Aller au contenu
Le Web des Cheminots

SNCF Voyageurs se prépare à un été 2022 record


Messages recommandés

il y a 34 minutes, NEMO94 a dit :

On commence à entendre que les rames TGV utilisées pour Ouigo Espagne manqueraient pour assurer les grands départs cet été en France !

N'importe quoi, des rames TGV ils y en a à la pelle qui dorment (enfin c'etait de discours de la maison SNCF il n'y a pas si longtemps) 😂 On pourrait en rire, mais cette gestion à la petite semaine c'est d'un triste 😒

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, NEMO94 a dit :

On commence à entendre que les rames TGV utilisées pour Ouigo Espagne manqueraient pour assurer les grands départs cet été en France !

Moui... moi je vois ça aussi que peut expliquer des choses :

"Selon la lettre d'informations spécialisée Mobilettre, la SNCF comptait sur 8 rames supplémentaires (un TGV peut contenir jusqu'à 509 places), toutes neuves, pour cet été. Or, elle aurait été contrainte de les retourner à son fournisseur Alstom pour des problèmes de mauvaise qualité de soudures."

Vacances d'été: la SNCF aurait-elle pu mettre plus de TGV en circulation? (bfmtv.com)

 

il y a 45 minutes, Laroche a dit :

N'importe quoi, des rames TGV ils y en a à la pelle qui dorment (enfin c'etait de discours de la maison SNCF il n'y a pas si longtemps) 😂 On pourrait en rire, mais cette gestion à la petite semaine c'est d'un triste 😒

Tu reconnaîtras qu'il était difficile de prévoir que plusieurs rames neuves devraient repartir chez le constructeur ?

 

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, assouan a dit :

Tu reconnaîtras qu'il était difficile de prévoir que plusieurs rames neuves devraient repartir chez le constructeur ?

Oui, mais une nouvelle fois il semble que SNCF se réveille un peu tard. Des problèmes de soudures, c'est donc sur la structure des voitures/motrices, et cela doit s'identifier bien avant la livraison des rames, aussi bien chez le constructeur que par la surveillance normalement exercée par le donneur d'ordre. 

Alors si SNCF est désormais plus en capacité de surveiller ses fournisseurs et que ceux ci plus capable de livrer du matériel conforme au cahier des charges, il me semble qu'il serait prudent, pour une société qui se revendique être un champion de la mobilité, de ne pas envoyer certaines rames à la casse avant d'avoir réceptionné les remplaçantes.

Et dernier détail, ce n'est pas une première, mais le retour d'expérience semble aussi être désormais aux abonnés absents.

☹️😘

 

 

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 16 minutes, Laroche a dit :

Oui, mais une nouvelle fois il semble que SNCF se réveille un peu tard. Des problèmes de soudures, c'est donc sur la structure des voitures/motrices, et cela doit s'identifier bien avant la livraison des rames, aussi bien chez le constructeur que par la surveillance normalement exercée par le donneur d'ordre. 

Alors si SNCF est désormais plus en capacité de surveiller ses fournisseurs et que ceux ci plus capable de livrer du matériel conforme au cahier des charges, il me semble qu'il serait prudent, pour une société qui se revendique être un champion de la mobilité, de ne pas envoyer certaines rames à la casse avant d'avoir réceptionné les remplaçantes.

Et dernier détail, ce n'est pas une première, mais le retour d'expérience semble aussi être désormais aux abonnés absents.

☹️😘

 

 

La SNCF ne pouvait pas non plus prévoir de vendre 10% de billets en plus, cela n'est pas rien.

  • J'aime 3
  • Haha 1
  • Etonné 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 1 minute, ADC01 a dit :

SNCF ne pouvait pas non plus prévoir de vendre 10% de billets en plus, cela n'est pas rien.

Ha  ha,  ha

Faut arrêter les bières 🤣

Une entreprise de services devrait être capable de s'adapter, surtout quand on a l'ambition de doubler son trafic voyageurs 😘

Mais outre ces éléments, il y a peut-être quelques problèmes internes du style maintenance et climat social. Mais là on met sous le tapis.

