Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Réforme du système ferroviaire


Messages recommandés

il y a 3 minutes, Blofeld a dit :

Pour rappel, la mobilité c’est pour les besoins de l’entreprise, pas du salarié. Pour ce dernier cas, si vous le désirez, vous avez les permutations auxquelles l’entreprise ne peut s’opposer, mais encore faut-il trouver quelqu’un qui veuille permuter, je vous l’accorde. Néanmoins, ce sont les règles et elles sont connues de tous.

Je ne sais pas à quel niveau tu voles , mais pour notre niveau, ce que tu racontes c'est

2609_test.jpg.cd7403537d0652a878dcba9e310e648f.jpg

 

il y a 1 minute, Blofeld a dit :

Non, pas du tout.

C'est acté ?

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 2,9k
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

Il ne faut pas croire tout ce que l'on entend... Certains ne sont pas d'accord avec ce chiffre et ce ne sont pas des cheminots : "Le rapport Spinetta évoque un surcoût du travail à la SNCF de 30 

Selon le Larousse, définition du mot fusion: Réunion en un seul groupe de divers éléments distincts Application à la SNCF: c'est passer de 2 à 4 entités. J'ai du rater un truc... Pourtant, j'a

A Nantes, ça roule encore, mais de façon très sporadique, pour les Journées du Patrimoine ainsi que pour des groupes (style pour le COPEF, AFAC...). Voici la motrice 144 de Nantes, vue dimanche dernie

Images publiées

@Blofeld Bah alors là c'est grave... tu vis sur une autre planète. Rapproche toi un peu des agents sur le terrain, ça te fera pas de mal de constater la réalité quotidienne!

Et sinon mes questions? Tu as des problèmes de vue?

Modifié par yienyien89
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Blofeld a dit :

Non, pas du tout.

Il faut relire ma réponse précédente à Fabrice. 

Punaise tu dois écrire en jus de citron toi car je ne vois pas reponse à ma question dans tes posts précédents !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Blofeld a dit :

Non, pas du tout.

Il faut relire ma réponse précédente à Fabrice. 

C'est  marqué où dans le statut le

Ben non, s'il part ou monte en grade, on a  "personne de fiable" pour prendre sa place ( blocage total du mec, vu en réunion DP )

Modifié par fabrice
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Il y a 2 heures, TintinGV a dit :

Ah bon ??

Tu peux me dire où c’est écrit que l’on peut nous imposer de déménager plus d’une fois dans le statut ?

Il y a 2 heures, Blofeld a dit :

Il faut relire ma réponse précédente à Fabrice. 

Okay.

Il y a 2 heures, Blofeld a dit :

Pour rappel, la mobilité c’est pour les besoins de l’entreprise, pas du salarié. Pour ce dernier cas, si vous le désirez, vous avez les permutations auxquelles l’entreprise ne peut s’opposer, mais encore faut-il trouver quelqu’un qui veuille permuter, je vous l’accorde. Néanmoins, ce sont les règles et elles sont connues de tous.

L'adverbe interrogatif "où" implique une réponse précisant un lieu. Dès lors, préciser les causes de la règle n'est pas répondre à la question qui était de la situer dans le texte.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, TintinGV a dit :

Ah bon ??

Tu peux me dire où c’est écrit que l’on peut nous imposer de déménager plus d’une fois dans le statut ?

ben sans vouloir l'appuyer, c'est dans le chapitre 8 du statut. et les FC à la base étaient aussi prévues pour ça si je me rappelle bien les explications d'un ancien...

ce qui est écrit sur mon ancienne copie du rh0001 que je n'ai pas mis à jour donc à voir ce qui a changé depuis:

Citation

CHAPITRE 8
CHANGEMENTS DE RÉSIDENCE
Article 1 Généralités

Les changements de résidence peuvent être prononcés :
- à l'occasion d'un changement de qualification ;
- pour convenances personnelles de l'agent ;
- d'office, par suite de suppression ou de modification d'emploi ou de réorganisation de
service.
Les changements de résidence visés au présent chapitre sont ceux qui ne résultent pas d'une
promotion sur la qualification supérieure.
L'avancement en niveau et le classement sur la position supérieure d'un même niveau
n'entraînent pas de changement de résidence.

si l'appel d'offre est perdu et que tu refuses le volontariat, il y aura forcément une réorganisation de service et donc mutation pour nécessité de service.

Mais comme pepy veut supprimer le statut aussi pour les anciens... ce sera la porte !

