Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Conducteur de train - Salaire en formation et en service


Messages recommandés

Bonjour à tous,

C'est avec un grand plaisir que je vais faire partie de la grande famille des cheminots en tant que CRL. Je vais attaquer ma formation en 2023.
Je viens vers vous afin d'avoir quelques informations concernant mon futur salaire.
J'ai pu voir que le sujet revient régulièrement, mais avant de signer mon contrat, je souhaite avoir tous les éléments en ma possession, surtout que je signe pour au minimum 5 années.

Pour vous donner un ordre d'idée, je suis actuellement à 2200 euros net (un peu plus sans le prélèvement pour les impôts), sans prime, sans 13ième mois, pas de ticket resto, rien à part mon salaire.

Suite à ma réussite de toutes les étapes de recrutement, j'ai reçu mon futur salaire.

En service normal, j'aurai :

  • Un salaire de base annuel brut de 21 100€.
  • La prime de traction de 40€ brut par jour, soit 800€ pour 20 jours travaillés.
  • Total : un peu plus de 30 000€ brut annuel, soit d'après mes calculs, un peu plus de 1960€ net par mois, sur 12 mois avec 23% de retenus.

En formation, j'aurai :

  • Un salaire de base annuel brut de 19 040€.
  • La prime de traction de 21€ brut par jour, soit 420€ pour 20 jours travaillés.
  • Total : un peu plus de 24 100€ brut annuel, soit d'après mes calculs, un peu plus de 1520€ net par mois, sur 12 mois avec 23% de retenus.

Je suis prêt à faire le sacrifice d'une année et prendre un peu de mon épargne pendant la formation. D'ailleurs, je trouve la salaire de formation plutôt sympa et je m'attendais à moins.
L'hébergement n'est pas prit en compte, j'ai pu voir qu'on avait une indemnité pour cela, du coup je suppose que cela ne change rien au salaire ?

Concernant le salaire de quasi 2 000€ en service dès le départ, je le trouve sympa aussi.
Je suppose qu'il sera un peu plus élevé puisqu'il n'y a pas les EVS tel que les indemnités de résidences, panier repas, etc. Je me trompe ? 
Dans ce cas, les EVS seront aussi a ajoutées au salaire en formation ?
Combien puis-je espérer en plus au minimum avec les EVS ? J'ai pu trouvé sur le Web un document détaillé qui les listes pour la plupart mais je ne sais pas lesquelles inclure.
A priori, une fois signé, c'est compliqué pour se faire augmenter.

A noter, sur le salaire de base, j'ai eu le droit à un petit pourcentage en plus (2%) mais c'est déjà ça.

Je suppose aussi que mon salaire sera en fonction de la grille même étant en contractuel ? Donc avec des évolutions tout les 2 ou 3 ans ?

Avec le contexte actuel d'inflation, si le SMIC augmente, serai-je aussi augmenté ?

Qu'en pensez-vous, c'est plutôt raisonnable ou dois-je négocier plus ?

Merci pour vos réponses.

Edit :

J'ai hésité à poster dans le forum "Réglementation SNCF".
Si un modérateur pense utile de déplacer le sujet, pas de problème.

Modifié par TeddyRizer
Emplacement du sujet
  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour la partie formation, tout dépend de si tu te fais former en centre de formation ou directement à l’établissement pour la partie théorique.

si tu es dans un Centre de formation (CPFT) tu seras ce qu’on appelle en « détachement » durant ces périodes de cours et tu toucheras une indemnité de grosso merdo 40€ net non imposable par jour si la SNCF te loge, et 80€ si tu dois te loger toi même. (Chiffres à vérifier mais dans ces eaux la). Ça peut très vite faire des payes très gonflées les mois que tu passes là bas (mais il ne faut pas oublier que tu auras nourriture/loisirs(/logement) à payer avec aussi.

si tu es formé dans ton établissement, ton calcul doit être à peut près bon. Dans tous les cas il faudra rajouter les EVS de tes stages pratiques ligne (heures de nuit/dimanches/Decouchés). Pour te donner une idée de la rémunération d’un découché, c’est 67€ (de mémoire) pour 24h entre la prise de service du premier jour et la fin de service du deuxième jours. 
 

pour la partie rémunération CRL, il y a tellement de choses à prendre en compte … mais je n’ai jamais vu un mécano faire moins de 2000 net après impôts (saufs cas très exceptionnels). Pour te donner une idée, avec 5 ans d’expérience, mon traitement brut est de 1680€ (donc moins que toi), et j’ai déclaré 34.000 net aux impôts l’année dernière. (31.000 en 2020). Et ces déclarations ne prennent pas en compte les découchés qui ne sont pas imposables (entre 250 et 400e par mois).
 

