Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Déraillement d'un train Intercités à Brétigny-sur-Orge


Messages recommandés

Oui mais il parait que c t pas grand chose, alors faudrait savoir !

Le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi, a écrit que c'était juste un vol de portable sur un portable de secouriste !

Ben oui, faudrait savoir, l'UNSA Police.

Bonjour.

Je vous le redis, étant le premier SMUR sur place, il n'y a eu que l'altercation avec les collègues de Longjumeau qui on pris un et seul caillou sur le toit, une bousculade avec l'ambulancier qui s'est fait subtiliser son portable. Un des jeunes à été interpellé. Cela à été très cours.

Il y a eu ensuite quelques échauffourés avec quelques jeunes au moment de la sécurisation de la DZ, mais tout est rentré rapidement dans l'ordre.

Il n'y a eu en aucun cas des vols ou des dépouillements sur les blessés ou les morts. Le site de la catastrophe n'était d'ailleurs aucunement accessible au badots.

Bruno.

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 3,8k
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

Bonsoir, je suis de retour ce soir à VIERZON (en voiture) et je suis "colère" j'ai participé à mon modeste niveau, à la remise en état de la caténaire en aidant les collègues des travaux (ayan

on va mettre les points sur les I, il n'y a aucun argument narcissique, juste une remarque fortement ironique la gravité du sujet je la mesure Monsieur, comme tous les gens ici et comme tous les

Pas neutre? Désolé mais je soigne les jeunes, les vieux, les noirs, les blancs, les arabes et les juifs, les cons, la flicaille et la racaille (avec une préférence pour la flicaille je vous l'accorde

Images publiées

Bonjour.

Je vous le redis, étant le premier SMUR sur place, il n'y a eu que l'altercation avec les collègues de Longjumeau qui on pris un et seul caillou sur le toit, une bousculade avec l'ambulancier qui s'est fait subtiliser son portable. Un des jeunes à été interpellé. Cela à été très cours.

Il y a eu ensuite quelques échauffourés avec quelques jeunes au moment de la sécurisation de la DZ, mais tout est rentré rapidement dans l'ordre.

Il n'y a eu en aucun cas des vols ou des dépouillements sur les blessés ou les morts. Le site de la catastrophe n'était d'ailleurs aucunement accessible au badots.

Bruno.

autrement dit UNSA police fait le buzz... est ce vraiment la peine de ce demander pour qui ils travaillent ? et certains médiats travaillent aussi dans le même sens...on prépare quoi ?

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Je vous le redis, étant le premier SMUR sur place, il n'y a eu que l'altercation avec les collègues de Longjumeau qui on pris un et seul caillou sur le toit, une bousculade avec l'ambulancier qui s'est fait subtiliser son portable. Un des jeunes à été interpellé. Cela à été très cours.

Il y a eu ensuite quelques échauffourés avec quelques jeunes au moment de la sécurisation de la DZ, mais tout est rentré rapidement dans l'ordre.

Il n'y a eu en aucun cas des vols ou des dépouillements sur les blessés ou les morts. Le site de la catastrophe n'était d'ailleurs aucunement accessible au badots.

Bruno.

Votre témoignage « live » ne peut être que crédible, d’autant qu’il vient d’un médecin, qui est, en quelque sorte, un scientifique ; dont le témoignage est insensible à l’émotion.

Je pense que le tord de certains a été de vouloir immédiatement tout nier pour des raisons idéologiques (le vivre-ensemble). Un peu comme pour les incidents du Trocadéro où officiellement, il n’y a eu qu’une bousculade, mais 100 000 euros à rembourser par les assurances.

Résultat : surenchère

Modifié par VSG
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

autrement dit UNSA police fait le buzz... est ce vraiment la peine de ce demander pour qui ils travaillent ? et certains médiats travaillent aussi dans le même sens...on prépare quoi ?

