Jump to content
Pascal 45

Accident de PN de Millas (66) le 14/12/2017

Recommended Posts

et payer +500.000€ à chaque procès perdu d'avance...

et endosser le rôle du salaud qui percute les voitures sans ralentir, puisqu'au final au tribunal, ce sera le cas.

Décidément c'est zzz comme politique.

Sinon certains travaillent et communiquent un peu, sur leur adaptation de gamelle à Médor au ferroviaire !

 

Citation

 

« Nous étions à la recherche d’un système peu encombrant et peu coûteux. Les technologies radar coûtent très chères et ne sont pas forcément évidentes à mettre en oeuvre. Le système HIKOB est discret et accessible. Il demande très peu de main- tenance car les capteurs enfouis ont une autonomie de plusieurs années. »

« Preuve de l’efficacité du système, nous sommes très heureux d’être en discussion avec SNCF Réseau, partenaire et pre- mier utilisateur de la technologie pour installer de nouveaux capteurs sur deux autres École Centrale de Lille passages à niveaux.»


 

On revient à Millas car il y a beaucoup de HS...

(NB: les modérateurs peuvent faire le ménage,  aucun soucis)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, tresorier a dit :

Tu te trompes lourdement.

Les yaka/fokon ne sont pas dans les services R&D. Ca ne servirait à rien. 

Ils sont plutot dans les médias, les forums,...

La preuve ! Proposer une caméra à 50€ sans réfléchir à tout ce qui va derrière, je me marre.

Ce n'est pas le prix qui fait la qualité, mais il faut penser à l'installation , au traitement,  au mainteneur,  au respect des lois (une galère avec le droit à l'image,....).

On n'est pas dans son jardin perso nonmais

Et puis un jouet de cette catégorie, je n'en voudrais même pas chez moi. A part pour surveiller la gamelle de médor :Smiley_56:

Marrant, et une fois de plus le paradoxe français

Ca réclame des caméras , et ensuite ca va hurler la liberticide

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, ZorbecLeGras a dit :

et payer +500.000€ à chaque procès perdu d'avance...

Et je répète, il y en a combien des procès que la SNCF perd ? J'attend car cela fait plusieurs fois que je te pose la question et peut être que si la SNCF perd parfois, c'est qu'elle est en faute, non ?  Il faut aussi admettre que le fer peut être aussi être pris en défaut.  De plus un procès n'e'st jamais perdu ou gagner d'avance, c'est une vue de l'esprit

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, ZorbecLeGras a dit :

exactement comme pendant le procès de St Médard où le chauffeur routier avait eu l'honnêteté et la force de reconnaitre entièrement ses torts et les assumer. Maintenant une erreur d'inattention reste humaine et est souvent la cause de bien des drames sur la route.

Mais au cours du procès St Médard le 20 avril 2018,  la vice-procureur n'a pas requis de peine contre SNCF (ex-RFF) et cela a déplu fortement à tous les niveaux tellement le SNCF-bashing est devenu un réflexe pavlovien depuis Sarkozy (et la présidence du successeur d'AM Idrac...).

Et le verdict final du 02 juillet est une condamnation pour homicide involontaire de SNCF avec un note à régler de 600.000 € en plus des frais juridique soit la bagatelle de 1 million € vu la longueur de la procédure, +7 ans à alimenter un dossier tragique).

Comment peut-on dans les 3 derniers d'un procès passer de hors cause à super coupable devant payer la note ? 

Quand un procurer met hors cause une personne, comment peut-on arriver à condamner lourdement cette personne sans commettre ... une injustice puisque le procès est... fini ?

Et 600.000€ = 2 x 300.000€, un pour ex-RFF (pourquoi pas à la limite) mais les 300.000€ de SNCF-Mobilité ne sont pas justifié: le conducteur du train n'a pas donné le coup de volant lui permettant de passer sur la voie libre et évider l'accident ? le conducteur du train n'a pas freiné avec l'aérofrein d'urgence qui bloque le train en 5 mètres ? le conducteur de train n'a pas utilisé l'airbag situé à l'avant du train pour diminuer le choc ? 300.000€ d'amende en trop !

Est-ce vraiment une démocratie ?

Le peuple demande la peau de SNCF à chaque accident et SNCF ne prend aucune mesure pour accréditer sa version lors des procès, jettant le conducteur du train en pâture aux médias, les victimes devenant toujours emphatiques avec le chauffeur routier qui les a brisés involontairement.

