Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Eurostar veut renouveler ses rames.


Messages recommandés

Si Eurostar prends du siemens, (le même que la DB) au moins ils seront moins embêté pour le faire homologuer en Allemagne pour faire du Londres-Bruxelles-Koln-Francfort...

Si les ICE sont homologués sous la manche (ce qui est pas encore fait), les deux société seront sur un pied d'égalité technique voir de confort...

Si jamais c'est siemens qui est choisi ça va pas plaire à Alsthom, mais ça fera pas forcément l'affaire de la DB...

Je pense que de toute façon avec les années passant, il va falloir s'habituer dans les compagnies ferroviaires à avoir des fournisseurs multiples et différents comme dans l'aérien...Air-France à bien du boeing récent et de l'airbus...

Modifié par SATANAS
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce serait un suicide stupide si Eurostar ne prend pas la rame Siemens ICE qui va être présentée à Londres le 19/10.

On a fait la même connerie au Fret en ne prenant pas la loco allemande que voulait le directeur du Fret Toubol en 1998.

Un choix politique une nouvelle fois non assumé par l'Etat qui a conduit au désastre acteul (et encore, DB est sympa de ne pas nous achever).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La lettre de commande de 10 rames Siemens est signée.

http://www.20minutes.fr/ledirect/605983/economie-eurostar-commande-10-trains-siemens-depens-alstom

Eurostar commande 10 trains à Siemens, aux dépens d'Alstom

La compagnie ferroviaire transmanche Eurostar a annoncé jeudi la commande au groupe allemand Siemens de 10 trains à grande vitesse, selon un communiqué obtenu par l'AFP, ce qui constitue un cuisant revers pour le français Alstom.

—AFP

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello

Alstom bat des records du monde de vitesse...

Siemens bat des records de ventes.

Pourquoi les autres pays ne veulent pas de nos TGV?

C'est la loi du marché.... Le Velaro doit être moins cher que le matériel proposé par Alstom....

De la même manière, pourquoi les Traxx allemandes se vendent si bien et que, dans le même temps, Alstom ne vend (quasiment) pas ses Prima???? C'est aussi la fin d'un tabou: la France qui achète exclusivement Franco Français.... même si je doute que l'Allemagne achète un jour des TGV....

Au delà des commandes, il y a aussi un volet sur la rénovation des 28 rames existantes:

http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/10/07/eurostar-prefere-siemens-a-alstom_1421601_3234.html#xtor=AL-32280184

La compagnie ferroviaire transmanche Eurostar a annoncé jeudi 7 octobre la commande au groupe allemand Siemens de dix trains à grande vitesse, ce qui constitue un cuisant revers pour le français Alstom. Eurostar va investir au total 800 millions d'euros, qui serviront autant à payer les nouveaux trains qu'à rénover le parc existant à partir de 2011, selon un communiqué de la compagnie.

La part revenant à Siemens est de "plus de 600 millions d'euros", a indiqué une source proche du dossier. Siemens a décliné tout commentaire officiel sur ce chiffre."Après un appel d'offres disputé, Eurostar a averti les participants de sa décision d'attribuer le contrat pour les nouveaux trains, sous réserve de la négociation des termes définitifs, à Siemens", a encore précisé la compagnie, dominée par la française SNCF.Cette annonce constitue un sérieux revers pour le constructeur français Alstom, qui a fourni la flotte actuelle d'Eurostar composée de 28 trains mis en service il y a seize ans. C'est en revanche une importante victoire pour le train à grande vitesse Velaro de Siemens, qui est l'un des produits phare à l'export du conglomérat allemand. Eurostar a précisé que les trains commandés "peuvent rouler sur les réseaux européens à grande vitesse et offrir des liaisons directes avec une série de villes à travers le continent".

Les nouveaux trains pourront transporter 900 personnes, soit 20 % de sièges de plus que sur ceux actuellement en circulation, et rouler à une vitesse de 320 kilomètres/heure. Ils effectueront le trajet entre Paris et Londres en un peu plus de deux heures, entre Amsterdam et Londres en moins de quatre heures, et entre Genève et Londres en cinq heures environ.