Les syndicats :

Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT Cheminots

« De mémoire de cheminots, on n’a jamais vu des boulons se dévisser tout seuls, explique Didier Aubert.

Si monsieur Aubert, je l’ai vu ; sans compter les entretoises d’appareils de voie.

“Il est en effet très improbable que trois des quatre boulons, qui tiennent attachée la pièce au rail, aient été dévissés en plein jour alors que l’endroit où a eu lieu l’accident se trouve à proximité d’un poste d’aiguillage. Cette infrastructure est en effet occupée par un cheminot chargé de surveiller les voies.”

Non, monsieur Aubert, un aiguilleur n’est pas chargé de surveiller les voies, mais d’assurer l’ordre de succession des trains les yeux rivés sur son TCO (tableau de contrôle optique), et il peut le faire même s’il était dans un blockhaus sous terre.

Mon commentaire : comment veux -ton que le quidam et même les journalistes spécialisés comme Michel Chevalet s’y retrouvent et ne s’emmêlent pas les pinceaux.

Modifié par VSG
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Je vous le redis, étant le premier SMUR sur place, il n'y a eu que l'altercation avec les collègues de Longjumeau qui on pris un et seul caillou sur le toit, une bousculade avec l'ambulancier qui s'est fait subtiliser son portable. Un des jeunes à été interpellé. Cela à été très cours.

Il y a eu ensuite quelques échauffourés avec quelques jeunes au moment de la sécurisation de la DZ, mais tout est rentré rapidement dans l'ordre.

Il n'y a eu en aucun cas des vols ou des dépouillements sur les blessés ou les morts. Le site de la catastrophe n'était d'ailleurs aucunement accessible au badots.

Bruno.

Désolé mais pour moi vous n'etes pas neutre

Personnel médical, la sécurité vous vous en préoccupez le minimum, vous etes là pour sauver des vies pas pour fliquer les gens

Alors je crois que vous avez vu ce que vous avez vu, mais vous avez peut etre pas tout vu

Je rejoins un peu VSG, il y a une tendance à minimiser les méfaits d'une certaine catégorie de population, on peut appeler ça un genre de politiquement correct

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé mais pour moi vous n'etes pas neutre

Personnel médical, la sécurité vous vous en préoccupez le minimum, vous etes là pour sauver des vies pas pour fliquer les gens

Alors je crois que vous avez vu ce que vous avez vu, mais vous avez peut etre pas tout vu

Je rejoins un peu VSG, il y a une tendance à minimiser les méfaits d'une certaine catégorie de population, on peut appeler ça un genre de politiquement correct

Oui, mais les toubibs comme Bruno ne sont pas cons, ils ne vont pas au casse pipes, si la sécurité ne leurs semblent pas assurée.

  • J'adore 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, mais les toubibs comme Bruno ne sont pas cons, ils ne vont pas au casse pipes, si la sécurité ne leurs semblent pas assurée.

Il peut également ne pas avoir tout vu, alors qu'il était occupé à inspecter la voiture couchée côté locomotive.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans renier le caillassage (pour moi s'il y a même qu'UN caillou, on ne dit pas qu'il n'y a rien eu, ca décrédibilise complètement), ni le vol

il faut en parler, ne pas le cacher.

Mais il faut aussi parler de ceux qui était là avant les secours, et qui y sont allé pour aider, assister, secourir.

Montrer, je ne sais pas si on en a vu un seul dans les reportages, ces gens, jeunes ou vieux; ces banlieusards qui sont des Hommes.

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Observer les mêmes evenements, avec deux lentilles differentes...

On observe sur certains lieux du globe, des scénes de pillage, lors d'événements dramatiques... On se rassurrera à bon compte en se disant que tout ceci est une affaire de culture, et que celà ne peut pas se produire chez nous..!!

Raté, les catastrophes climatiques aux Etats Unis, la catastrophe nucléaire Nippone, ont parfaitement demontré l'inverse.....

