Aller au contenu
assouan

Réforme du système ferroviaire

Messages recommandés

Il y a 3 heures, dilidou a dit :

non. c'est depuis l'année dernière je crois et je ne sais plus quel accord signé avec la direction, que les OS ont la possibilité d'envoyer des infos a tous via les adresses mail pro qu'on a

J'en prend note et après réflexion, j'ai moi même chercher des adresses mail pro dans l'annuaire interne en consultation en libre service.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, ADC01 a dit :

J'en prend note et après réflexion, j'ai moi même chercher des adresses mail pro dans l'annuaire interne en consultation en libre service.

C’est le but des mails pro. En rien cela interfère avec ta vie perso puisque tu les consultes sur un appareil pro.

Apres,celui qui le veut,peut mélanger le pro et le perso,à ses risques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, jackv a dit :

du moment quelle peut rembourser les  échéances des emprunts( en re empruntant s'il le faut) c'est pain béni pour les systèmes financiers...jusqu'à ce quelle ne puisse plus..

pour les échéances des emprunts, tu as raison à condition que l'Etat paye à l'avance les nouveaux travaux annoncés dans les médias.

Pour les futurs emprunts, c'est foutu car sans garantie illimitée de l'Etat les taux vont forcément augmenté, et la notation SNCF normalement chuté de 2 crans.

Actuellement l'Etat emprunte à taux quasi ...négatif; avec beaucoup de pragmatisme, et Macron peut en revendre, une solution osée serait de réinjecter les 55  Md€ de dette ferroviaires générant +2 Md € d'intéret annuel dans la dette nationale de +2200 Md€. Puis emprunter 60 Md € à taux négatif afin de payer les travaux envisagé en 2018-2019: ainsi on économise les +2 Md € d'intérêt annuel de la dette.

Mais il faut agir vite, tant que la note de la France est encore bonne et que les taux soient si bas ou légèrement négatif.

Agir vite, c'est à dir avant la fin de l'année. Encore faut-il qu'aucun politique véreux fasse un scandale d'opérette dans nos merdias et que nos merdias fasse profil bas sur le  SNCF-bashing au lieu de jeter de l'huile sur le feu.

On peut économiser +2 Md €/an sur la dette ferroviaire: pourquoi ne pas en profiter discrètement et pragmatiquement ?

les cons, ça ose tout et c'est comme cela qu'on les reconnait

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, dilidou a dit :

 

 

donc vente (débarras) du fret, puis ter quand ce sera filialisé puis......................

Pepy c'est expliqué la dessus, il parlait des filiales type Effia, Hôtellerie , etc, même une partie du capital de GEODIS este en bourse (132,39 € l'action), les "hiérarques SNCF" (*) veulent simplement que la loi les autorise à continuer ce type de gestion.

Donc oui si une partie du capital d'EFFIA ou KEOLIS peut être vendu au privé, théoriquement on peut faire la même chose pour VFLI ou NAVILAND, mais jusqu'à présent ça n'a jamais été fait.

Désolé, mais c'est le boulot du patron de peser le pour et le contre, et nous autres pauvres manants, on doit accepter ou se mettre en grève !

 

 

(*) qui ne sont pas vraiment des cheminots, mais plutôt des commissaires politiques de l'Etat

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La dette du système ferroviaire est la garantie pour les banques de faire du profit à bon compte.
Jupiter Junior, lui-même ancien banquier, ne tarira pas cette source.  On ne renie pas ses origines lorsqu'elles sont de ce type.

Pour ce qui est du maintien des trois futures sociétés anonymes dans le giron de l'Etat il s'agit d'un engagement purement théorique. Ces sociétés, accablées de dettes devront s'ouvrir à de nouveaux actionnaires. Le capital d'origine restera effectivement la propriété de l'Etat mais pas celui résultant des augmentations successives et, comme pour de nombreuses autres entreprises, l'Etat ne sera plus qu'un actionnaire minoritaire.
Ces trois entreprises ne seront que des coquilles vides, tout ce qui vaut ou rapporte un tant soit peu sera filialisé ou privatisé.

Enfin il ne faut pas oublier qu'une loi n'est applicable que tant qu'elle n'a pas été abrogée et que ce qu'un gouvernement fait un autre (voire le même) peut le défaire.

Cette prétendue réforme n'est qu'une vaste fumisterie qui n'a absolument pas été réfléchie ni préparée, le gouvernement ne sachant pas lui-même où il veut aller sinon briser le corporatisme des cheminots et humilier les syndicats ouvriers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Mak a dit :

Pepy c'est expliqué la dessus, il parlait des filiales type Effia, Hôtellerie , etc, même une partie du capital de GEODIS este en bourse (132,39 € l'action), les "hiérarques SNCF" (*) veulent simplement que la loi les autorise à continuer ce type de gestion.