pour la négociation je ne pourrais pas t’aider, étant au statut je ne suis pas concerné… Je peux par contre te confirmer que les contractuels ont à peu près les mêmes augmentations au même rythme que nous. 
 

en espérant avoir pu t’aider un peu :)

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, Thibz a dit :

tu seras ce qu’on appelle en « détachement » durant ces périodes de cours et tu toucheras une indemnité de grosso merdo 40€ net non imposable par jour si la SNCF te loge, et 80€ si tu dois te loger toi même. (Chiffres à vérifier mais dans ces eaux la).

Si nous parlons bien de la même chose, je souhaite compléter / rectifier (pour TeddyRizer même si je commente ici en réponse à Thibz).

Si la formation s'effectue dans un centre dédié, par hypothèse ici en dehors de la zone normale d'emploi / d'affectation, des allocations de déplacement seront versées. C'est censé être des remboursements forfaitaires de frais, ce qui implique que le gîte et le couvert ne soit pas organisé et pris en charge par le centre de formation (auquel cas je crois qu'il n'est plus versé que 10 % des allocations de déplacement).

Le barème est/était (2021)  celui-ci :

image.png.fe5f60cf0985368a71cd870ffd295314.png

Par définition au moins 4 jours (nuits) de la semaine de formation seront en "découcher", c'est à dire sans retour au domicile ou à l'établissement d'attache. Le premier jour et le dernier jour de la semaine de formation, il peut n'y avoir que des repas selon les horaires.

A ce tarif-là, il faut pouvoir se loger et se nourir sur ces allocations. D'aucuns arrivent parfois à dégager un petit bénéfice. Il n'est pas rare que des participants à une même session de formation s'organisent entre-eux pour une colocation. Le marché de la location immobilière autour des centres de formation est parfois, ici ou là, devenu très spécifique et parallèle

Mais bon, la prudence est de ne pas intégrer ces allocations de déplacement dans son train de vie. 

On parle ici des allocations de déplacement dites du régime général. Ne pas confondre avec le régime particulier du personnel roulant qui, bien que réputé être aussi un remboursement forfaitaire de frais est bien, de notoriété publique,  quelque chose que les intéressés perçoivent comme étant une partie de leur rémunération (d'où de sacrées déconvenues en cas d'aléa de la vie professionnelle). Pendant sa formation, le candidat agent de conduite n'est pas encore un roulant de ce point de vue. D'où seulement éligible aux allocations du régime général que de droit, s'il y a lieu. 

Puisque ça répond aux questionnements sur la rémunération, je place ici quand même pour mémoire le barème (par définition, le roulant - agent de conduite ou agent du service commercial trains à bord - n'aura pas de frais d'hébergement puisqu'il passera son découcher éventuel dans des installations dédiées à la charge de l'entreprise) :

image.png.bebdf681b8086aafa6d07667155ce772.png

Je n'ai cité que des montants 2021. Il est possible qu'il y ait eu des ajustement des barèmes en 2022. C'est donc seulement pour donner une idée. 

Sous toutes réserves d'approximations. 

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello, dabord bravo a toi, ce n'est jamais evident le parcous de recrutement :)

Le sujet m'intéresse aussi car depuis la fin du statut c'est tres compliqué de trouver des infos sur le salaire...
 

Citation

Je suppose aussi que mon salaire sera en fonction de la grille même étant en contractuel ? Donc avec des évolutions tout les 2 ou 3 ans ?

Attention, j'avais trouvé une info comme quoi un nouvel embauché ne suit pas la même évolution salariale que l'employé au cadre permanent...
Celui au CP voit son salaire augmenter automatiquement selon une grille définie (échelons etc)
Celui "contractuel" (ton cas), aura la possibilité de demander une augmentation tous les 2/3 ans d'environ 1,5 % me semble-t-il...
Mais y-a-t-il une obligation ? 
Est-il possible de rester "bloqué" dans son salaire de base ?

Si l'on conduit sur d'autres lignes, d'autres engins etc c'est le salaire de base qui augmente ou les EVS ?
 

Citation

Je suppose qu'il sera un peu plus élevé puisqu'il n'y a pas les EVS tel que les indemnités de résidences, panier repas, etc. Je me trompe ? 

Les contractuels ont-ils exactement les mêmes EVS ?
 