L'humain ne se distingue de l'animal, que par la construction Sociétale qu'il veut bien créer ( encore que certaines espéces soient socialement bien plus sensées que nous ne le sommes...).

Les pires derives se produisent là où l'" Etat protecteur et social " ( la Société..) n'est pas ou n'est plus..là où le ciment entre les personnes ne peut plus prendre.

Dire que ce ciment est intégre dans nos grandes villes, alors que la ghettoisation est presente, cumulé avec l'ecart croissant de ceux qui ont, d'avec ceux qui n'ont plus... tout concourt à une montée de la violence, alors même que les politiques sociales, et leurs budgets, s'effondrent...

Nier ce fait est illusoire, mais tenir le discours et faire le constat le plus noir, ne fait qu'envenimer le conflit, là où justement un rééquilibrage et un dialogue devraient s'instaurer, mais il ne pourra se faire que sur des bases justes et egalitaires...

Quel est donc l'interêt de ceux qui cherchent, coûte que coûte, qu'à attiser un conflit potentiel, et pour le moment, sporadique ??? Recuperation Politique, pourquoi pas, mais dans ce cas, qui sont les vrais charognards ???

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Observer les mêmes evenements, avec deux lentilles differentes...

On observe sur certains lieux du globe, des scénes de pillage, lors d'événements dramatiques... On se rassurrera à bon compte en se disant que tout ceci est une affaire de culture, et que celà ne peut pas se produire chez nous..!!

Raté, les catastrophes climatiques aux Etats Unis, la catastrophe nucléaire Nippone, ont parfaitement demontré l'inverse.....

L'humain ne se distingue de l'animal, que par la construction Sociétale qu'il veut bien créer ( encore que certaines espéces soient socialement bien plus sensées que nous le sommes...).

Les pires derives se produisent là où l'" Etat protecteur et social " ( la Société..) n'est pas ou n'est plus..là où le ciment entre les personnes ne peut plus prendre.

Dire que ce ciment est intégre dans nos grandes villes, alors que la ghettoisation est presente, cumulé avec l'ecart croissant de ceux qui ont, d'avec ceux qui n'ont plus... tout concourt à une montée de la violence, alors même que les politiques sociales, et leurs budgets, s'effondrent...

Nier ce fait est illusoire, mais tenir le discours et faire le constat le plus noir, ne fait qu'envenimer le conflit, là où justement un rééquilibrage et un dialogue devraient s'instaurer, mais il ne pourra se faire que sur des bases justes et egalitaires...

Quel est donc l'interêt de ceux qui cherchent, coûte que coûte, qu'à attiser un conflit potentiel, et pour le moment, sporadique ??? Recuperation Politique, pourquoi pas, mais dans ce cas, qui sont les vrais charognards ???

Fabrice

Ca a du engloutir un sacré paquet de tunes depuis des décennies

Pour quel résultat ?

D'après vous l'intégration c'est qu'une question de pognon ??

Ca se saurait

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les dernières informations du Point confirme le tract UNSA Police.

Or le compte rendu des forces de l’ordre est sans ambiguïté. « À leur arrivée, les effectifs de la CRS 37 devaient repousser des individus, venus des quartiers voisins, qui gênaient la progression des véhicules de secours en leur jetant des projectiles », note la synthèse de la DCCRS. Un constat fort différent de celui dressé par les responsables de la Croix-Rouge et du Samu qui affirmaient n’avoir constaté « aucune agression et avoir travaillé de façon tout à fait normale » en gare de Brétigny.

http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-bretigny-sur-orge-des-scenes-de-vol-et-de-caillassage-ont-bien-eu-lieu-18-07-2013-1706136_23.php

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à toutes et tous,

Comme j’ai eu l’occasion de le signifier ailleurs, au moment même des faits j’archivais des documents d’accidentologie ferroviaire (Chavanay /1990 ; Aix les bains/1992 ; La Voulte-sur-Rhône/1993) faits "anecdotiques" car intégrés au sein d'un archivage conséquent et plus général, orienté "risque industriel en chimie organique". Quel ne fut le choc ensuite - comme ma déconvenue - en découvrant les actus à 20h!