Avec Siemens, l'Allemagne met un premier pied dans le tunnel sous la Manche, en attendant la première traversée de la compagnie ferroviaire du pays, la Deutsche Bahn, le 19 octobre. La compagnie allemande convoite depuis des années un passage sous le tunnel, jusqu'ici monopolisé par Eurostar et sa maison mère française, la SNCF, mais bute sur des conditions de sécurité très restrictives imposées par la France et le Royaume-Uni depuis l'ouverture du tunnel, il y a quinze ans. Le 19 octobre, elle va effectuer un trajet test puis présenter son train à Londres, une première très attendue. Le patron d'Eurostar, Nicolas Petrovic, a toutefois affirmé : "Notre flotte rénovée et nos trains dernier cri vont conforter notre position d'opérateur ferroviaire dominant entre le Royaume-Uni et le continent."

Modifié par CRL COOL
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

600 millions d'euros pour 10 trains ? rames US, Doubles ?

Un duplex US coute 25-30 millions environ....

Il serait bon d'avoir un peu plus de précisions...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les réactions du ministre de l'écologie et du secrétaire d'état aux transports ne se sont pas faites attendre. Sans doute derrière tout ça une intervention d'Alstom Transport.

L'article d'Ouest France du 7 10 2010

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Eurostar-commande-des-TGV-non-conformes-aux-regles-de-securite_39382-1539474_actu.Htm

Eurostar commande des TGV non conformes aux règles de sécurité

Jean-Louis Borloo, ministre de l’Écologie, et Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports, ont fait part de leur « stupéfaction » après la commande par Eurostar de trains à grande vitesse Siemens. Les deux membres du gouvernement estiment, en effet, que ceux-ci ne sont pas conformes aux règles de sécurité dans le tunnel sous la manche.

Borloo et Bussereau ont donc sommé l'exploitant de la ligne à grande vitesse Paris-Londres de « mettre en conformité son appel d'offres avec les règles de sécurité actuelles », selon un communiqué commun.

Dans un communiqué, Alstom, concurrent malheureux de Siemens, a renchéri, affirmant à son tour que « les règles de sécurité en vigueur qui régissent le passage des trains dans le tunnel sous la Manche répondent aux normes les plus élevées et n'autorisent donc pas le passage des trains qu'Eurostar affirme avoir retenus ».

« Aucune dégradation du niveau de sécurité n’est envisageable »

S'ils se disent attachés à l'ouverture à la concurrence du trafic international de voyageurs, Borloo et Bussereau estiment qu'il « convient d'apporter la plus grande attention au respect des règles de sécurité dans le tunnel sous la Manche ».

Selon eux, les trois incendies qui se sont produits dans le tunnel en 1996, 2006 et notamment celui de 2008, « rappellent qu'aucune dégradation du niveau de sécurité n'est envisageable ».

Eurostar est une filiale à 55% du groupe ferroviaire public français, la SNCF, le solde étant détenu par le gouvernement britannique (40%) et la SNCB belge (5%).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai du mal à comprendre qu'Eurostar affiche une préférence. C'est tout de même le résultat d'une consultation ou d'un appel d'offres qui est déterminant pour une prise de décision.

Tout a fait d'accord avec toi le principe actuel,celui qui veux un matériel fait, un appel d'offre avec un cahier des charge, le constructeur qui peut fournir du matériel conforme au cahier répond à l'appel d'offre et propose un prix et les modalités de paiement.

Le jour donné les réponses sont ouvertes et c'est celui qui a le matériel qui répond le mieux à l'appel et dont les prix sont les plus intéressants qui remporte le marché..

Très exceptionnellement certains fournisseurs peuvent être exclu de l'appel d'offre s'ils n'offrent pas les garanties suffisantes de fiabilité, de sérieux etc...(en général qui ont me...é dans d'autres marchés)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

La DB fera rouler ses trains en fin de mois, marche d'essai...

Je pense que la securité a été mise en avant dans l'appel d'offre.....

Elle sera meme plus draconienne que lors de la mise en service du tunnel...

Le point qui fache, c'est :

- Qu'on a commandé aupres d'un fournisseur etranger.... Et cela peut se comprendre evidemment.....

