Aller au contenu
jackv

l'avenir du ferroviaire avec Spinetta

Recommended Posts

Posté(e) (modifié)

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

 

LA SUPPRESSION DU STATUT DES CHEMINOTS POURRAIT COÛTER PLUS CHER À LA SNCF QUE SON MAINTIEN

 
Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.
  PUBLIÉ LE 15/03/2018 À 18H43  MIS À JOUR LE 19/03/2018 À 9H08

La suppression du statut des cheminots pourrait coûter plus cher à la SNCF que son maintien PATRICK KOVARIK / AFP

Rien ne dit que supprimer le statut des cheminots, comme le prévoit le gouvernement, ferait faire des économies à la compagnie ferroviaire. Cela pourrait même lui coûter plus cher, d’après les confidences exclusives d’une source proche de la direction de la SNCF.

(...)

grandiose quoi......

Modifié par assouan
Que de courtes citations d'articles svp.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

le PCF demande une rencontre avec la ministre des Transports

Nos propositions de financement de la SNCF sont à l’opposé de celles du gouvernement» qui «refuse tout débat», a affirmé M. Laurent lors d’une conférence de presse à Paris, à l’avant-veille des grèves et des manifestations du 22 mars.....Portant accroché à sa veste un badge «Mon train, j’y tiens, 100% service public», qui sera proposé aux usagers, le numéro un du PCF a dénoncé «le déferlement de propagande gouvernementale» pour faire passer sa réforme de la SNCF, et «son parti pris idéologique qui sert les intérêts des grands groupes privés».

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

La mise en concurrence ne vient pas de Bruxelles», car «les articles 4 et 5 du règlement européen sur +l’obligation de service public+ permettent de ne pas mettre en oeuvre la mise en concurrence..nous avons un gouvernement  qui  précède la mis en concurrence . Il n’y a aucune urgence, contrairement à ce qu’il dit».

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aimerais comprendre : de quels «grands groupes privés»  parle-t-il? Parce que la plupart de ceux qui souhaitent prendre une part du gâteau, dont on entend parler dans la presse le plus souvent, ce sont des filiales de la SNCF, une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, et les grands concurrents étrangers mais publics de la SNCF.
Il y en a d'autres?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 10 minutes, gilles_tagada a dit :

J'aimerais comprendre : de quels «grands groupes privés»  parle-t-il? Parce que la plupart de ceux qui souhaitent prendre une part du gâteau, dont on entend parler dans la presse le plus souvent, ce sont des filiales de la SNCF, une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, et les grands concurrents étrangers mais publics de la SNCF.
Il y en a d'autres?

Veolia....Bolloré ..transdev ?

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Veolia fait encore dans le train? Je croyais qu'ils avaient revendu?

Effectivement, Veolia est encore actionnaire à 30% de Transdev (70% à la CDC) et veut vendre d'ici juin 2018.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 18/03/2018 à 11:10, ADC01 a dit :

Qu'un jeune pose cette question ok mais un ancien qui a vu des dizaines de journées comme le 22 , non cela ne passe pas car tu devrais savoir comment cela se passe. Préavis pour ceux qui veulent manifester.Je ne rembarre pas, j'exprime simplement ce que je pense et je ne pratique pas la langue de bois ou le politiquement correct, certes cela peut ne pas plaire mais je m'en fous.

À ce que je sache, au départ c’etait juste une manifestation car la journée du 22 mars était une grève des fonctionnaires.

Tous les syndicats de cheminots n’ont d’ailleurs pas appelés à faire grève aujourd’hui.

Ne me vieillis pas trop quand même.......après que tu t’exprimes ainsi, derrière un écran que veux-tu que ça me fasse franchement? Tu crois vraiment que ça me blesse? Le seul truc c’est qu’on à l’impression d’un vieux aigri....pourquoi ne pas répondre tout simplement comme l’a fait Pascal45, mystère ou trop compliqué pour toi? En tout cas, je ne vois pas l’interêt d’avoir pratiquement toujours ce même type de réponse envers des personnes qui s’expriment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, zoreglube a dit :

Très bonne analyse historique :

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Zoreglube tu as trouvé là comme souvent un article fort juste à propos de cette prétendue réforme de la SNCF Bravo:Smiley_48:. À quand celle d'EDF?

Et Macron le nuisible veut-il l'apparition de FLIXTGV?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 24/03/2018 à 13:01, black5 a dit :

Zoreglube tu as trouvé là comme souvent un article fort juste à propos de cette prétendue réforme de la SNCF Bravo:Smiley_48:. À quand celle d'EDF?

Et Macron le nuisible veut-il l'apparition de FLIXTGV?

