Aller au contenu
Le Web des Cheminots

RER métropolitains


Invité jackv

Messages recommandés

un premier rapport de la SNCF ouvre la voie aux RER métropolitains

Le gouvernement veut s’appuyer sur ce rapport, remis vendredi au ministre délégué aux transports, pour développer d’ici dix ans des RER dans plusieurs métropoles françaises.

Pour SNCF Réseau, les futurs SEM « devraient proposer une offre de qualité correspondant à celle d’un transport urbain, pour être attrayante », avec des trains fréquents toute la journée – toutes les demi-heures, voire tous les quarts d’heure aux heures de pointe –, « des gares et des haltes aménagées et au plus près des besoins locaux » et une bonne articulation avec les autres modes de transports, billet commun à la clé.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/10/10/mobilite-un-premier-rapport-de-la-sncf-ouvre-la-voie-aux-rer-metropolitains_6055568_3224.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 57 minutes, jackv a dit :

un premier rapport de la SNCF ouvre la voie aux RER métropolitains

Le gouvernement veut s’appuyer sur ce rapport, remis vendredi au ministre délégué aux transports, pour développer d’ici dix ans des RER dans plusieurs métropoles françaises.

(...)

Moui. Disons que c'est un début de réponse aux demandes fortes de certaines régions, l'Etat n'étant pas pour grand chose là-dedans...

Cela fait déjà plusieurs années que Bordeaux ou Strasbourg ont exprimé leurs besoins. J'aime bien ce détail :

"Pour donner un ordre d’idée, le projet de RER bordelais présenté fin 2018 était alors estimé à 1,8 milliard d’euros. (...)

Jean-Baptiste Djebbari a annoncé vendredi une enveloppe de 30 millions d’euros, tirés du plan de relance." (certes pour les études ^^)

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 20 heures, TGV_13 a dit :

Même pas sûr que mes enfants le voient un jour...

 "Bordeaux, Strasbourg, Marseille, Nice et Grenoble bénéficient déjà de véritables projets", citant aussi des frémissements à Lyon, Rennes et Nantes. Pourraient également être intéressées Dijon, Montpellier, Rouen, Toulon et Tours, de même que d'autres agglomérations comme Angers, Le Mans, Besançon, Chambéry ou Reims et aussi les zones transfrontalières de Nancy-Metz-Luxembourg, Bâle-Mulhouse et de la côte basque. Une idée est de "diamétraliser" certaines liaisons, c'est-à-dire de mettre bout à bout des services qui actuellement ont leur terminus dans la gare centrale: de Libourne à Arcachon sans changement à Bordeaux, par exemple. 

un peu ce qui a été fait pour le RER D..

https://www.capital.fr/entreprises-marches/comment-la-sncf-envisage-de-deployer-des-rer-en-province-1382805

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 15 heures, jackv a dit :

Une idée est de "diamétraliser" certaines liaisons,

 

il y a 41 minutes, bruno a dit :

Avec les résultats que l'on connaît. 😘

en effet !  diamétralisation abandonnée à Lyon pour les ex-Dijon-Valence, avec le constat que les perturbations au nord se répandaient au sud et vice-versa, ce qui donnait une régularité douteuse.

d'ailleurs, l'exploitation du E va profondément différer de celle de ses prédécesseurs, avec les terminus à Nanterre et Rosa-Parks et recouvrement des missions seulement en zone dense (entre ces deux gares)

en plus, parler de Réseau quand il y a deux ou trois lignes divergentes  c'est du vent !

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il n'y a pas que du RER mais il y a aussi du métro ..

Bientôt un métro entre Nice et Monaco

L’idée serait de proposer une ligne directe de métro entre Nice Riquier et Monaco. Si les élus locaux affirment ne pas avoir été informés de ce projet, des études seraient "bien avancées", selon la femme politique. Plusieurs élus ont souligné auprès du quotidien régional ne pas avoir entendu parler du sujet ou ne pas croire qu’il était aussi avancé.

https://www.capital.fr/economie-politique/bientot-un-metro-entre-nice-et-monaco-1382820

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 12/10/2020 à 09:59, Bibloc a dit :

 

 l'exploitation du E va profondément différer de celle de ses prédécesseurs, avec les terminus à Nanterre et Rosa-Parks et recouvrement des missions seulement en zone dense (entre ces deux gares)

après REX sur ce mode de gestion, je pense que la situation seras transposable sur le RER D

 

RER D partie Sud : terminus à STADE DE FRANCE

retournement dans le petit triage de SAINT DENIS

 

RER D partie Nord : terminus à MAISON ALFORT - ALFORTVILLE

retournement après Maison Alfort, à la place de cette Halle désafecté

 

Modifié par julius
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, julius a dit :

après REX sur ce mode de gestion, je pense que la situation seras transposable sur le RER D

Et on fait comment, concrètement, avec seulement 12 sillons par heure (16 si Nexteo fait des miracles) sur le tronçon central ?