Après la mentalité SNCF, c 'est souvent

"Yaka payer, faukon assume les erreurs des autres et yfodré mettre un stop aux trains au passages à niveau"

surtout pas de R&D (depuis +7 ans, c'est R& zzz)

Vous n'êtes pas prêt de finir de payer car on remonte à +10 ans pour prouver la faute SNCF

https://dunkerque.maville.com/actu/actudet_-la-sncf-mise-en-examen-dans-un-accident-mortel-a-un-passage-a-niveau-en-2010_fil-3457268_actu.Htm

Les raisons de la condamnation de la SNCF sont expliqués dans le jugement du tribunal. Que l’on soit d’accord ou pas,  il est motivé et pas basé sur du SNCF bashing.

Tu aurais assisté au procès, tu saurais peut être pourquoi la boîte a été condamnée. Il ne suffit pas de lire les articles de journaux pour avoir un avis sur le jugement. Et puis ce n’est pas fini, puisque la boîte a fait appel. On repart donc pour un nouveau procès.

Edited by Tophe

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Tophe a dit :

Les raisons de la condamnation de la SNCF sont expliqués dans le jugement du tribunal. Que l’on soit d’accord ou pas,  il est motivé et pas basé sur du SNCF bashing.

Tu aurais assisté au procès, tu saurais peut être pourquoi la boîte a été condamnée. Il ne suffit pas de lire les articles de journaux pour avoir un avis sur le jugement. Et puis ce n’est pas fini, puisque la boîte a fait appel. On repart donc pour un nouveau procès.

Tout est dit......et c 'est un raisonnement on ne peut plus logique et factuel !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Tophe a dit :

Les raisons de la condamnation de la SNCF sont expliqués dans le jugement du tribunal. Que l’on soit d’accord ou pas,  il est motivé et pas basé sur du SNCF bashing.

Tu aurais assisté au procès, tu saurais peut être pourquoi la boîte a été condamnée. Il ne suffit pas de lire les articles de journaux pour avoir un avis sur le jugement. Et puis ce n’est pas fini, puisque la boîte a fait appel. On repart donc pour un nouveau procès.

décidément les passages à niveau sont vraiment un sujet qui cristallise les passions

Biensûr que les médias fournissent un résume mais

les plaidoiries sont souvent en libre lecture et évite les erreurs d'interprétation des journalistes qui se doivent de résumer en 5 lignes plusieurs heures de parlottes. Souvent de beaux textes bien argumentés.

http://proces.fenvac.org/2018/04/19/compte-rendu-proces-de-laccident-du-pn-de-saint-medard/

Ce qui me choque c'est la non mise en cause par la vice-procureur pour au final une très lourde double condamnation SNCF:

  •  car si à la limite ex-RFF a pris son temps sur les recommandations du rapport du BEA 2007 _ notamment la mise au point de la technologie radar si décriée ici_,
  • SNCF-Mobilité n'avait pas grand chose à faire après 2011, alors pourquoi 300.000€ à SNCF-Mobilité comme si la construction d'un viaduc était à sa charge ?
Citation

 

Recommandation R1 (Département d'Ille-et-Vilaine et Réseau Ferré de France) : Étudier et mettre en oeuvre des mesures aptes à faciliter le franchissement des poids lourds et leur croisement sur ce passage à niveau (aménagements ou mesures d'exploitation, routiers ou ferroviaires).

Recommandation R2 (SNCF) : Intégrer, dans les textes régissant la maîtrise d'oeuvre SNCF, la consultation de l'expert Passage à Niveau régional pour tous les chantiers susceptibles d'affecter la sécurité d'un passage à niveau.

Recommandation R3 (Délégation de la Sécurité et de la Circulation Routières et Service d'Etudes sur les Transports, les Routes et leurs Aménagements) : Compléter le guide sur la «signalisation temporaire - les alternats» lors de sa prochaine mise à jour, par des dispositions spécifiques aux passages à niveau, notamment, en appelant à consulter l'exploitant ferroviaire lorsque le régime d'exploitation d'un PN est susceptible d'être modifié.