De tels événements dramatiques sont toujours choquants et suscitent tout naturellement de la compassion à l'endroit des victimes, victimes toujours trop nombreuses.

Je n'ai pu cependant m'empêcher de remarquer comme ces braves VU et/ou VTU étaient toujours du matériel bien "solide" et fiable au regard des chocs subits à une telle vitesse… et du résultat final! En voyant le désastre général, très impressionnant en vue aérienne, on se dit qu'il y aurait pu y avoir autrement plus de victimes. Et quand je pense à la déportation conséquente de masse en toiture, l'allégement général des structures et la grande taille des baies, bref une conception bien différente de celle des voitures "corail", je n'ose m'imaginer le résultat avec certaines rames Bombardier…

J'ai toutefois été encore plus admiratif devant la célérité des services de secours, du service d'ordre, la réactivité et le professionnalisme des cheminots… jusqu'aux déclarations de Guillaume Pépy dans lesquelles je n'ai – personnellement – trouvé que matière à respect tout autant que l'expression de la dignité.

Remarquable également, cette fameuse transparence si souvent dénoncée comme absente ailleurs, en des situations comparables! Et là, j'avoue être très surpris - agréablement de plus – par la teneur, la qualité, la rapidité de publication et la précision du rapport mis à disposition de la presse et du grand public… si tant est que ce dernier se donne la peine de "fouiller" le web! Certes, il est souhaitable de posséder un minimum d'acquis techniques pour apprécier pleinement ce qui se "dégage" de l'observation attentive des clichés fournis.

Remarquable tout autant, tout ce que j'ai pu lire ici même dans ce long fil de discussion : supputations, suppositions, questions suspendues, affirmations hâtives, approximations ou descriptions savantes, conclusions paranoïaques ou propos de sagesse, de tout cela et plus encore, mais rien d'anormal - à mon entendement - bien au contraire. Je tiens sincèrement à remercier tous les contributeurs ayant exprimé ici leurs avis, même ceux ayant formulé un discours auquel je ne saurais souscrire. Bien évidemment, le "dernier mot" sera celui des experts et enquêteurs officiels lorsqu'ils rendront leur conclusion.

Si je comprends parfaitement l'inquiétude toute légitime de ceux qui expriment la crainte d'une récupération à "mauvais escient" des détails techniques divulgués, il me semble important de rappeler une évidence : la publication d'ouvrages plus ou moins spécialisés, périodiques ou non, l'accès libre et parfaitement "discret" aux bibliothèques universitaires, la parution de quantité de films et autres séries télévisées plus ou moins "expertes", l'édition de cartes IGN "série bleue" très détaillées, etc. existent depuis bien avant l'existence d'Internet, des forums, de l'information en flot continu et en temps réel ! Certes, ceux qui connaissent mes centres d'intérêts et mes pratiques sur la toile, diront que je prêche sans doute "pour ma paroisse", grand consommateur que je suis de moult vues aériennes – argentiques comme satellites – de documents officiels d'archives dans des domaines souvent très sensibles tel celui de l'industrie de la chimie! Soit! Sauf que de l'avis et aveu même de personnes appartenant aux services concernés de police et de justice, le floutage d'un site par exemple, est une entreprise hasardeuse et ambiguë, juste bonne à attirer l'attention du "mal intentionné"… comme de "l'adepte du complot"! Avis que je partage, d'autant qu'il n'est jamais bien difficile de retrouver les images d'avant floutage!