 

 

Le 12/10/2020 à 09:59, Bibloc a dit :

en effet !  diamétralisation abandonnée à Lyon pour les ex-Dijon-Valence, avec le constat que les perturbations au nord se répandaient au sud et vice-versa, ce qui donnait une régularité douteuse.

Oui, mais si on veut gagner en capacité dans les gares centrales c'est le moyen le plus efficace de réduire les temps de stationnement des TER. En pratique c'est souvent déjà appliqué "sans le dire" à Rennes par exemple.

Ça concerne plutôt les liaisons périurbaines, assez courtes (type Ambérieu-Lyon-St Etienne) ; pas les longues comme Dijon-Lyon-Valence qui ont plus facilement des problèmes de régularité.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Bibloc a dit :

ce qui compte, ce n'est pas tant la longueur que le nombre d'arrêts et les "nœuds". surtout les nœuds ...

 

et surtout la traversée de paris ,paris nord /chatelet/paris lyon et idem pour la B paris nord/ chatelet

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand on voit comment le RER-E se "retourne" à Chelles en allant jusqu'à Vaires à vide au bas mot 2,5 km et 7 à 8 minutes, on se demande pour quelles raisons le point de retournement n'a pas été placé à Lagny où il doit y avoir des voyageurs en nombre suffisant et assez de place pour faire un retournement plus rapide des rames, les voies entre Chelles et Meaux étant depuis le TGV Est et la fermeture du triage de Vaires bien moins chargées.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, zorba a dit :

Quand on voit comment le RER-E se "retourne" à Chelles en allant jusqu'à Vaires à vide au bas mot 2,5 km et 7 à 8 minutes, on se demande pour quelles raisons le point de retournement n'a pas été placé à Lagny où il doit y avoir des voyageurs en nombre suffisant et assez de place pour faire un retournement plus rapide des rames, les voies entre Chelles et Meaux étant depuis le TGV Est et la fermeture du triage de Vaires bien moins chargées.

vu de l'extérieur tu n'as sans doute pas tort....sauf que si ça ne se fait pas,  c 'est qu'il doit y avoir de bonnes (ou mauvaises) raisons aux yeux de l'exploitant 🙂

le bon sens supposé de Me Michu ou de Mr Péquin  ou les "yaka fautqu'on" sont  parfois(pour ne pas dire souvent)  bien éloignés des contraintes d'exploitation.... 

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, capelanbrest a dit :

vu de l'extérieur tu n'as sans doute pas tort....sauf que si ça ne se fait pas,  c 'est qu'il doit y avoir de bonnes (ou mauvaises) raisons aux yeux de l'exploitant 🙂

le bon sens supposé de Me Michu ou de Mr Péquin  ou les "yaka fautqu'on" sont  parfois(pour ne pas dire souvent)  bien éloignés des contraintes d'exploitation.... 

 

Moi je pense que les contraintes liées aux infrastructures sont dans tous les cas prépondérantes. Pour exemple le fameux RER E à l'Ouest avec seulement 2 voies entre Poissy et Vernouillet (pour le E et tout le trafic Normandie), pas besoin d'avoir fait X Ponts pour savoir que l'exploitation de cette branche sera trés, trés fragile et que par conséquence la diamétralisation n'était pas envisageable.

Si on veut mettre en place des réseaux RER en province, il faut s'atteler sans tarder à la réalisation d'infra indépendantes des autres trafics (pour exemple voir ce qui se fait en Allemagne depuis les années 1980 pour la réalisation des réseaux S Bahn), tout le reste n'est que solution à la franchouillarde, vouée à l'échec. Mais on adorecartonrouge

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 17 heures, julius a dit :

après REX sur ce mode de gestion, je pense que la situation seras transposable sur le RER D

 

RER D partie Sud : terminus à STADE DE FRANCE

retournement dans le petit triage de SAINT DENIS

 

RER D partie Nord : terminus à MAISON ALFORT - ALFORTVILLE

retournement après Maison Alfort, à la place de cette Halle désafecté

 

Tu oublies l'incontournable connexion avec le Grand Paris Express - ligne 15 - à .... Vert de Maisons : ingérable et le site du ferrailleur (la halle désaffectée) a dû être vendu.