En outre, ce rapport est l'occasion d'inviter les pouvoirs publics à poursuivre la sensibilisation des usagers au franchissement des passages à niveau, à élargir, au-delà des seuls maîtres d'oeuvre routiers, la diffusion des documents du Service d'Etudes sur les Transports, les Routes et leurs Aménagements (Sétra) sur les travaux à proximité des PN et à encourager les réflexions européennes en cours sur la limitation de l'agressivité des sièges de train en cas de choc.

http://www.bea-tt.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_BEATT_2007-017_cle7d3391.pdf

 

 

Citation


  1. Recommandation R1 (Réseau Ferré de France, Département d'Ille-et-Vilaine, Commune de Saint-Médard-sur-Ille, Préfecture d'Ille-et-Vilaine) :

    Achever, dans les délais les plus rapides, la mise en œuvre des mesures de sécurisation du passage à niveau n°11 annoncées en novembre 2011, notamment, l'installation de radars permettant de détecter les franchissements indus des feux R24 clignotant au rouge et l'éloignement du passage à niveau du débouché de la voie communale n°10 sur la RD 106.

http://www.bea-tt.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_BEATT_2011_011.pdf

 

 

As-tu assisté au procès à Rennes ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, ZorbecLeGras a dit :

 

 

 

As-tu assisté au procès à Rennes ?

 

Si tu savais.  Je t'invites à lire le long sujet qui traite de l'accident de Saint Médard sur ce forum

il y a 10 minutes, ZorbecLeGras a dit :

les plaidoiries sont souvent en libre lecture et évite les erreurs d'interprétation des journalistes qui se doivent de résumer en 5 lignes plusieurs heures de parlottes. Souvent de beaux textes bien argumentés.

Parce qu'une plaidoirie est paroles d"évangile ?

Edited by ADC01

Share this post


Link to post
Share on other sites

la plupart des derniers échanges, forts intéressants, devraient plutôt être sur le fil 

revenons à Millas en espérant un procès non perdu d'avance (déjà que la voie est fermée, cela sent le roussi pour ce TER en retard sur son horaire habituel )

Edited by ZorbecLeGras

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, ZorbecLeGras a dit :

As-tu assisté au procès à Rennes ?

 

Le problème d'un forum, quand on y arrive, c'est que souvent il y a de l'antériorité. Dans ce cas précis, tu fais la preuve involontaire de quelqu'un qui veut assoir ses arguments sans connaître et ce n'est pas de ta faute, les tenants et aboutissants.

En l'occurrence, quand on cite l'accident breton on va lire le fil sur l'accident. Cela permet d'éviter les malentendus et d'être (très) maladroit.

Sur le fond : il est tout de même instructif que, faute de respect du code de la Route, ce soit le ferroviaire qui doive faire de la "R&D" et trouver des solutions. C'est un débat que nous avons déjà largement eu ici ; un mode de fonctionnement typique de notre société : faute d'arriver à faire respecter la loi/le bon sens ce serait aux entreprises d'améliorer le système :(

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, assouan a dit :

Sur le fond : il est tout de même instructif que, faute de respect du code de la Route, ce soit le ferroviaire qui doive faire de la "R&D" et trouver des solutions. C'est un débat que nous avons déjà largement eu ici ; un mode de fonctionnement typique de notre société : faute d'arriver à faire respecter la loi/le bon sens ce serait aux entreprises d'améliorer le système :(

Comme nous ne sommes pas (encore) dans une dictature totalitaire, c'est assez logique d'arriver à ces conclusions "dans l'intérêt général". C'est aussi une analyse du risque, dans laquelle sont pris en compte la fréquence et la criticité. En développant ce raisonnement, le gouvernement américain avait imposé un système automatique de ceintures de sécurité dans les voitures des années 80/90 (voir le système sur une peugeot 405 USA : https://www.youtube.com/watch?v=ND34pJwaifI )

Plus récemment, on a imposé des éthylomètres anti-démarrage pour s'assurer que ceux qui ne respectent pas le code de la route (alcoolémie) ne puissent pas utiliser le véhicule équipé.
Les sociétés de transport et les fabricants de matériel ont une responsabilité directe dans la sécurité des utilisateurs. C'est cette part de responsabilité qui est discutée devant les tribunaux à chaque accident.

Dans le cas de Millas, contrairement à St Médard, il n'y eut ni morts ni blessés graves dans le train, ça fait une grosse différence dans l'analyse du contexte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, assouan a dit :

Le problème d'un forum, quand on y arrive, c'est que souvent il y a de l'antériorité. Dans ce cas précis, tu fais la preuve involontaire de quelqu'un qui veut assoir ses arguments sans connaître et ce n'est pas de ta faute, les tenants et aboutissants.

En l'occurrence, quand on cite l'accident breton on va lire le fil sur l'accident. Cela permet d'éviter les malentendus et d'être (très) maladroit.

