Aller au contenu
Le Web des Cheminots

[Régio2N] Sujet Officiel


Messages recommandés

il y a 12 minutes, TRAXX186 a dit :

je voulais dire au maximum... juste pas d'um3 vu la longueur des quais

Voilà, ils font à peu près la même longueur que les TER2N normands, pour utiliser au mieux la longueur de quai disponible à PSL et Rouen en UM2.

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 2,2k
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

Dans le cadre de la future desserte de Montereau via Moret depuis Paris Gare de Lyon en Régio2N à la place des Z 5600, ce samedi avait lieu les 1er essais de ce matériel en UM3. Les Z 57005.06/ 57015.

La rame 003R Z 57005/06 ce midi a Melun 1 achetée une gratuite !! passage en gare sans arret de la 004R soit 100% du parc livré

Dans le cadre d'essais entre les Aubrais et Vierzon, la Z 57083/84 a circulé sur le PO sous la marche 808037: Trappes - Les Aubrais. Ces essais ont pour but de faire des tests de conformité suivant la

Images publiées

Le 22/02/2020 à 11:54, Laroche a dit :

Parfois des UM2, en fonction de la dispo du matériel, et si on fait reférence à ce qui se passe sur PMP, il va falloir se bouger à Sotteville pour éviter les US en heure de pointe :Smiley_19:

Bonjour,

Actuellement, les rames Omnéo Prémium ne sont pas validées UM2 sous 25 kV - 50 hz.

Il faudra attendre encore un peu pour les voir remplacer des rames Corail rever ou des V2N.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, bertrand a dit :

Bonjour,

Actuellement, les rames Omnéo Prémium ne sont pas validées UM2 sous 25 kV - 50 hz.

Il faudra attendre encore un peu pour les voir remplacer des rames Corail rever ou des V2N.

Oui, mais c'est bien prévu que ces rames circulent en UM2 en Normandie ? 

Attendre, les clients SNCF sont habitués, pas de problème :Smiley_19:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Il y a 9 heures, Laroche a dit :

Oui, mais c'est bien prévu que ces rames circulent en UM2 en Normandie ? 

Attendre, les clients SNCF sont habitués, pas de problème :Smiley_19:

  Oui, enfin là, le problème est entre les mains de l'EPSF, pas de la SNCF...

++

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, Julien03 a dit :

Bonjour,

  Oui, enfin là, le problème est entre les mains de l'EPSF, pas de la SNCF...

++

sauf que l'usager se fiche de savoir de qui vient le problème....ça se sont des préoccupations de dirigeants de politiques ou d'érudits en matière ferroviaire....

L'usager lui veut que sa fonctionne et qu'il puisse se déplacer correctement au gré de ses besoins/impératifs...

d'un point de vue usager tout le reste n'est que blablabla et enfumage..

:Smiley_39::Smiley_39:

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Julien03 a dit :

Oui, enfin là, le problème est entre les mains de l'EPSF, pas de la SNCF...

Encore une fois, c'est pas nous, c'est l'autre......  Mais dans une boite comme SNCF, championne du mass transit et de la grande vitesse, l'on ne découvre pas à chaque mise en service d'un nouveau matériel, les conditions d'exploitattion de ce matériel et par conséquence les régles et conditions de certification !

Entre les problèmes de freinage des X73500, les problèmes informatiques récurents sur tous les nouveaux matériels (depuis la mise en service des BB 26000) et le processus de certification par l'EPSF qui se fait à chaque fois au compte goutte, on a, vu de l'extérieur, la désagréable impression, que le bateau est ivre. Le monde ferroviaire est décidement bloqué en mode 19 ème siècle

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, capelanbrest a dit :

sauf que l'usager se fiche de savoir de qui vient le problème....ça se sont des préoccupations de dirigeants de politiques ou d'érudits en matière ferroviaire....

L'usager lui veut que sa fonctionne et qu'il puisse se déplacer correctement au gré de ses besoins/impératifs...

d'un point de vue usager tout le reste n'est que blablabla et enfumage..

:Smiley_39::Smiley_39:

 

il y a une heure, Laroche a dit :

Encore une fois, c'est pas nous, c'est l'autre......  Mais dans une boite comme SNCF, championne du mass transit et de la grande vitesse, l'on ne découvre pas à chaque mise en service d'un nouveau matériel, les conditions d'exploitattion de ce matériel et par conséquence les régles et conditions de certification !

Entre les problèmes de freinage des X73500, les problèmes informatiques récurents sur tous les nouveaux matériels (depuis la mise en service des BB 26000) et le processus de certification par l'EPSF qui se fait à chaque fois au compte goutte, on a, vu de l'extérieur, la désagréable impression, que le bateau est ivre. Le monde ferroviaire est décidement bloqué en mode 19 ème siècle

 

il y a une heure, gilles_tagada a dit :

Sauf erreur, c'est à l'exploitant de demander et d'étudier la certification, l'EPSF ne fait que valider les études.