Et pour en revenir au sujet de fond, il semble évident - une fois de plus – qu'il s'agisse bien d'un enchaînement complexe d'événements malheureux ayant mené à l'accident tragique. Succession d'événements dénoncés comme improbables de surcroît ; ce qui est pourtant un grand classique en accidentologie! Dans cette discipline, de nombreuses compétences s'affairent à théoriser (cf. en mécanique : la théorie classique des chocs), calculer, tenter de prévoir… et parallèlement aux études savantes et théories scientifiques, il n'est pas rare qu'elles usent d'empirisme dans leurs expérimentations.

Je citerai donc à dessein André Breton (1937) :

"La plus grande faiblesse de la pensée contemporaine me paraît résider dans la surestimation extraordinaire du connu par rapport à ce qui reste à connaître."

Trois quarts de siècle plus tard, il me semble que c'est toujours d'actualité…

Ainsi, que l'on soit ingénieur, technicien, de culture scientifique avérée, l'humilité reste toujours une vertu indispensable car seule capable de nous mener à la sérénité.

Et merci encore à ceux qui, ici, partagent leurs savoirs et compétences.

Cordialement, Jean-Michel

  • J'adore 6
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo, beau résumé de ce fil de discussion et de ce qui doit en être tirer : Rien n’est plus imminent que l’impossible et il n'y a que les enquêtes qui nous diront, avec le temps, ce qui est et ce qui n'est pas.

  • J'adore 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca a du engloutir un sacré paquet de tunes depuis des décennies

Pour quel résultat ?

D'après vous l'intégration c'est qu'une question de pognon ??

Ca se saurait

Peut être pas uniquement, mais celà y contribue trés certainement...

D'ailleurs le pognon, à defaut de venir de nos institutions, depuis déjà des années, il vient d'ailleurs, pour des associations dites "caritatives"....

A negliger le Social chez nous, d'autres Etats en tireront benefices, c'est tout l'interêt de la manoeuvre.....

Fabrice

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les dernières informations du Point confirme le tract UNSA Police.

Or le compte rendu des forces de l’ordre est sans ambiguïté. « À leur arrivée, les effectifs de la CRS 37 devaient repousser des individus, venus des quartiers voisins, qui gênaient la progression des véhicules de secours en leur jetant des projectiles », note la synthèse de la DCCRS. Un constat fort différent de celui dressé par les responsables de la Croix-Rouge et du Samu qui affirmaient n’avoir constaté « aucune agression et avoir travaillé de façon tout à fait normale » en gare de Brétigny.

http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-bretigny-sur-orge-des-scenes-de-vol-et-de-caillassage-ont-bien-eu-lieu-18-07-2013-1706136_23.php

nous n'avons pas vu beaucoup de voiture de secours pompiers samu ou autre avec des impacts de cailloux et des vitre cassées ?? la CRS 37 n'en rajouterait elle pas un peu pour justifier son action sur place , se mettre un peu plus en valeur ?? il semble qu'il n'y a qu'eux qui ont vu de nombreux agresseurs ?

et il semble que ce "rapport" qui va dans le sens de leurs idées,leurs fait très plaisir a certains qui n'hésitent pas à en remettre des "couches "..

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un motard des forces de l'ordre à lui aussi fait un "bi-voie"en escortant un SAMU ,il n'a pas vu un trou ou une ornière sur la chaussée de l'autoroute. Grosse chute

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Les dernières informations du Point confirme le tract UNSA Police.

Or le compte rendu des forces de l’ordre est sans ambiguïté. « À leur arrivée, les effectifs de la CRS 37 devaient repousser des individus, venus des quartiers voisins, qui gênaient la progression des véhicules de secours en leur jetant des projectiles », note la synthèse de la DCCRS. Un constat fort différent de celui dressé par les responsables de la Croix-Rouge et du Samu qui affirmaient n’avoir constaté « aucune agression et avoir travaillé de façon tout à fait normale » en gare de Brétigny.

http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-bretigny-sur-orge-des-scenes-de-vol-et-de-caillassage-ont-bien-eu-lieu-18-07-2013-1706136_23.php

nous n'avons pas vu beaucoup de voiture de secours pompiers samu ou autre avec des impacts de cailloux et des vitre cassées ?? la CRS 37 n'en rajouterait elle pas un peu pour justifier son action sur place , se mettre un peu plus en valeur ?? il semble qu'il n'y a qu'eux qui ont vu de nombreux agresseurs ?

et il semble que ce "rapport" qui va dans le sens de leurs idées,leurs fait très plaisir a certains qui n'hésitent pas à en remettre des "couches "..

