Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Prenez-vous le train de nuit ?


Votre usage des trains de nuit  

128 membres ont voté

  1. 1.

    • Oui, au moins une fois par semaine
      16
    • Oui, au moins une fois par mois
      44
    • Oui, au moins 2 fois par an
      41
    • Moins souvent
      24
    • Je n'ai jamais pris le train pour voyager en dehors de ma région
      3
  2. 2.

    • Oui, au moins une fois par semaine
      1
    • Oui, au moins une fois par mois
      3
    • Oui, au moins 2 fois par an
      30
    • Moins souvent
      71
    • Je n'ai jamais pris le train de nuit
      23
  3. 3.

    • Je préfère voyager de jour
      28
    • Je n'arrive pas à dormir dans un train
      17
    • Le confort et la propreté des voitures laissent à désirer
      28
    • Les horaires ne me conviennent pas
      10
    • Aucun train de nuit n'existe sur les trajets que j'emprunte habituellement
      82
    • J'ai peur d'être victime d'un vol ou d'une agression dans un train de nuit
      12


Messages recommandés

  • Réponses 316
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

Ces sandwiches ne sont ni pires ni meilleurs que ceux vendus par milliers chaque jour dans les superettes, supermarchés et autres magasins (même sur les autoroutes). Et là personne ne se plaint. M

Le billet de train coûte, dans le cas que je cite au moins le même prix (effet TGV oblige) que lorsque cette relation était desservie en train de nuit. Mais sans train de nuit, cela impose de payer EN

Pourquoi améliorer les trains de nuit quand on veut purement et simplement tous les supprimer à terme?

Images publiées

à l’instant, DIDIERD a dit :

Ben oui l'article date du 22/12 !!

Ce qui me console c'est que les allemands ne font pas mieux que nous pour trouver une machine ou un mécano  malgré la prétendue "deutshe qualitat" en matière ferroviaire.

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, ADC01 a dit :

Ce qui me console c'est que les allemands ne font pas mieux que nous pour trouver une machine ou un mécano  malgré la prétendue "deutshe qualitat" en matière ferroviaire.

Des BR181 (locs bi-courant) il n'en reste plus beaucoup. C'est un peut compréhensible.....

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Surtout que pour le coup, le train n'était pas du tout à l'heure prévue à Strasbourg. Donc si en plus il ne reste plus beaucoup de locs...

Il est arrivé à la mi-journée de vendredi à Strasbourg, au lieu de jeudi soir aux alentours de 23h. 

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 08/08/2017 à 18:23, jackv a dit :

 

oui c'est un peu mieux (il n'y a pas que les sandwichs) ..mais ,pas de mal, cela part de si loin..

si on regarde le sondage sur 113 votants ......11declarent "J'ai peur d'être victime d'un vol ou d'une agression dans un train de nuit" .....soit 10%

va valoir voir un psy ou arreter tf1 et BFM

 

Non, non. Je me souviens très bien, dans le Paris-Nice que je prenais souvent. Une nuit je me réveille, j'étais pour une fois sur la couchette intermédiaire (en général je choisissais en haut) un type était en train de fouiner dans le compartiment à la lueur de son téléphone. Je lui demande ce qu'il fait il répond "euh j'ai dû me tromper de compartiment" et est vite sorti. Une autre fois, quelqu'un s'était fait piquer son sac, probablement par des gens qui montaient lors du premier arrêt à Toulon, se baladaient un peu dans les couloirs et descendaient aux Arcs. Je ne dis pas que c'était fréquent, mais ça arrivait...