 

Il y a 3 heures, Blofeld a dit :

Vous avez signé en connaissance de cause, vous ne pouvez pas dénoncer les clauses quand elles ne vous arrangent pas.

quand je suis rentré, je n'ai rien signé à ce sujet, par contre j'ai signé un papier sur ma possible mobilisation en tête de train en cas de guerre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Pascal 45 a dit :

Alors tu as peut-être des problèmes de mémoire, car j'ai aussi posé la même question :

" Dans quel service SNCF travailles-tu ? "

Comme disait quelqu'un : vous venez avec vos questions, il vient avec ses réponses. Il n'a pas envie de répondre à votre question, c'est son droit. Ne me dites pas que cela ne vous est jamais arrivé de ne pas vouloir, ici ou ailleurs, répondre à une question posée, ou de répondre par une pirouette...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le minimum quand tu échanges avec quelqu'un, c'est de savoir à qui tu parles. Mais c'est vrai qu'internet c'est pratique, tu peux balancer toutes les conneries possibles en restant anonyme!

Mais pour tenir de tels propos, je me doute bien qu'il n'a pas vu comment on faisait rouler un train depuis longtemps. Et si je me trompe, là son comportement en sera que plus critiquable...

Modifié par yienyien89
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, yienyien89 a dit :

Évidemment si pour toi être performant pour un service public, c'est uniquement parler de fric... L' aménagement du territoire, le service pour les déplacements du quotidien. La réactivité en cas de problème... Tout ce qu'on a perdu en fait. Pour moi la performance se mesure à ce niveau là. Chacun ses priorités!

Non, pas uniquement. Mais d'une part, je n'avais pas d'autre argument pour répondre, et d'autre part, le terme de performance seul n'a pas vraiment de signification. Est-ce que vous voulez parler de la performance écologique? La disparition du charbon date d'avant la séparation SNCF/RFF. De la performance socio-économique, les fermetures de ligne ont commencé avant la 2è guerre mondiale et c'est à ce moment-là que les "petites lignes" ont vraiment été sacrifiées. Et je pourrais continuer ainsi.
La vraie question, c'est de quoi parliez-vous exactement? MA définition de la performance du service public, c'est à dire d'abord de répondre aux besoins des usagers du service public. Et pour vous?

Et point crucial, que j'avais soulevé mais qui n'a pas eu de réponse, que fait-on quand il y a conflit entre l'exécution du service public et les droits des agents? Quand la performance du service public est limitée par les droits (au sens large) des agents du service public?
Par exemple, quand il faudrait qu'un technicentre assure l'entretien du matériel roulant 24 heures sur 24 en semaine afin que le service public soit assuré, afin que le matériel soit entretenu à un moment où son retrait du service ne gêne pas le service, que son effectif est dimensionné pour cela mais que les agents ne le veulent pas? On fait quoi?
Par exemple, quand il serait souhaitable pour améliorer l'exploitation d'une ligne qu'elle soit modernisée, que le bloc manuel soit remplacé par du BA/PR télécommandé depuis la gare de commande, et que des agents le refusent car cela entrainerait des suppressions de poste? Que fait-on alors que ce refus pourrait, à terme, entraîner la fermeture de la ligne?

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La performance c'est faire rouler des trains dans toutes les conditions en étant réactif aux aléas et assurant une desserte qui permette de ne pas isoler des territoires.

Après ton couplet sur les agents qui refusent de bosser, c'est de la provoque? Et depuis quand on leur demande leur avis? Si c'était le cas (écouter les agents sur le terrain), le chemin de fer n'en serait pas là. Et renseigne toi, beaucoup de technicentre tourne en 3*8, les agents sont même demandeur de travailler de nuit, ce qui augmente leur salaire qui est bien souvent au raz des paquerettes!

  • J'aime 2
  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, gilles_tagada a dit :

Non, pas uniquement. Mais d'une part, je n'avais pas d'autre argument pour répondre, et d'autre part, le terme de performance seul n'a pas vraiment de signification. Est-ce que vous voulez parler de la performance écologique? La disparition du charbon date d'avant la séparation SNCF/RFF. De la performance socio-économique, les fermetures de ligne ont commencé avant la 2è guerre mondiale et c'est à ce moment-là que les "petites lignes" ont vraiment été sacrifiées. Et je pourrais continuer ainsi.
La vraie question, c'est de quoi parliez-vous exactement? MA définition de la performance du service public, c'est à dire d'abord de répondre aux besoins des usagers du service public. Et pour vous?