  • J'aime 2
  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Laroche a dit :

Une entreprise de services devrait être capable de s'adapter, surtout quand on a l'ambition de doubler son trafic voyageurs 😘

Doublet sur une période donnée assez longue pas sur deux mois. Ici les ventes ont pris 10% par rapport à 2019 en à peine deux mois pour seulement les deux mois d'été. Je ne vois pas comment une entreprise comme la SNCF pouvait le prévoir.

 

Sur ce  tchin-tchin !!

Modifié par ADC01
  • J'aime 2
  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 16 minutes, Laroche a dit :

Et c'est une nouveauté  que la période d'été est une période de fort trafic ?

Non, mais fort trafic avec 10% de hausse, si !! La SNCF a toujours gère pas trop mal les super pointes de l'été en se basant sur ses expériences des années passées, hors années covid, 2020 et 2021, elle n'a jamais eu ce taux de croissance.

  • Haha 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, assouan a dit :

 

 

Tu reconnaîtras qu'il était difficile de prévoir que plusieurs rames neuves devraient repartir chez le constructeur ?

 

Il suffisait de regarder le prix des carburants. Moi je l’ai fait et ma voiture reste en Corrèze. J’ai du doubler mes voyages en trains. Ils ont le certificat d’études, les dirigeants SNCF?

Zut, je n’ai pas la bonne citation. Je commentais la difficulté supposée de prévoir l’augmentation du Trafic. Désolé. 

Modifié par aldo500
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Laroche a dit :

Oui, mais une nouvelle fois il semble que SNCF se réveille un peu tard. Des problèmes de soudures, c'est donc sur la structure des voitures/motrices, et cela doit s'identifier bien avant la livraison des rames, aussi bien chez le constructeur que par la surveillance normalement exercée par le donneur d'ordre. 

Alors si SNCF est désormais plus en capacité de surveiller ses fournisseurs et que ceux ci plus capable de livrer du matériel conforme au cahier des charges, il me semble qu'il serait prudent, pour une société qui se revendique être un champion de la mobilité, de ne pas envoyer certaines rames à la casse avant d'avoir réceptionné les remplaçantes.

Quand tu achètes une voiture, tu vas vérifier si les soudures du châssis ont été bien faites ? Tu l'as dit toi même, il y a certainement un défaut chez le constructeur. Le donneur d'ordre, le client, ici la SNCF, fait des vérifications à réception. Pas lors de la fabrication, à ma connaissance. A réception, si des défauts sont constatés, des réserves sont émises si ça reste mineur (corrections ultérieures), retour à l'envoyeur sinon. C'est comme ça que ça se passe pour d'autres achats de la SNCF (rames Regio2N par exemple), idem dans plein d'autres boites... Ça m'étonnerait qu'il en soit autrement pour le cas particulier de la livraison des TGV. Je sais qu'il est de bon ton de trouver tous les vices à la SNCF mais quand même !

Il y a 6 heures, Laroche a dit :

Et dernier détail, ce n'est pas une première, mais le retour d'expérience semble aussi être désormais aux abonnés absents.

☹️😘

 

Pourquoi, tu as eu vent de soucis de qualité à la livraison de rames TGV, antérieurement ? Puisque tu nous parles de retour d'expérience... Nous ne sommes pas au courant de tout.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 36 minutes, aldo500 a dit :

Il suffisait de regarder le prix des carburants. Moi je l’ai fait et ma voiture reste en Corrèze. J’ai du doubler mes voyages en trains. Ils ont le certificat d’études, les dirigeants SNCF?

Zut, je n’ai pas la bonne citation. Je commentais la difficulté supposée de prévoir l’augmentation du Trafic. Désolé. 

La hausse du prix des carburants date de combien de temps ? Faut peut-être aussi relativiser côté échelle de temps...

En revanche, il y a un argument qui me parait indéniable :

Il y a 6 heures, Laroche a dit :

Mais outre ces éléments, il y a peut-être quelques problèmes internes du style maintenance et climat social. Mais là on met sous le tapis.