Samedi, les forces de l'ordre avaient très nettement instructions pour ne rien dire sur ces caillassages... Par contre, il circulait une anecdote... Les premiers instants après l'accident, il y a eu 2 réactions des témoins... Ceux qui se sont spontanément précipités pour porter assistance, puis, très rapidement, une autre réaction consistant à prendre son portable et à filmer tout et n'importe quoi, comme des victimes... On va se faire du blé en vendant ensuite ces images aux journaleux... Les premiers flics arrivés sur les lieux ont fait évacuer ces"mouches à miel" en faisant effacer les images captées (respect des victimes) et c'est là qu'ils ont essuyé des jets de ballast et ont dut appeler des renforts...

Samedi soir, il régnait encore une impression de lourdeur palpable où les filles montraient leurs anatomies et mecs bombaient le torse dans l'espoir d'une interwiew pour passer à la tévé... Le film sur ces pseudos lycéennes pleurant un surveillant regretté qu'elles ne connaissaient surement même pas en est encore un exemple...

A un moment, un mec avec du matos un peu trop poussé pour être celui d'un amateur s'est approché de nous et j'ai préféré passer mon chemin et ne plus rien dire plutôt que de diffuser un élément qui pouvait ressortir déformer n'importe où...

Maintenant, j'ai appris à regarder autour de moi plutôt que de dire ce que je constate car je commence à avoir un oeuil exercé pour certaines choses ou sujets...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour compléter ce que dit Bruno, dont je comprends l'énervement, je me suis trouvé aussi confronté dans ma vie passée d'urgentiste à des situations assez stressantes.

Ceux qui ont connu l'ilôt Châlon à Paris comprendront. C'est un endroit où même les flics allaient très rarement.

On est un certain nombre à s'être retrouvé avec un méchant monsieur avec un fusil ou autre (Une hache, une fois)

Quand il n'y a qu'un seul méchant monsieur. Et ça ne prévient pas toujours, il vaut mieux savoir réagir très vite.

C'est parfois un métier dangereux, la médecine. Soigner des gens en milieu hostile, ce n'est pas simple. Difficile de fuir quand la vie du patient est en jeu mais un médecin hors d'usage abouti au même résultat.

C'est une des raisons pour laquelle je suis bien content de ne plus faire d'urgences.

Mais je vais toujours voir des patients dans des endroits très glauques que l'on est soulagé de quitter.

Je suis HS complètement mais je me sens solidaire de Bruno

Mais sur le plan professionnel, c'est vrai que nous sommes neutres, je soigne aussi bien les gangsters que les flics et même les prêtres, c'est dire.

Modifié par aldo500
  • J'adore 9
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis HS complètement mais je me sens solidaire de Bruno

Du HS comme ça, on prend. Les chiens aboient, la caravane mange les chiens. (ou un truc dans le genre).
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Pas neutre?

Désolé mais je soigne les jeunes, les vieux, les noirs, les blancs, les arabes et les juifs, les cons, la flicaille et la racaille (avec une préférence pour la flicaille je vous l'accorde bien volontiers). Et même les cheminots parfois!!!

La sécurité? C'est mon métier. La sécurité du patient bien sur, mais aussi celle de mon équipe et accesoirement la mienne!

Alors oui, effectivement je n'ai pas tout vu. Effectivement je suis resté 1H30 dans la voiture 4 à techniquer et à désincarsérer la patiente avec l'amputation partielle du bras. Mais j'ai plutot tendance à croire ce que m'on dit mes collègues smuristes et les collègues de la BAC et de la SUGE, plutot que des journaleux et la rumeur publique!

