Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Inharime

Membre
  • Compteur de contenus

    4 444
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Inharime

  1. Il suffit de trainer quelques instants en gare de Lyon Part Dieu pour constater les flux de voyageurs descendants et montants dans les TGV de passage. Lorsque je vais d'Angers à Paris par un TGV desservant le Mans je constate que, tant à Angers qu'au Mans, il y a des voyageurs qui montent mais aussi d'autres qui descendent dans ces deux gares. Si le cabotage ne représente pas l'essentiel de la fréquentation il en est une part non négligeable. Là encore (mais l'exemple n'est peut être pas représentatif) habitant Cholet presque tous les TER circulant entre Cholet et Angers ou retour donnent ou relèvent à Angers une correspondance rapide de ou pour des TGV à destination ou en provenance de Paris. Et le nombre de TGV circulant entre Angers et Paris me semble largement satisfaire les besoins des voyageurs. Et là comme ailleurs il serait inutile d'augmenter des fréquences qui n'aboutiraient qu'à faire rouler des TGV insuffisamment occupés.
  2. Lorsque je suis arrivé à la direction Ile de France (Transilien aujourd'hui) en 1992 il y avait déjà des cadres de la SNCF et de la RATP qui étaient détachés au STP. Et du souvenir que j'en garde leurs connaissances du domaine ferroviaire en faisaient des interlocuteurs auxquels il ne fallait pas raconter n'importe quoi.
  3. Je sais, c'est mon coté "sentinelle" mais je ne manquerai pas de te renvoyer la pareille à la moindre occasion
  4. Hé oui, mais si je pose la question c'est, justement, parce que je n'ai pas la réponse Quant à se faire pincer ce n'est que le sort des plus maladroits et, là encore, je vais poser une question (décidément c'est une manie ) les mailles du filet de la cour des comptes sont ils assez petits et son temps de réaction n'est il pas trop long pour mettre un terme définitif à ce genre de pratiques?
  5. C'est vrai mais, comme tu le sais, j'ai très mauvais esprit, je vois le mal partout, je suis aveuglé par des dogmes d'un autre temps et je fais rien qu'à critiquer les gentils internautes qui interviennent sur ce site (ouf!). Donc j'ai osé émettre un très léger soupçon. Promis, juré je ne le ferai plus (jusqu'à la prochaine fois ) et considérerai que tous les chefs d'entreprises et tous les politiques sont des saints altruistes uniquement préoccupés par le bien commun et jamais, mais alors jamais, par une quelconque motivation personnelle qu'une certaine morale réprouve (sachant que, de nos jours, la morale me semble elle aussi est à géométrie variable.
  6. Mouais… Il n'en reste pas moins vrai que les 3 majors du BTP se sont partagé les 3 constructions de lignes nouvelles. Cela n'autorise t'il pas à se poser quelques questions? Et tu es bien bon de reconnaître que ce que j'ai suggéré, même si ce n'est pas, selon toi, le reflet de la réalité existe bel et bien .
  7. Jolie diatribe mais je pense que tu t'es laissé emporter . Cite moi un seul message où j'ai vraiment tenu les propos que tu m'attribues. Que s'est il passé pour l'attribution du marché du CDG Express. N'y avait il pas deux concurrents à l'origine?
  8. L'attribution du marché de CDG Express n'a t'elle pas fait l'objet d'un second tour et l'entreprise recalée a t'elle déposé plainte? N'y a t'il pas eu là quelque chose de bizarroïde? Là, mea culpa, j'avoue avoir loupé ton intervention (ou elle ne m'a laissé aucun souvenir). Je l'ignore et c'est pour cela que je cherche à savoir.
  9. Sauf que, pour ce qui concerne les TER, ce n'est pas l'opérateur qui acquitte les péages mais l'autorité organisatrice. Cherche autre chose.
  10. Mais bien sûr Il n'y a JAMAIS d'entente préalable entre entreprises avant de répondre à un appel d'offre et, pour le cas des lignes nouvelles que j'ai cité, les trois adjudicataires ont, chacun de leur coté, employé des méthodes de réalisation totalement différentes ce qui, bien sûr, justifie l'attribution d'un marché à l'un ou à l'autre. De même qu'il n'y a JAMAIS de la part de l'attributaire d'un marché la petite mention qui fera que certains prétendants seront éliminés d'office. Se réfugier derrière des slogans idéologiques et simplistes et constater la réalité demande un chouïa de réflexion
