Aller au contenu
Le Web des Cheminots

la fin de Thello ?


Invité SNCF 21

Messages recommandés

SNCF21, à ce que je sache je sais encore compter, 1 36000 Titulaire de l'évo qui finie sur V 14 RO chaque jour, 1 36000 Titulaire du Train ( en queue sur l'évo), Mais là il y a DEUX ( 2) machines en plus sur cette voie, ce qui fait 3 36000 garées plus une qui est en train de tirer son train.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est toujours dans le sens Italie-France. Sur 4 AR, toujours à l'heure à quelques mn près à Santa-Lucia, il faut dire que de Vicenza à Venise, il y a facilement une heure à gratter :

Brescia - Venise : 2 h 51, 184 km, moyenne 65

Vérona-Venise : 2 h 09, 124 km, moyenne 58

Vicenza-Venise : 1 h 21, 75 km, moyenne 56 !

la section la plus rapide étant Mestre-Venise, 12 km, 72 de moyenne !!!

ça c'est de la marge de rattrapage !

en fait , on passe plus de temps en stationnement en gare qu'à rouler !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

par contre, ce serait intéressant de savoir, dans ces retards récurrents, quelle est la part de responsabilité propre à Thello, et qu'est-ce qui ne l'est pas ?

genre rétention à Vallorbe par les douanes ?

combien de fois ai-je vu les 220/226 y arriver à l'heure, et en repartir avec 1h30, voire bien plus...

Modifié par TRAM21
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

entre les difficultés avec les 26000, la suspicion de la police suisse et des douanes françaises ... l'an dernier, j'ai demandé à l'accompagnateur italien qui m'a expliqué que les Suisses avaient retenu le train tant qu'ils n'avaient pas mis la main sur je ne sais quoi. Mais en fait, un FU avant Domodossola et les manoeuvres qui s'en étaient suivies avec une loco ayant chopé un plat comme on en entend peu ... m'ont donné quelques doutes. Il m'aurait fallu la marche pour en savoir plus (le dernier arrêt commercial est à Milan et le suivant à Dole ... Dijon maintenant), mais en fait, je préfère quand même rester tranquille même si je ne dors pas

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut !

par contre, ce serait intéressant de savoir, dans ces retards récurrents, quelle est la part de responsabilité propre à Thello, et qu'est-ce qui ne l'est pas ?

Mais on s'en fout !!!! Du temps de la SNCF, tu crois que les voyageurs et ceux qui nous cassaient du sucre sur le dos se posaient la question ?

On nous a tellement rabaché que "le privé, vous allez voir ce que vous allez voir, ça va tourner autrement nondidjou de nondidjou, c'est moi qui vous le dit bande de feignasses !!!", que, pardon, mais maintenant, on rigole sourit poliment...

Modifié par Roukmoute
  • J'adore 7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

de toutes façons de tous temps les relations franco italiennes par le trains ont été marquées par des retards récurrents dans le sens Italie France...

j'ai pratiqué régulièrement jusque dans les années 90/2000 plutôt sur l'axe Paris Rome et combien de fois ne suis je pas arrivé à paris Lyon avec +1 +2 h.....6500, 7100, ou 2d2 9xxx en tête de trains aux compositions parfois folkloriques (période ante 1980) melant des voiture c 140 à des voitures c 160....

Donc rien de nouveau sur ces axes et dans ce sens, que se soit Sncf ou truc ou machin qui assure la traction ....quand c 'est à la bourre c 'est à la bourre....que ça passe via Dole ou via Modane voir pas mieux sur la Riviera via Vingtimille à l'époque....

Que de trajets Gênes Marseille plantés dés le départ avec un départ de Gênes à +30+40...et ça ne venait que de Milan..... :Smiley_39: :Smiley_39: :Smiley_39:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est quoi les difficultés des 26000 sur les trains franco-italiens ?

réponse il y a déjà quelque temps :

Le problème vient - indirectement - des BB 26000. Normalement, en période hivernale (risque de gel, chutes de neige) il est prévu que les machines soient laissées sous tension de manière à éviter le blocage des pantographes par le gel et la chute de la tension batteries. Les BB 26000 arrivent l'une au 221 pour refaire le 226, l'autre au 227 pour refaire le 220. Bien qu'il n'y ait que 4 à 5 heures sur place à Vallorbe, lorsque certaines nuits, les machines ne restent pas sous tension, à la remise en service, il y a une chance sur deux pour qu'un au moins des engins soit HS. Pas d'autre engin dispo à Vallorbe. Il faut, soit faire monter une BB 26000 de Perrigny HLP ou avec la desserte fret du matin, soit réutiliser la BB 27000 montée au fret du matin et qui redescend bien souvent HLP sur Dijon.