Donc oui si une partie du capital d'EFFIA ou KEOLIS peut être vendu au privé, théoriquement on peut faire la même chose pour VFLI ou NAVILAND, mais jusqu'à présent ça n'a jamais été fait.

Désolé, mais c'est le boulot du patron de peser le pour et le contre, et nous autres pauvres manants, on doit accepter ou se mettre en grève !

 

 

(*) qui ne sont pas vraiment des cheminots, mais plutôt des commissaires politiques de l'Etat

Tu as lu le mail qui est sorti? Je ne pense pas... Car Pépy peut bien dire ce qu'il veut, ce n'est pas du tout ce qui est écrit!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Inharime a dit :


Pour ce qui est du maintien des trois futures sociétés anonymes dans le giron de l'Etat il s'agit d'un engagement purement théorique. Ces sociétés, accablées de dettes devront s'ouvrir à de nouveaux actionnaires

Moi je vois les choses comme çà :

  • SNCF Mobilités, tu as raison, une entreprise viable, donc susceptible d'une éventuelle ouverture
  • SNCF Réseau SA : une SA  avec 46 milliards de dettes !
    Personne n'en voudra et  SNCF Réseau risque de redevenir un EPIC, seule forme juridique compatible avec cet endettement.
  • SNCF SA de tête, c'est une structure de Commandement, et les directives européennes vont plutôt vers une disparition pure et simple, que vers une privatisation...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Mak a dit :

Moi je vois les choses comme çà :

  • SNCF Mobilités, tu as raison, une entreprise viable, donc susceptible d'une éventuelle ouverture
  • SNCF Réseau SA : une SA  avec 46 milliards de dettes !
    Personne n'en voudra et  SNCF Réseau risque de redevenir un EPIC, seule forme juridique compatible avec cet endettement.
  • SNCF SA de tête, c'est une structure de Commandement, et les directives européennes vont plutôt vers une disparition pure et simple, que vers une privatisation...

Ce qui ne va pas c'est que ce gouvernement est infoutu de présenter un projet viable et objectif. Rien n'a été préparé, même pas réfléchi, des pans entiers de cette prétendue réforme n'ont pas été évoqués et leurs conséquences totalement occultées. Jupiter Junior, accroché à son dogme, et son premier ministre tout aussi butté sont totalement sourds et aveugles et font preuve d'une inconséquence rare. Leur refus de toute discussion (je ne parle même pas de négociation) va aboutir à mise en œuvre catastrophique par manque de réalisme et d'humilité et tout sera à refaire. Outre la perte de temps et d'argent tout cela ne sera qu'un immense gâchis. Le chemin de fer ne mérite pas cela.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, Inharime a dit :

 Jupiter Junior, accroché à son dogme, et son premier ministre tout aussi butté sont totalement sourds et aveugles et font preuve d'une inconséquence rare.

...

Le chemin de fer ne mérite pas cela.

non pas du tout et tu fais preuve d'une rare dureté vis à vis de ce jeune gouvernement: il sont simplement dans la continuité républicaine des gouvernements qui se succèdent depuis la création de l'EPIC SNC en 1983.

Ils font pas pire mais pas mieux que tous leurs prédécesseurs, de gauche, de droite, voire même communiste à un moment

Ni plus, ni moins

Cela fait +3 décennies que le chemin de fer ne mérite pas cela mais TOUT LE MONDE S'EN FOUT !

Tiens le 1er message sur la réforme ferroviaire en 2012, +6 ans, avec toujours les mêmes déceptions pour les cheminots

 

Le 17/10/2012 à 10:58, assouan a dit :

Elle va bien finir par sortir... Ce serait une question de jours selon le ministre des Transports :

 

http://www.fredericcuvillier.com/

 

(dans l'interview de Libération)

Là aussi , quelles inconséquences et même quelle connerie !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, r2d2 a dit :

... tu fais preuve d'une rare dureté vis à vis de ce jeune gouvernement...

 

Tu n'ignores pas que "qui aime bien, châtie bien". et je suis tellement admiratif que je rêve d'excellence à tout propos.

