Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Le Wifi à bord des TGV - Sujet unique


Messages recommandés

  • Réponses 267
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

Avec les forfaits 20, 40Go voire illimité (Free... à condition de capter ^^), il y a de la marge avant le hors forfait maintenant, pour qui en a réellement besoin. Avec les données mobiles sur

​je suis vraiment un dinosaure..je prends un livre et je lis lorsque je voyage ou je regarde les paysages..??vous croyez que cela se soigne ?

Avec le wi fi, cela ne sort pas de leurs forfaits, ils ont comme l'impression que c'est gratos.

Euh...

C'est pas bon marché.

Mais puisque c'est la secrétaire d'Etat Axelle Lemaire du gouvernement français qui demande,

alors on va au moins étudier et la solution suisse ou suédoise qui ont l'avantage d'être opérationnelle.

axelle-lemaire-2-600x369.jpg

Actuellement on parle beaucoup en France de TER-bus qui peuvent être équipé rapidement de Wifi;

si le train veut rester compétitif, notamment pour les jeunes et les urbains, alors il faut s'aligner rapidement.

Pour le prix, tout coute cher mon pauvre monsieur

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais puisque c'est la secrétaire d'Etat Axelle Lemaire du gouvernement français qui demande,

alors on va au moins étudier et la solution suisse ou suédoise qui ont l'avantage d'être opérationnelle.

axelle-lemaire-2-600x369.jpg

Actuellement on parle beaucoup en France de TER-bus qui peuvent être équipé rapidement de Wifi;

si le train veut rester compétitif, notamment pour les jeunes et les urbains, alors il faut s'aligner rapidement.

Pour le prix, tout coute cher mon pauvre monsieur

ou n'est pas assez cher...c'est selon...! :Smiley_04::Smiley_17:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les études sur ce type de répéteurs ont commencé chez les opérateurs vers... 1995. Il y a bientôt 20 ans!

Evidemment, à l'époque, personne ne voulait payer... de l'ordre de 1000€ par voiture équipée (plus le trou à faire dans le toit pour l'antenne)...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les études sur ce type de répéteurs ont commencé chez les opérateurs vers... 1995. Il y a bientôt 20 ans!

Evidemment, à l'époque, personne ne voulait payer... de l'ordre de 1000€ par voiture équipée (plus le trou à faire dans le toit pour l'antenne)...

Déjà, tu es dans un environnement métallique fermé ( alu pour les Duplex) , faraday inside

Ensuite tu l'environnement exterieur ( tres haute tension alternative), antenne mobile et paysage

Il faut donc, si je ne me trompe pas, un point d'accès par voiture, une armoire de communication externe

Mais aussi, comme il y a une transmission radio, le paiement d'une taxe à l'ACERP, je ne sais ce que cela peut donner pour une liaison internet, mais pour les liaison radio dans un triage, c'est comptabilisé par le total de poste radio sur le site, mais aussi par relation possible

Si elle veut baisser le tarif, elle peut déjà commencer par supprimer cette taxe

Modifié par fabrice
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Moi bêtement je pensais que ce genre d'idées était tombée dans les oubliettes avec l'avènement des 3 et 4 G, surtput que je suppose que ce genre d'équipement du train serait équipé du même système (un peu comme les hôtels qui faisaient payer royalement le wifi il y a qq années et qui aujouurd´hui l'offre comme argument commercial mais aussi pour qu'il soit utilisé)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà, tu es dans un environnement métallique fermé ( alu pour les Duplex) , faraday inside

Ensuite tu l'environnement exterieur ( tres haute tension alternative), antenne mobile et paysage

Il faut donc, si je ne me trompe pas, un point d'accès par voiture, une armoire de communication externe

Mais aussi, comme il y a une transmission radio, le paiement d'une taxe à l'ACERP, je ne sais ce que cela peut donner pour une liaison internet, mais pour les liaison radio dans un triage, c'est comptabilisé par le total de poste radio sur le site, mais aussi par relation possible

Si elle veut baisser le tarif, elle peut déjà commencer par supprimer cette taxe

Bonjour,

Effectivement, il était prévu un répéteur par voiture, à l'intérieur, avec une petite antenne sur le toit (pour se connecter au réseau!).

