tapaient dans le train pour ouvrir les portes, évacuer la station, etc.? Et heureusement on avait des bureaux et une équipe de contrôle pas loin, qui se sont rendus rapidement sur place, l'agent au guichet de cette station ayant entendu les cris de gravité s'étant rendu sur place immédiatement.

ce qui se passe à la RATP est une chose mais ce qui se passe à la SNCF en est une autre, dans une gare , même s'il y a le guichetier en cas d'accident de personne, il ne sert à rein, demande à Bruno, il en sait quelque chose, il nous a narrer une de ses intervention pour ce genre de chose.

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Certes, mais c'est une façon de dire que ces économies de personnel, qu'elles soient chez la S.N.C.F. ou la R.A.T.P., ne sont pas décidées par l'A.O. Elles vont même à l'encontre de son souhait, mais n'ont que pour but des opérateurs de faire des économies sur un service qui est pourtant exigé à la base.

Et en ce qui concerne la S.N.C.F. et Transilien, la présence de personnel dans chaque gare durant toute la plage de desserte était une exigence de l'A.O., le STIF, à l'époque.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 1 minute, E.T.G. a dit :

Certes, mais c'est une façon de dire que ces économies de personnel, qu'elles soient chez la S.N.C.F. ou la R.A.T.P., ne sont pas décidées par l'A.O. Elles vont même à l'encontre de son souhait, mais n'ont que pour but des opérateurs de faire des économies sur un service qui est pourtant exigé à la base.

Et en ce qui concerne la S.N.C.F. et Transilien, la présence de personnel dans chaque gare durant toute la plage de desserte était une exigence de l'A.O., le STIF, à l'époque.

et qui paye au final... car la question est là et pas ailleurs !

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Eh ben, l'A.O. pour un service qui n'est pas rendu.

Et à l'avenir les voyageurs, quand les gares et stations seront devenues des coupes-gorge parce que la présence humaine ne sera plus assurée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 44 minutes, E.T.G. a dit :

Certes, mais c'est une façon de dire que ces économies de personnel, qu'elles soient chez la S.N.C.F. ou la R.A.T.P., ne sont pas décidées par l'A.O.

Si indirectement; quand on ne veut pas payer le prix d'un service, il faut s'attendre à des suppressions de personnels, il ne faut pas faire le faux cul comme le font les régions actuellement. 

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais qui te dis que c'est l'A.O. qui ne paye pas, ou qui ne veut pas payer?

J'ai bien l'impression que ces suppressions faites par les opérateurs n'ont été décidées que par eux pour gagner une marge, donc qu'elles sont faites dans le dos de l'A.O., sans lui en avoir référé.

 

Pour ce qui est des problèmes avec les Régions, tu as raison mais je pense que la S.N.C.F. est fautive, car elle accepte de travailler avec trop peu de moyens. Et évidemment, au bout d'un moment ça coince. Je pense que la maison a pourtant toute latitude pour dire à chaque Région "voilà, moi, pour exploiter le service que vous me demandez, il me faut 20 X73500. Donnez donc m'en 20, car s'il n'y en a que 19, il ne faudra pas venir vous plaindre de suppressions de trains". Si on n'a pas voulu donner les moyens à l'entreprise, elle est couverte. Si en revanche on lui a bien donne les moyens d'exécuter le contrat et qu'elle n'y parvient pas, dans ce cas-là, c'est de sa responsabilité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, E.T.G. a dit :

Mais qui te dis que c'est l'A.O. qui ne paye pas, ou qui ne veut pas payer?

J'ai bien l'impression que ces suppressions faites par les opérateurs n'ont été décidées que par eux pour gagner une marge, donc qu'elles sont faites dans le dos de l'A.O., sans lui en avoir référé.

 

Pour ce qui est des problèmes avec les Régions, tu as raison mais je pense que la S.N.C.F. est fautive, car elle accepte de travailler avec trop peu de moyens. Et évidemment, au bout d'un moment ça coince. Je pense que la maison a pourtant toute latitude pour dire à chaque Région "voilà, moi, pour exploiter le service que vous me demandez, il me faut 20 X73500. Donnez donc m'en 20, car s'il n'y en a que 19, il ne faudra pas venir vous plaindre de suppressions de trains". Si on n'a pas voulu donner les moyens à l'entreprise, elle est couverte. Si en revanche on lui a bien donne les moyens d'exécuter le contrat et qu'elle n'y parvient pas, dans ce cas-là, c'est de sa responsabilité.

Attention : ici on réagissait à la fermeture des guichets. Donc le matériel est un autre problème ?

En ce qui concerne, pour rester dans le sujet, les maintiens de postes commerciaux TER ce sont bien les régions - AOT - qui font leurs commandes. 

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, E.T.G. a dit :

Eh ben, l'A.O. pour un service qui n'est pas rendu.

Et à l'avenir les voyageurs, quand les gares et stations seront devenues des coupes-gorge parce que la présence humaine ne sera plus assurée.

Mais l'Ao c 'est qui d'aprés toi ?

toi et moi bien sur....donc l'A/O et en recherche permanente de gains de productivité et donc de personnels en autres, pour boucler ses prévisionnels budgétaires....

donc elle rogne là où c'est le plus facile pour elle.....