Pendant ce temps là, les suisses sont sympas; ils remettent la loc CFF à l'autre bout de la rame pour assurer le chauffage et la clim jusqu'à l'arrivée de la nouvelle loc SNCF.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

par contre, ce serait intéressant de savoir, dans ces retards récurrents, quelle est la part de responsabilité propre à Thello, et qu'est-ce qui ne l'est pas ?

genre rétention à Vallorbe par les douanes ?

combien de fois ai-je vu les 220/226 y arriver à l'heure, et en repartir avec 1h30, voire bien plus...

Voudrais tu dire que la douane helvétique est un peu trop zélée???

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voudrais tu dire que la douane helvétique est un peu trop zélée???

Pour résoudre ce problème, il suffit de prévoir un arrêt suffisament long pour effectuer ces contrôles douaniers.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le problème de la douane Suisse, si je me souviens bien, n'est pas spécifique aux trains de nuit mais au fait que la Suisse ne fait pas partie de l'Union Européenne et donc applique ses propres règles en matière de passage sur son territoire...

Le problème se pose aussi bien sur des Tgv, peu importe : certains ressortissants de nationalité x ou y peuvent circuler en France et en Italie MAIS pas en Suisse : bienvenue au contrôle douanier ! Serais curieuse tout de même de savoir comment ça se passe sur Tgv puisque les retards ne sont pas comparables ?

Modifié par assouan
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les douanes dans le cadre d'accords ne montent elles pas en amont des frontières sur ce genre de circulations, y compris entre la France et la Suisse ?

il me semblait que dans le passé les douanes des deux pays A et B embarquaient souvent dans la dernière gare traversé du pays A et redescendaient dans la première gare d'arrêt pays B (et vice versa). Il me semble que l'on avait m^me la visite des deux administration avec parfois à peine 5 mn d'intervalle et à l'époque pas d'espace Schengen....mais bien des postes de douanes à chaque gare frontière....?

:Smiley_41:

si j'ai bonne mémoire la seule traversée de frontière ou entre deux gares frontières il n'y avait aucunes douanes sur le trajet c'était entre les deux Allemagnes axe Bebra Gerstungen...là c'était chacun chez soit....et personne ne pipait...!

Modifié par capelanbrest
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le problème de la douane Suisse, si je me souviens bien, n'est pas spécifique aux trains de nuit mais au fait que la Suisse ne fait pas partie de l'Union Européenne et donc applique ses propres règles en matière de passage sur son territoire...

Le problème se pose aussi bien sur des Tgv, peu importe : certains ressortissants de nationalité x ou y peuvent circuler en France et en Italie MAIS pas en Suisse : bienvenue au contrôle douanier ! Serais curieuse tout de même de savoir comment ça se passe sur Tgv puisque les retards ne sont pas comparables ?

A Genève il n'y a plus de contrôle systématique pour les trains en provenance ou à destination de la France.

Il m'est même arrivé une fois où le train à l'arrivée a été reçu à l'avant dernier quai c'est à dire hors de la zone de douane.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A Genève il n'y a plus de contrôle systématique pour les trains en provenance ou à destination de la France.

Il m'est même arrivé une fois où le train à l'arrivée a été reçu à l'avant dernier quai c'est à dire hors de la zone de douane.

Que ce soit Geneve, Lausanne, Martigny ou Bâle jamais eu un seul contrôle douannes !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Que ce soit Geneve, Lausanne, Martigny ou Bâle jamais eu un seul contrôle douannes !

C'est à cause de ton jeune age!

Une fois à Genève j'ai eu droit à une fouille en règle de la part d'un douanier français.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est à cause de ton jeune age!

Une fois à Genève j'ai eu droit à une fouille en règle de la part d'un douanier français.

Un temps que les moins de 30 ans ... ! :Smiley_39::Smiley_39::Smiley_39:

Mine de rien, j'ai plus souvent vu les DF et PAF à l'arrivée à Deauville qu'en Suisse !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est à cause de ton jeune age!

Une fois à Genève j'ai eu droit à une fouille en règle de la part d'un douanier français.

Bâle a adopté par référendum un accord pour faire partie de la zone Schengen mais avec des restrictions pour la circulation des marchandises. Il y a 4 ans, la douane était présente à Bâle.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A Genève il n'y a plus de contrôle systématique pour les trains en provenance ou à destination de la France.

Il m'est même arrivé une fois où le train à l'arrivée a été reçu à l'avant dernier quai c'est à dire hors de la zone de douane.

Attention quand même, que cela soit à Bellegarde, Genève, St gervais ou martigny, des patrouilles mixtes des douanes tournent quand même!

Me suis fais contrôlé à Chatelard frontière l'année dernière.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...