Et point crucial, que j'avais soulevé mais qui n'a pas eu de réponse, que fait-on quand il y a conflit entre l'exécution du service public et les droits des agents? Quand la performance du service public est limitée par les droits (au sens large) des agents du service public?
Par exemple, quand il faudrait qu'un technicentre assure l'entretien du matériel roulant 24 heures sur 24 en semaine afin que le service public soit assuré, afin que le matériel soit entretenu à un moment où son retrait du service ne gêne pas le service, que son effectif est dimensionné pour cela mais que les agents ne le veulent pas? On fait quoi?
Par exemple, quand il serait souhaitable pour améliorer l'exploitation d'une ligne qu'elle soit modernisée, que le bloc manuel soit remplacé par du BA/PR télécommandé depuis la gare de commande, et que des agents le refusent car cela entrainerait des suppressions de poste? Que fait-on alors que ce refus pourrait, à terme, entraîner la fermeture de la ligne?

comment peut on dire que ce sont les droits des agents ou des salariés qui limitent les performances d'un service public. ?

Ce qui a toujours limité de tous temps les performances d'un service public, c'est bien les moyens et les ressources non ?

le droit n' a rien à voir là dedans.

Après que veut dire performance ? une performance se mesure en fonction de la définition d'un cahier des charges ou d'un objectif au préalable .

dans ce débat les mots ont leur importance ne l'oublions pas .... ;)

 

  • J'aime 1
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 47 minutes, yienyien89 a dit :

Après ton couplet sur les agents qui refusent de bosser, c'est de la provoque? Et depuis quand on leur demande leur avis? Si c'était le cas (écouter les agents sur le terrain), le chemin de fer n'en serait pas là. Et renseigne toi, beaucoup de technicentre tourne en 3*8, les agents sont même demandeur de travailler de nuit, ce qui augmente leur salaire qui est bien souvent au raz des paquerettes!

Allons, ne me prenez pas pour plus bête que je ne suis, et ne vous faites pas passer pour plus bête que vous ne l'êtes.
Nous savons tous que ce n'est pas un "refus de bosser" d'un ou plusieurs agents. Que se sont les syndicats qui défendent les avantages acquis, les conditions de travail, les emplois des agents.
Alors peut-être que cela ne se passe pas comme ça partout en France, mais dans certains coins...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais biensur. Les méchants syndicats qui empêchent de travailler. Ca vole vraiment haut! S'ils avaient tant de pouvoir que ça, la grève actuelle serait terminée depuis longtemps et la réforme supprimée. Je comprend mieux tes interventions si tu crois réelllement à ce que tu viens d'écrire. 

On se croirait sur le figaro, les syndicats bolchéviques dirigent les entreprise publiques... plus c'est gros plus ça passe!

 

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

il y a 15 minutes, yienyien89 a dit :

Mais biensur. Les méchants syndicats qui empêchent de travailler. Ca vole vraiment haut! S'ils avaient tant de pouvoir que ça, la grève actuelle serait terminée depuis longtemps et la réforme supprimée. Je comprend mieux tes interventions si tu crois réelllement à ce que tu viens d'écrire. 

On se croirait sur le figaro, les syndicats bolchéviques dirigent les entreprise publiques... plus c'est gros plus ça passe!

 

Lisez mon message : je n'ai jamais parlé de refus de travailler! J'ai parlé de "défense des droits des agents"! Ce qui est loin d'être la même chose...
Et relisez encore mon message : à aucun moment, je n'ai porté de jugement sur l'action syndicale. A aucun moment, je n'ai écrit que leur action n'était pas justifiée. J'ai seulement exposé des situations, et poser une question : que fait-on quand il y a conflit entre l'exécution du service public et les droits des agents?

 

Modifié par gilles_tagada
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donne moi un exemple car la franchement tu te fais des films... j'ai fait du syndicat et par exemple j'ai lutté contre un rattachement de mon dépôt à un autre établissement. Et non seulement cela s'est quand même fait mais en plus la boite nous a envoyé devant la justice.

Alors très franchement tes insinuations... Si tu savais à quel point la boite s'en cogne du droit des agents et des demandes des syndicats.

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, gilles_tagada a dit :

Allons, ne me prenez pas pour plus bête que je ne suis, et ne vous faites pas passer pour plus bête que vous ne l'êtes.
Nous savons tous que ce n'est pas un "refus de bosser" d'un ou plusieurs agents. Que se sont les syndicats qui défendent les avantages acquis, les conditions de travail, les emplois des agents.
Alors peut-être que cela ne se passe pas comme ça partout en France, mais dans certains coins...

