Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Eurostar veut renouveler ses rames.


Messages recommandés

L'article de Challenges du 11 10 2010.

http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20101012.CHA9032/eurostar_a_passe_outre_les_avertissements_de_borloo.html

Eurostar a passé outre les avertissements de Borloo

TROIS jours avant l'annonce du résultat de l'appel d'offre attribuant le 7 octobre à Siemens les 10 rames à grande vitesse pour le trafic trans-Manche, pour un montant de 600 millions d'euros, Nicolas Petrovic, le patron d'Eurostar, avait reçu du cabinet de Jean-Louis Borloo, ministre de tutelle, une lettre comminatoire. En cause, le changement de réglementation sous le tunnel.

Jusqu'ici, seuls des trains à motorisation concentrée -les moteurs sont situés à l'avant et à l'arrière du train- avaient le droit de circuler sous la Manche. Mais, en mars, Eurostar a demandé à une commission intergouvernementale (France/Royaume-Uni) si les trains "à motorisation répartie" (les moteurs sont situés sous le train, ce qui permet d'avoir plus de places assises à l'intérieur des rames) pouvaient éventuellement être acceptés à leur tour. Voilà qui aurait ouvert la voie à Siemens et à son Velaro. Rappel à l'ordre, semble-t-il catégorique, du ministre d'Etat: "A ce stade aucun dossier complet n'a été remis par Eurotunnel pour une éventuelle nouvelle règle d'exploitatio." Auquel succédait cette mise en garde: "Ainsi, malgré vos assertions, la Commission intergouvernementale (CIG) n'a pas accepté le concept de motorisation répartie."

De son côté, Eurostar confirme avoir été destinataire de ce courrier, mais affirme aussi avoir reçu, dès la fin du mois de mars, suffisamment de garanties pour lancer un appel d'offre et choisir Siemens. Nicolas Petrovic, qui refuse de recevoir la presse depuis vendredi dernier, planifierait par ailleurs d'organiser la signature du contrat dès que possible. Il est soucieux d'avancer aussi vite que possible pour faire parvenir un signal, les rames de Siemens étant un moyen d'ouvrir les réseaux allemands à Eurostar, jusqu'ici sous le contrôle total de la Deutsche Bahn

Alstom, qui a perdu cette commande sans mettre en avant tous les atouts de son AGV, va s'appuyer sur la lettre de Jean-Louis Borloo pour intenter un recours, Eurostar lui ayant précisé que l'appel d'offre n'irait pas au bout sans évolution de la CIG.

par Anna Rousseau, journaliste à Challenges, mardi 12 octobre 2010.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un ICE 3 a circulé à la vitesse de 30 km/h sous le tunnel.

Pas de victime (j'entends Gnafron 1er clamer Alléluia mdrmdr ).

L'article du Parisien :

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/premier-passage-d-un-tgv-allemand-dans-le-tunnel-sous-la-manche-13-10-2010-1107579.php

Premier passage d'un TGV allemand dans le tunnel sous la Manche

Un train à grande vitesse allemand ICE3 de la Deutsche Bahn (DB) a roulé mercredi pour la première fois dans le tunnel sous la Manche à partir de Calais pour des tests à vide qui doivent démontrer sa capacité à circuler sur cette ligne, a constaté un journaliste de l'AFP.

La ligne trans-Manche, tronçon ferroviaire le plus fréquenté au monde selon Eurotunnel, opérateur de cette infrastructure, est en cours d'ouverture à la concurrence dans le cadre de la libéralisation du trafic ferroviaire de passagers dans l'Union européenne.

Le train de la DB, un ICE3, fabriqué par Siemens, est la dernière génération de l'équivalent allemand du TGV. Composé d'une seule rame grise de 200 m, il a pénétré le tunnel mercredi à 13H30 à Calais sous le regard de salariés d'Eurotunnel et d'une vingtaine de journalistes britanniques et français.

Il roulait à une vitesse de 30 km/h, qui est la norme pour les essais dans le tunnel.

