Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Les 15000 ont encore un fort potentiel d'annees de service devant elles.

Un peu tot pour s'en inquieter.

Mais comme toute preservation d'engin moteur, c'est une bonne idee.. <3

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Évidemment la question de la sauvegarde de ces engins arrivera tôt ou tard.
Il est évident qu'au moins une de ces locs mérite d'être gardée : n'oublions qu'il sagit des premières locs de série commandées par électronique de puissance. Toutefois, si c'est pour une conservation en état de marche, une 22200 serait bien sûr plus pratique en s'affranchissant du problème de la loc mono-tension.
Après, les moyens à mettre en oeuvre pour conserver en état de marche ce genre de machines sont conséquents, et pas faciles à obtenir : lieu de stockage, mise à disposition par la SNCF, entretien des équipements (nécessitant tout particulièrement des voies avec des accès en toiture dans le cas de matériels électriques...), et bien sûr, volontaires bénévoles.
Le mieux est peut être de se rapprocher d'assocations ayant de l'expérience en ce domaine (CC 6570, CC 7102 par exemple...).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à Zoom 45 de cette première réponse.

Je crois malheureusement que si les 15000R ont en effet encore quelques années devant elles, les 15000 non réversibles à petits numéros et Tachro sont condamnées à brève échéance. Ainsi par exemple, un bruit court suivant lequel les 15008 et 15018 pourraient être arrêtées assez vite (31-12-2013?).

Ce n'est qu'un bruit.

Pour sauvegarder utilement une machine en état de rouler, il faut s'y prendre en avance et suivre quelques engins d'assez prêt pour finalement mettre de côté celles aux plus gros potentiels.

Idéalement, une 15000 sort de Oullin et, on se sait trop pourquoi, elle est réformée pour une cause non accidentelle et ... est confiée à une association... Oui le rêve...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Histoire de recentrer légèrement la discussion, exprimez-vous sur la machine qui pourrait être sauvegardée.

Conserver une 15000 en livrée TEE Arzens paraît une évidence. Mais pourquoi pas aussi une en livrée Maurienne.

Pas seulement pour justifier sa présence en Savoie.

Aussi pour l'associer à des voitures vertes de toutes sortes. Comme celles du VSOE. Ben oui, pour rappeler au passage que pour les nez cassés en livrée Plein Soleil, on a un peu oublié de sauvegarder quelques GC pour aller avec.

Pour avoir vu la 15019 (livrée actuelle) en tête du VSOE, une livrée Maurienne aurait mieux collé.

Cela permet aussi de "rentabiliser" la mise en peinture et son entretien...

Et puis cette livrée à fait partie de l'histoire des 15000. Elles sont sorties de Belfort à la même époque de la série 39 à 59 des 6500. Bref une 15000 en mode US comme le 72084, les 25236, 6558...

Vous en pensez quoi ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

les assos qui s'occupent de machines electriques se trouvent contraintes au RFN, ce qui limite trés fortement leurs sorties, et provoque chez le tresorier une pointe de stress à chaque date retenue...

Ne vaudrait il pas mieux que la SNCF crée un service " Historique Vivant ", dependant du Materiel, avec des salariés aptes à encadrer efficacement les benevoles, afin de reduire autant que possible les mains innocentes dans les compartiments HT des locs ???

De plus, on y associe la Traction, avec quelques CTT excessivement heureux :Smiley_04: d'aller passer le DIM hors de chez soi..

N'y aurait il plus d'avantages finalement à ce que la maison mére garde la main sur sa culture.. et n'empecherait pas les autres TT de fonctionner comme déjà, hors RFN ???

On trouverait bien quelques fonds en provenance du Ministère de la Culture et du Patrimoine..!!!

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

les assos qui s'occupent de machines electriques se trouvent contraintes au RFN, ce qui limite trés fortement leurs sorties, et provoque chez le tresorier une pointe de stress à chaque date retenue...

Ne vaudrait il pas mieux que la SNCF crée un service " Historique Vivant ", dependant du Materiel, avec des salariés aptes à encadrer efficacement les benevoles, afin de reduire autant que possible les mains innocentes dans les compartiments HT des locs ???

De plus, on y associe la Traction, avec quelques CTT excessivement heureux :Smiley_04: d'aller passer le DIM hors de chez soi..

N'y aurait il plus d'avantages finalement à ce que la maison mére garde la main sur sa culture.. et n'empecherait pas les autres TT de fonctionner comme déjà, hors RFN ???

