Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Le SIAC de XYP


Invité xyp

Messages recommandés

On peut résumer le tout en une phrase : SIAC n'est pas un projet officiel de la SNCF.

Cela génère deux grands thèmes :

Souci de disponibilité :

- Le code est écrit et corrigé par une seule personne (moi) quand j'ai le temps ;

- Les réunions se font par mails, donc leur rédaction et leur lecture c'est quand nous pouvons sur notre temps perso ;

- Les tests sont réalisés quand ceux qui le font en ont le temps ;

- Le DPX qui se charge de la com le fait sur son temps perso ;

etc...

Soucis de budget :

- Lorsqu'il y a de l'argent à sortir, c'est le mien ;

- Le code n'est pas écrit par des professionnels de la programmation TR ;

- SIAC souffre de ne pas pouvoir bénéficier de les yeux des experts de TMS ;

- SIAC souffre de ne pas avoir de cadre légal de test.

etc...

Ce que tu fais est tout à ton honneur..... C'est juste que par rapport à ce que j'ai lu hier sur la marche prudente, je trouve que çà va trop loin.....

Un système qui ferait fiche train + RT + référentiel serait pas mal. Par contre, on garde la mémento en papier.

Lecture sur l'écran des horaires et VL en fontion d'une catégorie de train qu'on mentionnerait, ainsi que le profil de la ligne à l'endroit ou l'on circule, etc.... çà oui. Mais gestion ou aide informatique des situations perturbées, je ne suis pas pour. A nous de justifier l'utilité et l'intérêt de nous laisser en tête des trains. Parce que la dérive suivante, c'est d'appuyer sur une touche quelconque et de suivre bêtement ce qu'on demande de faire. C'est la décalification TOTALE du métier de conducteur qui nous guette!!!

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Officiellement SIAC n'existe pas. Point.

Ah, ben voilà, nous y sommes, alors si il arrive malgré tout une toile, genre LVL, FSA, ou autre c'est l'utilisateur qui risque sa carrière. Il n'avait pas à utiliser cet appareil, point.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah, ben voilà, nous y sommes, alors si il arrive malgré tout une toile, genre LVL, FSA, ou autre c'est l'utilisateur qui risque sa carrière. Il n'avait pas à utiliser cet appareil, point.

D'ou le fait que xyp soit le seul à l'utiliser..... Et je pense qu'il ne doit pas être dispenser d'avoir en sa possession tous les documents que les autres ADC doivent normalement et légalement emmener en ligne....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@xyp

A un moment, il va falloir que tu décides de continuer ou d'arrêter en fonction des suites possibles au sein de l'entreprise.

Dépenser une telle énergie, même en étant passionné, il faut que ça débouche sur quelque chose.

As tu une stratégie pour faire prendre en compte le SIAC par la SNCF?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non pour la première phrase, mais tu es libre de ne pas me croire et je m'en fiche.

La seconde concerne tous les ADC et pas uniquement ceux qui le testent (mais bon comme pour toi je suis le seul à l'utiliser.)

J'avais compris que toi seul l'utilisais...... Désolé...... :Smiley_62:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Officiellement SIAC n'existe pas. Point.

Tes propos laissaient entendre pourtant le contraire ou c'est moi qui ai l'esprit tordu ?

Tant mieux car ainsi il n'est pas prés de se généraliser sachant le tant que la SNCF et les autorités compétentes mettent à valider un nouvel outil, je peux dormir sur mes 2 oreilles.

Modifié par ADC01
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tes propos laissaient entendre pourtant le contraire ou c'est moi qui ai l'esprit tordu ?

J'appuie cette phrase.

En voyant certaines de tes réponses xyp, on pourrait croire que c'est "plus ou moins" officiel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je te confirme qu'avec SIAC dans tous les cas tu pourras dormir la nuit sur tes deux oreilles (il est conçu aussi pour ça).

Ceci dit, pour me faire une idée, tu parts à la retraite dans combien de temps ?

Comme beaucoup, je n'en sais rien.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Après on peut se demander pourquoi SIAC ne peut pas actuellement exister officiellement...

Je vous laisse à vos méditations sur le sujet, pour ma part je me tais.

Cà concurrencerait Sirius avec un produit de meilleure qualité.....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'ADC est seul à agir, et SIAC est là pour l'assister dans ses prises de décisions et en cas de doute en lui donnant des infos ou tours de mains. Par exemple si l'ADC doit marcher avec prudence sur une zone précise (ce qui n'est pas vraiment un "cas normal") la fonction qui affiche le PK en temps réel peut lui permettre de rester concentré sur l'observation de la voie sans qu'il ait à rechercher un PK libérateur. Il s'agit là de la première fonction implémentée dans SIAC.

