Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonsoir,

Quelques pistes informatives sur ces liens

https://www.cadreo.com/actualites/dt-cadre-fonctionnement-rupture-conventionnelle

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31094

A pondérer d'une possible réglementation spécifique dans un RH SNCF ...

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Je ne vois le sujet que maintenant.

Sur le principe, la rupture conventionnelle est ouverte à tous.

Il  n'est pas interdit de la demander, de l'espérer, de la souhaiter. Libre à l'employeur d'y accéder ou pas.

D'une manière générale, un employeur n'est avide de rupture conventionnelle que lorsque ça l'arrange que le salarié quitte l'entreprise. Sinon, c'est subventionner une démission. 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 23/06/2021 à 13:55, Mirlitoune a dit :

Bonjour, je souhaite savoir si la rupture conventionnelle est ouverte au collège cadres et dans l'affirmative sur quels critères l'entreprise l'accepte lorsque la demande émane de l'agent.

Merci pour vos retours,

Après recherche en interne (SNCF), il n'existe pas de référentiel traitant des ruptures conventionnelles. J'ai simplement trouvé qu'elle s'adresse aux salariés en CDI.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 22 heures, Foudetrains a dit :

Après recherche en interne (SNCF), il n'existe pas de référentiel traitant des ruptures conventionnelles. J'ai simplement trouvé qu'elle s'adresse aux salariés en CDI.

effectivement il y a qq années il était presque impossible de faire une rupture conventionnelle à la SNCF , et ce n'est toujours pas dans l'esprit même si certain y arrive

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 12 minutes, jackv a dit :

effectivement il y a qq années il était presque impossible de faire une rupture conventionnelle à la SNCF , et ce n'est toujours pas dans l'esprit même si certain y arrive

... c'est pourtant usité avec succès à l'EIM-Cadres du " cirques aux étoiles" à la Direction à St-Denis ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 20 minutes, BB 15063 a dit :

... c'est pourtant usité avec succès à l'EIM-Cadres du " cirques aux étoiles" à la Direction à St-Denis ...

mes cas connusce n'était pas des étoiles mais des maîtrises en établissements sur Clermont Ferrand et Lyon et il y a une dizaine d'année , s'ils voulaient partir c'était démission a moins de...

piston-1275-cc-21253-marque-nural.jpg.85a4d1fe4385ccc041c70e5b3e0f2192.jpg

 

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à tous pour vos réponses...j'ai l'impression que c'est la cour des miracles et au petit bonheur la chance.Certains cadres y parviennent quand dans  le même temps la direction répond à d'autres :si pas content tu démissionnes....mon poste est supprimé, je suis sur une fonction support sans aucune perspective...ça fait peur...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 05/07/2021 à 20:13, Foudetrains a dit :

Après recherche en interne (SNCF), il n'existe pas de référentiel traitant des ruptures conventionnelles. J'ai simplement trouvé qu'elle s'adresse aux salariés en CDI.

Je n'ai pas sous les yeux un bilan social plus récent que celui de 2018. On y trouve bien un indicateur sur les ruptures conventionnelles. 

image.png.22a6e29f4fece24e354e22232d990340.png

 

Modifié par PLANONYME
  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 06/07/2021 à 23:27, PLANONYME a dit :

Je n'ai pas sous les yeux un bilan social plus récent que celui de 2018. On y trouve bien un indicateur sur les ruptures conventionnelles. 

image.png.22a6e29f4fece24e354e22232d990340.png

 

 

Grosse augmentation en 2018 (bilan d'il y a 2ans) 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...

A mon avis, il a du y avoir une sacré pause en 2020/2021 avec tous ces confinements... pas la meilleure période pour quitter une grosse boite !

Mais ça va reprendre tout doucement, la situation revenant progressivement à la normale. Curieux de voir les chiffres de cette année...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 36 minutes, Yellow a dit :

A mon avis, il a du y avoir une sacré pause en 2020/2021 avec tous ces confinements... pas la meilleure période pour quitter une grosse boite !

Mais ça va reprendre tout doucement, la situation revenant progressivement à la normale. Curieux de voir les chiffres de cette année...

sans aucun doute, quoique le % de départs volontaires reste sommes toutes infinitésimale, ramené au nombre de salariés constituant l'effectif.

disons que SNCF rattrape son retard par rapport au marché.

on constate la même hémorragie dans la fonction publique...

tout cela n' absolument rien d'étonnant : l'emploi a vie les statuts etc ne sont peut être plus des variables ne sont peut être plus les incontournables, des futures agents.

quant à ceux qui peuvent encore le faire (âge et ou position dans l'entreprise au regard de leur métier) il vaut mieux effectivement qu'ils partent tant qui peuvent le faire, plutôt que de porter un bouts de bras un boulot, ou une ambiance de boite qui ne leur convient pas ou plus.