Defend on l'emploi francais ou pas ????

Mais Siemens n'aurait il pas crié au protectionnisme si Alstom avait remporté ce marché ???

Mode mauvaise fois :

La mauvaise langue dira que le principal actionnaire d'Alstom, Bouygues, enervé aurait appelé son ami a la tete de l'etat,

afin de lui faire part de son courroux...

Vous savez Alstom, en 2003-2004, sauvé par le ministre des finances de l'epoque, un certain Nicolas,

qui l'a nationalisé (une veritable action positive pour une fois). La SNCF qualques semaines apres, commandait 60 duplex, 400 BB75000 + 100 en option....

Puis Alstom, sauvée revendue a Bouygues...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

[Eurostar lache Alstom pour Siemens.

Auj. à 12:17

Eurostar passe commande auprès de l'allemand Siemens et investit 800 millions d'euros dans de nouveaux TGV. La flotte de du transporteur majoritairement détenu par la SNCFétait jusqu'à présent uniquement constituée de TGV fabriqués par Alstom. L'opérateur ferroviaire devrait détailler les nouveaux trajets proposés par cette nouvelle sa flotte.

Les trains d'Eurostar ne seront plus exclusivement ceux fabriqués par Alstom. L'exploitant du tunnel sous la Manche a confirmé une commande auprès de Siemens de dix trains velaro. Les anciennes rames seront en outre renouvelées pour s'aligner sur le design des nouvelles rames. Le montant total de la commande s'élève à 800 millions d'euros dont 600 millions reviendrait à Siemens.

Le gouvernement français aurait pourtant tenté d'inciter Eurostar à continuer à acheter français, rapporte le Financial Times ce jeudi.

Les nouveaux appareils devraient permettre à Eurotunnel de relier Amsterdam, Cologne et d'autres nouvelles destinations. Ainsi, le Financial Times précise qu'Amsterdam pourra rejoindre Londres en moins de 4 heures et ainsi désengorger une ligne aérienne particulièrement chargée. Les nouveaux trains devraient également permettre de raccourcir les temps de trajets déjà existants entre Londres, Paris et Bruxelles et augmenter les capacités d'accueil des rames.

Le Financial Times souligne que cette commande est emblématique dans la mesure où elle témoigne de la compétition désormais existante dans le domaine des Trains à Grande Vitesse. C'est en effet la première fois que l'un des partenaires de la SNCF acquiert des trains à grande vitesse auprès d'un autre fournisseur qu'Alstom. Il s'agit ainsi d'un cuisant revers pour Alstom qui a fourni la flotte actuelle d'Eurostar composée de 28 trains mis en service il y a 16 ans, et une importante victoire pour le train à grande vitesse «Velaro» de Siemens.

En début de séance, le titre Alstom se replie de 1,6% là où le CAC 40 recule de 0,7%. Quant à Siemens, son titre perd 0,6%, un score en ligne avec son indice de référence, le Dax.

Source : Boursorama

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cette commande de 800 millions d'euros a suscité la «stupéfaction» de Jean-Louis Borloo et Dominique Bussereau, qui ont estimé que les trains de Siemens ne sont pas aux normes du tunnel sous la Manche. Eurostar affirme, de son côté, que les Français étaient déjà au courant.

Les trains d'Eurostar ne seront plus exclusivement ceux fabriqués par Alstom. L'exploitant du tunnel sous la Manche a confirmé une commande auprès de Siemens de dix trains Velaro. Les anciennes rames seront en outre renouvelées pour s'aligner sur le design des nouvelles rames. Le montant total de la commande s'élève à 800 millions d'euros dont 600 millions reviendrait à Siemens.

Suite à l'annonce de cette commande, les réactions sont vives. Jean-Louis Borloo, ministre de l'Écologie, et Dominique Bussereau, secrétaire d'État chargé des Transports, ont fait part de leur «stupéfaction» dans un communiqué commun. En choisissant Siemens, Eurostar n'a pas pris en compte les «règles de sécurité applicables dans l'appel d'offre engagé pour renouveler ses rames», estiment les deux membres du gouvernement. En effet, rappellent-ils, «la commission intergouvernementale du tunnel sous la Manche conditionne l'homologation de modèles de trains à grande vitesse au respect strict des règles de sécurité actuellement applicables dans le tunnel».