En étant ,secrétaire CHSCT et élu DP notre engagement consiste de fait a faire en sorte que lors des multiples réorganisations que nous subissons, les agents sortent de cette épreuve avec des solutions correspondant à leurs souhait.

il est vrai que l'on utilise la réglementation pour faire entendre notre point de vue mais cela n'a jamais empéché une réorganisation par contre souvent retardé pour faire évoluer le dossier.

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça demande de l'ouverture, des deux côtés : Surtout pour se faire laminer à petit feu par les cadres supérieurs de la direction, par exemple ceux payés 50.000 euros par mois comme F. Parly qui ne l'ouvrent pas pour dénoncer le pillage de l'entreprise par les parasites imposés par l'Etat, jamais grévistes non plus. Tout va bien pour la caste dirigeante.

Modifié par zorba
  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partons du postulat que notre "cher" patron guillaume arrive à nous trahir sur cet aspect (refus de transfert=licenciement).

 

Et imaginons le cas de figure ou une région donne (ne serait ce que par dogmatisme) un appel d'offre à une autre boite.

Chiffres au hasard (et farfelus) sur cette région il y a 100 mécanos et 100 contrôleurs nécessaires pour faire tourner la chose (et donc directement concernés par le transfert).

On est bien d'accord que si on (l'état et notre direction) veux rendre ce transfert obligatoire c'est bien que le nouvel opérateur arrive sur le marché sans personnel (a part une structure RH et comptable) et qu'il n'a donc pas les moyens d'assurer le contrat si il ne récupère pas les 200 personnes en question? (ou je me trompe?)

 

Que se passe t il si (grosse hypothèse) les 200 personnes préfèrent la porte à bosser pour leur éventuel nouveau patron?

Modifié par eugene
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les entreprises qui vont se partager le butin, les services rentables ou les services grassement conventionnés, sauront attraper les personnels avec de bonnes primes et leur faire renoncer à leurs statuts pour ensuite remettre tout en place et dégager les bénéfices toujours sur le dos de ceux qu'elles exploitent. Le capitalisme est basé la dessus, pas sur autre chose. Et ça marche finalement depuis un bon moment, y compris quand il y a des "exploités" qui ne comprennent pas bien et manquent d'esprit "Partenaires", comme certains syndicalistes revendicatifs qui animent l'ambiance périodiquement avec leurs slogans et leurs grèves.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 21/04/2018 à 09:33, Mak a dit :

Je te rappelles que le point de départ de cette discussion, c'était mon indignation de voir le trafic suspendu pendant la grève sur les lignes CFTA, et ma déclaration comme quoi la Direction SNCF  profitait de la grève pour renforcer son action de sabotage sur des lignes ciblées.

Déclaration à laquelle tu as répondu "les agents CFTA ne peuvent pas acheminer les 73500 à Rennes, rien à voir avec du sabotage"

Je constate que tu es sur une argumentation  que la Direction ne désavouerait pas et qui est complètement opposée à celle des grévistes, notamment Eric Meyer représentant Sud Rail qui a déclaré à la télé:

"Pour savoir quelles petites lignes la SNCF veut fermer, c'est simple c'est celles où il n'y a aucun trains les jours de grève!"

Je suis d'accord avec Eric Meyer sur ce point, et en désaccord avec la Direction SNCF et Gom qui soutiennent le contraire...

CQFD. Tu contournes tous les arguments qu'on t'oppose, comme d'habitude, afin de ne jamais y répondre. Je n'ai jamais dit que je soutenais la décision de ne pas faire rouler ces trains. J'ai juste simplement répondu à tes conneries, en argumentant. Contrairement à toi, comme à ton habitude. Bref. Fin de la réponse au troll pour moi.

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, gilles_tagada a dit :

Comme disait quelqu'un : vous venez avec vos questions, il vient avec ses réponses. Il n'a pas envie de répondre à votre question, c'est son droit. Ne me dites pas que cela ne vous est jamais arrivé de ne pas vouloir, ici ou ailleurs, répondre à une question posée, ou de répondre par une pirouette...

Le style et le ton des réponses rappelle étrangement celui d'un cheminot qui contribue épisodiquement au forum public de Q/R officiel SNCF, peut-être est-ce la même personne...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...