Aller au contenu
Le Web des Cheminots

un couac marketing: les déçus de l'abonnement IdTgvMax


Invité

Messages recommandés

« Les 10 000 abonnements ont été vendus en à peine plus de vingt-quatre heures, rappelle Valérie Dehlinger, directrice générale d’iDTGV. Certains clients se sont précipités sans prendre connaissance de l’offre. » Résultat : beaucoup ont confondu l’iDTGV avec le TGV classique.

...

Même déception pour ce cadre de Paris. « Avec cette carte, je ne peux pas aller à Lille ou à Strasbourg. Pour Bordeaux mais surtout pour Lyon, la fréquence des trains est extrêmement faible et, en plus, on arrive à l’aéroport de Lyon- Saint-Exupéry, pas dans le centre ville. Et pour Marseille, je n’ai pas trouvé de place disponible. C’est un peu une arnaque. »

http://www.leparisien.fr/economie/le-couac-de-la-carte-idtgvmax-25-02-2015-4557945.php

Bienvenue dans le monde merveilleux de SNCF3

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je rigole,mais qu'est ce que je rigole,ils croyaient quoi les acheteurs de cet abonnement? Pouvoir traverser la France en long,en large et en travers quand ils voulaient? Preuve est faite que ce genre de carte commerciale n'est qu'avantageuse que pour celui qui la vend.

  • J'adore 7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

euh, j'ai passé quelques dizaines de minutes à au moins 10 nantais qui désiraient foncer acheter cet abonnement.

Mon seul argument pour les faire redescendre sur terre et à Nantes en particulier:

1. quelles sont les heures de l'IdTgv Nantes-Paris ?

2. réponse: pas d'horaire, aucun, nada !

Et oui, nous n'avons pas d'IdTgv à Nantes mais les sirènes du marketing sont arrivées en bord de Loire.

(Alors qu'à Rennes, on peut en profiter...).

Cela m'a confirmé que le pékin moyen ne fait aucune différence en êntre TGV, IdTgv, OuiGo: c'est SNCF3 et nos impôts, point barre.

Cette campagne marketing me rappelle les emprunts bancaires indexés sur le franc suisse: chacun était libre d'en profiter.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Maitre Folace

Et ce n'est que le début : bienvenue dans la France de macron qui va rendre du pouvoir d'achat aux français, et ici une belle illustration.

On est loin de la carte kiwi ou vermeil.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Personne n'a obligé qui que se soit à acheter cet abonnement,la SNCF a proposé un produit qui s'est arraché, ce n'est quand même pas sa faute si les gens sont niais.

  • J'adore 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Maitre Folace

Personne n'a obligé qui que se soit à acheter cet abonnement,la SNCF a proposé un produit qui s'est arraché, ce n'est quand même pas sa faute si les gens sont niais.

Et c'est pareil pour les bulletins de vote aux élections d'ailleurs, puisque ce sont les mêmes.

Modifié par Maitre Folace
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et c'est pareil pour les bulletins de vote aux élections d'ailleurs, puisque ce sont les mêmes.

comme dis G. Bedos avec raison ,"il devrait y avoir un permis de vote"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cela m'a confirmé que le pékin moyen ne fait aucune différence en êntre TGV, IdTgv, OuiGo: c'est SNCF3 et nos impôts, point barre.

Et en meme temps appeler ce produit IDTGV, c'est quand meme un peu source de confusion. Peut-on vraiment croire que personne n'allait faire la confusion, et que tout le monde allait etre content de ce passe ?

Nox

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Belle démonstration de ne pas lire les conditions de vente

Avoir des clients déçus c'est jamais top mais là, on nage en pleine stupidité alors oui, ils sont déçus et tant pis pour eux.

je clique, j'achète, je twitte, je parade et s'il me reste du temps, je réfléchis

C'est bien la le danger (pour le client) de ce type d’opération de com ultra ciblée et ultra limitée dans le temps. L'offre iDTGV max a été annoncée publiquement un mercredi à 12H. les premiers articles "de fond" ont étés publiés en fin d’après midi. Finalement, toute les cartes ont été vendues le lendemain à 16H. Soit à peine plus de 24 heures.