Citation

Pour la partie rémunération CRL, il y a tellement de choses à prendre en compte 

Peux-tu nous donner une fourchette des EVS ?
Par exemple en début de carrière, si tu fais juste une petite ligne de 30-40km de fond de vallée sans découchés ?
(je prends volontairement un cas où les EVS sont faibles)

Et en moyenne sinon ?
 

Le 20/10/2022 à 03:27, TeddyRizer a dit :

La prime de traction de 40€ brut par jour, soit 800€ pour 20 jours travaillés.

A condition que tu travailles 20 jours ? C'est environ 20 jours de travail en moyenne ?
La prime traction est payée uniquement les jours où tu conduits ?
En gros si tu es en maladie tu aurais 1350/mois environ ?
(je veux juste comprendre le principe, forcément on part pas de base en étant malade :p ) 

 

Citation
  • Un salaire de base annuel brut de 21 100€.

Sur ton contrat que tu signes, quel est le salaire affiché ?
Celui sans la prime traction, ou celui avec ?
Et lors de la négociation de salaire ?
NB : il faut aussi déduire les impots ensuite...
 

Citation
  • Surtout que je signe pour au minimum 5 années

Que se passe-t-il si tu abandonnes avant ?
Et comment cela se passe si la concurrence reprend la ligne sur laquelle tu bosses ? La sncf est "obligée" de te garder ? Elle annule sa clause des 5 ans ?

 

Citation

Qu'en pensez-vous, c'est plutôt raisonnable ou dois-je négocier plus ?

A quel moment se fait la négociation ? 
Lors de l'entretien ?
Tu peux encore négocier du coup ? Il faut toujours essayer de négocier le plus possible, mais ne sachant pas le montant max possible c'est difficile...
 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 15 heures, Drak888 a dit :

Hello, d’abord bravo a toi, ce n'est jamais évident le parcours de recrutement :)

Le sujet m'intéresse aussi car depuis la fin du statut c'est très compliqué de trouver des infos sur le salaire...
 

Attention, j'avais trouvé une info comme quoi un nouvel embauché ne suit pas la même évolution salariale que l'employé au cadre permanent...
Celui au CP voit son salaire augmenter automatiquement selon une grille définie (échelons etc)
Celui "contractuel" (ton cas), aura la possibilité de demander une augmentation tous les 2/3 ans d'environ 1,5 % me semble-t-il...
Mais y-a-t-il une obligation ? 
Est-il possible de rester "bloqué" dans son salaire de base ?

A priori c'est tout le débat, l'employeur n'a aucune obligation d'accorder une augmentation. Pour un employé qui n'est pas au CP, ce sera sans doute compliqué. Quand aux cheminots au CP, ce n'est pas une augmentation à proprement parler et elle n'est pas autant automatique qu'on le dit. Le seul automatisme est l'ancienneté, qui représente une part ridicule. Pour le reste, la rémunération est certes calquée sur une grille fixe, mais les salariés sont soumis aux notations d'une part, et on ne progresse que si personne n'y met de veto et uniquement une fois arrivé en haut de la liste d'ancienneté de l'échelon en cours. D'autre part, selon la qualification (aujourd'hui "classe") du poste tenu par l'agent, une fois arrivé au taquet de la grille prévue il n'y a plus d'augmentation, sauf à passer des examens internes qui permettront de monter en compétences et donc d'accéder à la partie suivante de la grille... Du-moins c'est ainsi pour les agents sédentaires, je ne pense pas que ce soit très éloigné pour les roulants mais quelqu'un d'autre pourra sûrement apporter son expérience à cette question.

Si l'on conduit sur d'autres lignes, d'autres engins etc c'est le salaire de base qui augmente ou les EVS ?

Les EVS toujours. Le "traitement de base" n'augmente que selon la grille précédemment mentionnée pour les agents au CP. J'imagine qu'il en va de même pour les salariés contractuels, ainsi la paye peut être régulée selon l'ajout ou la perte d'habilitations...
 

Les contractuels ont-ils exactement les mêmes EVS ?

Hormis les éléments intégrés à la paie de base (PFA...) je suis tenté de dire oui pour le reste.
 

Peux-tu nous donner une fourchette des EVS ?
Par exemple en début de carrière, si tu fais juste une petite ligne de 30-40km de fond de vallée sans découchés ?
(je prends volontairement un cas où les EVS sont faibles)

Et en moyenne sinon ?

N'étant pas conducteur je ne peux pas répondre à celles-là.