Mais non, je rigole (jaune) mais je ne suis pas plus sévère qu'avec certains de ses prédécesseurs :Smiley_15:

Fin du HS
 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pendant qu'on prépare une mauvaise réforme qui se limite à un point juridique, Epic, 

la GB nous montre la voix ferrée de la sagesse après des années de dogmatisme, un peu de pragmatisme:

Citation

 

GB: le gouvernement nationalise des lignes ferroviaires déficitaires

Le gouvernement britannique a annoncé mercredi qu'il allait reprendre sous son égide des lignes de train dans l'Est qu'il avait privatisée il y a trois ans, face à l'incapacité de l'entreprise exploitante à rentrer dans ses frais. "Je vais mettre fin aux contrats de Virgin Trains East Coast le 24 juin 2018", a déclaré le ministre des Transports Christopher Grayling à la Chambre des Communes.

...

Le gouvernement conservateur en avait attribué l'exploitation à Virgin Trains East Coast à la fin 2014 pour huit ans. A l'époque, le contrat prévoyait le versement par la franchise à l'Etat d'une somme de 3,3 milliards de livres (3,75 milliards d'euros), pour obtenir le droit d'exploiter la ligne et d'en tirer des recettes sur la vente des billets de train.

Mais la franchise n'est pas parvenue à être rentable et, en début d'année, le ministre des Transports Christopher Grayling avait prévenu que les autorités allaient intervenir d'une façon ou d'une autre, jugeant que les exploitants avaient surestimé leur capacité à rentrer dans leurs frais.

...

Il s'agit de la troisième franchise ferroviaire privée qui échoue à boucler l'exploitation jusqu'aux termes prévus sur ces lignes dans l'Est. En 2007 et 2009, les sociétés privées chargées de ces lignes s'étaient déjà vu reprendre leur exploitation, que le ministère des Transports avait déjà repris sous son égide entre 2009 et 2015, avant que Virgin Trains East Coast ne s'en voit remettre les clés.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/05/16/97002-20180516FILWWW00184-gb-le-gouvernement-nationalise-des-lignes-ferroviaires-deficitaires.php

 

je doute que la majorité des lecteurs du Figaro formater au SNCF-Bashing apprécie cet article du Figaro !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les lecteurs du Figaro sont bien plus occupés avec le mariage du petit rouquin et de la divorcée américaine samedi à venir que des affaires ferroviaires, à chacun ses priorités.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, zorba a dit :

Les lecteurs du Figaro sont bien plus occupés avec le mariage du petit rouquin et de la divorcée américaine samedi à venir que des affaires ferroviaires, à chacun ses priorités.

ça c 'est toi qui le dit.....et je me demande bien sur quelles bases tu peux affirmer ça ....

tu bosses à la cellule marketing du Figaro ?

ah oui ta boule de cristal......ou le marc de café sont sans doute des instruments de mesure infaillibles . :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tout a fait, meme BFM le dit

Des lignes de train déficitaires vont être renationalisées au Royaume-Uni

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/des-lignes-de-train-deficitaires-vont-etre-renationalisees-au-royaume-uni-1446896.html

"Je vais mettre fin aux contrats de Virgin Trains East Coast le 24 juin 2018", a déclaré le ministre des Transports Christopher Grayling à la Chambre des Communes.

mais c'est aussi pour sauver virgin du deficit…..face à l'incapacité de l'entreprise exploitante à rentrer dans ses frais. Le contrat prévoyait le versement par la franchise à l'État d'une somme de 3,3 milliards de livres (3,75 milliards d'euros), pour obtenir le droit d'exploiter la ligne et d'en tirer des recettes sur la vente des billets de train.

Mais la franchise n'est pas parvenue à être rentable

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, jackv a dit :

tout a fait, meme BFM le dit

Des lignes de train déficitaires vont être renationalisées au Royaume-Uni

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/des-lignes-de-train-deficitaires-vont-etre-renationalisees-au-royaume-uni-1446896.html

"Je vais mettre fin aux contrats de Virgin Trains East Coast le 24 juin 2018", a déclaré le ministre des Transports Christopher Grayling à la Chambre des Communes.

mais c'est aussi pour sauver virgin du deficit…..face à l'incapacité de l'entreprise exploitante à rentrer dans ses frais. Le contrat prévoyait le versement par la franchise à l'État d'une somme de 3,3 milliards de livres (3,75 milliards d'euros), pour obtenir le droit d'exploiter la ligne et d'en tirer des recettes sur la vente des billets de train.

Mais la franchise n'est pas parvenue à être rentable

 

Comme d'habitude, BFM va un peu vite et généralise : il n'est nullement question ni d'une renationalisation, ni même de remettre en cause le modèle de concurrence choisi il y a plus de 20 ans.

L'Etat reprend les lignes concernées pour les exploiter dans le cadre d'un partenariat public - privé. Les salariés des entreprises concernées resteront sous statut privé. Et cette situation n'est que temporaire : une nouvelle procédure d'attribution de la franchise sera lancée afin qu'une autre entreprise reprenne la franchise en 2020.

