Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Téoz et Lunéa deviennent Intercités


Messages recommandés

Soudain je me dis (pure spéculation personnelle) qu'il n'est pas certain que les "ex-Teoz" restent à résa obligatoire.... après tout c'était un choix "Grandes Lignes / Voyages" mais rien n'oblige Intercités à rester sur cette lancée....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La campagne de publicité sur les abribus Decaux installés est totalement débile.

Après des années de pub. pour les marques, une nouvelle déponse pour revenir à une marque unique.

Je me demande pour quelles raisons la SNCF n'est pas revenue à train, express, rapide, et omnibus. Tout le monde comprend et il n'y a pas besoin d'affichage, ni de publicité abrutissante. Y aurait-il des cadres hauts placés favorisant des relations (personnelles, familiales, politiques) dans ces dépenses dont les montants sont toujours très élevés?

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité SNCF 21

Soudain je me dis (pure spéculation personnelle) qu'il n'est pas certain que les "ex-Teoz" restent à résa obligatoire.... après tout c'était un choix "Grandes Lignes / Voyages" mais rien n'oblige Intercités à rester sur cette lancée....

Ce serait une excellente l'abandon de la résa obligatoire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Soudain je me dis (pure spéculation personnelle) qu'il n'est pas certain que les "ex-Teoz" restent à résa obligatoire.... après tout c'était un choix "Grandes Lignes / Voyages" mais rien n'oblige Intercités à rester sur cette lancée....

C'est bien SNCF Proximités qui voulait imposer la résa obligatoire sur Paris - Cherbourg, non ?

De plus la question n'est pas seulement celle de la résa obligatoire, mais aussi du yield management avec 2 conséquences importantes : pas d'application du calendrier voyageurs et tarif maximal ("Plein tarif loisirs") supérieur au tarif kilométrique habituel ("Tarif normal"). J'imagine que la SNCF doit trouver financièrement son compte à cette mesure, sinon celle-ci n'aurait pas été introduite lors de la création des Téoz.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce serait une excellente l'abandon de la résa obligatoire.

D'autant qu'il arrive que des Teoz au départ d'Auster soient complets à la réservation pour des rames de 14 caisses qui n'en comportent que 7.....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'autant qu'il arrive que des Teoz au départ d'Auster soient complets à la réservation pour des rames de 14 caisses qui n'en comportent que 7.....

C'est vrai ? En même temps, résa obligatoire ou facultative, s'il y a plus de places réservées que de places disponibles, le problème est le même...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est simple les trains a résa non obligatoire ont leur numéro qui commence par 1 les autres non. ( A verifier)

C'est faux. Il me semble par contre que la réservation n'est pas possible sur les trains dont le numéro comporte un 1 suivi de 4 chiffres.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Soudain je me dis (pure spéculation personnelle) qu'il n'est pas certain que les "ex-Teoz" restent à résa obligatoire.... après tout c'était un choix "Grandes Lignes / Voyages" mais rien n'oblige Intercités à rester sur cette lancée....

Oui ou alors rendre obligatoire la résa sur tous les intercités.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui par exemple.

Pour les collègues qui prennent les IC sans resa faudra demander le domicile travail à l'agence famille.

Petite réflexion toutes les locs appartenant à l activité voyages code 1 vont disparaître alors?

Et être reverse à l activité Proxi/IC.

Et les mecanos dans les roulements dedies ou les ASCT.

La boite reinvente sans cesse l eau chaude sans cesse c est fou et incompréhensible.

Après Classique Corail Corail Lunea Intercités Teoz ça deveient Teoz Lunea et IC car corail

Cela fait hasbeen.Roulement de tambours Les corails deviennent ic.

À la pertinence des infos données aux clients déjà que les livrées IC mentionnent encore le mot corail

sur pse c est simple...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Petite réflexion toutes les locs appartenant à l activité voyages code 1 vont disparaître alors?

Et être reverse à l activité Proxi/IC.

Peut-être que l'activité Voyages va rester propriétaire de tout le matériel, pour le relouer ensuite à l'activité Proximités. Naturellement, si SNCF Voyages est trop gourmand sur les tarifs, SNCF Proximités pourra s'adresser ailleurs : par exemple, louer à la région Auvergne deux 73500 pour remplacer une rame Corail trop chère.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai constaté de visu la disparition de la marque Téoz... et ils auraient pu quand même recycler le vieux logo "Intercités" des TIR non GLs en "carmillonné" que de marquer ça en écriture bâton de la police SNCF standard... :huh:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est faux. Il me semble par contre que la réservation n'est pas possible sur les trains dont le numéro comporte un 1 suivi de 4 chiffres.

C'est un peu plus complexe. Généralement on peut réserver sur les trains dont le numéro est à 4 chiffres et on ne peut pas réserver dans les trains dont le numéro est à 5 chiffres. MAIS certains trains à 4 chiffres ne sont pas ouverts à la réservation (5526, 5528. Ceci est dû à l'utilisation d'AGC qui servent de TER le reste de la journée) et certains trains à 5 chiffres à résa obligatoire (exemple du Corail de nuit Briançon-Paris renuméroté 1579x lorsqu'il effectue un arrêt commercial à Luc-en-Diois). On pourrait rajouter que certains trains à 5 chiffres étaient à résa facultative (Corail Metz-Lyon détourné par Contrexville).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas par quel miracle, quelqu'un dans un bureau s'est dit que faire des noms simples, évocateurs et en faible nombre, était peut être moins con que ce qu'on avait avant.