A condition que tu travailles 20 jours ? C'est environ 20 jours de travail en moyenne ?
La prime traction est payée uniquement les jours où tu conduits ? Bien sûr, la prime Traction est liée aux kilomètres roulés. Donc si tu ne roules pas, tu n'as rien.
En gros si tu es en maladie tu aurais 1350/mois environ ? C'est ça. Toute absence (maladie, congés, etc.) et hop, les EVS s'envolent... donc la paie dégringole. D'où les mouvements sociaux réguliers pour exiger une revalorisation pérenne des salaires. De manière générale, la direction ne propose que des revalorisations des EVS, de surcroît temporaires et inférieures à l'inflation...
(je veux juste comprendre le principe, forcément on part pas de base en étant malade :p ) 

 

Sur ton contrat que tu signes, quel est le salaire affiché ?
Celui sans la prime traction, ou celui avec ?

De manière générale, le montant indiqué est le salaire de base pour un jeune arrivant et sans EVS car celui-ci diffère pour chacun si on inclue les EVS : telle nuit il y a un découché à ajouter, telle gare il y a telle chose à faire et donc telle prime qui entre en compte, etc... Bien trop compliqué.

Et lors de la négociation de salaire ?
NB : il faut aussi déduire les impots ensuite...

Là je ne sais pas te répondre non plus.
 

Que se passe-t-il si tu abandonnes avant ?
Et comment cela se passe si la concurrence reprend la ligne sur laquelle tu bosses ? La sncf est "obligée" de te garder ? Elle annule sa clause des 5 ans ?

Si tu abandonnes durant la formation, tu ne dois rien à l'entreprise (sauf si inscrit dans le contrat mais je n'ai encore pas vent de telles pratiques). Si en revanche tu valides l'examen, alors il est stipulé dans le contrat que durant la période indiquée, tu dois rembourser à la SNCF le montant de la formation, montant qui diminue au pro-rata des années effectuées dans l'entreprise. Il s'agit de dissuader à démissionner.
En revanche vis-à-vis d'une reprise par un autre EF, là je n'ai aucune idée de ce qui se passe. Soit la clause saute avec le nouveau contrat de travail, plus probable serait peut-être que l'EF qui reprend paye à SNCF ce qu'il restait de cette somme engagée pour la formation et inclue dans le nouveau contrat une clause similaire en prenant en compte cette somme restante. Mais tout est possible bien sûr, il ne s'agit que d'une hypothèse de ma part, les infos sur le sujet filtrent au compte-goutte et rien ne semble encore gravé dans le marbre.

A quel moment se fait la négociation ? 
Lors de l'entretien ?
Tu peux encore négocier du coup ? Il faut toujours essayer de négocier le plus possible, mais ne sachant pas le montant max possible c'est difficile...

Je crois que la négociation initiale se fait lors de la journée d'accueil avant de signer le contrat. Ensuite chaque année une période précise est définie pour renégocier.
Lors de la négociation initiale, il faut bien être conscient que si vous arrivez sans aucune connaissance ferroviaire (et sans aucune garantie de réussir la formation), il va être difficile de négocier dans la fourchette haute...  Il y a toujours moyen de gratter un peu, mais il ne faut pas se montrer trop gourmand non plus.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Colargol a dit :

Bien sûr, la prime Traction est liée aux kilomètres roulés. Donc si tu ne roules pas, tu n'as rien.

Faux, quand tu fais la réserve, une journée de formation, un congé annuel, un RM, , en MA, BA, la VM, la VAS et d'autres journées et que tu ne roules pas, tu as de la prime traction et la distance parcourue n'intervient que pour une part minime de la prime traction,  et puis au bout d'où certains nombre de km tu roules pour la gloire à travers le jeu de la prime complémentaire. Il est faux d'assimiler la PT à une prime de distance parcourue.

Modifié par ADC01
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 47 minutes, Colargol a dit :

. J'imagine qu'il en va de même pour les salariés contractuels, ainsi la paye peut être régulée selon l'ajout ou la perte d'habilitations...