Depuis la mise en service commerciale du tunnel en 1994, la société Eurostar -- filiale à 55% de la compagnie ferroviaire française SNCF, à 5% de l'opérateur belge SNCB et à 40% du britannique LCR -- est en situation de monopole sur ce tronçon qui lui permet d'assurer des liaisons à grande vitesse entre la France, la Belgique et la Grande-Bretagne.

C'est la première fois qu'un train de passagers d'un autre opérateur qu'Eurostar -- hormis les navettes Eurotunnel -- circule dans le tunnel sous la Manche.

Parti de Calais, il devait rouler quelques kilomètres en direction de l'Angleterre, avant de faire marche-arrière et de ressortir côté français, au bout d'une heure ou deux de test au maximum, selon une source proche du dossier.

Le train ne transportait aucun passager, à part les conducteurs de la DB et d'Eurotunnel ainsi qu'une équipe technique d'une dizaine de personnes de ces deux sociétés.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il roulait à une vitesse de 30 km/h, qui est la norme pour les essais dans le tunnel.

Essai dans le but de vérifier que l'écartement des essieux était compatible avec celui des voies du tunnel. :Smiley_51:

:Smiley_39:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Même à 30 Km/h, ça reste plus rapide qu'un Eurostar qui attend d'être dépanné parce qu'il lui a plu dessus. :Smiley_19:

Ohhhh t'es taquin toi !!!! :Smiley_23:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

D. Busserau vient d'expliquer que les tgv siemens ne pourraient pas allez dans le tunnel pour des raisons de sécurité et de longueur.. Ils doivent etre nul chez Siemens à croire que c'est eux qui ont construit le porte avion charlo...qui refait demi tour pou panne électrique!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

D. Busserau vient d'expliquer que les tgv siemens ne pourraient pas allez dans le tunnel pour des raisons de sécurité et de longueur.. Ils doivent etre nul chez Siemens à croire que c'est eux qui ont construit le porte avion charlo...qui refait demi tour pou panne électrique!

L'article de TF1 news et la vidéo où D. Busserau s'exprime sur le sujet. Ecouter la vidéo à partir de 5.20

http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/2010-10/la-france-ne-veut-pas-de-train-siemens-sous-la-manche-6098493.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'article de TF1 news et la vidéo où D. Busserau s'exprime sur le sujet. Ecouter la vidéo à partir de 5.20

http://lci.tf1.fr/ec...he-6098493.html

En gros, Bussereau explique que la direction d'Eurostar a fait n'importe quoi en commandant les Velaro ? :blink:

Donc, hypothèse 1 : il a raison et les patrons d'Eurostar sont des débiles profonds de ne même pas connaître les règles élémentaires inhérentes à la traversée du tunnel ; hypothèse 2 : c'est Bussereau qui devrait se mettre à jour vis-à-vis des-dites règles de sécurité (et ça ne fait pas terrible pour le ministre des transports français).

Hypothèse 3 : il sait très bien qu'il brasse du vent et, pour des raisons électoralistes*, joue les vierges effarouchées.

* N'oublions pas qu'au delà du symbole national qu'est Alstom, Bussereau est de la région de l'usine d'Aytré et qu'il a annoncé qu'il quitterait son fauteuil de ministre prochainement...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En gros, Bussereau explique que la direction d'Eurostar a fait n'importe quoi en commandant les Velaro ? :blink:

Donc, hypothèse 1 : il a raison et les patrons d'Eurostar sont des débiles profonds de ne même pas connaître les règles élémentaires inhérentes à la traversée du tunnel ; hypothèse 2 : c'est Bussereau qui devrait se mettre à jour vis-à-vis des-dites règles de sécurité (et ça ne fait pas terrible pour le ministre des transports français).

Hypothèse 3 : il sait très bien qu'il brasse du vent et, pour des raisons électoralistes*, joue les vierges effarouchées.