Sur le fond : il est tout de même instructif que, faute de respect du code de la Route, ce soit le ferroviaire qui doive faire de la "R&D" et trouver des solutions. C'est un débat que nous avons déjà largement eu ici ; un mode de fonctionnement typique de notre société : faute d'arriver à faire respecter la loi/le bon sens ce serait aux entreprises d'améliorer le système :(

 

En attendant Zorbec pose à juste titre la question de la condamnation de Mobilité à St Médard.

Pour Réseau c'est Ok, il y  avait eu un précédent et des recommandations du BEA, et la justice reproche à

Réseau de ne pas avoir suivi ces recommandations, mais pourquoi diable condamner l'opérateur SNCF Mobilités, qui circulait sur sa voie sans commettre aucune faute.

C'est comme si pour un stop grillé , car panneau masqué par la végétation, on condamnait Réseau (routier) ok, mais aussi le gars (la victime, en fait) qui roule sur la route prioritaire en respectant les règles...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Mak a dit :

Pour Réseau c'est Ok, il y  avait eu un précédent et des recommandations du BEA, et la justice reproche à

Réseau de ne pas avoir suivi ces recommandations, mais pourquoi diable condamner l'opérateur SNCF Mobilités, qui circulait sur sa voie sans commettre aucune faute.

 

cette partie de responsabilité se comprend, réseau est informé qu'il y a un problème, qu'il y a des mesures a prendre mais ne réagit pas...c'est assimilé a un manquement intensionnel..

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, jackv a dit :

cette partie de responsabilité se comprend, réseau est informé qu'il y a un problème, qu'il y a des mesures a prendre mais ne réagit pas...c'est assimilé a un manquement intensionnel..

Tout à fait, car on aurait pu comprendre que, faute de mise ne œuvre des recommandations du BEA , mobilité aurait pu prendre comme décision de faire cesser ces circulations ?

Si l’État n'avait pas été l’actionnaire total de SNCF, et si l'exploitant de la ligne avait été un privé, n'est ce pas ce que l'on lui aurait reproché ? (continuer à exploiter une ligne présentant un point de danger potentiel reconnu comme tel par le BEA) ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, ZorbecLeGras a dit :

 

As-tu assisté au procès à Rennes ?

 

Excusez moi par avance : mais cela en serait drôle si cela n’était pas  Completement con comme question.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Mak a dit :

Il n'empêche que la proposition de Zorbec est loin d'être sotte et qu'elle mériterait d'être étudiée et je trouve que c'est pas terrible de se foutre de la gueule de gens qui cherchent des solutions..

Je n'appelle pas ça chercher des solutions : c'est reprendre pour la nième fois ce qu'on a déja vu ici ou la. Des solutions comme ça, j'en ai à la pelle. Après il faut aller au bout du raisonnement pour ça devienne crédible.

Il y a longtemps qu'on n'a pas vu la proposition de caméra en cabine ? Une Gopro 7, ça aurait de la gueule ! Mais on est déja loin des 50€. Et on n'est pas encore à l'écriture du référentiel pour l'exploiter, l'installer, avoir toutes les autorisations,....

C'est pour ça que je me suis permis un trait d'humour ;)

Il y a 12 heures, ZorbecLeGras a dit :

Sinon certains travaillent et communiquent un peu, sur leur adaptation de gamelle à Médor au ferroviaire !

Oui, certains communiquent et déposent même un brevet dans le dos de la SNCF après plusieurs réunions d'échanges. Mais c'est un autre sujet.

Pour ce qui est des capteurs connectés, l'idée est intéressante. Maintenant si c'est pour surveiller des serrages de boulons d'éclisse (proposé dans ton document), il va en falloir un paquet !!!

Et il ne faudra pas que le système de surveillance génèrent plus de contraintes ou d'alarmes que le système surveillé.

On a déja l'expérience de l'impact des défaillances d'un système de surveillance similaire.

 

Edited by tresorier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, tresorier a dit :

Je n'appelle pas ça chercher des solutions : c'est reprendre pour la nième fois ce qu'on a déja vu ici ou la. Des solutions comme ça, j'en ai à la pelle. Après il faut aller au bout du raisonnement pour ça devienne crédible.

Il y a longtemps qu'on n'a pas vu la proposition de caméra en cabine ? Une Gopro 7, ça aurait de la gueule ! Mais on est déja loin des 50€. Et on n'est pas encore à l'écriture du référentiel pour l'exploiter, l'installer, avoir toutes les autorisations,....

C'est pour ça que je me suis permis un trait d'humour ;)

Oui, certains communiquent et déposent même un brevet dans le dos de la SNCF après plusieurs réunions d'échanges. Mais c'est un autre sujet.