Problème de proximité de la caténaire: des essais de stations GSM sur des pylones HT EdF ont eu lieu: les deux principaux problèmes ont été: l'accès pour la maintenance des antennes (il faut qu'EdF coupe la ligne!) et... l'alimentation 220V qui n'a rien d'évident sur un pylone électrique en pleine campagne. La proximité antenne / haute tension (225 kV) à 50 Hz n'a pas causé de difficulté.

Au passage, l'alimentation du répéteur (quelques Watts ou dizaines de Watts) doit être regardée si j'en crois un autre fil, mais c'est de l'électronique lambda en basse tension, donc un ensemble transfo, redresseur et stabilisateur rustique alimenté par le 220/380 du train devrait convenir.

En ce qui concerne les taxes, il s'agit d'un (de quatre!) réseau(x) public(s), la taxation suit des principes distincts des réseaux "privés" comme ceux des triages (ou autres réseaux SNCF). Sauf erreur, elle se fait au nombre d'abonnés (paramètres publics qu'aucun opérateur n'a intérêt à minimiser!). Le site de l'ARCEP mentionne juste que le mode de calcul de ces taxes figure dans l'autorisation délivrée à l'opérateur.

Il y avait bien eu un autre point de... friction à l'époque: comment SNCF allait-elle "taxer" ces implantations à bord des trains: au volume, l'appareil est gros comme un autoradio! A la consommation électrique: voir ci-dessus. L'exigence SNCF était "au trafic", mais le répéteur envisagé, basique pour ne pas en majorer le prix, était incapable de mesurer le trafic qu'il acheminait (et quand bien même il l'aurait pu, chiffrer en termes financier ce trafic est impossible compte tenu de la structure des tarifs des opérateurs, majoritairement forfaitaire.)

Le dossier en est donc, à ma connaissance, resté là...

Modifié par sdx
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais puisque c'est la secrétaire d'Etat Axelle Lemaire du gouvernement français qui demande,

alors on va au moins étudier et la solution suisse ou suédoise qui ont l'avantage d'être opérationnelle.

axelle-lemaire-2-600x369.jpg

Actuellement on parle beaucoup en France de TER-bus qui peuvent être équipé rapidement de Wifi;

si le train veut rester compétitif, notamment pour les jeunes et les urbains, alors il faut s'aligner rapidement.

Pour le prix, tout coute cher mon pauvre monsieur

C'est sur, faut s'aligner pour ces consommateurs de jeune! Y a quand même un soucis de priorité dans notre petit monde...

Pour se faire une idée de la manière dont on voit ça, suffit d'écouter cette émission : Onde de choc , diffusée sur la 3.

Modifié par likorn
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est sur, faut s'aligner pour ces consommateurs de jeune! Y a quand même un soucis de priorité dans notre petit monde...

Pour se faire une idée de la manière dont on voit ça, suffit d'écouter cette émission : Onde de choc , diffusée sur la 3.

regarde ce que dit Sdx, on était prêt mais il y a eu un très mauvais choix à un moment.

Manque de pôt, le décisionnaire défaillant est à la tête de la boite: va-t-il faire son mea culpa?

Surtout dans les technologies réseaux et informatiques qu'il a sacrifié ces dernières années?

Quand on voit le prix d'un matériel neuf, le prix d'une "révision" de matériel en atelier, mais qu'est-ce 1000€ même x3 ?

Mon inquiétude vient d'un projet présenté en début d'année de bus sur voie express reliant les 2 métropoles régionales et équipés de Wifi.

En plus de ces soucis internes de ralentissement due à des voies non modernisées ou à des réglementations bizarre entre RFF/SNCF, TER-train n'est quasiment plus défendable pour un proportion non négligeable des actifs rurbains.