* N'oublions pas qu'au delà du symbole national qu'est Alstom, Bussereau est de la région de l'usine d'Aytré et qu'il a annoncé qu'il quitterait son fauteuil de ministre prochainement...

Ca ne viendrait pas de plus haut ?

Le Pdg d'Alstom Patrick Kron fait partie des invités du Fouquet's. En réalité c'est probablement au niveau de Sarko qu'il y a de réelles pressions et si j'ai raison il n'est pas improbable que la décison d'Eurostar soit retoquée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ca ne viendrait pas de plus haut ?

Le Pdg d'Alstom Patrick Kron fait partie des invités du Fouquet's. En réalité c'est probablement au niveau de Sarko qu'il y a de réelles pressions et si j'ai raison il n'est pas improbable que la décison d'Eurostar soit retoquée.

Pas possible Eurostar est une EF privée indépendante et libre de ses choix.

Il ne faut pas oublier qu'au départ, il y avait une demande de DB pourentrer dans le capital d'Eurostar mais G.Pepy avait habilement joué pour contrer cette tentatitve et chiper une EF avec une licence voyageur (=un bijou de famille à ne pas brader).

Si vraiment le ridicule de cette situation persistait, une solution serait d'en appeler à Bruxelles qui demandera à la SNCF de vendre sa participation dans Eurostar au profit de DB.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Juste une remarque au passage : ainsi la motorisation répartie ne serait pas autorisée dans le Tunnel après l'adaptation des normes voulues par la CIG !

Pourquoi Alstom se bat il alors pour en faire un marché de l'AGV ?????

Que peut m'expliquer ? C'est tout simplement du protectionnisme.

PT

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Juste une remarque au passage : ainsi la motorisation répartie ne serait pas autorisée dans le Tunnel après l'adaptation des normes voulues par la CIG !

Pourquoi Alstom se bat il alors pour en faire un marché de l'AGV ?????

Que peut m'expliquer ? C'est tout simplement du protectionnisme.

question protectionnisme, l'exemple vient d'ailleurs, la ligne Francfort Cologne a été réalisée avec des rampes de 40 o/oo ... parce que les TGV étaient prévus pour 35 ... et électrifiée en 15 kV 16 2/3, alors que toutes les LGV devraient l'être en 25 kV. C'est innocent ???

Effectivement la situation d'Alstom est difficile. L'AGV est elle aussi à motorisation répartie, qui plus est inapte pour l'instant au 16 2/3. En plus elle est totalement articulée, donc totalement insécable. Elle n'a donc aucun avantage sur l'ICE de ce point de vue.

maintenant la question est de savoir si on maintient les prescriptions de sécurité donc de sécabilité auquel ne peuvent répondre que des rames type Transmanche, ou si on s'assoit sur le risque d'avoir un jour 1000 personnes d'un coup grillées au fond du trou, avec la ruine définitive du trafic voyageurs ....

Ces précautions ayant été prescrites à une époque où la concurrence n'existait pas, on peut raisonnablement penser qu'elle sont objectives et pas faites pour un quelconque protectionnisme. Il est grave que le premier acte d'une compagnie concurrente soit de demander la suppression de ces précautions. Que ce soit la DB directement, ou Siemens pour placer sa camelotte.

En l'état, le seul moyen pour qui que ce soit de créer des relations directes vers l'Allemagne serait de faire construire des rames neuves sur le modèle des Transmanches avec les schémas électriques adéquats. Chose parfaitement faisable avec les progrès de l'électronique, et la suppression du 750 V qui a tant pénalisé ces pauvres rames.

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

...

En l'état, le seul moyen pour qui que ce soit de créer des relations directes vers l'Allemagne serait de faire construire des rames neuves sur le modèle des Transmanches avec les schémas électriques adéquats. Chose parfaitement faisable avec les progrès de l'électronique, et la suppression du 750 V qui a tant pénalisé ces pauvres rames.

en plus maintenant on connait le prix maximum:

#50m€ /rame transportant 900 passagers.