«De manière générale, à l'image du Royaume-Uni, la France, pleinement responsable de la sécurité sur la partie française du tunnel sous la Manche, ne saurait accepter des conditions d'exploitation qui ne garantiraient pas un maintien voire une amélioration des conditions de sécurité dans cet ouvrage sous-marin exceptionnel de 54 km de long», déclarent Jean-Louis Borloo et Dominique Bussereau, invoquant le souvenir des trois incendies qui se sont produits dans le tunnel en 1996, 2006 et 2008.

Alstom, le concurrent malheureux, a renchéri, dans un communiqué. L'entreprise souligne que «les règles de sécurité en vigueur qui régissent le passage des trains dans le tunnel sous la Manche répondent aux normes les plus élevées et n'autorisent donc pas le passage des trains qu'Eurostar affirme avoir retenus».

Alors que le Financial Times rapporte ce jeudi que le gouvernement français aurait tenté d'inciter Eurostar à continuer à acheter français, Eurostar assure que la partie française avait donné son accord il y a six mois aux spécifications techniques de l'appel d'offres qui a débouché sur la sélection de Siemens pour une commande de nouveaux trains.

«Bien sûr, il y a eu récemment des doutes émis par la partie française de la commission intergouvernementale, mais cette même partie française nous avait dit six mois auparavant que ce n'était pas un problème», a indiqué le directeur général d'Eurostar, Nicolas Petrovic, à la presse française ce jeudi. Au final, la commission n'avait rien trouvé à redire à la mise en service d'un train à motorisation répartie, comme celui proposé par l'allemand Siemens à l'appel d'offres d'Eurostar. Nicolas Petrovic a également rappelé que sa compagnie avait «une longue expérience de la sécurité dans le tunnel sous la Manche».

Source : Le figaro

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout a fait d'accord avec toi le principe actuel,celui qui veux un matériel fait, un appel d'offre avec un cahier des charge, le constructeur qui peut fournir du matériel conforme au cahier répond à l'appel d'offre et propose un prix et les modalités de paiement.

Le jour donné les réponses sont ouvertes et c'est celui qui a le matériel qui répond le mieux à l'appel et dont les prix sont les plus intéressants qui remporte le marché..

Très exceptionnellement certains fournisseurs peuvent être exclu de l'appel d'offre s'ils n'offrent pas les garanties suffisantes de fiabilité, de sérieux etc...(en général qui ont me...é dans d'autres marchés)

par exemple, récemment dans des pays étrangers:

  • pas de rame à étage
  • pas de rame articulée
  • motorisation répartie obligatoire

ce qui élimine notre TGV traditionnel: pas autant de vagues dans nos médias français que la commande d'Eurostar...

Ceci dit il faut se réjouir que DB et l"EF Eurostar se battront avec le même matériel.

Parmi les agument s à renvoyer aux détracteurs médiatiques, on peut leur rappeler leurs articles et leçons de morales _ y compris gouvernementales_ au sujet des vieux Eurostar qui tombaient en panne à cause d'un peu de neige.

Si je me souviens G.Pépy avait été convoqué à l'Elysée: finalement, la leçon a été parfaitement retenue puisqu' Eurostar s'équipe de rames allemandes habituées au grand froid (des Velaro circulent en Russie).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Suite à l'annonce de cette commande, les réactions sont vives. Jean-Louis Borloo, ministre de l'Écologie, et Dominique Bussereau, secrétaire d'État chargé des Transports, ont fait part de leur «stupéfaction» dans un communiqué commun. En choisissant Siemens, Eurostar n'a pas pris en compte les «règles de sécurité applicables dans l'appel d'offre engagé pour renouveler ses rames», estiment les deux membres du gouvernement. En effet, rappellent-ils, «la commission intergouvernementale du tunnel sous la Manche conditionne l'homologation de modèles de trains à grande vitesse au respect strict des règles de sécurité actuellement applicables dans le tunnel».