Si en plus tu comptes les djeuns ayant fait l'Europe en bus, les vieux habitués maintenant aux voyages au long court en autocar confortable, aux gamins n'ayant jamais mis les pieds dans un train mais ne comptant plus les voyages scolaires en bus, le train va avoir une image vieillotte, chère quasi inaccessible.

Modifié par 2D2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans parler de tous ces smartphones et ordinateurs portables qui passent leur temps à chercher un réseau Wifi et de Bloutouffe:

les ondes sont partout, espérons que ce ne soit pas trop nocif.

Pour les smartphones, le risque de maladie est maximal mais qu'à cause des ondes: je pense que le principal sera la main, le canal carpien surtout depuis l'usage abusif des SMS.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Moi bêtement je pensais que ce genre d'idées était tombée dans les oubliettes avec l'avènement des 3 et 4 G, surtput que je suppose que ce genre d'équipement du train serait équipé du même système (un peu comme les hôtels qui faisaient payer royalement le wifi il y a qq années et qui aujouurd´hui l'offre comme argument commercial mais aussi pour qu'il soit utilisé)

Je dois dire que je partage tout à fait cet avis. Équiper les trains et les gares en wifi maintenant, c'est arriver bien après la bataille.

Il y a quelques années, lorsque les pc portables et smartphones se sont démocratises, la 3g était très chère, pas toujours performante et réservée aux "gros" forfaits". Beaucoup d'utilisateurs rêvaient de wifi gratuit (ou du moins sponsorisés) dans les lieux publics ou les transports.

Personnellement, je me souviens très bien des longues marches, netbook à la main, à rechercher un accès "gratuit" (en général un réseau privé laissé ouvert...).

Depuis 2012 et l’arrivée de Free, quasiment tout les forfaits mobiles incluent un accès 3g, avec un volume d'échange de 0.5 à 2go et un débit suffisant pour l'utilisateur de base. Les choses vont encore évoluer en 2015 avec la fin des frais d’itinérance dans l'UE. Maintenant que le surcoût de la 3g est très faible voire nul, il devient de moins en moins intéressant d'activer le wifi (gros consommateur de batterie), de devoir passer par une page d'authentification, voire de subir une publicité. Quant à payer pour utiliser un wifi, c'est plus que jamais impensable

A ce sujet, les rares à avoir compris de longue date l’intérêt d'un wifi gratuit et peu contraignant sont McDonalds et consorts. Le wifi ne leur rapporte rien, mais il contribue à attirer des clients, et à les faire consommer plus. Je pense que la SNCF devrait adopter la même approche: Au lieu d'un wifi payant (et sûrement hors de prix) réservé aux clients business, la solution serait plutôt de proposer à un coût raisonnable l'installation par les opérateurs de répéteurs 3g/4g. Certes l'entreprise ne gagnerait pas d'argent sur ce service, mais la possibilité de surfer dans de bonnes conditions durant un trajet en train peut constituer sérieux argument commercial.

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Moi bêtement je pensais que ce genre d'idées était tombée dans les oubliettes avec l'avènement des 3 et 4 G, surtput que je suppose que ce genre d'équipement du train serait équipé du même système (un peu comme les hôtels qui faisaient payer royalement le wifi il y a qq années et qui aujouurd´hui l'offre comme argument commercial mais aussi pour qu'il soit utilisé)

Je dois dire que je partage tout à fait cet avis. Équiper les trains et les gares en wifi maintenant, c'est arriver bien après la bataille.

Je pense que la SNCF devrait adopter la même approche: Au lieu d'un wifi payant (et sûrement hors de prix) réservé aux clients business, la solution serait plutôt de proposer à un coût raisonnable l'installation par les opérateurs de répéteurs 3g/4g. Certes l'entreprise ne gagnerait pas d'argent sur ce service, mais la possibilité de surfer dans de bonnes conditions durant un trajet en train peut constituer sérieux argument commercial.