Pour ce qui est des capteurs connectés, l'idée est intéressante. Maintenant si c'est pour surveiller des serrages de boulons d'éclisse (proposé dans ton document), il va en falloir un paquet !!!

Et il ne faudra pas que le système de surveillance génèrent plus de contraintes ou d'alarmes que le système surveillé.

On a déja l'expérience de l'impact des défaillances d'un système de surveillance similaire.

 

Bonjour

il est question d’une expérimentation sur NAT mais c’est juste un micro ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, tresorier a dit :

Je n'appelle pas ça chercher des solutions : c'est reprendre pour la nième fois ce qu'on a déja vu ici ou la. Des solutions comme ça, j'en ai à la pelle. Après il faut aller au bout du raisonnement pour ça devienne crédible.

c'est bien le problème de nos jours, les jeunes pousses ont les idées mais manquent de €€€, de bras et de petites mains pour développer du concret quasi opérationnel sur le terrain. Il est loin le temps des startup où les dizaines milliers de FF se bousculaient pour une idée en ique (informatique, automatique,....). Par contre, toute université et grande école sont acoquinés à une pépinière d'entreprise où les jeunes diplômés de haut niveau sont invités à créer leur PME avec les technologies qu'ils ont dominé lors de leur cursus. Autant en profiter pour les faire jouer au train et cela les changera de l'automobile autonome !

Il y a longtemps qu'on n'a pas vu la proposition de caméra en cabine ? Une Gopro 7, ça aurait de la gueule ! Mais on est déja loin des 50€. Et on n'est pas encore à l'écriture du référentiel pour l'exploiter, l'installer, avoir toutes les autorisations,....

tu exagères, pour 50€ tu as un système caméra enregistrable et ce n'est pas le réel problème à résoudre; encore faut-il définir ce qu'on veut en faire, avec les contraintes plus psychologiques et sociétals que technique.

LA partie référentiel fait plus parti de la cuisine interne quasi administrative qui dans la réalité est bien plus chronophage que la mise au point technique; et plus l'entreprise est important_comme SNCF_, plus les querelles de chapelles, les susceptibilités entre services différents, les ambitions personnels du vizir local désirant devenir calife à la place du calife, tout cela peut couler une idée technique nouvelle et l'empêcher de s'épanouir comme les fameux Idix de la publicité.

En boutade je dirai qu'il plus facile de poser une caméra à l'avant d'un train afin de retransmettre sur un écran dans la 1ère voiture la vue de la ligne parcourue pour agrémenter le voyage des clients (ou permettre à certains de s'endormir), un peu comme on trouve sur Youtube pour l'Allemagne.

Le marketing peut très bien profiter de cet écran pour passer des messages, avertir du prochain arrêt, des correspondances, sur le modèle de ce que font nos voisins helvétes dans la plupart de leur train.

Par hasard, on pourra utiliser ces images si problème rencontré sur la voie, mais ce serait un pur hasard et le détournement d'un usage marketing !.

 

 

 

C'est pour ça que je me suis permis un trait d'humour ;)

C'est mon trait d'humour pour relancer l'usage d'une caméra dans un train pour divertir les voyageurs(les accidents sont heureusement très, très très rares) _ et permettre l'affichage d' informations. la pilule psychologique passera mieux.:Smiley_31:Et mon petit doigt me dit que l'équipement écran est quasi prêt.

Oui, certains communiquent et déposent même un brevet dans le dos de la SNCF après plusieurs réunions d'échanges. Mais c'est un autre sujet.

C'est ... normal et a toujours exister à très grande échelle aussi. Renseigne toi sur le développement du réseau informatique Retipac, opérationnel un peu avant Transpac. Ce qui est anormal c'est que SNCF n'ait pas déposé un brevet. Ce qui est encore plus anormal, si SNCF se fout des brevets et royalties, c'est à l'équipe employée par SNCF de déposer à son nom un brevet afin de développer l'idée et de lancer une PME, avec au bout une période de congés sabbatique, l'envol vers l'aventure du création d'une boite. 

C'est pas SNCF qui communiquer sur Idix ? cela semble mort vu de l'extérieur.

Pour ce qui est des capteurs connectés, l'idée est intéressante. Maintenant si c'est pour surveiller des serrages de boulons d'éclisse (proposé dans ton document), il va en falloir un paquet !!!

l'éclisse, c'est pas le truc à la con qui foutu le bordel à Brétigny et couter un max en réputation et €€€?