«De manière générale, à l'image du Royaume-Uni, la France, pleinement responsable de la sécurité sur la partie française du tunnel sous la Manche, ne saurait accepter des conditions d'exploitation qui ne garantiraient pas un maintien voire une amélioration des conditions de sécurité dans cet ouvrage sous-marin exceptionnel de 54 km de long», déclarent Jean-Louis Borloo et Dominique Bussereau, invoquant le souvenir des trois incendies qui se sont produits dans le tunnel en 1996, 2006 et 2008.

«Bien sûr, il y a eu récemment des doutes émis par la partie française de la commission intergouvernementale, mais cette même partie française nous avait dit six mois auparavant que ce n'était pas un problème», a indiqué le directeur général d'Eurostar, Nicolas Petrovic, à la presse française ce jeudi. Au final, la commission n'avait rien trouvé à redire à la mise en service d'un train à motorisation répartie, comme celui proposé par l'allemand Siemens à l'appel d'offres d'Eurostar. Nicolas Petrovic a également rappelé que sa compagnie avait «une longue expérience de la sécurité dans le tunnel sous la Manche».

Source : Le figaro

3ème manche sur tapis vert à Bruxelles ?

Comme par hasard, il va y avoir une modification subite de la position de la CIG pour finalement déclarer indésirables dans le tunnel les trains à motorisation répartie ? lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vois pas trop le problème de la motorisation répartie, y a bien des ETR qui passent sous le Lotschberg, et y en a sous le Gotthard aussi (le sommital, mais y en aura aussi dans le tunnel de base). Enfin pour moi la sécurité là c'est surtout de sortir du tunnel, pas de s'y arrêter en flamme ...

Je prends pas parti ni ne critique, mais je comprends pas, alors je me permets de vous demander le pourquoi :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Regles de sécurités: lesquelles????J 'aime bien Borloo mais la il me fait rire avec son pretexte des règles de sécurité. Sinon la DB commande bien régulièrement des trains régionaux à Alsthom alors pourquoi Eurostar ne pourrait pas commander des trains à un Allemand. bref le débat n'a pour moi aucun sens. Et puis les rames ICE sont réputer plus confortable que les rames TGV donc Eurostar à peut-être misé sur le confort ce qui est logique.

Point final!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vois pas trop le problème de la motorisation répartie, y a bien des ETR qui passent sous le Lotschberg, et y en a sous le Gotthard aussi (le sommital, mais y en aura aussi dans le tunnel de base). Enfin pour moi la sécurité là c'est surtout de sortir du tunnel, pas de s'y arrêter en flamme ...

Je prends pas parti ni ne critique, mais je comprends pas, alors je me permets de vous demander le pourquoi :)

à mon avis, le souci est l'incendie d'un moteur réparti et surtout les fumées très toxiques qui viendront immédiatement polluer l'air des 2 voitures voyageurs.

En cas d'incendie sous le tunnel sous la Manche, la contrainte était de sortir la rame à tout prix en 20 minutes; dans un ICE, 20 minutes de fumée seront surement fatales pour les voyageurs.

En plus, comment dégager du tunnel un ICE avec un moteur au milieu en feu?

Est-ce que simplement et mortellement, un ICE avec un moteur en feu ne s'immobilisera pas définitivement dans le tunnel?

D'autre part, au début du tunnel on envisageait un incendie de motrice d'extrémité: d'où la contrainte fort cher de rame de 400m sécable en 2x200m pour évacuer rapidement les voyageurs dans la 1/2 rame en bon état de marche.

Il est certain qu'avec un matériel Siemens de type ICE de longueur 200m, on s'assoit sur ces règles draconiennes de sécurité.

Les 400m permettaient de positionner les 2 extrémités de la rame Eurostar en face de 2 issues de secours dans le tunnel de service: encore une sécurité qui saute avec l'ICE.

Comme on l'a déjà vu, il y a eut des incendies dans le tunnel sous la Manche et c'est une super cible pour les terroristes, bien plus médiatique que le Lotschberg ou le Gotthard .

Les vieilles rames EUrostar sont pressurisées pour éviter que les éventuelles fumées dans le tunnel ne pénètrent dans la rame.