Enfin, je me sens moins seul !

La question de la jeune secrétaire d'Etat prouve simplement le niveau technique de nos dirigeants.

Et le patron de SNCF ne doit même plus se rappeler du dossier, au moment où c'était pertinent.

Maintenant c'est fini, il a loupé le train de la modernité à bas coût !

Et c'est lui qui décide encore sur les points scientifiques qu'il ne comprend pas, et qu'il laisse aux lobbies qui l'entourent.

Un pays qui n'a plus de culture scientifiques est mal parti !

Il est loin le temps du président X-Ena Giscard d'Estaing.

Maintenant on a des gestionnaires+communicants, comme les évêques sous la royauté vent 1789.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non, non, tu n'es pas seul ^^

Maintenant il existe également des systèmes basé sur la 4G fonctionnant déjà dans d'autres pays mondiaux. Il s'agit d'un système eLTE, ca a été essayé en pleine mer avec succès.http://jtgeek.com/huawei-semaine-kiel/ et c'est sans compter que l'entreprise est déjà la 3ème mondiale (après samsung et apple...) et vont commencer à s'implanter en europe (pour la vente de le telephone) avec une enveloppe d'1.5 milliard d'euros...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On disait tous la même chose sans se comprendre alors, parce qu'en Suisse il n'y a pas le wifi dans les trains, mais on va installer des répéteurs 3/4G.

Seul CarPostal propose le wifi a ma connaissance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh...

C'est pas bon marché.

Les études sur ce type de répéteurs ont commencé chez les opérateurs vers... 1995. Il y a bientôt 20 ans!

Evidemment, à l'époque, personne ne voulait payer... de l'ordre de 1000€ par voiture équipée (plus le trou à faire dans le toit pour l'antenne)...

je rebondis sur le prix en citant un brouillon électron libre du rail qui avait fait une recherche pertinente:

Guillaume Pepy rappelait que les C’est un système assez compliqué qui coûte un million d’euros par rame, donc on ne sait pas le faire gratuitement."

les coûts «exorbitants rendait, en l’état technologique, l’équipement des TGV impossibles ces prochaines années».

http://www.deplacementspros.com/Quand-la-secretaire-d-etat-au-numerique-bouscule-Pepy-sur-le-wifi_a29576.html

Avec répéteurs, équiper une rame TGV complètement pour à la louche 10x3000€ + 20.000€ frais de pose du trou, grosso-merdo au pire 50.000 €/rame

Chacun peut se faire son opinion sur ce dossier qui arrive de toute façon trop tard: mauvais conseillers, une seule techno, mauvais choix, isolement de la prise de décision, "pas assez cher mon fils", dommage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je rebondis sur le prix en citant un brouillon électron libre du rail qui avait fait une recherche pertinente:

Avec répéteurs, équiper une rame TGV complètement pour à la louche 10x3000€ + 20.000€ frais de pose du trou, grosso-merdo au pire 50.000 €/rame

Chacun peut se faire son opinion sur ce dossier qui arrive de toute façon trop tard: mauvais conseillers, une seule techno, mauvais choix, isolement de la prise de décision, "pas assez cher mon fils", dommage.

euh, a mon avis, ils comptent le serveur central ( quand tu vois qu'une petite armoire télécom domestique coute 400 euro) et le transmetteur ( satellite ou autre), l’acheminement et l'immobilisation de la rame, les essais

On doit certainement être encore loin du million ( le million, le million,) mais ca doit commencer à faire bonbon

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

euh, a mon avis, ils comptent le serveur central ( quand tu vois qu'une petite armoire télécom domestique coute 400 euro) et le transmetteur ( satellite ou autre), l’acheminement et l'immobilisation de la rame, les essais

Bien sur que tous ces trucs sont comptés, c'est comme pour une voiture , il ne faut pas compter que le carburant et le péage.
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et comment expliquez-vous qu'il soit si aisée et au final peu onéreux d'acheter un autocar neuf équipé de Wifi, pas d'un simple répéteur ?