Un délai aussi court ne laisse absolument pas le temps au "client moyen" (par définition pas forcément au fait des subtilités du transport ferroviaire, ni informé en temps réel de ce genre d'opérations "surprise") de se renseigner et de réfléchir si cette offre convient bien à ses attentes.

Un tel mode de commercialisation pousse clairement à l'achat impulsif voire irréfléchi. Rien d'étonant donc à ce qu’une part non négligeable des acheteurs finissent par être déçus par ce qui est surtout une grosse opération publicitaire.

Modifié par jean_13
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que la SNCF aurait pu faire un effort sur les destinations que la carte propose et où les gens se bousculent (mode ironie) ! Maubeuge, Bourges ou encore Vesoul ! :Smiley_03:

là les gens aurait adoré ! (même si c'est pas du TGV :Smiley_40:)


Cette campagne marketing me rappelle les emprunts bancaires indexés sur le franc suisse: chacun était libre d'en profiter.

Qui est encore assez abruti pour faire confiance aux "bons plans" des banques qui, dans le passé - rappelons le-, ont commercialisé avec brio des actions eurotunnels par la méthode couetiste digne d'un Jean Claude Convenant !

(j'écris bien ? :Smiley_03: )

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est bien la le danger (pour le client) de ce type d’opération de com ultra ciblée et ultra limitée dans le temps. L'offre iDTGV max a été annoncée publiquement un mercredi à 12H. les premiers articles "de fond" ont étés publiés en fin d’après midi. Finalement, toute les cartes ont été vendues le lendemain à 16H. Soit à peine plus de 24 heures.

Un délai aussi court ne laisse absolument pas le temps au "client moyen" (par définition pas forcément au fait des subtilités du transport ferroviaire, ni informé en temps réel de ce genre d'opérations "surprise") de se renseigner et de réfléchir si cette offre convient bien à ses attentes.

Un tel mode de commercialisation pousse clairement à l'achat impulsif voire irréfléchi. Rien d'étonant donc à ce qu’une part non négligeable des acheteurs finissent par être déçus par ce qui est surtout une grosse opération publicitaire.

Aucune excuse à mon avis : tu as le temps de dépenser mais pas de réfléchir ?

Une simple recherche google te donne ce que tu as besoin de savoir, pas besoin d'article de fond.

Ils ont voulu jouer, ils ont perdu, peut être seront ils moins naïf la prochaine fois.

Et ca représente combien de clients en fait ces déçus ? Pas grand chose sur une vente qui représente elle même pas grand chose, donc à relativiser.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est bien la le danger (pour le client) de ce type d’opération de com ultra ciblée et ultra limitée dans le temps. L'offre iDTGV max a été annoncée publiquement un mercredi à 12H. les premiers articles "de fond" ont étés publiés en fin d’après midi. Finalement, toute les cartes ont été vendues le lendemain à 16H. Soit à peine plus de 24 heures.

Un délai aussi court ne laisse absolument pas le temps au "client moyen" (par définition pas forcément au fait des subtilités du transport ferroviaire, ni informé en temps réel de ce genre d'opérations "surprise") de se renseigner et de réfléchir si cette offre convient bien à ses attentes.

Un tel mode de commercialisation pousse clairement à l'achat impulsif voire irréfléchi. Rien d'étonant donc à ce qu’une part non négligeable des acheteurs finissent par être déçus par ce qui est surtout une grosse opération publicitaire.

Mais c'est que cela se passe partout de la même façon, la non lecture des contrats, cgv et autres textes.

Un seul exemple, l'étonnement du vendeur TV de chez but quand il a vu que j'ai pris le temps de lire TOUT le texte du contrat de prolongation de garanti, il n'avait pas l'habitude

Je suis certainement ch*ant, mais au moins quand je signe, je sais ce que je signe, en faisant attention à l'emplacement de la virgule.