A ajouter dans cet article très complet sur l'évolution de l'histoire de la SNCF , ce sont les vagues de fermetures des petites lignes du milieu des années 1960 au début des années 1980 ,

qui coïncident avec le développement du réseau autoroutier .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a 51 minutes, zoreglube a dit :

A ajouter dans cet article très complet sur l'évolution de l'histoire de la SNCF , ce sont les vagues de fermetures des petites lignes du milieu des années 1960 au début des années 1980 ,

qui coïncident avec le développement du réseau autoroutier .

merci ; oui très bon article qui resume bien la situation.... article réalisé dans" La Vie des Idées"cela fait un bon contre champs avec le rapport de spinetta.. 

La Vie des Idées est rattachée à l’Institut du Monde Contemporain (Collège de France) et dirigée par Pierre Rosanvallon.

Sa vocation est de proposer une information de qualité sur la vie intellectuelle et l’actualité éditoriale, tant française qu’internationale, ainsi que des contributions sur les grands enjeux de notre temps, sous la forme d’essais approfondis, d’interviews et de discussions publiques.

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les trains et le tram ont fait disparaître les calèches et les cochers.....

Les bus feront disparaître les trains.

Chaque époque à son lot de mis à l’écart. :Smiley_32:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, TintinGV a dit :

Les trains et le tram ont fait disparaître les calèches et les cochers.....

Les bus feront disparaître les trains.

Chaque époque à son lot de mis à l’écart. :Smiley_32:

 

les bus feront disparaître CERTAIN train

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

 Le rapport Spinetta, publié le 15 février, a frappé un grand coup : la SNCF coûte cher 14 milliards par an. 200€ par personne. Jean-Cyril Spinetta, 74 ans .Le coût  calculé en additionnant les subventions versées par les pouvoirs publics au système ferroviaire et aux retraites des cheminots, a même fait l’objet d’exagérations, comme celle du ministre Gérald Darmanin. Et c’était l’objectif.

La SNCF coûte moins cher que les accidents de la route

Combien coûte la route au contribuable ? Selon Routes de France, l’organisation professionnelle des constructeurs de routes, « les dépenses des administrations pour la route » atteignent un montant comparable au coût de la SNCF, 15,2 milliards d’euros par an, dont 12,9 milliards pour les collectivités locales...

Mais à cette somme doivent s’ajouter de nombreuses autres dépenses, financées par les impôts.

Les achats de terrains, les expropriations, les démolitions préalables à la construction de routes.

En outre, le système routier ne fonctionne pas seul. Il  s’appuie sur une signalisation, une organisation de l’espace, un aménagement du territoire que mettent en place, partout, les acteurs publics comme privés.

Il faut ajouter les externalités, les conséquences en tous genres de cette politique très routière. Elles sont nombreuses et il n’est pas facile de les calculer. Ily a le coût des accidents de la route (hôpitaux, réparations, effets psychologiques, pertes de production, etc.), celui de toutes les actions visant à prévenir ces accidents (radars, forces de l’ordre, etc.) ou celui de la congestion automobile (temps perdu, stress).

Bien entendu, il faut inclure les conséquences du bruit et de la pollution atmosphérique, qui grèvent notamment les budgets de la santé, mais se traduisent aussi en pertes de biodiversité.

Pour effectuer un bilan, l’Université technique de Dresde, à la demande du groupe Verts/ALE du Parlement européen, a publié une étude intitulée « Les coûts externes de l’automobile ».

Les chercheurs évaluent ces dépenses à 374 milliards d’euros à l’échelle européenne, 50,5 milliards pour la France.Selon cette étude, en France le coût des accidents de la route (16,8 milliards en 2008), dépasse à lui seul le fardeau de la SNCF identifié par le rapport Spinetta (14 milliards).

Si on prend en compte l’ensemble des coûts générés par les accidents de la route, y compris ceux qui pèsent sur les particuliers, on atteint même 32,8 milliards d’euros en 2015, d’après les calculs de l’Observatoire national interministériel de l’insécurité routière.

Routes de France, le lobby du secteur, répond que la route génère 42,5 milliards d’euros de recettes fiscales. Cela reste inférieur au total des contributions des contribuables à la route. Et ne tient pas compte du fait que le rail, lui aussi, contribue aux recettes fiscales.

Concurrence rail . route

Si l’on maintienne des voies ferrées en bon état et que l’on y fasse circuler des trains confortables et à l’heure : les voyageurs seraient enclins à les emprunter. En revanche, si les voies se dégradent, que les temps de parcours s’allongent, que les parvis des gares ne sont pas accueillants, les seuls voyageurs qui continueront à monter dans un train seront les publics captifs, la sans-voiture, les collégiens, des étudiants, les plus pauvres.

Surtout si, parallèlement, on continue de construire et d’entretenir un réseau routier performant, doté de multiples autoroutes, rocades, échangeurs et parkings...

Et des trains roulent moins vite qu’en 1973 ...

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×