Je ne minimise pas les faits. Ces événements sont bien sur inadmissibles et intolérables. Mais pour nous, il y a souvent bien plus graves. Nous sommes quasi quotidiennemment agressés verbalement, parfois physiquement, plus toutes sortes d'incivilitées.

Quelques exemples parmis d'autre;

Caiilassage en règle il y à quelques mois lors de la prise en charge d'un dealer renversé par une voiture, qui voulait échapper à un controle de police, sur la RN 445 à Viry Chatillon. Ce patient est décédé sur place; violence urbaine. Il a fallut que l'on se mettre à l'abris à la caserne des pompiers en attendant les renforts de police. Mais cela n'a pas fait les gros titres des journaux.

Pas plus tard, qu'hier, aux urgences de Dourdan: "gros connard" pour un refus de délivrance d'arrèt de travail, "fils de p..." pour la non réalisation d'une radio du crane dont le patient n'avait absolument pas besoin!

Ce jour au SMUR de Chartres, un doigt bien haut par un piéton car on à mis le 2 tons pour passer un carrefour.

Je pourrait écrire un "book", la dessus!

Mais franchement, je ne me plaint pas. Je fais un métier qui est ma passion (avec les trains). Je gagne très bien ma vie. Il y a pire; les fonctionnaires de police, les ASCT, les gens de l'escale et encore bien d'autre qui sont confrontés quotidiennement dans le cadre de leur travail à la violence et aux inciviltées.

Bruno.

Pour compléter ce que dit Bruno, dont je comprends l'énervement, je me suis trouvé aussi confronté dans ma vie passée d'urgentiste à des situations assez stressantes.

Ceux qui ont connu l'ilôt Châlon à Paris comprendront. C'est un endroit où même les flics allaient très rarement.

On est un certain nombre à s'être retrouvé avec un méchant monsieur avec un fusil ou autre (Une hache, une fois)

Quand il n'y a qu'un seul méchant monsieur. Et ça ne prévient pas toujours, il vaut mieux savoir réagir très vite.

C'est parfois un métier dangereux, la médecine. Soigner des gens en milieu hostile, ce n'est pas simple. Difficile de fuir quand la vie du patient est en jeu mais un médecin hors d'usage abouti au même résultat.

C'est une des raisons pour laquelle je suis bien content de ne plus faire d'urgences.

Mais je vais toujours voir des patients dans des endroits très glauques que l'on est soulagé de quitter.

Je suis HS complètement mais je me sens solidaire de Bruno

Mais sur le plan professionnel, c'est vrai que nous sommes neutres, je soigne aussi bien les gangsters que les flics et même les prêtres, c'est dire.

Eh, les toubibs, tout le monde le sait bien que police secours, vous et les pompiers, c'est vous qui allez ramasser la merde plus ou moins humaine...

Bruno, je ne me permets même pas de te contredire, mais dans des situations comme vendredi dernier, suivant que tu sois 2m à droite ou à gauche, tu ne vis pas les mêmes évènements...

Chapeau en tout cas pour ces interventions où chacun sait exactement ce qu'il doit faire et comment...Même après plus de 30 ans de secourisme, je me demande comment vous pouvez trouver comment agir et vite... Chapeau bas :Smiley_01::Smiley_37::Smiley_48::wub::Smiley_56::Smiley_57:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Le trafic a repris a Brétigny sur orge mais les trains circulent normalement ou alors est ce qu il y a une limitation temporaire de vitesse LTV ?

Bonne journee

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh, les toubibs, tout le monde le sait bien que police secours, vous et les pompiers, c'est vous qui allez ramasser la merde plus ou moins humaine...

Bruno, je ne me permets même pas de te contredire, mais dans des situations comme vendredi dernier, suivant que tu sois 2m à droite ou à gauche, tu ne vis pas les mêmes évènements...