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, Julien Alliot a dit :

Non, non. Je me souviens très bien, dans le Paris-Nice que je prenais souvent. Une nuit je me réveille, j'étais pour une fois sur la couchette intermédiaire (en général je choisissais en haut) un type était en train de fouiner dans le compartiment à la lueur de son téléphone. Je lui demande ce qu'il fait il répond "euh j'ai dû me tromper de compartiment" et est vite sorti. Une autre fois, quelqu'un s'était fait piquer son sac, probablement par des gens qui montaient lors du premier arrêt à Toulon, se baladaient un peu dans les couloirs et descendaient aux Arcs. Je ne dis pas que c'était fréquent, mais ça arrivait...

je confirme, en janvier 2014, un bordel de circulation de "clients" dans les couloirs, à fouiner et pas à chercher une place assise pour voyager.

La responsabilité de l'entreprise est énorme dans ce sentiment d'insécurité pour les voyageurs de nuit.

Je me souviens aussi d'un Paris-Berlin de nuit, 1 accompagnateur avec uniforme DB pour ma voiture-couchette et, à chaque arrêt, il filtrait les entrées brutalement, dirigeant les pseudo-clients vers l'arrière du train  (places assises uniquement): "Franzosen immer filou !" qu'il marmonnait cet accompagnateur DB.

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎24‎/‎12‎/‎2017 à 11:32, DIDIERD a dit :

Le hasard a d'ailleurs fait qu'en arrivant avec mon train à 14h40 vendredi, j'arrive sur le même quai que le russe

DSC_1210.thumb.JPG.72d0c2537900a00d9e5f5cd68919b8c6.JPG

Remarquez la dimension internationale de la Gare de Strasbourg :Smiley_24:

DSC_1211.thumb.JPG.eb15a9dab7d0ea3343c65d6c20f8e9fd.JPG

D'abord étonné de le voir à cette heure-ci en gare mais sans m'inquiéter plus que ça, j'apprendrais plus tard dans la soirée via la PQR qu'il était donc bloqué.

Gare de Strasbourg, 22/12/2017

 

  • J'aime 1
  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce doit etre une marque de fabrique des trains et voitures russe et EX soviet...combien de fois sur paris nord du temps de (des) la voiture (s) CCCP, elle  n'arrivait pas le la PC de aix la chapelle qui devait les suivre était un capable de savoir si elle était encore en URSS ou en Pologne..et on les attendait pour le retour bien sur..

photo de 5121

URSS.jpg.79c7920532f5dab042e2d31b8adbc83b.jpg

vl_szd10.jpg.822504a447b86ba3932f63720632bf62.jpg

 

Modifié par jackv
  • J'aime 2
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelles sont les raisons de la baisse de fréquentation des trains de nuit (hors pointes) avant le développement des compagnies aériennes à bas coûts et des RTT ? En 1995 on pouvait aller partout de nuit, et encore les premières attaques commençaient (horaires dégueulasses, limitation du Bordeaux-Milan à Bordeaux-Nice), mais on pouvait. Bref alors que les Corail avaient 20 ans tout au plus, alors que la bagnole était déjà démocratisée, pourquoi un tel désamour à la base ?

Question subsidiaire: dans le guide horaire 1995 il y a des trains GL classiques circulant la nuit, y compris en semaine: y avait du monde dedans ??? Les bidasses ne voyageaient que les vendredis/dimanches non ?

Modifié par Train-Corail
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Train-Corail a dit :

Les bidasses ne voyageaient que les vendredis/dimanches non ?

Pas que?  quand tu avais des 72, 96 ou 120 tu voyageais les autres jours que les VSD

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, ADC01 a dit :

Pas que?  quand tu avais des 72, 96 ou 120 tu voyageais les autres jours que les VSD

mais les trains de permissionnaire sur paris est et nord c'était en fin de semaine

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 48 minutes, jackv a dit :

mais les trains de permissionnaire sur paris est et nord c'était en fin de semaine

Oui, mais les permissionnaires pouvaient prendre des trains normaux aussi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎26‎/‎12‎/‎2017 à 14:26, jackv a dit :

ce doit etre une marque de fabrique des trains et voitures russe et EX soviet...combien de fois sur paris nord du temps de (des) la voiture (s) CCCP, elle  n'arrivait pas le la PC de aix la chapelle qui devait les suivre était un capable de savoir si elle était encore en URSS ou en Pologne..et on les attendait pour le retour bien sur..