N'oublies pas que justement quand tu apposes ta signature en bas d'un document ( pret, assurance, garanti, ...) tu reconnais l'avoir lu en entier et donc d'etre aviser des conditions

Et pas venir pleurer ou hurler à l'escroquerie ensuite

Modifié par fabrice
  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si le chiffre est avéré, 500 résiliations (à titre de mesures commerciales) sur 10 000 abonnements vendus, immédiatement couvertes par 500 nouveaux abonnements, ça ne se passe pas si mal.

5% d'insatisfaits, c'est un mini couac...

Et pour un an 7 198 800 euros dans les caisses d'iDTGV, c'est une affaire en or.

Salut l'artiste !

Modifié par michael02
  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En tout cas, j'ose espérer pour les directions marketing, commerciale/clientèles et surtout juridique que les CGV sont en béton, et qu'aucune clause abusive y figurent, car des férus en droit, lorsque ce ne sera pas des avocats directement vont éplucher à la virgule près ces CGV pour trouver la faille leur permettant, d'une part, être intégralement remboursés et d'autre part, tenter d'obtenir des dommages et intérêts pour préjudice...

NB : à mon avis la commissions des clauses va certainement être saisie

http://www.clauses-abusives.fr/missions/index.htm

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je crois qu'on sait (un peu) vendre des services et écrire des conditions générales de vente ...

Encore une tempête dans un verre d'eau (3 péquins pas foutu de réfléchir avant de cliquer) qui repose sur une autre tempête dans un verre d'eau (un coup de buzz sur une vente).

Et nous comme des cons, on commente ce non événement ...

  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

En même temps l autre jour dans le car entre grenoble et villard j ai discute avec un parisien qui avait achète cet abonnement et qui l utilisait tous les week ends pour aller passer un week end en montagne chaque week end donc il faisait tous les week ends l aller retour pari Grenoble ( Paris Grenoble le vendredi soir et Grenoble Paris le dimanche soir )

Il était très satisfait de l abonnement et avait réussi a réserver facilement jusqu a fin mars même dans des trains assez charges . et il trouvait cet abonnement super

Donc même si il y a des gens qui ne sont PS satisfaits je pense que la plupart en sont contents car objectivement l offre est intéressante

Bonne journée

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je crois qu'on sait (un peu) vendre des services et écrire des conditions générales de vente ...

Dans les conditions de vente, j''ai tiqué sur l'indemnisation en cas de retard. Pas conforme selon moi au règlement européen 1371-2007.

Et puis ces CGV contenaient des fautes d'orthographe (Méditerranéen par exemple avec deux n), et une multitude d'erreurs typographiques.

Et des anglicismes : "se ckecker" ou "annuler un check" au lieu de réserver et annuler.

Modifié par PLANONYME
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et puis ces CGV contenaient des fautes d'orthographe (Méditerranéen par exemple avec deux n), et une multitude d'erreurs typographiques.

*

Veuillez les excuser de la gêne occasionnée.

Modifié par michael02
  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Quand on regarde les tarifs moyens des idtgv l offre est d ailleurs intéressante et vite rentabilisée par rapport aux tarifs des idtgv

.

Pour le week end prochain si un parisien qui veut aller prendre l air dans le Vercors ça coûte en idtgv 59.90 euros euros pour l aller et 79.90 euros pour le retour soit 139.80 euros pour L aller retour Paris Grenoble et LR bus aller retour Grenoble villard de lans coûte 11.60 euros soit 151 euros en tout pour l aller retour en idtgv entre Paris et Grenoble plus le car en correspondance avec l idtgv

Avec un abonnement idtgv qui couté 59.90 euros par mois soit 718 euros par an l illimité est rentabilise:au bout de 5 aller retours Paris villard de lans par exemple

Bonne journée

Modifié par coco2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et des anglicismes : "se ckecker" ou "annuler un check" au lieu de réserver et annuler.

Sûr que si je lis ces anglicismes dans des CGV, je vais me demander de quoi il causent...C'est quoi un check???

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.