C'est loin d'être impossible même pour Siemens; encore faut-il que leurs ingénieurs allemands réfléchissent un peu sur ce cas d'école à traiter sur mesure.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un exercice d'évacuation d'un train à grande vitesse allemand ICE3 fabriqué par Siemens, composé de deux rames de 200 mètres, s'est déroulé dans la nuit de samedi 16/10 à dimanche 17/10 dans le tunnel sous la Manche.

L'article du Figaro http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/10/17/97002-20101017FILWWW00034-siemens-un-essai-reussi-sous-la-manche.php

Siemens: un essai réussi sous la Manche

Un exercice d'évacuation d'un train à grande vitesse allemand ICE3 fabriqué par Siemens, composé de deux rames de 200 mètres, s'est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche dans le tunnel sous la Manche, a-t-on appris auprès d'Eurotunnel.

Cet exercice, qui s'est déroulé de minuit et demi à environ 4 heures du matin et a consisté en fait à deux évacuations des 300 figurants. "A chaud, on peut dire que c'est un succès", a déclaré à l'AFP une porte-parole d'Eurotunnel. Un débriefing approfondi doit être effectué prochainement. Il s'agissait de l'un des tests destinés à démontrer la capacité de l'ICE3 de la Deustche Bahn (DB) à circuler dans le tunnel, dans le but d'obtenir son homologation.

La ligne transmanche, d'une cinquantaine de kilomètres, est le tronçon ferroviaire le plus fréquenté au monde selon Eurotunnel.

Mercredi, le train allemand avait emprunté pour la première fois l'infrastructure, qui est en cours d'ouverture à la concurrence dans le cadre de la libéralisation du trafic ferroviaire de passagers dans l'Union européenne, pour des tests à vide sur un peu plus d'un kilomètre.

Pour l'exercice d'évacuation, l'ICE a été cette fois tracté par une locomotive d'Eurotunnel.

Il s'est déroulé à une dizaine de kilomètres du terminal de Coquelles côté français, à la demande de la commission intergouvernementale, chargée de la sécurité dans l'infrastructure.

Pour le transport à grande vitesse de passagers dans le tunnel, seuls les trains de passagers longs de 400 mètres et insécables (c'est-à-dire d'un seul tenant) sont actuellement autorisés. Or, les ICE3 sont composés de rames de 200 mètres de long.

Mais selon Eurotunnel, les exercices d'évacuation sur des trains insécables ne se font "jamais par une seule porte".

Une fois évacués dans le tunnel de service, les figurants sont remontés dans le train allemand pour repartir vers le terminal de Coquelles (Pas-de-Calais).

L'ICE3, fabriqué par Siemens, est la dernière génération de l'équivalent allemand du train à grande vitesse (TGV). Il utilise une technologie similaire à celle du modèle sélectionné récemment par Eurostar pour dix rames livrables à partir de 2014, au détriment du constructeur français Alstom qui était jusqu'à présent l'unique fournisseur de trains à grande vitesse de cet opérateur ferroviaire.

Depuis la mise en service commerciale du tunnel en 1994, la société Eurostar, filiale à 55% de la compagnie ferroviaire française SNCF, à cinq pour cent de l'opérateur belge SNCB et à 40% du britannique LCR, est en situation de monopole sur ce tronçon qui lui permet d'assurer des liaisons à grande vitesse entre la France, la Belgique et la Grande-Bretagne.

D'autres opérateurs auront à l'avenir la possibilité de faire rouler des trains de passagers sous la Manche. Seule DB a déposé pour l'instant un dossier auprès d'Eurotunnel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Evidemment ce test a été réalisé sans aucune fumée un peu suffocante.

Cela prouve que nous avons changé de siècle et que la sécurité absolue du voyageur a les limites que le budget lui conscent.

SI tous les peuples sont d'accord, aucun raison de préserver inutilement le 120% sécuritaire et allons-y,

avec des ICE pour DB et Eurotunnel

et des TGV Duplex pour la SNCF !