J'ai bien compris le principe. Ce qui me dérange, c'est l'évolution de l'outil qui se met à gérer les procédures rares. Alors oui, ton but, c'est qu'il ne soit qu'outil d'aide à la décision. Ça, on l'a bien compris. Tant qu'il reste dans le cas des procédures "normales", il n'y a pas trop de danger. Mais si tu gères aussi les procédures rares, que reste-t-il avant l'automatisation ? En gros ton outil devient petit à petit le cerveau, le conducteur n'étant plus là que pour agir. Arrives-tu à comprendre la crainte qu'on peut avoir ?

SIAC n'est certainement pas fait pour se la couler douce, ni pour que l'ADC attende qu'on lui rappelle d'agir le frein pour le faire. Que je sache, en approche d'une zone de transition de vitesse aucun ADC n'a comme process d'attendre que le KVB bippe pour freiner.

La formation à SIAC aura un rôle crucial pour éviter ce genre de dérives.

Concernant les erreurs, lorsque l'on multiplie les systèmes on réduit le risque (c'est l'objet de la "redondance"). Certes on est alors susceptible d'en créer d'autres induits, mais ce risque est diminué si l'on utilise des modèles éprouvés. Sans compter le travail des ergonomes, des optimisateurs de code, des formateurs...

Là, ta fonctionnalité semble être une transmission électronique des ordres de marches prudentes. Plus besoin de transmission papier pour éviter la perte de temps... donc pas de redondance. Et même en supposant si la redondance reste, ben il nous arrive à tous d'être un peu fatigués... Et quand on est habitué à avoir un outil qui nous dit quoi faire, même si on sait qu'il n'est là que pour aider, on finit par se fier un peu trop à l'outil. L'exemple du retrait du "L" au KVB en est bien une preuve, tu ne pourras pas changer le cerveau humain.

L'évolution des cabines de conduite est du ressort de divers services dont TMS.

Avec SIAC la cabine de conduite se modifie, TMS aura donc un regard sur SIAC.

Peut être suis-je défaitiste, mais je ne vois pas comment tu veux apporter une nouvelle information sans que celle-ci ne puisse être perturbatrice. Toute info implique une attention du cerveau, et donc une possible déconcentration en situation perturbée. Le risque est probablement infime... Mais il existe, et pour moi ce risque est trop important par rapport à celui de zapper un pk de marche prudente.

Si l'ADC attend qu'on lui dise de freiner pour le faire alors le problème est soit au niveau de l'ADC, soit au niveau de la formation initiale ou de la formation à l'outil, soit au niveau de l'ergonomie de l'outil.

Rapport à ce que je disais plus haut... On ne peut pas empêcher le cerveau humain de se reposer sur un outil qui lui procure une certaine confiance. Exemple de la vie de tous les jours : combien de personnes ici attendent de perdre des données avant de sauvegarder leurs photos / documents importants sur disque externe ? Moi le premier d'ailleurs et pourtant c'est mon domaine d'origine ;)

Si c'est faisable cela existe déjà sur certaines lignes RATP. Maintenant il faut prendre en compte le contexte de ligne et l'investissement que cela nécessite.

SIAC n'ouvre pas la voie à l'automatisation étant donné que comme tu l'as bien expliqué il est destiné à "communiquer" avec l'ADC (à tes yeux même "trop").

Je comprends là encore ce que tu veux dire. Mais en quelque sorte, tu mâches le travail vers l'automatisation. L'investissement initial, en plus du matériel, c'est surtout le développement de l'outil ainsi que sa fiabilisation qui coûte cher. Là, tu fournis tout sur un plateau. Ton travail est immense, je trouve qu'il serait dommage que ton but initial soit détourné petit à petit...

L'idée est surtout que je suis totalement nul en communication, d'autant que ce genre de choses ne m'intéresse absolument pas.

Le VRP de SIAC ce n'est pas moi. Je me contente ici d'expliquer les choses et de récolter des infos qui permettent de faire évoluer l'outil.

Les doutes émis sur ce forum m'interpellent, certains sont très judicieux et ont par exemple permis d'effectuer des modifications en profondeurs (suppression de la fonction "freinez" par exemple), de faire évoluer l'outil.

Maintenant je pense que les utilisateurs qui ont parcouru au manche quelques kilomètres avec l'outil ont aussi leur mot à dire.

Lorsque je lis ici certaines critiques basées sur des craintes ou du roman d'anticipation catastrophiste et que des collègues utilisateurs constatent que ces craintes sont infondées, qu'ils sont demandeurs de l'outil parce que pour eux, ADC, cet outil représente une solution d'avenir qui va au moins leur permettre d'éviter de faire des cauchemars, et au plus leur permettre de travailler correctement tout en apportant une plus-value à l'entreprise, je le fais savoir.

Il est évident que tu n'es pas le mieux placé pour "vendre" ton produit. Forcément, tu es partial puisque tu le développes, c'est humain :). Pourquoi ne proposes-tu pas à tes collègues essayeurs de venir partager leur expérience ? De plus, ils pourront eux aussi argumenter envers les sceptiques dont je fais partie ;)

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.



×
×
  • Créer...