Après pour ce qui est de la surveillance aux heures tardives là encore suffit d'y mettre le prix humain et matériel....le matériel existe et la technologie aussi.

une fois encore ce sont des choix... de moyens et de société.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 21 heures, Inharime a dit :

C'était à quelle époque que le STIF a budgété et payé une présence en permanence?

budgeter et donc mis en place sur PNo finannées 90 en 98/99 J L Jourdan était sur paris nord.... et  toujours prévu il y a 10ans dans le contrat stiff /transilien ..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 22 minutes, le jour b a dit :

budgeter et donc mis en place sur PNo finannées 90 en 98/99 J L Jourdan était sur paris nord.... et  toujours prévu il y a 10ans dans le contrat stiff /transilien ..

...mais ça consistait en quoi exactement (agent circulation, vendeur, autre...)?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, capelanbrest a dit :

Mais l'Ao c 'est qui d'aprés toi ?

toi et moi bien sur....donc l'A/O et en recherche permanente de gains de productivité et donc de personnels en autres, pour boucler ses prévisionnels budgétaires....

donc elle rogne là où c'est le plus facile pour elle.....

Après pour ce qui est de la surveillance aux heures tardives là encore suffit d'y mettre le prix humain et matériel....le matériel existe et la technologie aussi.

une fois encore ce sont des choix... de moyens et de société.

et en recherche permanente de gains de productivité et donc de personnels en autres, ça c'est pour l'entreprise ferroviaire..

l'AO ce serait plutôt le maximum de services , au prix le plus bas...  a l'EF de se dém....der..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 02/12/2021 à 03:48, capelanbrest a dit :

Mais l'Ao c 'est qui d'aprés toi ?

toi et moi bien sur....donc l'A/O et en recherche permanente de gains de productivité et donc de personnels en autres, pour boucler ses prévisionnels budgétaires....

donc elle rogne là où c'est le plus facile pour elle...

L'A.O., c'est l'A O., ce n'est ni toi ni moi mais bien elle qui prend ses décisions et passe ses commandes aux exploitants, sans que toi ni moi, toujours, n'ayons voix au chapitre.

Mais là, il ne s'agit pas de décisions qu'elle a prise, mais de gains que les exploitants font sur son dos, par manque de personnel ou simple appât du gain (ils nous payent une prestation que nous ne mettons pas en oeuvre).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 20 minutes, E.T.G. a dit :

(ils nous payent une prestation que nous ne mettons pas en oeuvre).

Je crois que c'est beaucoup plus compliqué que ça.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, E.T.G. a dit :

L'A.O., c'est l'A O., ce n'est ni toi ni moi mais bien elle qui prend ses décisions et passe ses commandes aux exploitants, sans que toi ni moi, toujours, n'ayons voix au chapitre.

Mais là, il ne s'agit pas de décisions qu'elle a prise, mais de gains que les exploitants font sur son dos, par manque de personnel ou simple appât du gain (ils nous payent une prestation que nous ne mettons pas en oeuvre).

C'était tout à fait le constat que faisait le pool études et dessertes de transilien... Le décalage entre ce qui a été signé avec le stiff et l'application par les etablissents 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, E.T.G. a dit :

L'A.O., c'est l'A O., ce n'est ni toi ni moi mais bien elle qui prend ses décisions et passe ses commandes aux exploitants, sans que toi ni moi, toujours, n'ayons voix au chapitre.

Mais là, il ne s'agit pas de décisions qu'elle a prise, mais de gains que les exploitants font sur son dos, par manque de personnel ou simple appât du gain (ils nous payent une prestation que nous ne mettons pas en oeuvre).

Je pense que les AO décident et que la SNCF exécute, mais que certaines AO ordonnent l'impossible et s'indignent de son irréalisation.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 19 minutes, Inharime a dit :

Je pense que les AO décident et que la SNCF exécute, mais que certaines AO ordonnent l'impossible et s'indignent de son irréalisation.

C'est tout à fait ça, comme je l'ai déjà dit, les régions font preuve d'une hypocrisie sans limite dans ce domaine, elles veulent le maximum en payant le minimum, forcément au bout d'un, moment, ça coince, on verra comment cela se passe avec les nouveaux entrant sur les lignes TER, logiquement, ce phénomène devrait s'amplifier

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Inharime a dit :

Je pense que les AO décident et que la SNCF exécute, mais que certaines AO ordonnent l'impossible et s'indignent de son irréalisation.

Les discussions sur un contrat durent plus d'une année et à la fin les deux parties signent, il s'agit d'un accord bi latéral.. Actuellement nous sommes dans le contrat 2020/2023

https://www.sncf.com/fr/groupe/newsroom/contrat-SNCF-IDFM-2020-2023

Modifié par le jour b
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, E.T.G. a dit :

L'A.O., c'est l'A O., ce n'est ni toi ni moi mais bien elle qui prend ses décisions et passe ses commandes aux exploitants, sans que toi ni moi, toujours, n'ayons voix au chapitre.

Mais là, il ne s'agit pas de décisions qu'elle a prise, mais de gains que les exploitants font sur son dos, par manque de personnel ou simple appât du gain (ils nous payent une prestation que nous ne mettons pas en oeuvre).

Mais l’ao elle paye le prestataire avec quoi d’apres toi?

nos impôts donc que l’on soit associes ou pas à ses choix....ce sont bien nos impôts qui la financent et ce quelques soient ses choix heureux ou malheureux.....🙃

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...