Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Le trafic TGV interrompu toute la soirée entre la gare Paris-Montparnasse et le Sud-Ouest


Invité jackv

Messages recommandés

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/17/01016-20150717ARTFIG00289-le-trafic-tgv-interrompu-entre-montparnasse-et-le-sud-ouest-jusqu-a-20-heures.php

Le trafic est totalement interrompu dans les deux sens entre la gare Paris-Montparnasse et les axes Bordeaux-Toulouse-Hendaye, en raison de plusieurs incidents aux abords des voies. La SNCF annonce aucun train avant 20 heures. 32.000 passagers seraient «concernés».

 le trafic TGV est totalement interrompu dans les deux sens sur les axes Paris Montparnasse-Bordeaux-Hendaye et Paris Montparnasse-Bordeaux-Toulouse. 32.000 passagers seraient «concernés» par l'interruption des trains entre Paris et le Sud-Ouest.

 Deux incendies près de Vendôme et Bordeaux ont nécessité l'intervention des pompiers et ont obligé la SNCF à neutraliser la circulation des trains.

Un accident routier a également eu lieu à Chalais, entre Libourne et Angoulême (Charente). Une voiture a heurté un poteau d'alimentation électrique,  L'accident a endommagé une caténaire, et celle-ci penche.

http://www.sudouest.fr/2015/07/17/tgv-bordeaux-paris-trafic-interrompu-a-cause-d-un-poteau-en-equilibre-au-dessus-des-rails-2030206-2780.php

 

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est pas sur que Ae8/14 ramène le train catenaire de tours a juvisy il y a du contrairement dans l'air..

la catenaire qui penche si c'est une MIDI c'est pas trop anormal il n'y a rien de droit dans celles ci

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

A Chalais , c'est du style PO , électrification mise en service en 1938 , commencée avant la création de la SNCF. Mon père a été affecté à Angoulême à la mise en service.

Et çà roule à 220 km/h depuis l'arrivée du TGV, avant c'était déjà du 200 avec les 6500 (et les quelques 7200 à 200). Tout çà c'était du costaud qu'ils nous ont légués, les anciens. La caténaire PO, c'est LA référence de l’électrification en 1500. okok

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et le pauvre ADC01 qui se trouve peut être au milieu de ce bordel... :Smiley_41:

Pas du tout, a l'heure tout le long du chemin pour me rendre en Cournouaille.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut , 

Il y a la photo de l'accident sur cette page :

http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2015/07/17/TGV-reprise-partielle-du-trafic-sur-la-ligne-Paris-Bordeaux-2406325

Modifié par zoreglube
modification de la formule du texte
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense Assouan que ton interrogation repose sur le fait que tu retiens (avec raison) une cause extérieure aux conditions normales d'exploitation du chemin de fer, exonératoire de remboursement ou de dédommagement.

Mais c'est ignorer (tu n'es pas la seule) le règlement européen 1371/2007 dont SNCF fait une application volontaire avant même qu'il ne soit devenu obligatoire pour les relations domestiques (d'ici la fin de l'année 2015 il me semble).

(copié / collé) :

Les principes et droits énoncés par le règlement (CE) n° 1371/2007 :

  • Obligation d’assurance des entreprises ferroviaires concernant la responsabilité relative aux voyageurs :
    • Toute entreprise ferroviaire est obligée d’être assurée « de manière adéquate » afin de pouvoir couvrir les responsabilités qui lui incombent en vertu du règlement (article 12).
  • La responsabilité de plein droit du transporteur en cas de retards, de correspondances manquées et d’annulations et le droit à indemnisation du passager :
    • En cas de retard supérieur à 60 minutes, le voyageur peut bénéficier au choix : (i) soit du remboursement intégral du billet si le voyage ne présente plus aucun intérêt par rapport au plan de voyage initial et, s’il y a lieu, du paiement du voyage de retour, (ii) soit de la poursuite du voyage ou un réacheminement vers la destination finale, dans des conditions de transport comparables et dans les meilleurs délais, ou (iii) dans les mêmes conditions à une date ultérieure, à sa convenance (article 16).
    • Si le retard n’a pas donné lieu à remboursement intégral, le voyageur a droit à une indemnisation égale à :
      • 25 % du prix du billet en cas de retard d’une durée comprise entre 60 et 119 minutes ;
      • 50 % du prix du billet en cas de retard d’une durée égale ou supérieure à 120 minutes (article 17 §1).Cette indemnisation est due dans le mois qui suit le dépôt de la demande d’indemnisation (article 17 §2).
    • Le voyageur n’a droit à aucune indemnisation s’il a été informé du retard avant d’acheter le billet ou si le retard est imputable à la poursuite du voyage à bord d’un autre train ou à un réacheminement d’une durée inférieur à 60 minutes (article 17 §4).
    • En cas de retard de plus de 60 minutes, le voyageur a également droit à une assistance : repas et rafraîchissements en quantité raisonnable, hébergement si un séjour d’une ou plusieurs nuits devient indispensable et transport vers leur point de départ ou d’arrivée dans le cas où le train serait bloqué sur la voie (article 18 §2).