On trouverait bien quelques fonds en provenance du Ministère de la Culture et du Patrimoine..!!!

Fabrice

je postule dans le nouveau service!!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

(...)Je crois malheureusement que si les 15000R ont en effet encore quelques années devant elles, les 15000 non réversibles à petits numéros et Tachro sont condamnées à brève échéance. Ainsi par exemple, un bruit court suivant lequel les 15008 et 15018 pourraient être arrêtées assez vite (31-12-2013?).

Ce n'est qu'un bruit.

Le second bruit, c'est la réforme pure et simple des BB 15001 à 15025 d'ici à fin 2015 suite à l'arrivée des Régiolis et Régio2N sur les Basse et Haute Normandie ainsi qu'en Picardie et dans l'Est.

Le reliquat des trains Intercités restant sur l'Ouest suffirait pour les BB 15000 Rever.

Après, vouloir sauvegarder un engin au titre du Patrimoine, c'est une intention très louable; le faire circuler en tête de trains spéciaux sera une toute autre affaire (voir la CC 40110 du MFPN ou la 2D2 5525 de l'association du même nom).

Et ensuite, c'est le cercle infernal: pas de circulation = pas de pub = pas de rentrée d'argent = difficultés à entretenir la machine.

Restera aussi à abriter l'engin et sur la place parisienne en 25 kV, c'est vite règlé; Paris Ourcq atelier voitures sera en 2015 l'un des seuls ateliers où il y aura de la place.

Pour le service "historique vivant", c'est pas dans l'air du temps au sein de la grande maison. Même les engins moteur qu'elle conserve pour le Musée de la bielle de bois et du pantographe en caoutchouc (euh pardon, la Cité du Train) et sa chambre mortuaire de Mohon sont mis hors d'état de fonctionnement...

  • J'adore 7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pas tout à fait d'accord sur l'unique possibilité d'un dépôt SNCF...d'autres lieux embranchés possédent du 25 Kv, mais là, precisement, se pose LE probléme, et du pourquoi de la necessité de professionnels avec les connaissance et le comportement securité necessaire...

la culture ferroviaire est essentiellement une culture professionnelle, ce qui garanti une bonne connaissance des risques par une confrontation quotidienne.

Ceci pour les machines electriques et la haute tension... dangers auquel la population n'est que trés rarement confronté.

Que la SNCF n'y voit aucun interêt, n'est pas forcement trés etonnant si l'on regarde la vision qu'ont certains de ses hauts cadres, peu enclins à se soucier du chemin de fer d'avant....ou du chemin de fer tout court....

S'agissant de memoire industrielle et historique, sous reserve du climat sauve-qui-peut brouillant l'avenir, garder vivantes des représentantes des technologies passées, me semble une action juste, et à même de s'attirer quelques sympathies d'horizons trés divers..

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

les assos qui s'occupent de machines electriques se trouvent contraintes au RFN, ce qui limite trés fortement leurs sorties, et provoque chez le tresorier une pointe de stress à chaque date retenue...

Ne vaudrait il pas mieux que la SNCF crée un service " Historique Vivant ", dependant du Materiel, avec des salariés aptes à encadrer efficacement les benevoles, afin de reduire autant que possible les mains innocentes dans les compartiments HT des locs ???

De plus, on y associe la Traction, avec quelques CTT excessivement heureux :Smiley_04: d'aller passer le DIM hors de chez soi..

N'y aurait il plus d'avantages finalement à ce que la maison mére garde la main sur sa culture.. et n'empecherait pas les autres TT de fonctionner comme déjà, hors RFN ???

On trouverait bien quelques fonds en provenance du Ministère de la Culture et du Patrimoine..!!!

Fabrice

Je prends la suite d'Aldo en postulant moi aussi dans ce service à créer(?)... Puis, comme ça, je pourrais refiler les pièces que je dois refiler pour la présentation de la 89 89 093, comme prévu avec les responsables de ce service...

Le problème avec une machine maintenue en état de fonctionnement, c'est qu'il faut trouver les hommes pour la conduire, ceux pour l'entretenir, l'argent pour le faire, des installations pour maintenir la machine en état, et surtout, une volonté décisionnaire pour le faire...

Pour info, une 15000 est bien plus simple à entretenir qu'une 22200 qui, elle, utilise un ensemble hacheur/onduleur plus complexe que le pont complet des 15000...

Pour les voitures, code 66 s'était donné comme mission de maintenir en état des UIC et autres voitures pour les accrocher à la demande derrière les locs... C'était fait pour ça...

