Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Aides aux grandes entreprises consommatrices d'énergie électrique


Messages recommandés

Salut à tous,

Suite à l'ITW de notre PR hier => https://www.lesechos.fr/politique-societe/emmanuel-macron-president/energie-emmanuel-macron-promet-de-nouvelles-aides-pour-les-pme-1873285

Apparemment une dispositif va être mis en place pour les entreprises quelles soient petites, moyennes ou grandes.
Est-ce que vous avez une idée de la forme du dispositif qui pourrait être mis en place pour les EF?

Autre question : J'ai cherché mais pas trouvé, à combien SNCF Réseau facture à SNCF Voyageurs et aux autres EF le cout elec? 

Merci pour vos lumières (sans faire de jeu de mot :) )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 4 minutes, SteveTrain75011 a dit :

Salut à tous,

Suite à l'ITW de notre PR hier => https://www.lesechos.fr/politique-societe/emmanuel-macron-president/energie-emmanuel-macron-promet-de-nouvelles-aides-pour-les-pme-1873285

Apparemment une dispositif va être mis en place pour les entreprises quelles soient petites, moyennes ou grandes.
Est-ce que vous avez une idée de la forme du dispositif qui pourrait être mis en place pour les EF?

Autre question : J'ai cherché mais pas trouvé, à combien SNCF Réseau facture à SNCF Voyageurs et aux autres EF le cout elec? 

Merci pour vos lumières (sans faire de jeu de mot :) )

Patiente petit padawan, pour l'instant, ce n'est qu'une promesse, après, il faut attendre les éventuelles modalités, et surtout, comme partout, bien tout lire en particulier les astérisques?

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 46 minutes, SteveTrain75011 a dit :

(...)

Autre question : J'ai cherché mais pas trouvé, à combien SNCF Réseau facture à SNCF Voyageurs et aux autres EF le cout elec? 
 

C'est dans l'incontournable DRR (document de référence du réseau) :

Annexe 5.1.2 - Principes de la tarification des redevances liées à l'usage de la traction électrique

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

IL y a eu des réunions entre les EF ( AFRA )  et SNCF RESEAU , pour discuter du prix repris dans le DRR au SA 2023

Économiquement et écologiquement , c'est intenable pour le ferroviaire :

- Le traction électrique coute beaucoup plus cher que la traction diesel , si cela reste au ce prix annoncés les EF vont retourner au locs thermiques,

  mais pour la sortie du pétrole vers les énergies moins polluantes, c'est mal parti...

- Les modes de transport ferroviaire est exclus de la notion de "pied de facture , surcharge Fuel" contrairement aux modes de transport routier

   La loi ne protège pas les EF par une application systématique du pied de facture comme dans le routier ( voir ci dessous le principe)

   https://www.otre.org/les-modalites-de-repercussion-du-prix-du-carburant/

Certains clients acceptent une hausse des tarifs, mais d'autres refusent , soit par mauvaise volonté, soit a cause de leur propre cout énergétique

qui plombe leurs comptes.

SNCF RESEAU devant probablement se retourner vers son fournisseur et son actionnaire principal pour faire avancer les choses

Une nouvelle fois, la décision sera politique , dans un pays qui n'a pas de politique de transport..., ce n'est pas gagné

 

  • J'aime 4
  • Triste 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 23 heures, km315 a dit :

SNCF RESEAU devant probablement se retourner vers son fournisseur et son actionnaire principal pour faire avancer les choses

Une nouvelle fois, la décision sera politique , dans un pays qui n'a pas de politique de transport..., ce n'est pas gagné

Déjà on pourrait commencer par le début !

Quel intérêt d'indexer l'électricité sur le prix du gaz ? A part se tirer une balle dans le pied !

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, CGO a dit :

Quel intérêt d'indexer l'électricité sur le prix du gaz ? A part se tirer une balle dans le pied !

Parce que c'est le coût de production de la "dernière centrale appelée" sur le réseau qui compte pour le prix du marché, et c'est à peu près toujours une centrale au gaz.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, CGO a dit :

Déjà on pourrait commencer par le début !

Quel intérêt d'indexer l'électricité sur le prix du gaz ? A part se tirer une balle dans le pied !