Chapeau en tout cas pour ces interventions où chacun sait exactement ce qu'il doit faire et comment...Même après plus de 30 ans de secourisme, je me demande comment vous pouvez trouver comment agir et vite... Chapeau bas :Smiley_01::Smiley_37::Smiley_48::wub::Smiley_56::Smiley_57:

Bonsoir technicentre.

Pas de quoi. Comme on dit on à fait le boulot. C'est tout.

C'est peut être malsaint de ma part, et cela va peut être en choquer certains, mais pour rien au monde je n'aurais laisser ma place ou manquer cette intervention! Mes collegues aussi pour la plupart. On a ça dans la sang.

Sur le coup on réagit par automatisme. Chacun sait ce qu'il à a faire.

Comme je le disais à Aldo, pour moi, premier médecin sur place, le plus dur à été de résister à prendre en charge dès le début les victimes graves, afin de faire le tour complet de la situation.

Bruno.

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir technicentre.

Pas de quoi. Comme on dit on à fait le boulot. C'est tout.

C'est peut être malsaint de ma part, et cela va peut être en choquer certains, mais pour rien au monde je n'aurais laisser ma place ou manquer cette intervention! Mes collegues aussi pour la plupart. On a ça dans la sang.

Sur le coup on réagit par automatisme. Chacun sait ce qu'il à a faire.

Comme je le disais à Aldo, pour moi, premier médecin sur place, le plus dur à été de résister à prendre en charge dès le début les victimes graves, afin de faire le tour complet de la situation.

Bruno.

perso! Pour avoir été secouriste ( montagne ) j'ai toujours admiré les hommes et les femmes qui font ton métier! en plus, ils sont d'un calme rassurant sur des inter un peu hards.

Petit HS: Es tu aussi un docteur qui fait de la moto????

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité technicentre

Bonsoir technicentre.

Pas de quoi. Comme on dit on à fait le boulot. C'est tout.

C'est peut être malsaint de ma part, et cela va peut être en choquer certains, mais pour rien au monde je n'aurais laisser ma place ou manquer cette intervention! Mes collegues aussi pour la plupart. On a ça dans la sang.

Sur le coup on réagit par automatisme. Chacun sait ce qu'il à a faire.

Comme je le disais à Aldo, pour moi, premier médecin sur place, le plus dur à été de résister à prendre en charge dès le début les victimes graves, afin de faire le tour complet de la situation.

Bruno.

Mais rassure toi, nous, vieux cheminots, sommes habitués à devoir vous encadrer, vous techniciens secouristes; enquêteurs dans ce genre d'évènements car vous êtres tellement dans votre mission que vous en oubliez où vous vous trouvez...

Tiens, au fait, c'est vrai... Personne pour gueuler qu'on aurait put reprendre le trafic plus tôt...

Pour info, même déraillées, certaines parties des voitures pouvaient contenir plusieurs dizaines de kg de fréon ne demandant qu'à sortir en jet brûlant tout ce qui se serait trouvé devant ou des charges électriques de plus de 470 V qui aurait scotché sur place définitivement n'importe qui ou encore des batteries ne demandant qu'à foutre le feu à la scène d'intervention...

Bien sur, il y avait aussi la ficelle et ses bouts pendants qui avait de quoi "barbecuiser" instantanément n'importe qui...

C'est là que les vieux cons qui possèdent quelques connaissances sont utiles... Mais, et là c'est une grosse critique envers la boîte, nous étions plusieurs à bouillir devant notre PC alors que nous aurions été si utiles sur place... On a même eu loisirs de nous envoyer des MP pour dire que nous étions dispos pour partir soit sur place soit ailleurs...

Si un REX est fait, créer un centre d'appel pour recevoir nos propositions serait pas con du tout... On a des connaissances pratiques professionnelles qui peuvent être utilisées en direct sans trop de risques...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...