ça demande un peu de courage et  de préparation mais c'est à sans à mon sens préférable, que d'aller au boulot à reculons. 

le boulot c 'est sommes toutes 42 ans de la vie(sans doute plus dans les années à venir) à raison de 8h par jour.... !! 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines plus tard...
Le 24/09/2021 à 10:08, capelanbrest a dit :

quant à ceux qui peuvent encore le faire (âge et ou position dans l'entreprise au regard de leur métier) il vaut mieux effectivement qu'ils partent tant qui peuvent le faire

Effectivement, plus facile à réaliser à 35 ans qu'à 50 ans passés...

Je pense que beaucoup de cheminots se posent la question par rapport à 20 ans auparavant. Signer un CDI à la SNCF n'est plus synonyme de compter y faire sa carrière entière.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...
Il y a 4 heures, MOSAN a dit :

 Mon indemnité sera t elle totalement imposable ? 

Totalement, non. Seulement la partie supérieure à l'indemnité légale ou conventionnelle de licenciement.

Ce sera d'ailleurs l'occasion pour chiffrer le montant minimal de l'indemnité de rupture conventionnelle de mettre en application la Convention Collective Nationale de la branche ferroviaire (article 23) :

image.png.93cb703d9488e783321ff892156c5da1.png

Si agent du cadre permanent, ce ne serait pas mieux en cas d'inaptitude totale et définitive à tout emploi à la SNCF de demander une réforme, c'est à dire le bénéfice d'une retraite proportionnelle à l'ancienneté sans condition d'âge, ni de décote ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour merci pour ces précisions car je n avais aucune information à ce sujet notamment l existence de la convention collective art 26. Je suis inquiète car

 je suis éligible à faire valoir mes droits à la retraite que j ai acquis depuis mes 55 ans même si je n aurai pas une retraite à taux plein et donc apparemment mon indemnite légale serait imposable.  La sncf ne me donne pas d indemnite supra légale malgré mon handicap lié à mon 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, MOSAN a dit :

je n aurai pas une retraite à taux plein et donc apparemment mon indemnité légale serait imposable

Aucun lien de cause à effet entre les deux.

A priori, c'est une rupture conventionnelle qui est envisagée pour rompre le contrat de travail ? Vous percevrez donc ce que vous aurez négocié puisque c'est un accord entre les deux parties (sous réserve de l'indemnité légale ou conventionnelle minimale comme pour un licenciement non fautif). Seule ce qui dépasserait le montant d'une indemnité de licenciement ordinaire serait imposable.

Dans la pratique, c'est d'ailleurs la partie la plus intéressée par la rupture conventionnelle qui y met le prix. Le salarié, s'il veut partir, en acceptant le minimum d'indemnité.  L'employeur, si c'est lui qui pousse vers la sortie, en faisant monter les enchères pour obtenir un accord. Car si pas d'accord, le contrat de travail se poursuit et il faut donc bien explorer les solutions de reclassement et les mettre en oeuvre même à 60 ans. 

Ensuite, votre contrat de travail étant ainsi rompu par rupture conventionnelle, libre à vous de faire liquider vos droits à la retraite puisque vous remplissez les conditions du régime spécial.

L'autre manière de voir les choses, si c'est la décote qui vous ennuie (elle devrait être largement compensée par une indemnité de rupture conventionnelle), c'est que vous soyez réformé. Dans ce cas, il n'y aura pas de décote.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 29 minutes, PLANONYME a dit :

Aucun lien de cause à effet entre les deux.

A priori, c'est une rupture conventionnelle qui est envisagée pour rompre le contrat de travail ? Vous percevrez donc ce que vous aurez négocié puisque c'est un accord entre les deux parties (sous réserve de l'indemnité légale ou conventionnelle minimale comme pour un licenciement non fautif). Seule ce qui dépasserait le montant d'une indemnité de licenciement ordinaire serait imposable.

Dans la pratique, c'est d'ailleurs la partie la plus intéressée par la rupture conventionnelle qui y met le prix. Le salarié, s'il veut partir, en acceptant le minimum d'indemnité.  L'employeur, si c'est lui qui pousse vers la sortie, en faisant monter les enchères pour obtenir un accord. Car si pas d'accord, le contrat de travail se poursuit et il faut donc bien explorer les solutions de reclassement et les mettre en oeuvre même à 60 ans. 

Ensuite, votre contrat de travail étant ainsi rompu par rupture conventionnelle, libre à vous de faire liquider vos droits à la retraite puisque vous remplissez les conditions du régime spécial.