photo de 5121

URSS.jpg.79c7920532f5dab042e2d31b8adbc83b.jpg

vl_szd10.jpg.822504a447b86ba3932f63720632bf62.jpg

 

La voiture lits russe était limitée à Aix la Chapelle si son retard dans le sens Moscou - Paris était tel qu'elle serait également en retard au retour (en gros qu'elle n'avait plus le temps de faire l'aller-retour Aix-Paris pour retomber dans son horaire normal au départ d'Aix vers Moscou). Dans ce cas la DB informait la SNCB (le "central" à Bruxelles) qui informait à son tour le PCR Nord (qui lui informait le PC et la gare de Paris Nord...il ne faut pas oublier qu'à l'époque la transmission des informations se faisait par téléphone ou par téléimprimeur).
A noter que le PCR devait également informer l'ambassade d'URSS à Paris (ça ne rigolait pas en ce temps là :() et que la gare de Paris Nord disposait d'affiches rédigées en russe (donc en écriture cyrillique) pour indiquer aux voyageurs qu'ils seraient acheminés dans une voiture de première classe jusqu'à Aix où ils retrouveraient "leur" voiture lits.
souvenirs, souvenirs...

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Inharime a dit :

La voiture lits russe était limitée à Aix la Chapelle si son retard dans le sens Moscou - Paris était tel qu'elle serait également en retard au retour (en gros qu'elle n'avait plus le temps de faire l'aller-retour Aix-Paris pour retomber dans son horaire normal au départ d'Aix vers Moscou). Dans ce cas la DB informait la SNCB (le "central" à Bruxelles) qui informait à son tour le PCR Nord (qui lui informait le PC et la gare de Paris Nord...il ne faut pas oublier qu'à l'époque la transmission des informations se faisait par téléphone ou par téléimprimeur).
A noter que le PCR devait également informer l'ambassade d'URSS à Paris (ça ne rigolait pas en ce temps là :() et que la gare de Paris Nord disposait d'affiches rédigées en russe (donc en écriture cyrillique) pour indiquer aux voyageurs qu'ils seraient acheminés dans une voiture de première classe jusqu'à Aix où ils retrouveraient "leur" voiture lits.
souvenirs, souvenirs...

tout a fait...et jamais un agent SNCF ne pouvait monter dans cette voiture que ce soit a paris ou au landy..pour intervenir sur ses voitures il fallait l'avoir de l'ambassade, je ne te raconte pas le problème un jour pour différer cette voiture a Chauny suite a une fusion de la dynamo..autre problème a la rentrée U les étudiants africains qui devaient joindre université lumumba et qui arrivaient au dernier moment à paris nord sans réservation et la SNCF ne pouvait rien faire..

.le retard a aix a cause des intempéries  pouvait être parfois de plus de 48h....tout compte ce n'était pas beaucoup le ferry de Londres qui est tout de meme plus prêt que Moscou,  a cause des tempêtes pouvait avoir lui plus de 24 h de retard..

Modifié par jackv
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Inharime a dit :

La voiture lits russe était limitée à Aix la Chapelle si son retard dans le sens Moscou - Paris était tel qu'elle serait également en retard au retour (en gros qu'elle n'avait plus le temps de faire l'aller-retour Aix-Paris pour retomber dans son horaire normal au départ d'Aix vers Moscou). Dans ce cas la DB informait la SNCB (le "central" à Bruxelles) qui informait à son tour le PCR Nord (qui lui informait le PC et la gare de Paris Nord...il ne faut pas oublier qu'à l'époque la transmission des informations se faisait par téléphone ou par téléimprimeur).
A noter que le PCR devait également informer l'ambassade d'URSS à Paris (ça ne rigolait pas en ce temps là :() et que la gare de Paris Nord disposait d'affiches rédigées en russe (donc en écriture cyrillique) pour indiquer aux voyageurs qu'ils seraient acheminés dans une voiture de première classe jusqu'à Aix où ils retrouveraient "leur" voiture lits.
souvenirs, souvenirs...

j'avais oublié pour la petite histoire...comme circuit que tu décris et les moyens n'avaient rien de simple et d'efficace à paris nord pour avoir des info plus rapides sur la voiture soviétique, lorsque le besoin s'en faisait sentir ,il demander a une vendeuses des billets inter qui parlait allemand de téléphoner directement a aix la chapelle...