(fin de copié / collé)

Les causes extérieures qui ont largement régi l'Engagement Horaire Garanti historique (devenu Garantie Ponctualité au sein de la Garantie Voyage ® (relever au passage qu'il s'agit d'une marque déposée) c'est fini (sauf si le voyageur est informé de la perturbation au moment de l'achat du titre de transport, auquel cas libre à lui de ne pas contracter).

Mais, d'un strict point de vue contractuel ou réglementaire, il n'était effectivement pas nécessaire de rembourser à 100%. Cela c'est la petite touche personnelle de celui qui a pris la décision (pour des raisons commerciales et d'image probablement). Si on se met à la place des voyageurs et qu'on veut garder leur confiance (même si l'entreprise n'a pas fauté), c'est sans doute le prix qu'il faut payer (une goutte d'eau à l'échelle du groupe ferroviaire). Etre pingre peut finalement coûter au final beaucoup plus cher.

Je ne sais pas si IDTGV a pris la même décision ? IDTGV qui ne fait d'ailleurs pas déjà une application du règlement européen puisque celui-ci n'est pas encore obligatoire (comme je l'écris plus haut, cette période transitoire se termine bientôt mais il faudrait que je recherche...).

Et comme l'a souligné cc27001 entretemps, à charge pour la SNCF de présenter la facture ensuite à l'assureur automobile.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si quelqu'un comprend pourquoi la décision a été prise de rembourser les billets ça m'intéresse parce que là, j'en perds mon latin !

tu as raison ...certains doivent confondre SNCF et armée du salut..les conditions de remboursement sont pourtant claires.. et rien n'est encore applicable ( les trains sont en retard mais les règlements en avance ?) cela va faire drôle si la facture est présentée a l'assureur ..et pas mal d'argent pour les avocats..qui vont chicaner

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tu as raison ...certains doivent confondre SNCF et armée du salut..les conditions de remboursement sont pourtant claires.. et rien n'est encore applicable ( les trains sont en retard mais les règlements en avance ?) cela va faire drôle si la facture est présentée a l'assureur ..et pas mal d'argent pour les avocats..qui vont chicaner

perso je ne me poserais pas de question à votre place...!

si SNCF l'a fait c 'est que soit elle y avait un intérêt ou un autre.....

soit "on" l'y a fortement encouragé.....

n'oublions pas que nous sommes en périodes estivales de grands départs retours et autres mouvements de masse....et sans doute a t'on voulu en anticipant calmer toutes les revendications des clients usagers.....

Curieusement du peu que je puisse suivre l'actualité, des chiens et médias institutionnels, je n'ai pas entendu de bronca dans les médias sur cet incident...

Ceci expliquerait il cela  ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si quelqu'un comprend pourquoi la décision a été prise de rembourser les billets ça m'intéresse parce que là, j'en perds mon latin !

J'ai cru lire sur la Nouvelle République :

"En milieu d'après-midi, une voiture a heurté un poteau d'alimentation électrique à Courlac, en Charente, entre Libourne et Angoulême.

Le conducteur, qui serait un technicien de la SNCF, est légèrement blessé. Le poteau qu'il a heurté menaçait, lui, de tomber sur les voies. Une grue a été acheminée pour le redresser."

C'est confirmé ?

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai cru lire sur la Nouvelle République :

"En milieu d'après-midi, une voiture a heurté un poteau d'alimentation électrique à Courlac, en Charente, entre Libourne et Angoulême.

Le conducteur, qui serait un technicien de la SNCF, est légèrement blessé. Le poteau qu'il a heurté menaçait, lui, de tomber sur les voies. Une grue a été acheminée pour le redresser."

C'est confirmé ?

 

 

Il y a eu un démenti de la SNCF à ce sujet, puis la première chaîne amie des cheminots a dit qu'il s'agissait d'un ressortissant britanique dans son JT de 13h

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

J'ai cru lire sur la Nouvelle République :

"En milieu d'après-midi, une voiture a heurté un poteau d'alimentation électrique à Courlac, en Charente, entre Libourne et Angoulême.

Le conducteur, qui serait un technicien de la SNCF, est légèrement blessé. Le poteau qu'il a heurté menaçait, lui, de tomber sur les voies. Une grue a été acheminée pour le redresser."

