Aller au contenu

Déraillement d'un train Intercités à Brétigny-sur-Orge


Messages recommandés

Il y a 6 heures, likorn a dit :

...

Ceci est d'un facile pour le cadre décideur dont la responsabilité justifie un salaire plus élévé...

Même sans connaissance du monde ferroviaire...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Catastrophe de Brétigny : pour l'Orléanais qui a perdu ses parents dans l'accident, la fin d'un marathon judiciaire (La République du Centre - 16/06/2020)

Citation

Le 12 juillet 2013, un train "Intercités" déraillait en gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne), faisant sept morts et plusieurs centaines de blessés. Un cheminot ainsi que la SNCF sont renvoyés devant le tribunal correctionnel d’Évry pour répondre de leur responsabilité dans cet accident. Un soulagement pour Thierry Gomès, président d’une association de défense des victimes, qui a perdu ses parents dans le drame ...

https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/catastrophe-de-bretigny-pour-l-orleanais-thierry-gomes-qui-a-perdu-ses-parents-dans-l-accident-la-fin-d-un-marathon-judiciaire_13800691/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

après il existe aussi d'autres critères qui entrent en jeu dans une décision  bien que l'on ait la compétence ; l'expérience .. cela s'appelle , ne pas savoir dire NOn , la peur de déplaire à la hiérarchie,les risques pour  le déroulement de carrière ….etc..

Le seul critère quand on a une décision de sécurité à prendre est de ne JAMAIS mettre en danger la vie des usagers du rail, et non de penser à son déroulement de carrière. Mais comme je l'ai déjà écrit ici je dois être un vieux con ...

  • Like 1
  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, 30kg est a dit :

Le seul critère quand on a une décision de sécurité à prendre est de ne JAMAIS mettre en danger la vie des usagers du rail, et non de penser à son déroulement de carrière. Mais comme je l'ai déjà écrit ici je dois être un vieux con ...

Bien d'accord, mais là on refait l'histoire dans notre fauteuil et comme d'habitude tout semble simple. Mais nous savons tous que cela ne se passe pas toujours comme écrit dans de belles procedures et quand il faut remonter le film, c'est rarement facile d'identifier le moment où cela a dérappé. Espérons simplement que la justice saura faire ce travail.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 15/06/2020 à 15:56, jackv a dit :

après il existe aussi d'autres critères qui entrent en jeu dans une décision  bien que l'on ait la compétence ; l'expérience .. cela s'appelle , ne pas savoir dire NOn , la peur de déplaire à la hiérarchie,les risques pour  le déroulement de carrière ….etc..

C’est juste et cette attitude s’accentue avec les générations actuelles j’ai l’impression : passer la pommade, dire à l’autre ce qu’il a envie d’entendre pour le séduire en surface, l’avoir à la bonne et qu’on vous considère bien tout en vous foutant la paix et en obtenant quelques faveurs. Ça a existé de tous temps mais là ça devient généralisé.... Ce n’est pas seulement “un vague ressenti” de ma part : je suis enseignant et je constate que les étudiants actuels se soucient plus de savoir “ce que les profs attendent” plutôt que de se dépasser et de chercher à raisonner, sans se soucier de plaire ou déplaire.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Yohann. Mais en matière de sécurité ferroviaire il ne faut pas parler de séduction ou de faveurs. Il y a une situation à risque : on répare ou on ralentit voire on arrête les trains. Le mec qui doute et s'affranchit de ça est pour moi un assassin. Voilà c'est dit !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis entièrement d’accord mais je parlais plus globalement : des aspects humains et irrationnels expliquent parfois beaucoup de choses qui ne devraient pourtant être guidée que par le pragmatisme et la responsabilité.

Je partage assez les propos de Likorn sur savoir et connaissance.

Ce qui me chiffonne le plus, au delà de l’enseignement des savoirs sans souci de les démontrer (qui est à mon avis dramatique et tend à accentuer les inégalités), c’est surtout que ceux qui apprennent ne s’émeuvent que très rarement de cet état de fait, s’accommodant sans rechigner de solutions déjà toutes faites.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...