Espérons que Siemens soit assez sérieux en sécurité (surtout que les rames sont très chères, 600 m€ au total) et qu'il ne fasse pas de petites économies risquant de transformer sa belle rame clinquante en chambre à gaz.

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On raisonne comme si Eurostar devait se limiter aux trafics passant par le tunnel sous la manche... Mais cette limitation existe-t-elle ? Je veux dire, Eurostar pourrait très bien utiliser ces rames pour faire du Paris/Bruxelles, par exemple, ou tout autre liaison n'utilisant pas le tunnel, et n'aurait du coup aucun problème de mise en conformité ?

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On raisonne comme si Eurostar devait se limiter aux trafics passant par le tunnel sous la manche... Mais cette limitation existe-t-elle ? Je veux dire, Eurostar pourrait très bien utiliser ces rames pour faire du Paris/Bruxelles, par exemple, ou tout autre liaison n'utilisant pas le tunnel, et n'aurait du coup aucun problème de mise en conformité ?

Eurostar fera toujours du outre-manche <> continent. Après, sur un Londres Genève, il y aura sans doute du cabotage et de la concurrence. Mais le plus important est de se placer avant la DB qui arrivera de toute façon un jour ou l'autre, le tunnel sous la Manche étant un des points de passage identifié comme les plus rentables dans l'environnement concurrentiel européen.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(...) le tunnel sous la Manche étant un des points de passage identifié comme les plus rentables dans l'environnement concurrentiel européen.

Pourtant, les péages versés à Eurotunnel pour la traversée sont exhorbitants..... C'est entre autre ce qui a tué dans l'oeuf le trafic des trains Fret dans le tunnel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pourtant, les péages versés à Eurotunnel pour la traversée sont exhorbitants..... C'est entre autre ce qui a tué dans l'oeuf le trafic des trains Fret dans le tunnel.

C'est le responsable concurrence de la DB (il n'y a pas d'équivalent à la SNCF), M. Fried qui l'a signalé : seules quelques lignes internationales voyageurs entres grandes métropoles sont jugées rentables dans le cas d'une ouverture à la concurrence.

Après, pour le FRET, c'est à la politique marchandise d'être rentable pour le ferroviaire, et cette question va bien au delà de l'écosystème ferroviaire (on va pas lancer le débat, non ?)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à mon avis, le souci est l'incendie d'un moteur réparti et surtout les fumées très toxiques qui viendront immédiatement polluer l'air des 2 voitures voyageurs.En cas d'incendie sous le tunnel sous la Manche, la contrainte était de sortir à tout prix en 20 minutes; dans un ICE, 20 minutes de fumées seront surement fatales pour les voyageurs.

Oui d'accord mais la fumée, comme pour une motrice d'extrémité, n'en reste pas moins à l'extérieur de la rame ... Si déjà je pourrais comprendre le problème du dégagement de chaleur, mais la fumée je ne vois pas pourquoi elle serait plus apte à rentrer depuis le dessous que depuis le devant, surtout que dans un tunnel l'emplacement de l'origine du feu n'a que peu d'influence sur son expansion, et ça le Mont-Blanc et le Gothard l'ont tristement rappelé.

Bref là je ne vois toujours pas pourquoi les passagers mourraient plus vite à cause de la fumée dans un ICE à motorisation répartie.

En plus, comment pourrez dégager du tunnel un ICE avec un moteur au milieu en feu?Est-ce que simplement et mortellement, un ICE avec un moteur en feu ne s'immobilisera pas définitivement dans le tunnel?

Bin... Avec le reste des moteurs, sur les autres parties du train. Enfin je vois ça comme sur mon ICN, où un demi-train se mettra hors-traction sans pour autant tout foutre en bas. Après tant que la CG n'est pas touchée, tu pourras rouler ... Et là c'est une question de construction du matériel.

D'autre part, au début du tunnel on envisageait un incendie de motrice d'extrémité: d'où la contrainte fort cher de rame de 400m sécable en 2x200m pour évacuer rapidement les voyageurs dans la 1/2 rame en bon état de marche.Il est certain qu'avec un matériel Siemens de type ICE de longueur 200m, on s'assoit sur ces règles draconiennes de sécurité.Les 400m permettaient de positionner les 2 extrémités de la rame Eurostar en face de 2 issues de secours dans le tunnel de service: encore une sécurité qui saute avec l'ICE.

