Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Le SIAC de XYP


Invité xyp

Messages recommandés

Ce n'est pas le même SIAC, Patrick parle du SIAC officiel équipant certains matériels moteurs mais tu as raison sur le principe, le sujet étant l'invention de XYP que je n'appellerai pas SIAC par principe.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ca va être l'avalanche de torpilles sur les lignes GSM-GFU :Smiley_59:

Ainsi que sur la L1 belge, qui impose l'allumage du GSM, et identification de l'ADC par SMS avant le départ, pour recevoir une alerte ( Alaska ).

Et d'apres ce qu'on lit, la généralisation du GSM utilisé comme sur les VU, va se généraliser à tous les trains de france.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

J' hallucine...

Pincez-moi, c'est un cauchemar ou-bien? Ça va aller jusqu’où ce délire?

Les marches prudentes, l'alerte radio, et puis quoi encore?

Les générations successives de conducteurs de train, qui travaillaient sans filet ou presque, devaient sûrement être des demi-dieux pour ne pas avoir causé plus de catastrophes. Sans bien sûr oublier tous les aiguilleurs, "taupiers" ( pour lesquels j'éprouve le plus grand respect), agents circulation et j'en passe ne serait-ce que du point de vue sécurité de circulation des trains (que tous ceux que j'ai oublié de citer veuille bien m'en excuser...), enfin bref tous ceux qui ont hissé les chemins de fer français au plus haut niveaux sans tout ce bordel technico-gadgeto-branché censé "améliorer" le travail des opérateurs... mais dont le seul but est de sabrer dans les coûts de formation!

Comment on faisait pour s’arrêter à des quais paumés dans le brouillard, éclairés par trois loupiotes et sans pancartes à distance? Ben on connaissait la ligne, tout simplement! Passer trente-six-mille fois au même endroit assis à droite comme aide, s’arrêter plusieurs fois pendant la formation de conducteur, continuer à passer trente-six-mille fois au même endroit avec un "patachon", ... mais tout çà coutait trop cher! Alors on remplace l'expérience par un bel écran numérique et le tour est joué!

Les apprentis-sorciers vont vraiment finir par nous faire casser la gueule...

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais... Pour quelle utilité ? La RST ne suffit plus pour le SAR, il faut encore un autre système redondant ? Bah oui, tu l'as dit toi même, SIAC n'a pas vocation à remplacer l'existant...

Tes dernières idées me dépassent complètement. Hypothèse peut être idiote... En tant qu'ex programmeur, je me demande si tu n'arrives pas au bout des fonctions "normales", de ce que tu avais prévu au début. Ayant peur de t'ennuyer ensuite, tu fouilles un peu tout et n'importe quoi, dans l'espoir de garder une occupation ? Une nouvelle fonctionnalité, c'est bien. Encore faut-il démontrer son utilité. Sinon, ça reste du plaisir technologique, ce que je peux comprendre tout à fait, mais ça n'a plus aucun intérêt...

Mes mots sont peut-être dur, mais essaie de mieux expliquer le concept.

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une autre fonction "trains communicants" actuellement en développement par phases : le SAR via SIAC-Copilot.

Phase de développement 1) : réception automatique par SIAC-Copilot d'un ordre de SAR émis par un agent habilité depuis le site intranet (pour l'instant c'est depuis une page internet). Emission en cabine du son SAR + alerte visuelle. La réception doit se faire avec un délais inférieur à 10 secondes après expédition de l'ordre depuis le site. La réception doit se pouvoir se faire avec le GPS en fonction ou non (intramuros). Archivage. Je passe sur les détails et les autres règles de gestion. Test prévus du 12/12 au 16/12 (protocoles prévus pour n'avoir aucun impact sur la régularité et la sécurité des circulations).

Phase de développement 2) : émission du SAR depuis SIAC-Copilot dans une cabine dont la radio est HS, et réception sur tous les équipements SIAC-Copilot dans un rayon déterminé centré sur le poste émetteur, voire en intramuros. Emission du son SAR + alerte visuelle. Je passe sur les autres règles de gestion. (Actuellement à l'étude).

Encore plus fort :

Phase de développement 3) : Introduire (en janvier 2012) un logiciel de reconnaissance d'images qui permettra à l'appareil, via sa webcam, de détecter une situation non-conforme, d'évaluer sa dangerosité, d'émettre éventuellement SAR et SAL, de lancer les avis nécessaires aux personnes concernées, et dans tous les cas d'informer les voyageurs en temps réel du déroulement des évenements (story telling).