Ce n’est pas la question posée ici. C’est un problème qui ne relève pas des entreprises notamment de Sncf Réseau (puisque c’était la citation à laquelle tu répondais).
Encore une fois : on doit pouvoir trouver un sujet qui se prêterait à cette « discussion » mais pas ici. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 28/10/2022 à 17:53, CGO a dit :

Déjà on pourrait commencer par le début !

Quel intérêt d'indexer l'électricité sur le prix du gaz ? A part se tirer une balle dans le pied !

J'avais poster une excellene vidéo explicative sur ce sujet.

Parce que cela s'explique, même si l'explication est mauvaise. Ou relève surtout l'idiotie du dogme de la concurence libre dans le marché énergetique.

En un mot, c'est pas indexé sur le gaz mais sur la production la plus chère en fonction pour garantir au moment T l'approvisionnement.

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 27/10/2022 à 18:01, km315 a dit :

IL y a eu des réunions entre les EF ( AFRA )  et SNCF RESEAU , pour discuter du prix repris dans le DRR au SA 2023

Économiquement et écologiquement , c'est intenable pour le ferroviaire :

- Le traction électrique coute beaucoup plus cher que la traction diesel , si cela reste au ce prix annoncés les EF vont retourner au locs thermiques,

  mais pour la sortie du pétrole vers les énergies moins polluantes, c'est mal parti...

- Les modes de transport ferroviaire est exclus de la notion de "pied de facture , surcharge Fuel" contrairement aux modes de transport routier

   La loi ne protège pas les EF par une application systématique du pied de facture comme dans le routier ( voir ci dessous le principe)

   https://www.otre.org/les-modalites-de-repercussion-du-prix-du-carburant/

Certains clients acceptent une hausse des tarifs, mais d'autres refusent , soit par mauvaise volonté, soit a cause de leur propre cout énergétique

qui plombe leurs comptes.

SNCF RESEAU devant probablement se retourner vers son fournisseur et son actionnaire principal pour faire avancer les choses

Une nouvelle fois, la décision sera politique , dans un pays qui n'a pas de politique de transport..., ce n'est pas gagné

 

Surtout que cette politique aura un coût, bien réel lui.

Ma foi, va falloir faire des dimanches sans train.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Découpler le prix de l'électricité de celui du gaz est toujours possible au niveau national, il suffit d'avoir des c... face à Sholz et VDL !

Mais à la base le processus de libéralisation du marché n'a pas été compris par tous ceux (PME, bailleurs sociaux, copropriétés, collectivités locales) qui sont actuellement en difficulté, on ne leur a pas bien expliqué qu'avec la fin des tarifs réglementés le gaz et l'électricité devenaient des matières premières dont les cours pouvaient fluctuer parfois du simple au triple voire au quintuple, en fonction d'événements géopolitiques extérieurs...

 

 

 

 

Modifié par NEMO94
  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, NEMO94 a dit :

Découpler le prix de l'électricité de celui du gaz est toujours possible au niveau national, il suffit d'avoir des c... face à Sholz et VDL !

Il faut surtout être sûr de ne pas avoir besoin d'acheter de l'électricité à d'autres (et à leur prix). Ce qu'EDF n'est pas en capacité de faire cette année (ni aucune année les jours de rand froid d'ailleurs).

  • Etonné 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Côté "aides aux grandes entreprises" on ne sait pas si la Sncf en bénéficiera mais on voit bien à qui on demande de faire des efforts 🤬

"Clément Beaune demande à la SNCF de travailler à un « bouclier tarifaire » pour limiter le prix des billets

Le ministre des Transports Clément Beaune a demandé ce dimanche 6 novembre 2022 à la SNCF de travailler à l’instauration d’un « bouclier tarifaire » pour protéger notamment « les plus modestes ». L’augmentation de la facture d’électricité devrait en effet causer une explosion du prix des billets en 2023.