Il faudrait déjà savoir ce que tu entends par paye,  "net à payer" ou "traitement de base" , car mon traitement de mécano n'a jamais évolué en fonction des autorisations ou des habilitations que j'ai acquises au cours de ma carrière. A la limite, c'est l'inverse, à un moment donnée, j'étais pratiquement bon à tout (et peut mauvais à tout), remplaçant dans plusieurs roulement et c'est peut être là que je touchais le moins

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 10 minutes, ADC01 a dit :

Il faudrait déjà savoir ce que tu entends par paye,  "net à payer" ou "traitement de base" , car mon traitement de mécano n'a jamais évolué en fonction des autorisations ou des habilitations que j'ai acquises au cours de ma carrière. A la limite, c'est l'inverse, à un moment donnée, j'étais pratiquement bon à tout (et peut mauvais à tout), remplaçant dans plusieurs roulement et c'est peut être là que je touchais le moins

Y a de ça, idem, à un moment j'étais bon à tout sur ma zone, et quand j'étais dispo, on me gardait toujours sous le coude vu que je pouvais faire des trajets que tres peu pouvaient faire ( genre TER entre Longwy et Charleville en Z2). A un moment, j'ai ralé bien fort me suis fait retirer des autorisations car, en dispo, ben je bossais tres rarement et donc cela se ressentait sur le salaire

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à tous pour ses informations intéressantes 😉

Effectivement, simuler son salaire n'est pas évident avec toutes les variables, mais je sais que je peux partir sur les chiffres que j'ai donné plus haut, en ajoutant au moins 150 ou 200 euros minimum d'EVS (pour un mois normal), ce qui ferait en service une moyenne de 2200 euros plus ou moins en fonction des mois.

Concernant les contractuels, j'avais pu lire que les salaires étaient calqués sur la même grille qu'au statut.
Voici le document en question : Sud Rail - La rémunération des ADC - 2022
La rémunération des agents de conduite est vraiment bien expliquée, mais toujours difficile de la simuler.

Je n'ai pas encore reçu mon contrat, juste un e-mail avec les informations du salaire de base et de la prime de traction.
Lors de la signature de mon contrat, je ferai attention à ces éléments. Je suppose que je l'aurai en main lors des jours d'intégration.
Mais à ce moment, le contrat étant déjà imprimé, je suppose qu'on ne peut plus négocier ?

Depuis le temps que je me document sur le métier, j'ai pu voir tout type de salaire allant de 1400 euros net à 2800 euros net pour un débutant.
Avec mon salaire de base et la prime de traction, je sais que je serai au moins à quasi 2 000 euros net, un peu plus avec les EVS.
Au fil du temps, j'espère que le traitement de base augmentera mais pour commencer, je me sens plutôt rassuré.

Sans compter la pénurie de conducteur, peut-être que d'ici quelques semaines la SNCF va augmenter le traitement de base ou ajouter un avantage supplémentaire qui sait 😊

Modifié par TeddyRizer
Orthographe
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 13 minutes, TeddyRizer a dit :

Sans compter la pénurie de conducteur, peut-être que d'ici quelques semaines la SNCF va augmenter le traitement de base ou ajouter un avantage supplémentaire qui sait

Cela fait des années qu'il y a pénurie de conducteur et la direction n'a rien fait pour attirer des candidats, par conséquent, il ne faut pas compter une hausse du salaire de base, ni un quelconque avantage de plus

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Deja merci pour toutes ces précisions qui me permettent vrmt de comprendre et d'avancer dans ma réflexion ! :)
 

Il y a 5 heures, Colargol a dit :

Il y a toujours moyen de gratter un peu, mais il ne faut pas se montrer trop gourmand non plus.  il va être difficile de négocier dans la fourchette haute...  

Le problème étant de connaître la fourchette basse et haute...
Est-ce en rapport avec les classes sur la CCN ferroviaire ?
Un ADC se situe dans quelle classe ? 4 ? 5 ?

 

il y a une heure, ADC01 a dit :

Cela fait des années qu'il y a pénurie de conducteur et la direction n'a rien fait pour attirer des candidats, par conséquent, il ne faut pas compter une hausse du salaire de base, ni un quelconque avantage de plus

Meme si on arrive à obtenir en contractuel 1,5% tous les 3 ans (ce qui n'est pas obligatoire du tut) l'augmentation est "ridicule" sur le salaire de base...

 

Le 20/10/2022 à 03:27, TeddyRizer a dit :

En service normal, j'aurai :

  • Un salaire de base annuel brut de 21 100€.
  • La prime de traction de 40€ brut par jour, soit 800€ pour 20 jours travaillés.
  • Total : un peu plus de 30 000€ brut annuel, soit d'après mes calculs, un peu plus de 1960€ net par mois, sur 12 mois avec 23% de retenus.

 

 

Il y a 5 heures, Colargol a dit :

La prime traction est payée uniquement les jours où tu conduits ? Bien sûr, la prime Traction est liée aux kilomètres roulés. Donc si tu ne roules pas, tu n'as rien.
En gros si tu es en maladie tu aurais 1350/mois environ ? C'est ça. Toute absence (maladie, congés, etc.) et hop, les EVS s'envolent... donc la paie dégringole.