Bien évidemment, ce logiciel "images" sera couplé à un émetteur longue portée wifi/bluetooth qui provoquera le FU qui va bien sur tous les trains circulant dans le secteur.

Et ne nous fait pas croire que tu n'as jamais pensé à cette évolution.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Totalement d'accord avec les 4 derniers posts.....

Cà va vraiment trop loin.

Tu donnes à ton SIAC la prépondérance, ou pour le moins la possibilité de franchir cette étape, sur les actions immédiates du conducteur.

SIAC = Système Informatique dAide à la Conduite (différent du SIAC sur les TGV pour le dépannage)... Si tu y intègres des fonctions liées aux applications de circulation dégradées (marche prudente, SAR), ce n'est plus une aide. C'est l'ADC qui devient un complément de l'outil informatisé. C'est très dangereux.... Je vois çà comme une dérive sécuritaire.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Totalement d'accord avec les 4 derniers posts.....

Cà va vraiment trop loin.

Tu donnes à ton SIAC la prépondérance, ou pour le moins la possibilité de franchir cette étape, sur les actions immédiates du conducteur.

SIAC = Système Informatique dAide à la Conduite (différent du SIAC sur les TGV pour le dépannage)... Si tu y intègres des fonctions liées aux applications de circulation dégradées (marche prudente, SAR), ce n'est plus une aide. C'est l'ADC qui devient un complément de l'outil informatisé. C'est très dangereux.... Je vois çà comme une dérive sécuritaire.

Il y a longtemps que j'ai vu cette dérive sécuritaire avec cet outil qui, j'espère, restera le plus longtemps possible rangé au fond d'un tirroir, ... voir meme mis aux oubliettes ! :Smiley_55:

Je donne un grand coup de chapeau (et des bravos), au site "Le Web des Cheminots", car sans lui, on aurait peut-etre jamais connu cet outil, et voir que la majorité des cheminots fréquentant le site, est contre ce projet ... projet inutile et dangereux ! ... c'est mon point de vue !

Modifié par Pascal 45
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu communique via le réseau mobile? Parce que y à des centaines de km de ligne ou ça capte pas.

Et pourquoi ré-inventer la roue? Le SAR est sur la radio, outil spécialement conçu pour l'utilisation que l'on en à, ou est l'utilité de refaire les mêmes fonctions sur ton siac?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu communique via le réseau mobile? Parce que y à des centaines de km de ligne ou ça capte pas.

Et pourquoi ré-inventer la roue? Le SAR est sur la radio, outil spécialement conçu pour l'utilisation que l'on en à, ou est l'utilité de refaire les mêmes fonctions sur ton siac?

Bonjour,

Pour répondit sur un "second SAR", j'avais entendu parler d'une généralisation du GMF GFU : qu'en est il ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le concept concernant l'ordre de marche prudente est plébicité par 2 des 3 ctt qui m'aident sur le projet. Et quand je dis plébicité c'est peu dire. Le 3ème n'est pas encore au courant.

Concernant le SAR SIAC j'attends leurs retour. Techniquement le SAR me permet aussi de tester l'émission d'une info d'un train aux autres trains, et d'un poste au sol à l'ensemble des trains.

Ce n'est pas parce que des CTT trouvent ça bien ,que cela l'est, bien au contraire.De toute façon, ce truc est un outil profitable à la direction et non aux mécanos, qui pour la majorité arrivent encore à tirer des trains sans une usine à gaz informatique, qu'ils ne maitriseront pas et qui immanquablement attirera le regard.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est même pire que ça ... moi je tire des trains SANS KVB ! Non mais où va-t-on ? Il n'y a pas de limite au danger que représente un conducteur livré à lui-même en tête d'un train !

Christophe

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est même pire que ça ... moi je tire des trains SANS KVB ! Non mais où va-t-on ? Il n'y a pas de limite au danger que représente un conducteur livré à lui-même en tête d'un train !

Christophe

Il est tout de même inadmissible de circuler sans KVB .... il en va tout de même de notre responsabilité....Me concernant je trouve le KVB comme un "ange gardien" à la fois pour nous mais pour nos clients. Alors sans KVB opérationnel je pars pas

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.



×
×
  • Créer...