C'est confirmé ?

 

 

Non, c'est un gros bobard de journaliste, répété partout sans vérification. Encore une fois...

Le conducteur de la voiture a 66 ans, il a perdu le contrôle de son véhicule au lieu-dit La Truffière, à Courlac, près de Chalais. Légèrement blessé il a été conduit à l’hôpital de Barbezieux.

 

Modifié par JLChauvin
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai cru lire sur la Nouvelle République :

"En milieu d'après-midi, une voiture a heurté un poteau d'alimentation électrique à Courlac, en Charente, entre Libourne et Angoulême.

Le conducteur, qui serait un technicien de la SNCF, est légèrement blessé. Le poteau qu'il a heurté menaçait, lui, de tomber sur les voies. Une grue a été acheminée pour le redresser."

C'est confirmé ?

 

 

Non, c'est un gros bobard de journaliste, répété partout sans vérification. Encore une fois...

Le conducteur de la voiture a 66 ans, il a perdu le contrôle de son véhicule au lieu-dit La Truffière, à Courlac, près de Chalais. Légèrement blessé il a été conduit à l’hôpital de Barbezieux.

 

Un agent SNCF de 66 ans, attend encore un peu, ca va pas tarder à en avoir

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ahhhh.... la Presse ...

Je suis un grincheux , mais je ne peux que constater la différence de traitements attribués respectivement au bug de vendredi après-midi sur le Sud Ouest et aux difficultés de circulation entre Paris et le Sud-Est sur les autoroutes samedi . Dans le deuxième cas , nulle part de titres sur N dizaines de milliers de personnes bloquées  , arrivées  à leur destination avec des retards de 2 à 4heures,  à qui on n'a pas distribué de bouteilles d'eau ni consenti le moindre rabais sur le péage . Je sais qu'ici je prêche des convaincus , mais comment faire pour passer ce message dans les grands médias ? Je vais finir par croire aux complots !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis un grincheux , mais je ne peux que constater la différence de traitements attribués respectivement au bug de vendredi après-midi sur le Sud Ouest et aux difficultés de circulation entre Paris et le Sud-Est sur les autoroutes samedi . Dans le deuxième cas , nulle part de titres sur N dizaines de milliers de personnes bloquées  , arrivées  à leur destination avec des retards de 2 à 4heures,  à qui on n'a pas distribué de bouteilles d'eau ni consenti le moindre rabais sur le péage . Je sais qu'ici je prêche des convaincus , mais comment faire pour passer ce message dans les grands médias ? Je vais finir par croire aux complots !

Sans vouloir prendre la défense des journaleux, plusieurs remarques :

- les bouchons sur l'axe routier Sud-Est en juillet et en août, c'est devenu habituel depuis bien longtemps. Déjà dans les années 50-60, lorsque l'Autoroute du Soleil n'existait pas encore ou n'était pas encore achevée, ça coinçait sur la fameuse N7. A contrario, les gros incidents ferroviaires (comme celui de vendredi) demeurent rares, contrairement à ce que veulent nous faire croire les adeptes du SNCF-bashing.

- personne n'oblige personne à passer par les A6-A7 pour descendre dans le Sud : il y a des itinéraires alternatifs moins chargés. Par exemple, A10-A71-A75 pour la côte languedocienne (qui est d'ailleurs plus court en distance et moins cher et qui est globalement plus fluide, mis à part le secteur de Clermont) ou via Troyes, Dijon, Bourg-en-Bresse, Grenoble et l'arrière-pays provençal (route Napoléon ou autres) pour la côte d'Azur (plus long en distance, mais pas forcément en temps si on tient compte des bouchons de la vallée du Rhône, et ce malgré les "petites routes" en fin de parcours). Ce que je veux dire par là, c'est que si l'automobiliste se retrouve coincé sur l'A6 ou l'A7, c'est qu'il l'a bien voulu et il ne peut s'en prendre qu'à lui, surtout qu'on n'arrête pas de rabâcher tous les étés dans tous les médias qu'il faut éviter l'Autoroute du Soleil. Par contre, le voyageur en train n'a pas choisi de rester coincé à Montparnasse.

- lorsqu'il y a un gros incident dans l'aérien, on a aussi droit aux images des "otages" qui dorment sur un banc à Charles de Gaulle, avec les commentaires qui vont avec.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, enfin...

Il n'y a jamais eu d'horaire prévu en bagnole.

Une durée de trajet approximative en fonction du trafic, donc assez prévisible.

Je trouve dommage que vous sembliez trouver normal  que le chemine de fer n'ait plus d'horaires fixes, finalement.

Ca en dit long sur l'acceptation de ce qu'il est devenu.

 

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.