L'essentiel c'est d'y trouver satisfaction :)
L'acceptation ne sera pas forcément la meme pour tout le monde.

Les seuls détails (pour moi) où il faut faire attention : 
- Prime traction payée uniquement si tu roules (pas pdt les vacances, pas pdt la maladie etc, vu les responsabilités du poste je trouve ça triste d'être si peu payé de base)
Personne n'est à l'abri d'un pépin à un moment donné dans sa vie (tu te casses une jambe c'est minimum 6 mois out, 6 mois à 1300€ ça fait mal) 
Personnellement ça me rebute pas mal !
Autour de 1800/2000net (hors impots) en salaire de base c'est déja plus acceptable, mais 1300 c'est dur.
Apres comme dit je ne sais pas si on peut espérer un salaire de base autour de 1800/2000net
- Cotisation faible pour la retraite, primes non incluses dans le calcul
 

Il y a 1 heure, TeddyRizer a dit :

Mais à ce moment, le contrat étant déjà imprimé, je suppose qu'on ne peut plus négocier ?

Justement je me pose la meme question, à quel moment négocier ? 
Puisque finalement, lors de ta journée d'acceuil dans ton établissement, le contrat sera déjà pret ?
Si vous ne tombez pas daccord à ce moment là, ils auraient prit tout ce temps pour rien ? C'est étrange...
Ou alors justement c'est à ce moment la qu'on négocie, puisque tu corresponds au poste (vu que tu as tout réussit), c'est peut être à ce moment la qu'on à une petite possibilité de négo... 
En as tu parlé avant ?
En tout cas tient nous au courant.

Je me pose encore une question, je sais que certains au TGV gagnent bien plus (aux alentours de 3500€)
Dans ces cas là, les EVS sont de quel ordre (en moyenne).
Il serait vrmt intéressant d'avoir une fourchette possible des EVS


En tout cas cette discussion est très intéressant, car c'est fou la complication de cette rémunération !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 18 heures, ADC01 a dit :

Faux, quand tu fais la réserve, une journée de formation, un congé annuel, un RM, , en MA, BA, la VM, la VAS et d'autres journées et que tu ne roules pas, tu as de la prime traction et la distance parcourue n'intervient que pour une part minime de la prime traction,  et puis au bout d'où certains nombre de km tu roules pour la gloire à travers le jeu de la prime complémentaire. Il est faux d'assimiler la PT à une prime de distance parcourue.

N'étant pas conducteur j'avais toujours entendu que c'était lié à la distance roulée, merci de m'avoir corrigé.

 

Cela étant @Drak888 c'est certain que dès lors qu'on est en maladie ou autre, il y a une baisse de salaire. Il faut en être conscient pour ne pas tabler sur le même montant quoi qu'il arrive.

Et pour revenir sur la rémunération, la journée d'accueil se fait AVANT la formation, il n'y a rien de réussi à ce stade hormis le processus de recrutement. De fait le contrat (qui inclue donc la formation) est quasiment prêt, retoucher le montant inscrit dans la partie rémunération avant d'imprimer et de signer n'est pas une tâche complexe...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, Colargol a dit :

retoucher le montant inscrit dans la partie rémunération avant d'imprimer et de signer n'est pas une tâche complexe...

Encore faut-il trouver l'interlocuteur qui a ce pouvoir !

Et à lire les différents posts de ce fil, le processus de recrutement à SNCF ne semble pas d'une grande clarté, mais c'est certainement pas le fait du hasard. Et une nouvelle fois que tu sois au statut, ou contractuel, il faut rentrer dans une grille de salaire et un déroulement de carrière bien défini. Je ne vois pas pourquoi SNCF innoverait dans ce domaine.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, Thibz a dit :

La prime traction tombe quand même quand tu es en congés, malade etc. Elle compte également pour la retraite. 

D'accord, ah ben la ça change tout ! 😁
Mais es-tu sur de ça ?

D'après ce que j'ai compris et grâce à la précision de @TeddyRizer

Le 20/10/2022 à 03:27, TeddyRizer a dit :

En service normal, j'aurai :

  • Un salaire de base annuel brut de 21 100€.
  • La prime de traction de 40€ brut par jour, soit 800€ pour 20 jours travaillés.
  • Total : un peu plus de 30 000€ brut annuel, soit d'après mes calculs, un peu plus de 1960€ net par mois, sur 12 mois avec 23% de retenus.