Cette affaire qui fait beaucoup de bruit cette année en France en raison de l'actualité sociale à la SNCF, n'a rien de nouveau. Cette même ligne a déjà changé d'exploitant à plusieurs reprises. Elle illustre parfaitement les conséquences du modèle britannique à franchise : les EF doivent payer de fortes sommes pour exploiter la ligne, et sont forcés de récupérer cette somme sur le dos des voyageurs (billets très chers, entretien limité, peu d'investissements dans le matériel et l'infrastructure).

Heureusement que cette solution préconisée par les sénateurs a été écartée par le gouvernement!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lors de la manif du 21 10 1986 , il y  a plus de 30ans  C H ( cheminots CGT de paris nord) porte un badge très prémonitoire

"SNCF je suis ...SNCF je reste"

5aff0048d5a33_ch211086.jpg.d11fa76001c00c063fe4893e5d8093a8.jpg

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

j'ai pas lu tout le topic(désolé) et j'ai une question(désolé d'avance si elle a déja été posée):comment se passera l'ouverture à la concurrence pour l'utilisateur?pourra t'on identifier clairement un concurrent à la sncf et pourra t'on prendre indiferament un train sncf ou conçurent?

je m'explique:si on ne peut pas différencier la sncf et un concurrent alors l'ouverture à la concurrence n'aura aucun impact car la concurrence n'est bonne que si le client peut choisir son offre et choisir de partir à la concurrence ou non.c'est cela qui force les entreprises à baisser le prix de leurs offres tout en proposant le meilleur confort possible.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours aussi confus, de temps temps en temps La SNCF, à d'autres moment SNCF, tout ça dans un même document de quatre pages. Ça fait désordre. Heureusement, la réforme va régler les problèmes de communication aux clients.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, micro-onde a dit :

bonjour

j'ai pas lu tout le topic(désolé) et j'ai une question(désolé d'avance si elle a déja été posée):comment se passera l'ouverture à la concurrence pour l'utilisateur?pourra t'on identifier clairement un concurrent à la sncf et pourra t'on prendre indiferament un train sncf ou conçurent?

je m'explique:si on ne peut pas différencier la sncf et un concurrent alors l'ouverture à la concurrence n'aura aucun impact car la concurrence n'est bonne que si le client peut choisir son offre et choisir de partir à la concurrence ou non.c'est cela qui force les entreprises à baisser le prix de leurs offres tout en proposant le meilleur confort possible.

 

Pour les TER le voyageur et non pas client n'aura pas le choix, c'est la région qui aura le choix entre plusieurs entreprises pour faire rouler ses trains, pour aller des A vers B, il n'y aura toujours qu'un transporteur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, ADC01 a dit :

Pour les TER le voyageur et non pas client n'aura pas le choix, c'est la région qui aura le choix entre plusieurs entreprises pour faire rouler ses trains, pour aller des A vers B, il n'y aura toujours qu'un transporteur.

donc pas de concurrence direct pour le voyageur!on sait comment peut se passer ce genre de "concurrence"entre entreprises en obtenant un contrat par divers "cadeaux"(pour pas dire pot de vins).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 33 minutes, micro-onde a dit :

bonjour

j'ai pas lu tout le topic(désolé) et j'ai une question(désolé d'avance si elle a déja été posée):comment se passera l'ouverture à la concurrence pour l'utilisateur?pourra t'on identifier clairement un concurrent à la sncf et pourra t'on prendre indiferament un train sncf ou conçurent?

je m'explique:si on ne peut pas différencier la sncf et un concurrent alors l'ouverture à la concurrence n'aura aucun impact car la concurrence n'est bonne que si le client peut choisir son offre et choisir de partir à la concurrence ou non.c'est cela qui force les entreprises à baisser le prix de leurs offres tout en proposant le meilleur confort possible.

 

Ca dépendra de quels "trains" on parle ?

Pour TGV oui il y aura sans aucun doute la possibilité de choisir entre deux entreprises ferroviaires et, là, le voyageur pourra comparer les tarifs et les services.

Pour TER, comme le dit ADC, le voyageur n'aura pas le choix : la région attribuera une ligne par exemple à une entreprise ferroviaire, le prix sera le même pour le voyageur (mais pas forcément pour la région qui paye en moyenne 70% du billet et va "challenger" la concurrence sur ce point), les services.... mystère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, assouan a dit :

Ca dépendra de quels "trains" on parle ?