NB: personne n'a envisagé qu'un duplex SNCF peut très bien faire l'affaire au prix de légère amélioration au niveau motrice.

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Evidemment ce test a été réalisé sans aucune fumée un peu suffocante.

Cela prouve que nous avons changé de siècle et que la sécurité absolue du voyageur a les limites que le budget lui conscent.

SI tous les peuples sont d'accord, aucun raison de préserver inutilement le 120% sécuritaire et allons-y,

avec des ICE pour DB et Eurotunnel

et des TGV Duplex pour la SNCF !

NB: personne n'a envisagé qu'un duplex SNCF peut très bien faire l'affaire au prix de légère amélioration au niveau motrice.

bien sûr que si, mais Alstom ne propose plus le TGV qui est un brevet SNCF à qui elle fait payer depuis un certain temps une taxe d'obsolescence du matériel en traînant des pieds pour construire les commandes à venir (enfin, vu le nombre d'AGV fourguées, ils font un peu moins les difficiles ...)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je viens de lire çà : http://www.ledauphin...-geneve-londres

Eurostar va préparer une liaison directe Genève-Londres

La compagnie a en effet annoncé hier la préparation d'une liaison directe Londres-Genève en un peu plus de 4h30 à 320km/h en moyenne, de quoi être concurrentiel avec l'avion.

Les gros samedis d'hiver, ce sont jusqu'à 45 vols qui relient Genève à Londres quotidiennement, la plupart pour déverser des skieurs dans nos stations. Dès 2014, les ressortissants de Sa Majesté pourront venir en Eurostar.

La compagnie a en effet annoncé hier la préparation d'une liaison directe Londres-Genève en un peu plus de 4h30 à 320km/h en moyenne, de quoi être concurrentiel avec l'avion.

Ces trains seront plus gros que les Eurostars actuels puisqu'ils pourront emporter 900 passagers contre 750 aujourd'hui, avec tous les services nouvelles technologies (vidéo à la demande pour chaque passager, wifi...).

Euh......... 320 km/h de moyenne..... Pas mal!!! Surtout pour des rames Eurostar qui ont du mal à monter à 300 km/h.... A moins que Eurostar souhaite assurer cette liaison avec des ICE3.....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les "un peu plus de 4h30" sont pas mal aussi, quand on sait que Londres-Paris demande au mieux 2h15 (pour les meilleurs trains sans arrêt) et Paris-Genève sera effectué au minimum en 3h05 au service prochain, si tout va bien (il y a eu tellement de mauvaises surprises sur ce projet qu'il vaut mieux être prudent !). L'inauguration de la ligne du Haut-Bugey modernisée, décidée au dernier moment pour le 20 octobre (calendrier des politiques obligent, notamment le ministre des Transports suisses sur le départ), alors que les travaux ne sont pas terminés, vient d'être reportée à la dernière minute. Tout est très "pro" sur ce projet...

Mais bon, que les communiquants fassent des annonces qui ne tiennent pas la route (reprises en coeur par la presse sans l'once d'un regard critique), cela ne constitue pas vraiment un scoop. A ma connaissance, il n'y a pas encore eu d'étude horaire d'une telle relation (même si désormais Eurostar parle en direct à RFF... sans consulter sa maison mère), tant côté RFF qu'aux CFF. La réception et surtout le départ en gare de Cornavin avec ses deux voies longues aptes au trafic avec la France risque de s'avérer pour le moins délicat !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je viens de lire çà : http://www.ledauphin...-geneve-londres

Euh......... 320 km/h de moyenne..... Pas mal!!! Surtout pour des rames Eurostar qui ont du mal à monter à 300 km/h.... A moins que Eurostar souhaite assurer cette liaison avec des ICE3.....