Là je suis d'accord,rien à dire.

Comme on l'a déjà vu, il y a eut des incendies dans le tunnel sous la Manche et c'est une super cible pour les terroristes, bien plus médiatique que le Lotschberg ou le Gotthard .

Euh ... je suis moins d'accord, plus médiatique? Le jours où l'on verra un attentat dans le Gothard, je te jure qu'on en parlera aussi et pas qu'un peu. Et dans le LBT ou le simplon également! Faut pas croire que parce qu'ils sont suisse ils ne sont pas important ni même usités ;)

Les vieilles rames EUrostar sont pressurisées pour éviter que les éventuelles fumées dans le tunnel ne pénètrent dans la rame.

Là j'ose espérer que les Vélaro le sont aussi, car ça coule de source pour moi. Même les cabines des Re 460 le sont ...

Espérons que Siemens soit assez sérieux en sécurité (surtout que les rames sont très chères, 600 m€ au total) et qu'il ne fasse pas de petites économies risquant de transformer sa belle rame clinquante en chambre à gaz.

Je vois pas pourquoi ils seraient plus vénal qu'Alstom de ce point de vue là.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut,

cette décision laisse plus dubitatif, quand on connaît les réserves de l'actionnaire principal d'Eurostar (dont son DG est issu), vis à vis des ICE 3... à juste titre vu les difficultés rencontrées sur la LGV Est depuis trois ans. A croire que l'extension à l'Est et l'objectif de damer le pion à la DB sur le marché Allemagne-Londres justifient les décisions les plus incompréhensibles qui soient, sur le plan technique et de l'exploitation du moins (des justifications d'ordre politique ou stratégique, il y en a évidemment). D'autant que le parc de rames TM reste excédentaire (mais ce matériel ne peut espérer rouler en Allemagne...). A noter que dans le fonctionnement interne à la grande maison, la transformatioon d'Eurostar en société indépendante a eu des effets quasi-immédiats avec la sortie du périmètre des activités voyageurs : discussions avec RFF en solo, plus d'études horaires [avant la commande de sillons] intégrées (avec les autres dessertes TGV : nationales, Thalys...) etc. Cela préfigure d'autres évolutions à venir...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui d'accord mais la fumée, comme pour une motrice d'extrémité, n'en reste pas moins à l'extérieur de la rame ... Si déjà je pourrais comprendre le problème du dégagement de chaleur, mais la fumée je ne vois pas pourquoi elle serait plus apte à rentrer depuis le dessous que depuis le devant, surtout que dans un tunnel l'emplacement de l'origine du feu n'a que peu d'influence sur son expansion, et ça le Mont-Blanc et le Gothard l'ont tristement rappelé.

Bref là je ne vois toujours pas pourquoi les passagers mourraient plus vite à cause de la fumée dans un ICE à motorisation répartie.

seul un essai sur une rame pourra dissiper mes craintes: tu parles de dissipation de chaleur, la chaleur peut engendrer un incendie dans la partie voyageur si des matériaux non résistants y sont mal entreposés (je pense aux bagages, aux cuisines et plus terre à terre, au PQ !...).

Pour les fumées ne sévacuant qu'à l'extérieur, je demande à voir surtout avec la contrainte de continuer de rouler à +60km/h pour sortir du tunnel (ce qui par ailleurs attisera l'incendie en lui apportant de l'oxygène du tunnel _moins pour les humains_ ); c'est un peu comme si tu soumettais une voiture voyageur à un fer à souder dirigé vers les voyageurs.

Et pas certain qu'aucune fumée toxique ne pénètre la rame.

Un cas d'incendie sur une navette avait montré que malgré la surpression de la navette, des fumées commencaient à incommoder les voaygeurs (qui avait échappé à temps à la situation périlleuse mais en toussant fortement).

SiI encore l'ICE était équipé de masque à oxygène comme dans les avions, ce serait un palliatif à la sécurité absolue.