PS : désolée je n'avais pas vu que l'on était hors sujet

Modifié par assouan
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Laroche a dit :

Si on veut mettre en place des réseaux RER en province, il faut s'atteler sans tarder à la réalisation d'infra indépendantes des autres trafics (pour exemple voir ce qui se fait en Allemagne depuis les années 1980 pour la réalisation des réseaux S Bahn), tout le reste n'est que solution à la franchouillarde, vouée à l'échec. Mais on adorecartonrouge

Ils sont très, très loin d'avoir des voies dédiées partout sur leurs S-Bahn. Il y a un tronçon central "type métro" à Munich, Francfort et Stuttgart (dont les gares centrales sont en impasse, comme à Marseille mais pas comme Strasbourg ou  Bordeaux), quelques voies dédiées ailleurs ou des branches desservies uniquement par des trains S. Mais de nombreuses branches sont exploitées en mixité avec d'autres dessertes régionales voire longue distance (sans forcément empiler autant de trains que le Groupe V, qui est effectivement un vrai problème).

Et ce sera au mieux pareil chez nous, car exiger le maximum tout de suite aboutirait à ne rien faire du tout. Il faudra bien sûr des aménagements de capacité (dont certains sont en cours, par exemple Strasbourg-Vendenheim), des modernisations voire des travaux de fiabilisation (sinon foirage comme les branches du Léman Express...). Pour fluidifier le trafic il faut aussi que les arrêts fassent perdre le moins de temps possible (ça nécessite des trains qui adhèrent, sinon le RER ne marchera que la moitié de l'année :Smiley_33:).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans la région d'Essen ,j'avais été surpris qu'outre les trains omnibus (arrêts tous les 5km), il y avait des  trains "super omnibus" avec des arrêts très rapprochés, style métro, tous les km.

Le tout sur voies non dédiées (mais à 4 voies, il est vrai !)

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tousL

Le quotidien Strasbourg "les Derniéres Nouvelles d'Alsace" dans son édition du 03/10/20 a publié un aricle sur le Réseau Express Métropolitain de Strasbourg.

Pour l'instant il s'agit d'études lancées par SNCF Réseau pour le développement d'un Réseau Express Métropolitain sur l'aire urbaine de Srasbourg..Celui-ci se déployera en 3 phases à compter de .2023. Ces études porteront notamment sur l'implantation des Ateliers nécessaires au déploiement du REM et sur l'accompagnement de l'offre au niveau de la gare de Strabourg Ville. Il est prévu 3 phases pour le déploiement jusqu en 2030.  La 1ére phase est l'achévement en 2023 de la 4 éme voie sur l'axe Strasbourg/Vendenheim.  Des travaux d'aménagements sont prévus dans certaines gares de l'étoile ferroviaire de Strasbourg.A suivre....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 année plus tard...
  • 1 mois plus tard...

La fameuse carte du RER Strasbourgeois qui sort de nulle part et qui ne correspond à aucune réalité.

En vrai, ça sera la diamétralisation de Saverne-Strasbourg et Strasbourg-Sélestat et...c'est tout.

  • J'aime 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 13 heures, Roukmoute a dit :

La fameuse carte du RER Strasbourgeois qui sort de nulle part et qui ne correspond à aucune réalité.

C'est écrit dessus, d'où elle sort et à quoi elle correspond.

Et si ça n'illustre pas le plan de transport qui sera mis en place en 2023, c'est parce que tel un journaliste l'auteur ne s'attache pas à l'exactitude...

 

Il y a 13 heures, Roukmoute a dit :

En vrai, ça sera la diamétralisation de Saverne-Strasbourg et Strasbourg-Sélestat et...c'est tout.

Euh, pas vraiment non. C'est la moins importante des évolutions prévues (enfin, si vous arrivez à recruter).

Modifié par TER200
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On n’a pas assez de personnel, pas assez de matériel et pas assez d’infrastructures pour ne serait-ce qu’assurer le trafic actuel et d’aucuns voudraient faire un « RER » ? Pardon de me gausser.

Et pour la carte, je voulais dire que c’est un vœu pieux comme tout le monde sait en faire, moi le premier.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...