  11. Rien de nouveau sous le soleil. Il en est ainsi dans de nombreux domaines. La construction des trois dernières sections de lignes à grande vitesse n'a t'elle pas été attribuée -après un appel d'offre tout ce qu'il y a de plus normal - pour chacune d'entre elles à l'un des trois majors du BTP? C'est le royaume de la concurrence libre et non faussée. Etonnant non?
  12. Le T9 est une infrastructure nouvelle. C'est différent de celles déjà en service.
  13. As tu essayé d'en semer le 8 février, jour de la St Jacut?
  14. La ligne Marseille - Vintimille fait partie des lignes du réseau "central' tel que défini par la commission européenne et son équipement en ERTMS par SNCF Réseau est donc inéluctable (très certainement à son porte monnaie défendant ) et la Région PACA semble donc avoir choisi de faire fournir le matériel par le futur opérateur pour n'avoir pas à financer l'adaptation du sien. On est bien là dans un jeu de lancer de patates chaudes financières conséquence d'une décision de l'UE qui n'en assume pas la charge. Ce n'est pas très responsable de sa part.
  15. Je sais, d'expérience moi aussi, que ce ne sont pas les meilleures préconisations qui sont forcément adoptées et qu'il se trouve souvent une loi, directive, règle... qui impose des contraintes ou obligations aussi couteuses qu'inutiles. Le document fourni par Assouan a pleinement répondu à mes interrogations.
  16. Le document cité par Assouan indique, sous forme de cartes, les lignes du réseau "central" à équiper ERTMS (et qui doivent aussi être électrifiées). Pour les autres lignes c'est au prétendant à une DSP de fournir (si ce n'est fait par l'AOT) le matériel adapté.
  17. Je veux bien mais le problème d'une interprétation n'est il pas qu'elle peut être encore plus interprétée qu'une directive et que ça ne manquera pas de provoquer des divergences d'interprétation entre Entreprise Ferroviaire et Gestionnaire d'Infrastructure (le GI installant à minima compte tenu du coût et l'EF devant équiper ses engins moteurs des différents systèmes équipant encore les différentes lignes). Faudra t'il nommer un interprétateur d''interprétations en charge d'interpréter les interprétations divergentes ou ne vaut il pas mieux, pour la commission européenne à l'origine de cette décision, établir clairement et sans interprétation possible la liste exhaustive des lignes à équiper et, tant qu'à faire, d'en assurer le financement?
  18. Intéressant. Donc y a t'il une liste ou une définition précise des lignes qui doivent être équipées ERTMS et de celles qui en sont dispensées?
  19. Certes, c'est normalement mais n'y a t'il pas un excès de zèle ou d'autorité de la part de la commission puisqu'elle impose l'installation de l'ERTMS sur toute installation nouvelle, même si cela ne sert à rien.
  20. Là tu cites le constat de la cour des comptes européenne mais faut il, oui ou non, équiper toute infrastructure nouvelle ou rénovée comme l'impose une directive de la commission européenne, (ces deux instances étant indépendantes l'une de l'autre), et dans ce cas, le descriptif cité plus haut par Laroche (équipement en BAL) n'est il pas obsolète? Je crains que ce ne soit plutôt une non actualisation du document cité.
  21. Tu peux faire un résumé? (longueur de lignes à équiper, coût au km, montant de la participation par gestionnaire d'infra..)
  22. S'agissant (pour partie) d'une infrastructure nouvelle la directive européenne imposant systématiquement l'installation de l'ERTMS ne s'appliquerait pas?
  23. Les trains affichés étaient des trains de nuit qui n'existent plus, donc tu ne risques plus d'attraper froid
  24. J'étais (mal) payé pour faire ça et sur mon élan j'ai (totalement bénévolement cette fois) tenté de le faire vis à vis de certains membres de ce site. Sans plus de succès apparemment
×
×
  • Créer...