Le salaire de base dans ce cas est de 21000 brut, soit environ 1370€ net / mois, sur lequel on y ajoute une prime de traction "par jour" comme notre ami l'indique.
Cependant, dans le cas de congés ou maladie, si l'on ne travaille pas un mois entier, comment cette prime est-elle calculée puisqu'il semblerait qu'elle soit calculée "par jour".
Mais par jour de quoi ? par jour bossé ? par jour ouvré ? Le montant est automatique ?
Je parle bien de la prime traction de base, donc les 40€ brut indiqué dans le post.

Merci !
On va y arriver 😁

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Drak888 a dit :

D'accord, ah ben la ça change tout ! 😁
Mais es-tu sur de ça ?

Je suis conducteur de train et je te t'affirmes que oui.

Tu auras en travaillant la prime traction réelle de tes journées (qui variera en fonction du contenu) et les jours où tu ne travailles pas (sauf les jours de Repos qui sont nos week-ends) tu auras une prime traction moyenne.

Si tu ne travailles pas pendant 1 mois, tu auras donc droit à ton traitement, plus la prime traction moyenne sur tous les jours que tu as loupé. Tu perdras par contre tous les vrais éléments variables de soldes, EVS, à savoir les majorations pour heure de nuit/dimanche,jours féries/découchés ... Ce qui est normal, puisque tu ne les as pas fait ! 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Déja merci pour toutes les précisions que tu apportes c'est vrmt top ! 😀
 

il y a une heure, Thibz a dit :

Si tu ne travailles pas pendant 1 mois, tu auras donc droit à ton traitement, plus la prime traction moyenne sur tous les jours que tu as loupé


Est ce que cela correspond aux 40€ bruts annoncés dans le 1er post ?
La prime de traction moyenne est-elle calculée en fonction des mois précédents ou bien est ce un montant standard ?

Enfait je cherche à savoir le salaire minimum que l'on touche dans le pire des cas (absence 1 mois, 0 conduite, suite à vacances ou pépin de santé) car il faut toujours calculer le scénario le pire.

Dites moi si j'ai juste,
Si l'on reprend le 1er post, et dans le pire des cas (0 conduite) :
- Salaire de base 1350€ net
- Prime moyenne de traction 30€ net ? sur combien de jours? 20?

On arriverait donc quoi qu'il arrive au minimum chaque mois à environ 2000€ net ?
C'est bien ça ?

 

 

 

il y a une heure, Thibz a dit :

Ce qui est normal, puisque tu ne les as pas fait ! 

Yes bien entendu !

Encore une fois, c'est très complexe et j'ai vraiment besoin d'avoir certaines certitudes.
J'espère ne pas vous embêter 😇
 

Modifié par Drak888
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 12 minutes, Drak888 a dit :

- Prime moyenne de traction 30€ net ? sur combien de jours? 20?

Cela dépend du nombre de RP et de Férié (non primable sauf le 1er mai) que tu as dans le mois, les jours primable varie de 23/24 à 19/20.

 

Il y a 3 heures, Drak888 a dit :

Cependant, dans le cas de congés ou maladie, si l'on ne travaille pas un mois entier, comment cette prime est-elle calculée puisqu'il semblerait qu'elle soit calculée "par jour".

C'est une usine à gaz, le calcul de ta PT en cas de maladie, mais elle dépend de 12 dernières PT et elle est inférieur à la prime moyenne d'environ 30% et elle est calculé par jour sauf RP et férié comme indiquée ci dessus..

 

 Pour les EVS, ne pas tenir compte des allocations de déplacement dans la rémunération car, il faudra bien que tu te restaures en découcher ou même en même période et tu auras des faux frais, ciné pour passer le temps, pots avec des potes, visite de musées ou autres etc à moins que tu sois un adepte de la gamelle, des boites de conserves. Trop d'agents de conduite incluent ces allocations dans le revenus mais ce n'est que des remboursements des frais occasionnés par le boulot déterminés par des savants calculs mais sans justificatifs, d'ailleurs les banques en cas d'emprunts immobiliers ne les prennent pas en compte pour le taux d'endettement afin de t'accorder ou pas le prêt que tu demandes 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Laroche a dit :

Encore faut-il trouver l'interlocuteur qui a ce pouvoir !

Et à lire les différents posts de ce fil, le processus de recrutement à SNCF ne semble pas d'une grande clarté, mais c'est certainement pas le fait du hasard. Et une nouvelle fois que tu sois au statut, ou contractuel, il faut rentrer dans une grille de salaire et un déroulement de carrière bien défini. Je ne vois pas pourquoi SNCF innoverait dans ce domaine.