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 24/12/2017 à 17:16, zoom 45 a dit :

Des BR181 (locs bi-courant) il n'en reste plus beaucoup. C'est un peut compréhensible.....

Bi-fréquence pour être précis ^^ Disons que comme chez nous la séparation des activités est passée par là... Une 185 ou 186 aurai très bien pu faire l'affaire au moins pour franchir le Rhin...

Modifié par zobos
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, zobos a dit :

Disons que comme chez nous la séparation des activités est passée par là... Une 185 ou 186 aurai très bien pu faire l'affaire au moins pour franchir le Rhin...

Elles sont équipées du chauffage train?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 semaines plus tard...
Le 04/01/2018 à 23:04, zoom 45 a dit :

Elles sont équipées du chauffage train?

Le 04/01/2018 à 23:06, zobos a dit :

oui

Mais arrive-t-il qu'elles fassent du voyageur ? Les 145 (monofréquence) en ont fait un peu, ce qui a motivé la création de la série 146. Après, il faudrait de toute façon les homologuer en voyageur en France, ça peut durer deux ans :Smiley_32:

Leurs sœurs luxembourgeoises, en revanche roulent quotidiennement avec des voitures Dosto entre l'Allemagne et la Grand Duché.

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hors sujet assumé : en avril je vais voyager vers l' Alsace en ... bus de nuit couchette !

Cela me trouble car ce que ne sait plus faire aujourd'hui le chemin de fer, ce que les jeunes cheminots de moins de 25 ans n'ont pas connu, c'est l'autocar qui en exploite la recette et en tire les ficelles de la rentabilité, en argumentant comme SNCF dans les années 1970 avec son "train neige".

Dire qu'historiquement le succès des trains internationaux étaient justement le voyage de nuit en Wagon-lit pour les plus aisés.

  • J'aime 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, r2d2 a dit :

hors sujet assumé : en avril je vais voyager vers l' Alsace en ... bus de nuit couchette !

Cela me trouble car ce que ne sait plus faire aujourd'hui le chemin de fer, ce que les jeunes cheminots de moins de 25 ans n'ont pas connu, c'est l'autocar qui en exploite la recette et en tire les ficelles de la rentabilité, en argumentant comme SNCF dans les années 1970 avec son "train neige".

Dire qu'historiquement le succès des trains internationaux étaient justement le voyage de nuit en Wagon-lit pour les plus aisés.

Je croyais les bus - couchette interdit en France ? (a verifier )

Notamment en raison du port obligatoire de la ceinture de sécurité pour tous les voyageurs

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourtant en tapant car-couchette et non bus-couchette dans un moteur de recherche, de nombreuses occurences apparaissent sont des autocaristes français.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, TER200 a dit :

Mais arrive-t-il qu'elles fassent du voyageur ? Les 145 (monofréquence) en ont fait un peu, ce qui a motivé la création de la série 146. Après, il faudrait de toute façon les homologuer en voyageur en France, ça peut durer deux ans :Smiley_32:

Leurs sœurs luxembourgeoises, en revanche roulent quotidiennement avec des voitures Dosto entre l'Allemagne et la Grand Duché.

Oui, elles en font entre la Belgique et les Pays Bas au moins.

Photo jointe glanée sur le net

antwerp_b_130516___hle_28_2806_on_benelux_ic9240_by_kanyiko-da2gvjk.jpg

Modifié par zobos
  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...