320 Km/h de moyenne.

J 'espère que la voiture restaurant sera non desservie entre Bellegarde et Bourg-en-Bresse nonmais ... ou investir dans les vomibags beurk

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le ton monte entre les gouvernements allemand et français (dixit Le Figaro) au sujet de la décision d'Eurostar d'acheter du matériel Siemens

http://www.lefigaro.fr/societes/2010/10/18/04015-20101018ARTFIG00731-le-tgv-cree-une-vive-tension-entre-paris-et-berlin.php

Le TGV crée une vive tension entre Paris et Berlin

L'Allemagne reproche au gouvernement français d'intervenir dans le choix par Eurostar d'un train Siemens.

L'ICE, le train à grande vitesse construit par le groupe allemand Siemens, a fait ce mardi son entrée à Londres, à la gare de Saint-Pancras, où il est présenté cet après-midi. Une arrivée sous les couleurs de la Deutsche Bahn forcément tonitruante. Car deux dossiers concernant ce train sont venus se télescoper pour en faire un objet de polémique européenne.

«L'intervention française est injustifiée.» Cette petite phrase du porte-parole du gouvernement allemand a donné ce lundi le ton du climat entre Paris et Berlin, et leurs champions ferroviaires Alstom et Siemens. C'est la commande de trains Siemens par Eurostar, l'opérateur historique du transport de voyageurs sous la Manche, qui a mis le feu aux poudres. Le 7 octobre dernier, la société, majoritairement contrôlée par la SNCF, a pour la première fois choisi le constructeur allemand face à son concurrent français pour une commande de dix rames évaluée à 600 millions d'euros. Eurostar s'est immédiatement attiré les foudres d'Alstom, bien sûr, mais aussi du gouvernement français. Jean-Louis Borloo, le ministre de l'Écologie, et Dominique Bussereau, son secrétaire d'État aux Transports, ont dit leur «stupéfaction». Le second a jugé en fin de semaine dernière la commande d'Eurostar «nulle et non avenue». Une affirmation reprise ce lundi par le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi.

Eurostar de son côté affiche un complet mutisme. La société ne pourra de toute façon pas confirmer sa commande avant l'expiration des délais, permettant notamment un éventuel recours d'Alstom, c'est-à-dire vers la fin du mois.

Aux accusations de protectionnisme, Paris répond en termes de sécurité. Le nouveau train commandé par Eurostar ne répond pas aux exigences fixées pour la traversée du tunnel sous la Manche. Il est en particulier caractérisé par une motorisation répartie sur toute la longueur, et non pas concentrée à l'avant et à l'arrière. La Commission intergouvernementale franco-britannique (CIG), qui décide des règles de sécurité dans le tunnel, a certes ouvert la porte fin mars à cette technologie. Mais le processus de validation n'est pas finalisé. Chez Eurotunnel toutefois, on se dit convaincu que cette certification sera accordée.

200 ou 400 mètres de long

De même que pour l'ICE testé par la Deutsche Bahn le week-end dernier. L'opérateur ferroviaire allemand veut emprunter le tunnel sous la Manche et faire concurrence à Eurostar. Son train sera similaire à celui souhaité par son concurrent, à un «détail» près: sa longueur. Contrairement aux rames Alstom actuelles et à l'éventuel ICE Eurostar qui font 400 mètres, d'un seul tenant, celui de la DB ne fait que 200 mètres, ce qui permettrait des fréquences plus élevées. Deux rames seraient éventuellement accouplées, pour mieux se séparer en gare de Lille, l'une prenant la direction de l'Allemagne, l'autre celle d'Amsterdam. Mais les conditions d'évacuation d'un train de 200 mètres seraient très différentes de celles d'un train de 400 mètres. Les issues de secours étant positionnées tous les 375 mètres, un train court pourrait obliger les passagers à sortir du train pour les gagner. Pour Eurotunnel, cela ne pose pas de difficulté particulière: un trottoir court tout le long du tunnel et permet une bonne évacuation en bon ordre comme l'aurait prouvé un test avec 300 figurants samedi soir. À Paris, on reste peu convaincu. Le souvenir du Mont-Blanc n'est jamais loin. Et le problème éventuellement posé par les dégagements de fumée est souligné. Eurotunnel dit y répondre, grâce à un système de ventilation. À Londres aussi, les autorités sont prudentes sur le sujet. Et le gouvernement français souhaite l'implication d'un observateur «neutre», en l'occurrence l'Agence ferroviaire européenne.