Pour n'avoir passé que (un tout petit plus de) 39 ans dans la maison j'ai le souvenir qu'il n'y a rien de plus incertain que le déroulement de la carrière. Je doute que cela se soit fortement amélioré depuis mon départ mais je serais content (pour les nouveaux recrutés) que tu démontre le contraire...

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Par contre, sur le contrat, on signe quoi ?

Le traitement de base uniquement ?
Donc un salaire plutôt bas, sans aucune garantie écrite noir sur blanc qu'une prime traction sera versée, ni un montant, ni un salaire minimum ?
Après tout c'est pas noté dans le contrat, donc aucune obligation pour le futur si cela venait à changer
Ou bien le montant dans la prime traction figure bien sur le contrat?

Donc en revenant au pire des cas, 0 jours de conduite en un mois, quelle serait environ la fourchette pour le montant de la prime traction ?

Cette prime est je suppose imposée ?
Est-elle prise en compte pour la retraite ?

 

Il y a 4 heures, ADC01 a dit :

il faudra bien que tu te restaures en découcher ou même en même période et tu auras des faux frais, ciné pour passer le temps, pots avec des potes, visite de musées ou autres etc à moins que tu sois un adepte de la gamelle, des boites de conserves

Clairement faut faire gaffe, c'est une sorte de remboursement des frais.
Par contre a-t-on réellement encore le temps de faire tout ca ? 

  • Etonné 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute façon ce que tu signes n'est jamais garanti sur le long terme. Tu signes pour la retraite un peu plus tôt pour compenser la pénibilité des horaires déclaés, le gouvernement à coups de réformes te la passe à 65 ans comme tout le monde sans tenir compte de cette pénibilité, au titre de l'égalité. Tu signes pour telles conditions de travail, bim 2 ou 3 réorganisations plus tard (en autant d'années) ça n'a plus rien à voir avec ce que tu avais signé. Tu signes pour avoir un emploi stable dans une entreprise que tu apprécies, bim tu apprends que tu pourras être baladé d'entreprises en entreprises au gré des contrats signés par des gens qui s'en foutent de ta vie, voire pas repris du tout par l'entreprise suivante. Alors partant de ce constat, tu vois que finalement signer ça change que dalle, rien n'est garanti, jamais.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui certes, ce qui se passe actuellement est bien compliqué et c'est bien dommage...
D'ailleurs si la concurrence reprend le personnel, ce sera probablement avec un traitement de base plus haut, mais sans primes... Donc un salaire bcp plus bas !

Mais le salaire c'est quand meme un élément clé important, si demain on te dit qu'il n'y a plus du tout de prime traction et que tu finis le mois a 1350€, ce n'est plus du tout la meme chose.
La passion c'est important, mais le salaire tout autant du moins au moins un certain minimum.

D'où le fait que je m'interroge par rapport à cette prime.
Si on signe un contrat avec un "salaire" de 1350€ point, et qu'on nous annonce oralement des primes faisant gonfler le salaire aux alentours des 2000, ça n'a pas beaucoup de valeur, même aucune...
Si l'on signe un contrat avec le montant du salaire, et la prime indiquée à l'écrit, c'est différent.

Mais il semblerait que sur le contrat, seul le salaire de base est inscrit, je me trompe ?

Modifié par Drak888
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 5 minutes, Drak888 a dit :

Oui certes, ce qui se passe actuellement est bien compliqué et c'est bien dommage...
D'ailleurs si la concurrence reprend le personnel, ce sera probablement avec un traitement de base plus haut, mais sans primes... Donc un salaire bcp plus bas !

Mais le salaire c'est quand meme un élément clé important, si demain on te dit qu'il n'y a plus du tout de prime traction et que tu finis le mois a 1350€, ce n'est plus du tout la meme chose.
La passion c'est important, mais le salaire tout autant du moins au moins un certain minimum.

D'où le fait que je m'interroge par rapport à cette prime.
Si on signe un contrat avec un "salaire" de 1350€ point, et qu'on nous annonce oralement des primes faisant gonfler le salaire aux alentours des 2000, ça n'a pas beaucoup de valeur, même aucune...
Si l'on signe un contrat avec le montant du salaire, et la prime indiquée à l'écrit, c'est différent.

Mais il semblerait que sur le contrat, seul le salaire de base est inscrit, je me trompe ?

Tu te prends tout de même beaucoup la tête : cela se saurait depuis longtemps si la Sncf "roulait" les conducteurs avec des contrats pas clairs... 

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.