Climat social, je ne pense pas. Mais maintenance, oui. Surtout avec les difficultés de recrutement et les démissions.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Gom a dit :

Quand tu achètes une voiture, tu vas vérifier si les soudures du châssis ont été bien faites ? Tu l'as dit toi même, il y a certainement un défaut chez le constructeur. Le donneur d'ordre, le client, ici la SNCF, fait des vérifications à réception. Pas lors de la fabrication, à ma connaissance. Je sais qu'il est de bon ton de trouver tous les vices à la SNCF mais quand même !

 

Cela n'est pas comparable lorsque tu achètes une voiture tu choisis un modèle créé par un constructeur.

Pour le ferroviaire le constructeur est choisi parce qu'il répond à un cahier des charges établi par la sncf, il est donc du ressort de à sncf de vérifier que la construction est conforme au dit cahier en plus les sommes de sont pas les mêmes, idem pour les enjeux, et le poids économique de la sncf est tout de même supérieur à celui d'un particulier qui achète une voiture.. Mais il ne faut peut être pas critiquer....

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 21 heures, Laroche a dit :

Oui, mais une nouvelle fois il semble que SNCF se réveille un peu tard. Des problèmes de soudures, c'est donc sur la structure des voitures/motrices, et cela doit s'identifier bien avant la livraison des rames, aussi bien chez le constructeur que par la surveillance normalement exercée par le donneur d'ordre. 

Alors si SNCF est désormais plus en capacité de surveiller ses fournisseurs et que ceux ci plus capable de livrer du matériel conforme au cahier des charges, il me semble qu'il serait prudent, pour une société qui se revendique être un champion de la mobilité, de ne pas envoyer certaines rames à la casse avant d'avoir réceptionné les remplaçantes.

Et dernier détail, ce n'est pas une première, mais le retour d'expérience semble aussi être désormais aux abonnés absents.

Les défauts de fabrication sur les 3UFC sont identifiés depuis 18 mois. C'est pour cette raison qu'aucune rame n'a été réceptionnée en 2021. La 831 vient tout juste d'arriver à Châtillon. La dernière livraison (850) remontait à décembre 2020.

Il y a 17 heures, Laroche a dit :

Et c'est une nouveauté  que la période d'été est une période de fort trafic ?

Donc il faut que SNCF Voyageurs achète 50 rames supplémentaires pour les utiliser pendant 2 mois d'été et les immobiliser le reste de l'année ? Et après on chouine quand les comptes sont mauvais ?

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 34 minutes, TGV_13 a dit :

Les défauts de fabrication sur les 3UFC sont identifiés depuis 18 mois. C'est pour cette raison qu'aucune rame n'a été réceptionnée en 2021. La 831 vient tout juste d'arriver à Châtillon. La dernière livraison (850) remontait à décembre 2020.

Donc il faut que SNCF Voyageurs achète 50 rames supplémentaires pour les utiliser pendant 2 mois d'été et les immobiliser le reste de l'année ? Et après on chouine quand les comptes sont mauvais ?

C'est quand même étonnant ce constructeur de matériel ferroviaire qui a construit des centaines de rames TGV et qui maintenant ne saurait plus faire des soudures ? C'est comme pour les centrales nucléaires, sous-traitance et perte de compétence en interne après départs massifs à la retraite ?

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, NEMO94 a dit :

C'est quand même étonnant ce constructeur de matériel ferroviaire qui a construit des centaines de rames TGV et qui maintenant ne saurait plus faire des soudures ?

La maintien du niveau de qualité est un combat de tous les jours, et lorsque il y a rupture du cycle de fabrication (confinement par ex) où changement de personnel affecté à des opérations critiques (le soudage est considéré comme tel) il est préférable de renforcer la surveillance des fabrications (par le fabricant et le donneur d'ordre).

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(pour rapatrier les échanges perdus dans un autre sujet)

"SNCF Voyageurs se prépare à un été 2022 record

(...) A fin juin, plus de 9,5 millions de billets longue distance (TGV Inoui, Ouigo, Intercités) ont déjà été réservés pour juillet-août. C'est un niveau de réservation en hausse de près de 10% par rapport à 2019 même période. (...)

Dans les TER, la fréquentation occasionnelle et en week-end en mai et juin est elle-aussi en hausse de près de 20% par rapport à 2019."

