Aller au contenu
Le Web des Cheminots

causes et conséquences du FU


Messages recommandés

hello!

j'ai une question qui me turlupine depuis peu:

comment le FU peut-il etre déclenché (toutes circonstances et possibilités),

et qu'entraine-il (baisse des pantos?) dans les locos, automotrices et TGV ?

merci d'avance!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le FU par les automatismes (KVB, veille automatique, répétition des signaux...) peut arrêter le train n'importe ou, dès que le conducteur fait une bêtise, ou suite à un dérangement.

il actionne le freinage d'urgence du train et sur matériel électrique : l'ouverture des disjoncteurs (sauf sur quelques engins, comme les MI) et sur du diesel il ouvre les contacteurs. ils n'arrêtent ni les moteurs diesel ni baissent les pantos.

le FU par le conducteur, c'est quand le conducteur touche au GBR (gros bouton rouge)

tu peux avoir des FU par les signaux d'alarme pneumatiques (SAP), soit avec les SAI (signal d'alarme par innterphonie) quand la veille automatique est isolée, le SAI devient SAP

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour complèter le propos de Géant Vert, je me suis laissé dire que pour les TGV, et seulement sur LGV, certains de ces FU ne provoquaient pas l'arrêt complet.

Les TGVistes pourront nous en dire plus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le FU par les automatismes (KVB, veille automatique, répétition des signaux...) peut arrêter le train n'importe ou, dès que le conducteur fait une bêtise, ou suite à un dérangement.

il actionne le freinage d'urgence du train et sur matériel électrique : l'ouverture des disjoncteurs (sauf sur quelques engins, comme les MI) et sur du diesel il ouvre les contacteurs. ils n'arrêtent ni les moteurs diesel ni baissent les pantos.

le FU par le conducteur, c'est quand le conducteur touche au GBR (gros bouton rouge)

tu peux avoir des FU par les signaux d'alarme pneumatiques (SAP), soit avec les SAI (signal d'alarme par innterphonie) quand la veille automatique est isolée, le SAI devient SAP

Et puis les FU par rupture de la CG.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour complèter le propos de Géant Vert, je me suis laissé dire que pour les TGV, et seulement sur LGV, certains de ces FU ne provoquaient pas l'arrêt complet.

Les TGVistes pourront nous en dire plus.

Effectivement,les FU par COVIT n'entraine pas l'arrêt complet des TGV, car on peut refermer le DJ des que la vitesse du train devient égale ou inférieur à la vitesse affiché par le CAB.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le SAI fait une dépression d'un bar ! Mais ce n'est pas un FU !

Tout dépend de l'engin, sur les 73500 le SAI ne freine rien du tout, c'est laissé à la diligence de l'ADC dans le respect de la règlementation idoine.

Pour ce qui est des ZGC pareil niveau SAI, et un FU quelconque provoquera en plus de la vidande CG l'ouverture des chaînes de traction mais pas des disjoncteurs, et c'est tant mieux car hormis la traction tout le reste continuera à fonctionner.

Yannick

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il faut différencier SAI (signal d'alarme par interphonie) qui est purement « indicatif » sauf cas particulier, et SAFI (signal d'alarme à freinage inhibable) qui créée une dépression mais permet au conducteur de reprendre la main pour poursuivre sa route.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité TRAM21

on peut dire aussi que les FUA ont une conséquence fâcheuse sur le matériel : augmentation des plats aux roues, suite à enrayages dus aux freinages maxi (CG à "0")

un responsable des ateliers wagons de Perrigny disait que, entre avant et après l'instauration du KVB, les échanges d'essieux suite à plats aux roues avaient augmenté de 600% !! :blink:

si certains FUA ne sont pas considérés comme des fautes de sécurité (prise en charge VA, par ex), les FUA dus à des freinages insuffisants, des vitesses trop élevées, etc. peuvent entraîner une mise sous surveillance du conducteur par son CTT ("épluchage des relevés ATESS ou BG pendant six mois !") controleursncf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le FU par les automatismes (KVB, veille automatique, répétition des signaux...) peut arrêter le train n'importe ou, dès que le conducteur fait une bêtise, ou suite à un dérangement.

il actionne le freinage d'urgence du train et sur matériel électrique : l'ouverture des disjoncteurs (sauf sur quelques engins, comme les MI) et sur du diesel il ouvre les contacteurs. ils n'arrêtent ni les moteurs diesel ni baissent les pantos.

Si, sur les X4500 entre autres, un FU KVB ou VA provoquait l'arrêt du moteur en plus de la mise à l'atmosphère de la CG.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si, sur les X4500 entre autres, un FU KVB ou VA provoquait l'arrêt du moteur en plus de la mise à l'atmosphère de la CG.

Sur les 66000 également, et certains 63500 équipés VA : une prise en charge VA ou DAAT provoque un arrêt MD en plus de la vidange CG.

Les 63000/63500 non équipés VA (donc pas de vavle VA), la RS ne provoque pas de prise en charge, il y a juste l'affreuse sonnerie qui retentit jusqu'à acquitement.

Puis sur certains engins nouvelle génération, genre certains 61000 (g1206), lorsque l'engin roule, et que la CP arrive en dessous 6 bars (problème compresseur par exemple), elle se met en sécurité en provoquant une vidange CG.

Puis pour compléter le message de Géant Vert, pour les engins diesel en général, le FU suite à prise en charge KVB, VA, RS ou DAAT est accompagné de l'ouverture du relais de traction QT (67400, 72000 et X TER pour ceux que je connais).

Un FU provoque également à chaque fois la coupure de l'effort de traction (suite à ouverture QT ou DJ pour engins équipés), mais aussi conséquence de l'asservissement traction/freinage (sécurité en dessous de 3.5bars) pour n'importe quelle machine.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour complèter le propos de Géant Vert, je me suis laissé dire que pour les TGV, et seulement sur LGV, certains de ces FU ne provoquaient pas l'arrêt complet.

Les TGVistes pourront nous en dire plus.

Effectivement,les FU par COVIT n'entraine pas l'arrêt complet des TGV, car on peut refermer le DJ des que la vitesse du train devient égale ou inférieur à la vitesse affiché par le CAB.

lors d'un FU par la veille automatique, on peut refermer les disjoncteurs et (tenter de) réalimenter la conduite générale. sur une automotrice, si on est à plus de 60km/h ça va, avec un patachon de 700m c'est même pas la peine d'essayer.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

lors d'un FU par la veille automatique, on peut refermer les disjoncteurs et (tenter de) réalimenter la conduite générale. sur une automotrice, si on est à plus de 60km/h ça va, avec un patachon de 700m c'est même pas la peine d'essayer.

Même chose pour un FUA RS.

FU = Freinage d'Urgence

FUA = Freinage d'Urgence... par Automatisme.

Il me semble qu'il n'y a que les FUA KVB qui empêchent de fermer le disjoncteur avant l'arrêt complet ?

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour l'anecdote, 'me suis fait shooter par les 3 automatismes en même temps aujourd'hui ! :Smiley_51: :Smiley_51: :Smiley_51:

Ça va marcher moins bien...

Modifié par Roukmoute
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si certains FUA ne sont pas considérés comme des fautes de sécurité (prise en charge VA, par ex)

faudra en parler à nos chefs

parce qu'ici si tu en fais une ça peut passer (si rien par ailleurs), mais à la deuxième, il est inconcevable que ça vienne du matériel, ça ne peut venir que de l'agent qui faillit.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...