Alors c'est génial que des jeunes ingénieurs proposent une évolution d'un bout de ferraille même s'il en faut un paquet (et normal de déposer un brevet si SNCF s'en fout, enfin dans le cas, ex-RFF mais il faut reconnaitre à leur décharge qu'il n' y avait moins 3000 personnes RFF,pas forcément expert en toute technique).

 

Et il ne faudra pas que le système de surveillance génèrent plus de contraintes ou d'alarmes que le système surveillé.

On a déja l'expérience de l'impact des défaillances d'un système de surveillance similaire.

une C'est un phénomène habituel dans les nouvelles technologies qui ont tendance à donner trop d'informations souvent sur le même bus de communication ce quiinduti des effets secondaires pervers. C'est connu aussi en automobile où quelques fois un capteur bagout et par exemple, fait fonctionner l'essuie-glace arrière quand tu enclancehes la marche arrière !

Et bien c'est pas fini ! car avec tous ces capteurs évolués et communiquant de Wifi-IP et/ou BlueTooth, on va vers une cacophonie d'information toute temps réel. En automobile arrive des capteurs de pression/température de chaque pneu en Bluetooth, alors que le conducteur veut écouter la musique de son smartphone sur l'auto-radio qui n'est autre qu'un micro-ordinateur gérant pleins de fonctions sur une Citroen C3: en cas de dysfonctionnement  cela va être un beau bordel à réparer ! 

Tout à fait, car on aurait pu comprendre que, faute de mise ne œuvre des recommandations du BEA , mobilité aurait pu prendre comme décision de faire cesser ces circulations ?

CE sui implique que quand le rapport BEA est publié, pas de circulation tant que les travaux à minima n'ont pas été effectués?

soit plus de traffic Rennes-St Malo partir de 2011 ? 

dur, dur mais je comprend pourquoi les TER ont été supprimés après Millas: une raison juridique admissible sauf pour les milliers de voyageurs du train.

on pourrait poursuivre ces conversations sur un autre fil car je m'éloigne de Millas en répondant aux messages.

pour ma part, j'arrête sur ce fil et on ne refera pas un R&D sur un forum.

Edited by ZorbecLeGras

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, ZorbecLeGras a dit :

En boutade je dirai qu'il plus facile de poser une caméra à l'avant d'un train afin de retransmettre sur un écran dans la 1ère voiture la vue de la ligne parcourue pour agrémenter le voyage des clients (ou permettre à certains de s'endormir)

Et ainsi, ils pourront assister en direct au strike quand le train écrasera quelqu'un, faisant ainsi un problème de plus à gérer pour le mécano, tu en d'autres des idées comme ça. ?

 

il y a 5 minutes, ZorbecLeGras a dit :

tu exagères, pour 50€ tu as un système caméra enregistrable et ce n'est pas le réel problème à résoudre

Non, le soucis que tes images de ta caméras à 50 balles ne valent rien devant un tribunal, si elle n'est pas homologuée pour faire de la vidéo surveillance et dans ce cas, tes 50 balles tu peux leur faire faire des petits, c'est comme ceux qui filme depuis leur voiture au cas où, cela n'a aucune valeur juridique et en plus, cela peut se retourner contre eux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, ADC01 a dit :

 

 

Non, le soucis que tes images de ta caméras à 50 balles ne valent rien devant un tribunal, .

Pas tout à fait quand même !

Des images de caméras non homologuées ne sont pas des preuves, mais des "commencements de preuves par écrit" (comme une lettre non signée)

le juge en tient évidemment compte, même si la partie adverse aura moins de mal à les contester que des "vraies" preuves !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Mak a dit :

En attendant Zorbec pose à juste titre la question de la condamnation de Mobilité à St Médard.

Pour Réseau c'est Ok, il y  avait eu un précédent et des recommandations du BEA, et la justice reproche à

Réseau de ne pas avoir suivi ces recommandations, mais pourquoi diable condamner l'opérateur SNCF Mobilités, qui circulait sur sa voie sans commettre aucune faute.

C'est comme si pour un stop grillé , car panneau masqué par la végétation, on condamnait Réseau (routier) ok, mais aussi le gars (la victime, en fait) qui roule sur la route prioritaire en respectant les règles...

Parce que Mobilité était à l’époque Sncf, en charge de l’infra pôle, et que la surveillance et l’entretien de la signalisation est de sa responsabilité.