(...) Le ministre a souhaité « que l’augmentation des billets soit en tout cas inférieure à l’inflation ». « Et surtout que ceux qui ont besoin du train au quotidien, les plus modestes, les jeunes qui utilisent les Ouigo par exemple, soient protégés », a-t-il indiqué sur le plateau du Grand jury RTL-LCI-Le Figaro."

https://www.lest-eclair.fr/id424714/article/2022-11-07/clement-beaune-demande-la-sncf-de-travailler-un-bouclier-tarifaire-pour-limiter

  • J'aime 2
  • Haha 1
  • Etonné 1
  • J'aime pas du tout 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On pensait qu'avec le prédécesseur ça planait dans le brouillard mais toujours plus fort, il n'a qu'a fermer la boutique et plus de problème de consommation d'énergie et de prix des billets. Par contre faire son rôle d'actionnaire, aussi bien chez SNCF que chez EDF, là c'est silence radio ☹️

  • J'aime 4
  • J'adore 1
  • Etonné 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, assouan a dit :

Côté "aides aux grandes entreprises" on ne sait pas si la Sncf en bénéficiera mais on voit bien à qui on demande de faire des efforts 🤬

"Clément Beaune demande à la SNCF de travailler à un « bouclier tarifaire » pour limiter le prix des billets

Le ministre des Transports Clément Beaune a demandé ce dimanche 6 novembre 2022 à la SNCF de travailler à l’instauration d’un « bouclier tarifaire » pour protéger notamment « les plus modestes ». L’augmentation de la facture d’électricité devrait en effet causer une explosion du prix des billets en 2023.

(...) Le ministre a souhaité « que l’augmentation des billets soit en tout cas inférieure à l’inflation ». « Et surtout que ceux qui ont besoin du train au quotidien, les plus modestes, les jeunes qui utilisent les Ouigo par exemple, soient protégés », a-t-il indiqué sur le plateau du Grand jury RTL-LCI-Le Figaro."

https://www.lest-eclair.fr/id424714/article/2022-11-07/clement-beaune-demande-la-sncf-de-travailler-un-bouclier-tarifaire-pour-limiter

 

Je pense que ce ne sera guère compliqué de répondre à la commande du ministre !

Maintien des tarifs des cartes commerciales Loisirs (qui sont assez régulièrement en promo), augmentation inférieure à l'inflation officielle 2022 des tarifs plafonnés Loisirs, gel des prix d'appel Ouigo.

Pour les "trains du quotidien" ce sont les régions (et IDFM) qui ont la main.

 

 

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 28 minutes, NEMO94 a dit :

Je pense que ce ne sera guère compliqué de répondre à la commande du ministre !

Oui ce n’est pas compliqué, et à la portée d'un gamin de 6 ème. Par contre cela ne correspond en rien au problème de l'urgence climatique, qui pourrait trouver un début de solution, avec le développement du transport ferroviaire. Et pour cela ce n'est pas une politique à court terme de blocage des prix, donc d'endettement, mais au contraire une politique d'investissements massifs qui est nécessaire pour avoir un réseau performant et sobre.

Investissements qui seraient créateurs d'emplois et donc de recettes pour l'Etat, Sécurité Sociale et Caisses de retraite. Mais non on préfère, comme d'habitude, se mettre la tête dans le sable et creuser encore un peu plus la dette, et mettre encore un peu plus la SNCF sous l'eau.

C'est à désespérer de connerie

  • J'aime 5
  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bah, c'est le côté amusant du moment, on fait comme si la crise énergétique et la crise climatique n'étaient ni prévisible, ni même gérable.

On fait juste du populisme, avec des mesures d'urgences absolument risibles qui consistent en gros à dire "merci de faire attention"; que cela soit aux prix pour une boite plus ou moins étatisée, ou à la consommation pour le public qui en général n'a pas vraiment choisi d'en être là ou il est.

Quand j'étais gosse, je lisais des livres très beaux sur d'autres pays, avec les photos à coller après, il y en avait un superbe sur l'URSS. Ce n'était pas très critique mais on sentait certains à-priori avec des sous-titre du genre "les gros conglomérats industriels nuisent à l'environnement" accompagnant une aciérie, ou des "les citoyens russes ne peuvent pas se déplacer sans permis" avec une photo de gare ou encore "l'accès à l'automobile ne se fait que dans des cas motivés et après avoir longtemps patienté sur une liste d'attente" sur une illustration d'une avenue de Moscou.