Maintenant, une rame de corail, c'est possible même si le problème du maintient en état législatif de la clim et de la HT ne sont pas sans poser problème (je parle juridiquement car côté technique, cela ne me poserait aucun problème, mais je ne peux plus m'appuyer sur mes habilitations professionnelles...

Quand aux GC, ne rêvons pas... Environ 1500 l de fioul toutes les 24 heures et de l'entretien de dingue pour très peu de personnes formées ne laissent aucune possibilité réalisable.

Modifié par technicentre
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le problème avec une machine maintenue en état de fonctionnement, c'est qu'il faut trouver les hommes pour la conduire, ceux pour l'entretenir, l'argent pour le faire, des installations pour maintenir la machine en état, et surtout, une volonté décisionnaire pour le faire...

Pour conduire, tu trouveras certainement plus de monde que pour le reste (sans aucune méchanceté de ma part, simplement une réalité).

  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour conduire, tu trouveras certainement plus de monde que pour le reste (sans aucune méchanceté de ma part, simplement une réalité).

C'est d'ailleurs le problème N°1 des chemins de fer touristiques : beaucoup de monde pour frimer devant le public conduire la machine mais pas grand monde pour en faire l'entretien courant.

On m'avais raconté que l'AJECTA était restée quelques années sans pouvoir remettre une de ses machines à vapeur sur ses essieux parce qu'elle n'arrivait pas à réunir 15 de ses membres pour cette opération qui devait durer un week-end.

Par contre, aucun problème pour trouver des membres prêts à se déguiser en Jean Gabin dans La bête humaine pour faire visiter la rotonde lors des journées du Patrimoine

Quant aux associations qui possèdent leur infrastructure, trouver des volontaires pour des travaux de voie relève de la mission impossible.

Modifié par Ae 8/14
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me porterait immédiatement volontaire, si une association venait de voir le jour. Daté, signé et tamponné.

Même si elle est remisée à 520 bornes de chez toi ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Conserver une 15000 en livrée TEE Arzens paraît une évidence. Mais pourquoi pas aussi une en livrée Maurienne.

Pas seulement pour justifier sa présence en Savoie.

Aussi pour l'associer à des voitures vertes de toutes sortes.

Dans un monde parfait, il faudrait conserver une représentante de chacune des quatre sous-séries de BB15000 !

Mais comme nous ne sommes pas anglais, malheureusement, on peut considérer que la version la plus représentative est la tranche 15016 à 50, d'origine à persiennes inox décalées.

L'idée d'un engin de première sous-série remis en livrée verte est aussi plaisante, mais il faut tout de même se poser la question de savoir s'il sera possible de retrouver des persiennes en matière composite comme à l'origine, les caisses ayant été pas mal transformées dans les années 90...

Maintenant, une rame de corail, c'est possible même si le problème du maintient en état législatif de la clim et de la HT ne sont pas sans poser problème (je parle juridiquement car côté technique, cela ne me poserait aucun problème, mais je ne peux plus m'appuyer sur mes habilitations professionnelles...

Quand aux GC, ne rêvons pas... Environ 1500 l de fioul toutes les 24 heures et de l'entretien de dingue pour très peu de personnes formées ne laissent aucune possibilité réalisable.

De toute façon, il est trop tard pour reconstituer une rame GC ou TEE Inox de nos jours...

Une idée à explorer serait de constituer une rame Corail orange C1, si possible en retrouvant des voitures qui ont porté cette livrée.

Elle pourrait être composée de deux B10tu, une A4B6u, une A9 VSE, et si possible d'une B6Dd² (mais où en trouver une !?), voire d'une ou deux voitures SNCB équivalente.

Ca aurait de l'allure avec les électriques "modernes" préservées.

Julien

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...

Déjà, une 15000 présentable en état de marche et préservée, ça serait bien. En livrée rouge, ça serait mieux. Mais pour refaire des persiennes décalées, je pense que les travaux sont colossaux... Il serait bien d'avoir aussi une 22200 et une 7200 plaquées :wub:

Par contre, repeindre une 15000 actuelle en gris alu, ça ne ressemblerait à rien de probant...

Modifié par BB4100
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a deux 15000 Arzens dénumérotées qui trainent à Batignolles, sont-ce les 8 et 18 qui attendent un convoi vers Sotteville ou Epernay ?

La 18 est radiée suite "à avarie moteur grave dont aucune activité n'a souhaité prendre en charge la réparation".(source Rail Passion de Mars 2014)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.