Les autocars Wifi que j'ai croisé ne valaient pas +1,5 millions pièce.

Et les gars, il faut se réveiller, SNCF vante le confort de ces autocars Wifi IdBus.

Soucieux du confort de ses passagers, iDBUS met à votre disposition un service de WiFi entièrement gratuit à bord de nos bus. Une fois connecté à ce service, vous pouvez utiliser internet, sans craindre de hors-forfait sur votre facture de mobile. Pour en profiter, il vous suffit de consulter les indications.

La connexion que nous vous offrons est différente de celle que vous pouvez retrouver chez vous:

  • Connectivité: La disponibilité du service WiFi est sujette aux conditions et contraintes techniques et géographiques. Des défaillances de connectivité peuvent ainsi survenir par exemple lors de traversées de tunnels ou de zones disposant d’une couverture réseau plus faible.
  • Débit: Afin de permettre à un maximum de passagers de se connecter en même temps, nous avons optimisé l'utilisation de la bande passante, et les téléchargements et l’accès aux sites de streaming ne sont pas autorisés (ex : YouTube, Dailymotion, Skype…)

Le WiFi à bord reste malgré tout un véritable plus qui vous permettra de rester connecté et d’occuper agréablement votre temps. Nous sommes ravis de pouvoir vous l'offrir.

http://fr.idbus.com/fr/faq_entry/existe-t-il-une-connexion-internet-wifi-à-bord-de-chaque-idbus

Et c'est impossible dans un train d'installer des répéteurs?

le million/rame?

on se moque de vous et que la jeune secrétaire d'Etat va écrire un autre Toc-Toc au pdg de SNCF3 si une solution à la IdBus est impossible.

mais pas à 2 millions€/TGV promis à la ministre de l'économie numérique Fleur Pellerin en 2012

C'est peu-être le sens du Toc-tic: une piqure de rappel sur une promesse de 2012

Modifié par 2D2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et comment expliquez-vous qu'il soit si aisée et au final peu onéreux d'acheter un autocar neuf équipé de Wifi, pas d'un simple répéteur ?

Les autocars Wifi que j'ai croisé ne valaient pas +1,5 millions pièce.

Et les gars, il faut se réveiller, SNCF vante le confort de ces autocars Wifi IdBus.

Et c'est impossible dans un train d'installer des répéteurs?

le million/rame?

on se moque de vous et que la jeune secrétaire d'Etat va écrire un autre Toc-Toc au pdg de SNCF3 si une solution à la IdBus est impossible.

mais pas à 2 millions€/TGV promis à la ministre de l'économie numérique Fleur Pellerin en 2012

C'est peu-être le sens du Toc-tic: une piqure de rappel sur une promesse de 2012

Parce qu'il est toujours plus facile , (et donc moins cher ) d'équipé d'origine que de faire des modifications ensuite

Un exemple tout bete, j'achete une voiture neuve, et je veux l'équiper d'un attelage

Si je fais ce choix à la commande, ca me coute 400 euro, si je veux attendre l'arrivé du véhicule et l'équipé ensuite, ca me coutera 800 euro ( cas vécu)

pourtant c'est le même attelage

Y a pas marqué que c'est impossible, mais cher très cher,( et à l'heure de faire des économies ) et qu'il faudra répercuter le prix quelque part

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a peut-être une autre raison: la SNCF a de très bons services acheteurs, mais est-ce que tous les prescripteurs techniques (en amont des acheteurs) ont le même état d'esprit, savoir se contenter de ce qui est strictement suffisant. Le critère sécurité, sur lequel il n'est pas question de transiger, certes, n'est il pas utilisé au delà du nécessaire?

N'y a-t-il pas par ailleurs un usage bien ancien, répandu tant chez les fournisseurs que chez les clients que ces marchés liés à la sécurité doivent être plus chers? Le même cas se rencontre pour la fourniture aux militaires de technologies civiles.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...