Citation

Me VALENT : « Je vais être précis, vous n’évoquez pas de responsabilité de SNCF. » 

Major BARRET : « Je ne suis pas d’accord, j’ai bien précisé que des travaux auraient dû être faits et que SNCF était en charge des changements des signaux sonores et des barrières. »

Citation

La Présidente : « Pourquoi ce PN est-il compliqué ? »

Mme PENARD : « Pour moi c’est un manque de signalisation, elle est faite mais il faut être très attentif, surtout pour ceux qui ne connaissent pas. »

Citation

Me LARUE : « Vous nous avez parlé de deux éléments de nature à provoquer la peur que vous avez eu : le premier est relatif au délai de l’annonce, jugé trop court, et le second est relatif à la configuration du PN. »  

Mme CHARVET : « Oui c’est ça. »

[…]

Me LARUE : « Vous faites des remarques sur la signalisation que vous percevez à droite, côté passager, qu’est-ce que vous auriez préconisé ? » 

Mme CHARVET : « Peut-être un rappel de l’autre côté de la voie car, côté conducteur, on a du mal à voir le feu rouge. Donc peut être un signal lumineux serait nécessaire. Pour un véhicule c’est difficile mais pour un poids lourd c’est quasi impossible. »

Citation

Laguiton (expert auprès du tribunal de Rennes) : à partir du moment où les barrières vont commencent à chuter à To +8s, on va tomber dans une situation d’urgence. Il faut savoir que lorsqu’on se retrouve bloqué à ce PN, chacun peut réagir différemment à la barrière qui tombe (caler, passer le mauvais rapport). Pour sécuriser le PN, il faut agir en amont, avant que les barrières ne tombent. Le premier rapport du BEA-TT soulignait qu’il est irrationnel de prévoir un comportement. Aussi, c’est le temps d’alerte qui devrait être augmenté. Le BEA-TT concluait également qu’il y avait un risque d’être coincé en sortie. […]

Pour conclure, ce PN était complexe à franchir pour ce poids-lourd et les déclarations de M. CHAUVET sont plausibles.

Pour sécuriser le PN il aurait fallu augmenter le délai, interdire la circulation aux poids lourds et modifier la configuration des lieux pour faciliter le franchissement.

Citation

Me ARION : « Ma question concerne le délai de passage d’un tel PN par un poids lourd de cette taille et de ce poids, dans la limite de ce qui peut être raisonnablement envisagé, sans danger pour autrui. Combien de secondes pour franchir en toute sécurité ce PN ? » 

M. LAGUITON : « Pour vous donner une idée, si vous la franchissez à 20 km/h, vous allez avoir un passage confortable avec votre véhicule. Mais pour un ensemble routier, il ne peut pas le passer à vitesse constante car il doit nécessairement adapter sa vitesse. »

Me ARION : « Oui mais combien de secondes précisément pour se dégager ? » 

M. LAGUITON : « Entre 2 barrières il doit y avoir 15 mètres, donc il faut un certain nombre de secondes qui est supérieur à 8, 9 voire 10 secondes. »

Bon et puis après il y a toujours ce problème de la méconnaissance des délais, tout le monde voit que c’est court mais surestime fortement cette durée. La plus courte avancée par les témoins étant d’une minute, la plus longue quatre. En réalité la durée totale de la séquence est de 26 secondes entre le premier clignotement et le passage du train.

 

Et puis il y a ça

Citation

La Présidente : « Et pourquoi le maillon d’une chaine ? » 

M. CHAUVET : « Car il y a d’autres personnes morales qui auraient pu empêcher cela, mais ils ont attendu qu’il y ait des morts pour agir. Ils auraient dû tenir compte de l’erreur humaine sur le franchissement d’un PN difficile ».

La Présidente : « Vous avez lu cela ? » 

M. CHAUVET : « Non c’est ce que je pense ».

Citation

Me GLON : « Donc en quoi consistait cette formation que vous avez suivi ? » 

M. CHAUVET : « Il s’agit d’une formation sur la réglementation européenne, la sécurité, l’environnement. Ça fait 7 ans que je réfléchis pourquoi je n’ai pas vu les feux et entendu le signal sonore mais je ne me demande pas pourquoi j’ai donné un coup de frein ».

Me GLON : « Pourtant, selon cette formation, si on sait qu’il ne faut absolument pas s’arrêter sur un passage à niveau, on n’a pas nécessairement ce réflexe de freiner, non ? » 

M. CHAUVET : « Oui je suis bien d’accord. Mais j’ai eu un réflexe que je n’ai pas pu empêcher. Si j’avais pu l’empêcher je l’aurais fait ».

Et là je pense pareil que lui. Il n’y a que l’aspect financier qui empêche de prendre en compte l’erreur humaine. Or cet argument devient de moins en moins valable avec les avancées techniques et les solutions déjà existantes, car à ce compte là jamais la VA, le KVB ou la RSO n’aurait dû être installées.