  Je ne cherche pas à dédouaner la SNCF de quoi que soit, mais je pense que la demande a été faites pour avoir la certification à circuler en UM, non? Si oui, c'est bien les délais de l'EPSF qui posent problèmes.

  Il faut laisser un peu de temps à des rames qui viennent juste d'arriver, en version Premium tout au moins. Certes, on veut que ça aille vite pour avoir du beau et neuf, mais vu les premiers retour clients...

++

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Julien03 a dit :

Il faut laisser un peu de temps à des rames qui viennent juste d'arriver, en version Premium tout au moins. Certes, on veut que ça aille vite pour avoir du beau et neuf, mais vu les premiers retour clients...

Non, les clients veulent simplement que lorsque que lorsque que l'on mets en service un nouveau matériel, cela fonctionne correctement. Les effets d'annonce, les com à la con et les promesses hors sol, ce n'est pas le fait des clients, mais bien des politiques et de SNCF !

Ensuite si SNCF n'a toujours pas pris en compte les délais incomprésibles (?!) du mode ferroviaire, cela frisse l'incompétence.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Laroche a dit :

Non, les clients veulent simplement que lorsque que lorsque que l'on mets en service un nouveau matériel, cela fonctionne correctement. Les effets d'annonce, les com à la con et les promesses hors sol, ce n'est pas le fait des clients, mais bien des politiques et de SNCF !

Ensuite si SNCF n'a toujours pas pris en compte les délais incomprésibles (?!) du mode ferroviaire, cela frisse l'incompétence.

Les mises en service des matériels régionaux ne sont pas seulement du fait de la SNCF, souvent ce sont les régions qui poussent à la roue pour mettre du nouveau matos précipitamment en service justement pour faire de la comm, et en cas de déboires, cela retombe irrémédiablement sur le dos de la SNCF

  • J'aime 2
  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, ADC01 a dit :

Les mises en service des matériels régionaux ne sont pas seulement du fait de la SNCF, souvent ce sont les régions qui poussent à la roue pour mettre du nouveau matos précipitamment en service justement pour faire de la comm, et en cas de déboires, cela retombe irrémédiablement sur le dos de la SNCF

C'est bien pour cela que j'ai mis en avant les politiques et non la SNCF. Mais j'ai du mal à comprendre la passivité de SNCF, vu de l'extérieur, devant ces demandes et annonces du personnel politique annoncant des lendemains enchantés, alors que la réalité est un peu moins brillante. 

Et de fait, jusqu'à présent, meme si le matériel régional est financé par les régions et le service mis en place sous l'autorité de ces memes régions, la sélection des matériels, la mise en service (avec toutes les contraintes réglementaires), l'exploitation et l'entretien sont toujours éffectués par SNCF, donc difficile de se dédouaner de ces difficultés et ne rien en dire, c'est de fait les prendre, en partie, à son compte.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, Laroche a dit :

C'est bien pour cela que j'ai mis en avant les politiques et non la SNCF. Mais j'ai du mal à comprendre la passivité de SNCF, vu de l'extérieur, devant ces demandes et annonces du personnel politique annoncant des lendemains enchantés, alors que la réalité est un peu moins brillante. 

Et de fait, jusqu'à présent, meme si le matériel régional est financé par les régions et le service mis en place sous l'autorité de ces memes régions, la sélection des matériels, la mise en service (avec toutes les contraintes réglementaires), l'exploitation et l'entretien sont toujours éffectués par SNCF, donc difficile de se dédouaner de ces difficultés et ne rien en dire, c'est de fait les prendre, en partie, à son compte.

Bof, dans le jeu du lancer de patates chaudes tout le monde est expert à sa manière mais il me semble que Pepy était le champion du mea culpa.
Même quand il n'y pouvait rien.
Cela dit en multipliant les intervenants (ARAFER, EPSF, Etat, Régions, SNCF-que l'on peut mettre au pluriel…) il est évident que rien n'a été simplifié et que la dilution des responsabilités liée aux contraintes et calendriers des uns et des autres n'est pas faite pour y voir plus clair.
Difficile effectivement de s'y retrouver tant pour le voyageur que pour les différents intervenants (ce qui toutefois arrange certains d'entre eux).

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, Inharime a dit :

Difficile effectivement de s'y retrouver tant pour le voyageur que pour les différents intervenants (ce qui toutefois arrange certains d'entre eux).