L'autre manière de voir les choses, si c'est la décote qui vous ennuie (elle devrait être largement compensée par une indemnité de rupture conventionnelle), c'est que vous soyez réformé. Dans ce cas, il n'y aura pas de décote.

Merci pour ces informations précieuses

Dans mon cas c est  l entreprise qui me pousse vers la sortie car je n ai eu aucune proposition de poste à ce jour suite à mon inaptitude liée à un accident du travail et je n aurai que les indemnités légales soit 38 ou 39 ans d'ancienneté . Je n ai pas de décote si je pars à la retraite .

 

 

 

 

Il y a 7 heures, PLANONYME a dit :

Totalement, non. Seulement la partie supérieure à l'indemnité légale ou conventionnelle de licenciement.

Ce sera d'ailleurs l'occasion pour chiffrer le montant minimal de l'indemnité de rupture conventionnelle de mettre en application la Convention Collective Nationale de la branche ferroviaire (article 23) :

image.png.93cb703d9488e783321ff892156c5da1.png

Si agent du cadre permanent, ce ne serait pas mieux en cas d'inaptitude totale et définitive à tout emploi à la SNCF de demander une réforme, c'est à dire le bénéfice d'une retraite proportionnelle à l'ancienneté sans condition d'âge, ni de décote ?

Bonjour Planoyme 

Merci beaucoup pour ces informations 

Je ne connaissais pas la méthode de calcul et encore moins la convention collective art 23

Y aurait il un texte qui préciserait que cette indemnite n est pas imposable compte tenu que j ai 38 ans d ancienneté et que j ai 60 ans donc mes droits à la retraite sont ouverts ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui il est envisagé une rupture conventionnelle . Aucun poste ne m à été proposé suite à mon inaptitude au poste liée à mon accident du travail. L entreprise me pousse gentiment vers la sortie !

J ai 38 ans d'ancienneté et je devrais donc percevoir 1/2 salaire par année d après ce que je comprends. 

Je n aurai pas d'autres indemnités autres que les indemnités légales.  A ma retraite je n'aurai pas de décote vu mon age et mon ancienneté. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Bonjour oui mais elle sera moins avantageuse

Il y a 21 heures, PLANONYME a dit :

Totalement, non. Seulement la partie supérieure à l'indemnité légale ou conventionnelle de licenciement.

Ce sera d'ailleurs l'occasion pour chiffrer le montant minimal de l'indemnité de rupture conventionnelle de mettre en application la Convention Collective Nationale de la branche ferroviaire (article 23) :

image.png.93cb703d9488e783321ff892156c5da1.png

Si agent du cadre permanent, ce ne serait pas mieux en cas d'inaptitude totale et définitive à tout emploi à la SNCF de demander une réforme, c'est à dire le bénéfice d'une retraite proportionnelle à l'ancienneté sans condition d'âge, ni de décote ?

Bonjour Planoyme 

Merci beaucoup pour ces informations 

Je ne connaissais pas la méthode de calcul et encore moins la convention collective art 23

Y aurait il un texte qui préciserait que cette indemnite n est pas imposable compte tenu que j ai 38 ans d ancienneté et que j ai 60 ans donc mes droits à la retraite sont ouverts ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, MOSAN a dit :

Y aurait il un texte qui préciserait que cette indemnité n est pas imposable

Cela n'a strictement rien à voir avec votre ancienneté, votre âge et vos droits à liquidation de votre retraite (du régime spécial ici). 

https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/indemnites-suite-rupture-du-contrat-de-travail

image.png.1be379c9d85826601aa63d3ac0354237.png

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cela me donne l'impression que tu veux le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière, à 60 balais, il serait peut être temps de se casser et de profiter de la retraite,  vu ton âge, ce serait étonnant que la boite te lâche avec 19 ou 20 mois d'indemnité, il ne faut pas rêver.

  • J'aime pas du tout 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 50 minutes, ADC01 a dit :

Cela me donne l'impression que tu veux le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière, à 60 balais, il serait peut être temps de se casser et de profiter de la retraite,  vu ton âge, ce serait étonnant que la boite te lâche avec 19 ou 20 mois d'indemnité, il ne faut pas rêver.

Avis de la modération : il y a moyen de parler gentiment aux gens ??? C'est lassant ADC !

Tu as bien tout lu : incapacité à la suite d'une agression, ça se prend en compte tout de même non ? Et si la boîte nous poussait vers la sortie dans ces conditions là peut-être serions-nous nombreux à se demander si on n'a pas droit à un peu plus que le strict minimum de la retraite 😞 

Modifié par assouan
  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.