N’oublions pas que la SNCF a été condamnée pour la mort de ses propres passagers.

Enfin le nombre de condamnations de la SNCF est indiquée, 3 entre 2004 et 2018.

http://proces.fenvac.org/2018/04/19/compte-rendu-proces-de-laccident-du-pn-de-saint-medard/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, likorn a dit :

N’oublions pas que la SNCF a été condamnée pour la mort de ses propres passagers.

Tout à fait, et c'est la grosse différence avec Millas. Chaque procès concerne UN accident particulier et pas l'ensemble des accidents.
De plus, dans le cas de Millas le PN n'a jamais été considéré comme "dangereux", et les circonstances sont différentes : ce n'est pas un véhicule bloqué sur les voies, mais un véhicule qui traverse le PN quand le train arrive.
C'est pour ça que toute l’enquête porte sur l'état de fonctionnement du PN. Si elle conclut que le PN a bien fonctionné normalement, il sera impossible d'engager la responsabilité de la SNCF (ou alors je ne vois pas comment) comme à St Médard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui CC27001 je pense comme toi. A Saint Médard la condamnation de la SNCF est à mon avis plus relative au comportement du matériel roulant qui n'a pas su 'protéger' les passagers dans le choc avec le poids lourd.

Je me permets un parallèle certes HS ici avec l'accident heureusement sans perte humaine du 21 avril 2015 au PN41 de Nangis sur la ligne Paris-Mulhouse. Je n'ose imaginer ce qui se serait passé si la rame corail tirée par un bon vieux 72100 avait été assurée - comme c'est désormais le cas - par un B85000 ...

Le rapport du BEATT sur Nangis est ici .

Edited by 30kg est

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, 30kg est a dit :

Le rapport du BEATT sur Nangis est ici .

merci du HS vers Nangis en région parisienne.

c'est amusant car pour une fois il y a de multiples photos SNCF du déroulé de l'accident dans ce rapport BEA, avec les positions des barrières bien visibles et, personne, personne ne s'en ait offusqué en hurlant que cela ne sert à rien, que les juges n'en tiendront pas compte, que c'est inutile et une atteinte à la vie privée...

cela n'a pas empêché l'avocat du chauffeur de plaider la faute SNCF:

Déjà la rédaction du rapport du BEA a été grandement facilitée et pas de boule de crystal pour supposer que les enregistrements du passage à niveaux sont faux et que les barrières étaient debout. Le temps de la procédure juridique n'a duré que 3 ans, accablante pour le malheureux chauffeur.

Surtout il n'y a pas eu de phénomène envers le malheureux chauffeur routier piégé par son GPS, d'empathie maladive de la part de ses proches et habitants du coin, pas de "on ne nous dit pas tout" ou "SNCF=Etat" qui gangrènent les rapports sociaux et attisent le bashing.

Est-ce qu'il y a eu de la compassion de la population envers le conducteur du train qui reçut un sacré choc imparable ? 

La SNCF a gagné ce procès et a réclamé +3 millions € de dédommagement.

fin HS

 

150421 photo PN Nangis rapport_beatt_2015_006.pdf

Edited by ZorbecLeGras

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne pas oublier que le rapport du BEA n'est pas l’enquête judiciaire. C'est toujours rappelé en préambule : Cette enquête a pour seul objet de prévenir de futurs accidents, en déterminant les circonstances et les causes de l’événement analysé et en établissant les recommandations de sécurité utiles. Elle ne vise pas à déterminer des responsabilités. En conséquence, l’utilisation de ce rapport à d’autres fins que la prévention pourrait conduire à des interprétations erronées.

D'ailleurs, même le BEA peut avoir parfois produire des conclusions erronées, de ce genre : En première conclusion, il ressort de cette analyse les éléments suivants : le train accidenté a échappé à une collision avec un train croiseur. Ce train croiseur s’est arrêtée en gare de Nangis moins de 7 minutes avant la collision. Si l’ensemble routier s’était bloqué sur le passage à niveau juste avant l’arrivée du train croiseur, ce train n’aurait pu repartir. Il se serait alors trouvé sur la trajectoire du train accidenté et des débris de la collision.

Au contraire, si le camion avait bloqué le PN avant l'arrivée du TER croiseur qui s'arrêtait à Nangis, le conducteur aurait déclenché le SAR et avisé l'agent circulation 7mn avant : il n'y aurait pas eu de collision.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...