Au-delà du choix des matériels et des enjeux de sécurité, c'est aussi l'ouverture du rail européen, sur l'un de ses axes les plus fréquentés et rentables, qui est en jeu. La DB, en opposition frontale et chronique avec la SNCF, veut s'ouvrir la route de Londres en 2013. Eurostar de son côté voudrait pousser ses feux plus loin, vers l'Allemagne, où le matériel Siemens serait plus facilement adaptable. Eurotunnel, enfin, espère voir passer un maximum d'opérateurs sur ses voies, dont les capacités ne sont aujourd'hui utilisées qu'à moitié.

Alstom affirme avoir déposé plainte contre Eurostar

http://www.lexpansion.com/economie/alstom-dit-avoir-depose-une-plainte-contre-eurostar_240997.html

Alstom dit avoir déposé une plainte contre Eurostar

Alstom a annoncé mardi avoir déposé une plainte contre Eurostar après la décision de l'opérateur du tunnel sous la Manche de choisir des trains construits par l'allemand Siemens, mettant ainsi à exécution les menaces évoquées plus tôt dans la journée par Richard Brown, le président d'Eurostar.

Alstom a déposé une plainte contre Eurostar devant la Cour de justice de Londres au sujet de l'appel d'offres", a dit un porte-parole du spécialiste dans les infrastructures d'énergie et de transport.

Interrogé par Reuters, Richard Brown avait évoqué le même jour la perspective d'une plainte du groupe français lors de la présentation par la Deutsche Bahn de son projet de services de trains à grande vitesse reliant la Grande-Bretagne, l'Allemagne et les Pays-Bas.

Eurostar, qui assure des liaisons commerciales entre Paris, Bruxelles et Londres depuis l'ouverture du tunnel sous la Manche en 1994, a annoncé le 7 octobre son intention d'acheter des rames à grande vitesse Siemens au détriment du fournisseur historique Alstom pour quelque 800 millions d'euros, une décision qui a provoqué la colère des pouvoirs publics français.

Le secrétaire d'Etat français aux Transports Dominique Bussereau avait fait valoir que les trains proposés par Siemens n'étaient pas suffisamment longs et posaient des risques en termes de sécurité, notamment en cas d'incendie.

"Il n'y a pas de problème de sécurité. Nous avons respecté un processus minutieux et exhaustif conformément à la législation européenne et avec le soutien du conseil d'administration", a assuré Richard Brown.

Lundi, la Commission européenne, réagissant à une lettre reçue de la part d'Alstom Transports, avait estimé que l'appel d'offres réalisé par Eurostar ne posait, pour l'instant du moins, aucun problème au regard des règles européennes en la matière.

L'exécutif européen avait ajouté que le volet lié aux règles de sécurité dans tunnel et à leur modification n'était pas de son ressort.

Mardi, le titre Alstom a terminé en baisse de 1,23% à 35,65 euros alors que l'indice regroupant les valeurs industrielles européennes n'a cédé que 0,25%.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et ca continue: Eurostar : une responsable française de la CIG débarquée

Françoise Deygout, chef de la délégation française au comité de sécurité de la CIG (Commission intergouvernementale de sécurité du Tunnel sous la Manche), a été remerciée la semaine dernière. Selon l'AFP, qui a eu confirmation de notre information, elle a été remplacée par Michel Aymeric, le directeur général de l'EPSF (Etablissement public de sécurité ferroviaire). Selon nos informations, le gouvernement français reprochait à Françoise Deygout, nommée en juin, la réponse de la CIG à Eurostar, qui lui avait demandé si elle autoriserait la circulation de trains à motorisation répartie dans le tunnel. La CIG n'avait pas fermé la porte à cette option, au grand dam du gouvernement français.
cartonrouge

La vie du rail 3.pdf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...