SNCF

 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/greve-a-la-sncf/sncf-y-aura-t-il-assez-de-trains-pour-l-ete_5232310.html

Est ce que des rames Atlantiques ne seraient pas partit trop tôt à la retraite...?

Dans tous les cas, entre l'augmentation soudaine de la demande pour l'été et les objectifs de croissance à moyen terme, ce qui implique d'augmenter un minimum l'offre (notamment sur les TGV intersecteurs dramatiquement peu nombreux), la réduction du parc initiée il y a quelques années devrait (doit !) s'atténuer !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 21 heures, thomas33 a dit :

Est ce que des rames Atlantiques ne seraient pas partit trop tôt à la retraite...?

Le problème n'est pas franchement un problème de disponibilité du matériel. C'est un problème de production global : pas assez d'ADC, d'ASCT, d'aiguilleurs, de techniciens de maintenance, de régulateurs, manque d'entretien des voies qui entraîne un manque de sillons, et une contrainte d'offre générale. Avant même le matériel.

Modifié par TGV_13
  • J'aime 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 02/07/2022 à 23:21, Lenoir a dit :

Cela n'est pas comparable lorsque tu achètes une voiture tu choisis un modèle créé par un constructeur.

Pour le ferroviaire le constructeur est choisi parce qu'il répond à un cahier des charges établi par la sncf, il est donc du ressort de à sncf de vérifier que la construction est conforme au dit cahier en plus les sommes de sont pas les mêmes, idem pour les enjeux, et le poids économique de la sncf est tout de même supérieur à celui d'un particulier qui achète une voiture.. Mais il ne faut peut être pas critiquer....

Je compare par rapport à un autre contrat SNCF lui aussi fait sur cahier des charges. Ça s'est passé exactement comme je l'ai décrit, la "recette" se fait à la livraison, ce n'est qu'à ce moment que le respect du contrat est contrôlé. Après, si tu connais mieux les détails du contrat TGV, tu peux nous partager les infos ;)

Modifié par Gom
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 57 minutes, Gom a dit :

la "recette" se fait à la livraison

Ce qui n'exclu pas la possibilité, pour le donneur d'ordre, de proceder à des actions de surveillance lors de la fabrication. Cette surveillance peut prendre des formes diverses, allant de la visite du lieu de fabrication de façon inopinée où pour des points d'arrets predéfinis, où des missions d'audit. Et quand un problème est identifié il est de bon ton de s'intéresser de prés aux actions correctives mise en place.

Et comme on dit chez les qualiticiens "Confiance ne signifie pas absence de contrôle" 😉

Modifié par Laroche
  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, Laroche a dit :

Ce qui n'exclu pas la possibilité, pour le donneur d'ordre, de proceder à des actions de surveillance lors de la fabrication. Cette surveillance peut prendre des formes diverses, allant de la visite du lieu de fabrication de façon inopinée où pour des points d'arrets predéfinis, où des missions d'audit. Et quand un problème est identifié il est de bon ton de s'intéresser de prés aux actions correctives mise en place.

Et comme on dit chez les qualiticiens "Confiance ne signifie pas absence de contrôle" 😉

Laroche… tu as raison sur le fond mais ne pas vouloir prendre en compte que ces problèmes ont été occasionnés en période Covid ou immédiat post-Covid avec de la sous-traitance côté industriel et peu de personnel pour le contrôle côté clients… c’est « livresque ».. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 30 minutes, assouan a dit :

Laroche… tu as raison sur le fond mais ne pas vouloir prendre en compte que ces problèmes ont été occasionnés en période Covid ou immédiat post-Covid avec de la sous-traitance côté industriel et peu de personnel pour le contrôle côté clients… c’est « livresque ».. 

Quand je parle des arrêts de production suite aux confinements, je prends bien en compte la période Covid 😘 

Mais bien sûr mon "livre" n'est que les normes ISO qui sont la base de toute organisation industrielle et de services, dont le but est: la satisfaction du client.

Tout le reste n'est que de la tambouille interne qui ne devrait pas sortir des murs de l'entreprise.

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.