Avant, on voulait faire des produits différents (donc avec des noms différents) pour des trains qui en fait, étaient similaires dans leur fonction.

Et comme souvent chez nous, quand on décline une idée, on y va à fond, tout le monde à voulu son nom pour son train. (nom, logo, pub ...).

Résultat une petite fortune dépensée, des clients paumés dans les affichages, et des produits peu identifiables.

Alors profitons de cette apparente simplicité car d'ici peu, un autre gars dans un bureau se dire qu'en fait, un nom par train c'est peut être pas con ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

nouvel exemple de gestion à court terme, bien foireuse, de nos grands dirigeants SNCF & politiques.

Prenons les TEOZ de l'axe BOTOMA . (BOrdeaux-TOulouse-MArseille).

La SNCF avait en projet de passer en rame TGV Sud-est les trains dits "Grand Sud" de cet AXE. Ces derniers sont souvent des BX-NICE.

Mais entre l'ouverture de la LGV Rhin-Rhône, le prix plus élevé du sillon enTGV par rapport à une rame TEOZ, et la crise économique, ce projet fût remis dans "les cartons". :Smiley_74:

dans mon roulement, nos chefs nous parlaient , il y a deux ans, d'une échéance pour 2012.

Cette démarche sur cet axe n'était pas anodine. En effet, la transversale sud a un fort potentiel voyageur. Elle déssert des grands métropoles régionales (Bordeaux Toulouse, Montpellier) et de nombreuses villes moyennes (Agen, Narbonne, Nîmes, Arles, etc)

D'un point de vue commerciale elle brasse beaucoup de monde, et je mets au défit quiconque de me prouver que cet axe soit réellement déficitaire. :Smiley_63:

Je roule depuis des années sur cette ligne avec des TEOZ et intercités. Je vois le monde qui monte et descend à chaque gare.

Que ces TEOZ passent de l'activité " SNCF Voyage" à celle de "proximité" n'est autre qu'une manoeuvre (ou magouille) financière de plus. :Smiley_55:

D'autre part, je pense que la SNCF veut se défaire de plus en plus des rames "tractés" au profit d'automotrices. revoltages Elle estime que les côuts d'exploitations de ces premières sont plus élevés que pour les secondes. Mais comme je l'ai écrit plus haut, sur les lignes classiques, le sillon coûte plus cher en tgv qu'en rame tractée, pour des temps de voyages assez similaires . exemple: BX-TE c'est environs 2H - 2h15 quelque soit le matériel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas par quel miracle, quelqu'un dans un bureau s'est dit que faire des noms simples, évocateurs et en faible nombre, était peut être moins con que ce qu'on avait avant.

..........

Alors profitons de cette apparente simplicité car d'ici peu, un autre gars dans un bureau se dire qu'en fait, un nom par train c'est peut être pas con ...

Je ne crois ni en Dieu ni aux miracles : je n'espère donc pas de miracle pour ce qui est de l'abandon de la résa obligatoire introduite avec les Téoz...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne crois ni en Dieu ni aux miracles : je n'espère donc pas de miracle pour ce qui est de l'abandon de la résa obligatoire introduite avec les Téoz...

Elle est là pour un moment, vu que c'est elle qui détermine le prix des billets Yieldés à prix cassés sur les trajets quelque peu longs.

Les navetteurs, usagers de la dernière minute, et autres ayant droit à réduction forfaitaire en étant pour leur frais. :ph34r:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est un peu plus complexe. Généralement on peut réserver sur les trains dont le numéro est à 4 chiffres et on ne peut pas réserver dans les trains dont le numéro est à 5 chiffres. MAIS certains trains à 4 chiffres ne sont pas ouverts à la réservation (5526, 5528. Ceci est dû à l'utilisation d'AGC qui servent de TER le reste de la journée) et certains trains à 5 chiffres à résa obligatoire (exemple du Corail de nuit Briançon-Paris renuméroté 1579x lorsqu'il effectue un arrêt commercial à Luc-en-Diois). On pourrait rajouter que certains trains à 5 chiffres étaient à résa facultative (Corail Metz-Lyon détourné par Contrexville).

Je pense que vous feriez mieux d'oublier toute idée - facile - de reconnaître une réservation obligatoire, facultative ou impossible d'après un numéro de train car les numéros ne sont pas attribués en fonction de ces contraintes ^^

Je dis ça, je dis rien...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est plutôt la résa obligatoire (et les prix de marché sous YM) qui va se généraliser, et non l'inverse, et tant pis pour ceux qui rêvent d'un retour du tarif kilométrique sur les ex-Téoz !

Sans résa obligatoire, pas de yield management, et l'on en reste au calendrier bicolore pour l'application des réductions commerciales.

Engager des TGV SE sur la Transversale Sud pourquoi pas, mais à condition de prendre des Rénov 2, avec seulement 2 voitures 1re, et modifiés pour courir à 220 sous 1500 V.

Maintenant il reste 4 marques lisibles, TGV, Intercités, TER, et Transilien pour l'Ile-de-France.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...