Il y avait un réel côté "regardez comme ce système est à bout de souffle". Franchement, je trouve qu'on pourrait faire les mêmes livres sur nous, avec les mêmes constats sur la débilité de nos politiques et de notre mode de vie.

Parce que pour l'instant, j'ai lu qu'on ne devait pas se laver les dents avec l'eau chaude, ce qui me semble réellement démontrer une gestion politique exemplaire.

Citation

Utilisez de l’eau froide par exemple lorsque vous vous lavez brièvement les mains ou que vous vous brossez les dents. Ainsi, l’eau chaude ne s’écoule pas dans la conduite, où elle se refroidirait avant même d’atteindre le robinet.
-1er conseil d'économie "Eau" : https://www.stop-gaspillage.ch/fr/eau-chaude/ )

Moi, l'eau chaude, c'est dans les aéroports et les grands surfaces que je la sens au robinet, pour m'empêcher de ne pas acheter de l'eau en bouteille.

Pour en revenir au ferroviaire, ce qui est assez amusant, et je le tiens de Vincent Ducrot, notre Directeur Général donc je pense que cela est plutôt réaliste:
-La seule ventilation du tunnel de base du Gothard consomme plus que l'ensemble des bâtiments de service des CFF, pour ses 30'000 employés.
-Le franchissement du tunnel de base consomme plus qu'un transit par la ligne sommital, la vitesse augmentant la consommation au carré de sa valeur cela n'est pas rentable énergétiquement parlant.

En gros, on a construit des infrastructures énergivores, et on s'étonne. Je résume son message, mais c'était ça.

Modifié par likorn
  • J'aime 7
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 heures, NEMO94 a dit :

 

Je pense que ce ne sera guère compliqué de répondre à la commande du ministre !

Maintien des tarifs des cartes commerciales Loisirs (qui sont assez régulièrement en promo), augmentation inférieure à l'inflation officielle 2022 des tarifs plafonnés Loisirs, gel des prix d'appel Ouigo.

Pour les "trains du quotidien" ce sont les régions (et IDFM) qui ont la main.

 

Jolie démonstration d’incompréhension totale du sujet et de la complexité du problème (désolée si je suis sévère).

Le coût de l’électricité va augmenter bien au-dessus de l’inflation et l’on demande pourtant de ne pas augmenter les tarifs en conséquence (ce qui était plus ou moins prévu). Pour les trains du quotidien comme pour les autres la répercussion se sentira dans le prix des sillons - au sens de la consommation électrique : les régions ont déjà commencé à hurler mais… c’est le système ma brave Lucette ! Tu payes un droit de circulation et pleins d’autres choses dont précisément le coût de l’électricité que ton train consomme. L’électricité augmente : tu payes tes sillons plus chers ou… tu réduis ton offre. Je ne dis pas que je suis pour, je constate que le système est ainsi.
 

(les cartes commerciales ne sauraient encaisser, de toutes façons, cette augmentation de l’énergie : sorry si un second degré, sans emoticone, m’avait échappé).

  • J'aime 5
  • Etonné 1
  • Pas content 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ben le ministre c'est un politique, pas un professionnel de l'exploitation ferroviaire comme toi.

Donc comme c'est un politique, il dit que ce n'est pas au client de payer et comme l'actionnaire de la SA SNCF c'est l'Etat, eh ben le patron de la boîte il sera obligé de faire ce qu'on lui demande. C'est pareil pour EDF qui doit vendre à prix cassé une partie de sa production nucléaire à ses "concurrents" qui ne produisent rien ou presque.

Le job du patron de SNCF SA ce sera de dire au ministre qu'il faut compenser la non augmentation des tarifs par un (gros) chèque, comme les millions que le gouvernement donne à des électro intensifs qui sans cette intervention finiraient par délocaliser leur activité dans des pays où l'énergie est moins chère !!!

 

 

 

Modifié par NEMO94
  • J'aime 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Donc, par rapport au titre du sujet, toujours zéro aide de l’Etat d’annoncée (et même plutôt le contraire : pas d’aides pour les régions) mais bien un (gros) effort de la Sncf pour limiter la répercussion des coûts de l’énergie 🤬

 

  • J'aime 1
  • J'aime pas du tout 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.