Bah le voyageur lui ne demande pas grand chose en vérité, à part de le transporter d'un point A à un point B à un horaire affiché et ce, dans des conditions de confort acceptables.Mais si on lui promet la lune et qu'au final c'est la bouillie habituelle, pas étonnant qu'il ne manifeste pas sa joie dés qu'il croise un intervenant de cette usine à gaz qu'est devenu le chemin de fer.:sad:

  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Laroche a dit :

Bah le voyageur lui ne demande pas grand chose en vérité, à part de le transporter d'un point A à un point B à un horaire affiché et ce, dans des conditions de confort acceptables.Mais si on lui promet la lune et qu'au final c'est la bouillie habituelle, pas étonnant qu'il ne manifeste pas sa joie dés qu'il croise un intervenant de cette usine à gaz qu'est devenu le chemin de fer.:sad:

Je partage et l'utilisation du terme "chemin de fer "est judicieuse.

SNCF n'est qu'un des intervenants aux ordres.

Malheureusement ce sont certains de nos voyageurs qui le payent par de nombreux désagréments.

 

 

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que je ne comprends c'est que ce ne soit pas les constructeurs qui s'occupe de la validation de leur matériel, ce qui dervait bien sur etre le cas avant livraison.

Vous imaginer acheter une voiture neuve et la présenter vous même, a la DRIRE vous pouvoir être immatriculées ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, Albert-00 a dit :

Ce que je ne comprends c'est que ce ne soit pas les constructeurs qui s'occupe de la validation de leur matériel, ce qui dervait bien sur etre le cas avant livraison.

On a vu ce que ça donne avec le 737 max de Boeing .

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, TVM a dit :

On a vu ce que ça donne avec le 737 max de Boeing .

Vous déformez tout décidément, je parle de réaliser la validation auprès de l'EPSF sans que le client (la SNCF) n'est a le faire c'est ainsi que ça devrait être fait, livrer au client  un matériel homologué et prêt a rouler

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, Albert-00 a dit :

Vous déformez tout décidément, je parle de réaliser la validation auprès de l'EPSF sans que le client (la SNCF) n'est a le faire c'est ainsi que ça devrait être fait, livrer au client  un matériel homologué et prêt a rouler

les durées de mises au point sont bien trop longues pour être assurée seulement par le fournisseur avant livraison ..ou alors il n'y aura plus que des sillons pour la mise les mises au point .. 

 tous les matériels livrés et cela depuis ceux que j'ai vu dés les années 60 ont besoin de mises au points et de modifications pendant au mini 1 année.. un engin moteur n'est pas une voiture ni une machine a laver…. 

Modifié par jackv
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est difficilement compréhensible c'est pourquoi sur Paris-Chartres ils roulent à peu près correctement depuis quelques années maintenant, alors que sur la ligne R je lis partout que c'est une catastrophe. On parle de soucis de panto sous 1500V mais pourtant c'est la même configuration sur Paris-Chartres-Le Mans 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, connector a dit :

Ce qui est difficilement compréhensible c'est pourquoi sur Paris-Chartres ils roulent à peu près correctement depuis quelques années maintenant, alors que sur la ligne R je lis partout que c'est une catastrophe. On parle de soucis de panto sous 1500V mais pourtant c'est la même configuration sur Paris-Chartres-Le Mans 

En UM3 sur Paris Sud Est donc pas tout à fait la même configuration (ça consomme ces petites bêtes-là).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, connector a dit :

ça viendrait donc uniquement du fait que ça tire + de courant au même endroit la caténaire?

"Uniquement" je ne m'avancerai pas. Mais il y a clairement un problème d'alimentation électrique...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 28/02/2020 à 08:46, connector a dit :

Ce qui est difficilement compréhensible c'est pourquoi sur Paris-Chartres ils roulent à peu près correctement depuis quelques années maintenant, alors que sur la ligne R je lis partout que c'est une catastrophe. On parle de soucis de panto sous 1500V mais pourtant c'est la même configuration sur Paris-Chartres-Le Mans 

 

Le 28/02/2020 à 08:53, assouan a dit :

En UM3 sur Paris Sud Est donc pas tout à fait la même configuration (ça consomme ces petites bêtes-là).

UM2 ou UM3 ne doit pas avoir trop de conséquences sous la caténaire lourde 1500 V. En 25 kV, c'est autre chose (soulèvement de ficelle). L'augmentation de puissance appelée (50 %) concerne plutôt les sous-stations que le matériel roulant.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Bibloc a dit :

 

UM2 ou UM3 ne doit pas avoir trop de conséquences sous la caténaire lourde 1500 V. En 25 kV, c'est autre chose (soulèvement de ficelle). L'augmentation de puissance appelée (50 %) concerne plutôt les sous-stations que le matériel roulant.

 

On est d'accord : sur PSE (1500V) ce sont les IFTE qui ne sont pas assez dimensionnées...

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...