Bin... Avec le reste des moteurs, sur les autres parties du train. Enfin je vois ça comme sur mon ICN, où un demi-train se mettra hors-traction sans pour autant tout foutre en bas. Après tant que la CG n'est pas touchée, tu pourras rouler ... Et là c'est une question de construction du matériel.

je demande à voir; il ne faut pas oublier que nos rames à grande vitesse circulent à l'air libre, dans des tunnels courts et en cas d'incendie, on stoppe en 5 minutes et on évacue sur les voies le plus rapidement possible. On stoppe.

Dans ce tunnel, il faut continuer à rouler pour sortir, soit 20 minutes. Ou ce qui peut se faire actuellement, couper la rame en 2 et rouler vers l'air libre.

Il faudrait griller un ICE pour vérifier s'il peut continuer à rouler beurk:blink:cartonrouge ?

Euh ... je suis moins d'accord, plus médiatique? Le jours où l'on verra un attentat dans le Gothard, je te jure qu'on en parlera aussi et pas qu'un peu. Et dans le LBT ou le simplon également! Faut pas croire que parce qu'ils sont suisse ils ne sont pas important ni même usités ;)

D'accord ce serait aussi tragique et médiatique.

Mais pour le tunnel sous la Manche, c'est surtout plus la valeur symbole qui sera atteinte:

les salopards auront isolé la Grande Breatgne du reste de l'Europe (du point de vue ferroviaire).

Les mesures de sécurité draconnienne nous préservent de ce risque (quais fermés, embarquement que dans certains gares sécurisés).

Là j'ose espérer que les Vélaro le sont aussi, car ça coule de source pour moi. Même les cabines des Re 460 le sont ...

Une cabine, c'est pas cher à équiper, mais une rame, c'est plus complexe à réaliser et cela coute; ce qui justifiait le prix exhorbitant des rames Eurostar actuelle.

Ce qui explique l'attitude commerciale de SIemens qui propose moins cher mais en optant de revoir à la baisse le niveau de sécurité du tunnel; sinon, il serait aussi voir plus cher et le marché ne serait pas rentable pour eux.

Je vois pas pourquoi ils seraient plus vénal qu'Alstom de ce point de vue là.

le fric, tout pour le fric.

Sinon, il aurait proposé une rame plus adéquate aux critères actuels de sécurité.

Un grosse erreur est de ne pas proposer un ICE de 400m pour répondre au moins aux critères d'évacuation des voyageurs dans le tunnel de service; sur ce point, il s'en foute et la réponse de prévoir 2 ICE de 200m accouplés montre bien leur mépris des régles actuelles: si une sortie en extrémité d'une rame est impossible (incendie voiture extrémitée), on sacrifie la plupart des passagers de la rame car même en empruntant le "trottoir" le long de la rame, la chaleur de l'incendie et les fumées seront très rapidement fatales aux voyageurs piétons. Dans l'incendie du tunnel sous le MontBlanc, en moins de 15 minutes, la chaleur est montée à +500°C et on ne pouvait pas approcher le foyer à 300m; de plus le feu se propagera très rapidement aux matériaux combustibles.

Comment réellement évacuer +500 personnes en moins de 15 minutes sur un trottoir étroit vers une sorite à 200 m dan sla panique, les fumées, etc...?

Il smeble que Siemens à trouver la solution miracle nonmais .

On voit bien qu'il n'y a que le fric qui compte dans cette histoire.

Tiens un critère pour mesurer la vénalité de nos concurrents est peut-être de voir s'ils vont être aussi strict que la SNCF pour les opératins d'embarquement en gare: quais fermés, contrôle de douane à embarquement (et possibilité de passage des bagages au scanner).

S'ils annoncent par exemple un peu plus de souplesse comme le controle à bord, on comprendra que nous ne sommes pas du même monde avec le même valeur et que le fric sera défnitivement roi.

Mais loin de moi de soupçonner nos amis allemands d'avoir de telles idées pour plus de productivité afin de rendre plus leur socité au moment de l'entrer en bourse ou meiux vendre leur matériel, von London bis Moscau.

Non, non, au final, ils ne sont pas si cupides et bien plus intelligents que mes propos pessimistes le laissent penser.

Pourtant, j'aimerai être rassuré et démenti.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...