Pour TGV oui il y aura sans aucun doute la possibilité de choisir entre deux entreprises ferroviaires et, là, le voyageur pourra comparer les tarifs et les services.

Pour TER, comme le dit ADC, le voyageur n'aura pas le choix : la région attribuera une ligne par exemple à une entreprise ferroviaire, le prix sera le même pour le voyageur (mais pas forcément pour la région qui paye en moyenne 70% du billet et va "challenger" la concurrence sur ce point), les services.... mystère.

bah c'est simple: pour les TER ils vont rentabiliser au maximum en abandonnant les lignes jugées non rentables et remplir au maximum les trains des lignes rentables en baissant les fréquences des trains et en remplissant au maximum les sièges(mmmhhhh 30min de trajet dans un TER remplit au maximum ,qu'on aura attendu 1H ,comme ce sera agréable!)et sans oublier la baisse de maintenance et de nettoyage des trains.

pour les tgv peut être que ça marchera mais pas sur qu'ils pourront faire mieux que la sncf.

Modifié par micro-onde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, micro-onde a dit :

bah c'est simple: pour les TER ils vont rentabiliser au maximum en abandonnant les lignes jugées non rentables et remplir au maximum les trains des lignes rentables en baissant les fréquences des trains et en remplissant au maximum les sièges(mmmhhhh 30min de trajet dans un TER remplit au maximum ,qu'on aura attendu 1H ,comme ce sera agréable!)et sans oublier la baisse de maintenance et de nettoyage des trains.

pour les tgv peut être que ça marchera mais pas sur qu'ils pourront faire mieux que la sncf.

qu'est ce que tu en sais ?

tu as des accointances avec tel ou tel conseil régionale pour savoir dés à présent ce que vont contenir les appels d'offres lorsque ceux qui auront décider de franchir le pas le feront.....?

Comme toutes le collectivités souvent le jeu politique fait qu'il a beaucoup de bruit de cris d'orfraie...et puis une fois sur "le coup" de la rédaction du cahier des charges "ça jacte" beaucoup moins.

Parce que le cahier des charges se sont des pros qui le rédigent en tenant compte des souhaits des élus.....mais les pros qui le rédigent (division juridiques des collectivité techniciens ingénieurs territoriaux etc....

connaissent parfaitement les taquets budgétaires de la région et ce que l'on peu raisonnablement obtenir pour tel ou tel prix....(ligne budgétaire dispo)

C'est seulement une fois l'étude faite que les deals peuvent commencer...entre ceux qui auront été retenus, sachant qu'en général c 'est à deux tours....(qu'ils soient virtuels ou pas suffit de rédiger correctement l'appel d'offre pour éliminer tels ou tels d'emblés, faudra juste le faire intelligemment). ;)

 

un premier tour pour faire ressortir 2/3 opérateurs potentiels puis un second tour pour l'adjudication finale.....si plusieurs sont en lice... ;)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

justement cela fait peur en ferroviaire si on constate comment cela s'est passé dans la grande métropole ouest oise au "transports en commun envié par le monde en entier" dixit le responsable politique des transports.

permet moi d'avoir des doutes sur les cahiers des charges écrits soit-disant par des pros alors que le professionnel transport bus, tramway ou train notera rapidement l'impossibilité des ukases du baron politique local qui veut jouer au train-train ou train-tram. 

Dans d'autres domaines, il est arrivé dans LA métropole européenne de l'Ouest qu'aucune entreprise ne réponde à un cahier des charges délirants, au budget ridicule face aux exigences des élus. D'ailleurs que penses-tu des pros qui ont rédigé le cahier des charges et le choix de nouveau prestataires du Bicloo à Paris? et à Nantes, le travail exceptionnel des pros qui ont réussi le pari de changer tous les abribus entre le 01/01/18 et 07/01/18, enfin sur le papier car les habitants se rappelleront de ce 1er semestre pluvieux, sans abribus démonté par l'ancien prestataire, à attendre dans la boue d'un chantier ?

 

Pour le ferroviaire TER français, les seuls pros du ferroviaires pouvant monter dossiers et donner conseils sont, hélas pour beaucoup, les cheminots SNCF travaillant en Direction (Régionales) et tous leurs collègues sur le terrain.

Après ce sera comme pour le Bicloo à Paris, un choix éclairé et une bonne décision politique de sélectionner le moins disant. Et comme le matériel appartient aux régions, les voies ferrées toujours à la charge de SNCF, ex-RFF faisant une ristourne au nouveau les 1ère années d'installation, rien n'empêche un farfelu d'y aller au culot en récupérant un droit de circulation ferroviaire surprise, cela s'est vu au moment de la libéralisation des airs puis des autocars.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...