Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Prenez-vous le train de nuit ?


Votre usage des trains de nuit  

128 membres ont voté

  1. 1.

    • Oui, au moins une fois par semaine
      16
    • Oui, au moins une fois par mois
      44
    • Oui, au moins 2 fois par an
      41
    • Moins souvent
      24
    • Je n'ai jamais pris le train pour voyager en dehors de ma région
      3
  2. 2.

    • Oui, au moins une fois par semaine
      1
    • Oui, au moins une fois par mois
      3
    • Oui, au moins 2 fois par an
      30
    • Moins souvent
      71
    • Je n'ai jamais pris le train de nuit
      23
  3. 3.

    • Je préfère voyager de jour
      28
    • Je n'arrive pas à dormir dans un train
      17
    • Le confort et la propreté des voitures laissent à désirer
      28
    • Les horaires ne me conviennent pas
      10
    • Aucun train de nuit n'existe sur les trajets que j'emprunte habituellement
      82
    • J'ai peur d'être victime d'un vol ou d'une agression dans un train de nuit
      12


Messages recommandés

Curieusement le m^me péquin lambda ne fait aps autant de tamtam lorsque ce sont des produits ou des gammes entièes qui sont supprimés des hypermarchés......et pourtant les exemples sont bien plus nombreux que les trains de nuit suppriméset impactent d'avantage leur quotidien......mais cent réferences qui disparaissent incidieusement sur 15000 que compte en moyenne un hyper.....c'est moins voyant que 4 ou 5 trains de nuit sur une 30aine que compte l'éffectif européen.

L'hyper de toutes façons se rattrapera autrement...tout comme l'EF...... :Smiley_04:

Disgression sur la grande distribution...

Info d'autant plus interressante, que je n'ai rien constaté de truc 'qui me choque', donc c'est parfaitement etudié et organisé....ce qui ne m'etonne guère eut egard aux moyens dont disposent ces structures, jouant sur l'effet de masse de leur clientéle, pour mieux presser les producteurs, qui crevent d'une manière rapide ou plus lente....

les circuits dits courts, supprimant ces intermediaires ont moins de visiblité, sont une aventure reçente, et se heurterons aux budgets de deplacements des familles...

Fabrice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 316
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Publications qui font réagir

Ces sandwiches ne sont ni pires ni meilleurs que ceux vendus par milliers chaque jour dans les superettes, supermarchés et autres magasins (même sur les autoroutes). Et là personne ne se plaint. M

Le billet de train coûte, dans le cas que je cite au moins le même prix (effet TGV oblige) que lorsque cette relation était desservie en train de nuit. Mais sans train de nuit, cela impose de payer EN

Pourquoi améliorer les trains de nuit quand on veut purement et simplement tous les supprimer à terme?

Images publiées

Disgression sur la grande distribution...

Info d'autant plus interressante, que je n'ai rien constaté de truc 'qui me choque', donc c'est parfaitement etudié et organisé....ce qui ne m'etonne guère eut egard aux moyens dont disposent ces structures, jouant sur l'effet de masse de leur clientéle, pour mieux presser les producteurs, qui crevent d'une manière rapide ou plus lente....

les circuits dits courts, supprimant ces intermediaires ont moins de visiblité, sont une aventure reçente, et se heurterons aux budgets de deplacements des familles...

Fabrice

SNCF n'est aps en reste dans la méthode....on joue sur l'éffet de masse avec des billets faisant le grand écart, censé faire voyager plus de gens.....

on supprime ce qui pouvait être une solution pour certains faute de marges suffisantes......

mais comment fera t'on lorsquele voyage superflu ne trouvera plus grace aux yeux des consomateurs faute de budget ?

Parceque faut pas se leurrer va arriver un moment ou se déplacer (même pour 60 balles aller retour histoire de passer le week end ailleurs ) deviendra un luxe pour certains.....si on continue ainsi.

Vont les remplir avec qui leur rames Ouigo et autre TGV ?

le prix du voyage est une chose, mais si le séjour sur place coute 4 fois plus.....avec le gel persistant des salaires et les prélévements obligatoires qui en valeur absolue augmentent....le week end spécial parisien à 60 balles l'aller retour sur marseille va devenir un luxe pour certains (je pense aux jeunes trentenaires, et la population ciblée par ces offres.....). :Smiley_41: :Smiley_41:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Demain avec 9 autres personnes dont 6 qui ne l'ont jamais pris, je vous dirais les observations, mais pour aller en Maurienne de Bretagne l'offre était bien meilleur avant, j'espère que ça ne va pas les faire préférer le TGV pour les prochaines fois. ( suppression du Quimper Bourg St Maurice et suppression du Paris Modane)

Je n'ai pas connu les trains mentionnés, seulement le Lyon - Quimper à son trépas, mais le TGV est maintenant quasi-inévitable sur au moins un tronçon pour faire Bretagne - montagne.

J'avais oublié d'écrire les observations: je ne pense pas que ça sera renouvelé, pas assez de temps sur les couchettes et le changement de train à Chambéry à 5h00 du mat pas top.

une émission concernant la suppression des trains de nuit en Europe sur France Inter demain:

http://www.franceinter.fr/emission-allo-leurope-la-fin-des-trains-de-nuit-en-europe-sur-les-rails

C'est sûr que l'arrivée à Chambéry à 05h n'est pas agréable, mais cela permet d'arriver à Saint-Gervais à une heure raisonnable (et il faut du temps pour faire Chambéry - Saint-Gervais ...). L'idéal serait un bi-tranche avec Bourg-Saint-Maurice, mais c'est totalement utopiste. Je ne sais plus où j'ai lu il y a quelques mois un dossier passionnant sur le développement de la ligne de la Tarentaise, où il était mentionné un nombre hallucinant de trains de nuits, du point de vue du voyageur actuel.

C'est les hoteliers qui vont être ravis.... Le train de nuit évite quelques nuits d'hotels, quand même.... sans compter que les billets de TGV/ICE sont généralement bien plus chers que ne l'étaient les billets des trains de nuit en couchette.... Je ne parle même pas de voitures lits qui n'existent plus depuis des années, au moins en France... Les Euronight en Allemagne ont l'air de faire le plein...

A titre personnel s'il n'y a pas de train de nuit pour aller randonner, quand je suis en Bretagne ou à Paris, je renonce plutôt que de payer une nuit d'hôtel à l'aller et une au retour. Ce qui limite de fait actuellement au secteur de Saint-Gervais et la ligne entre Veynes et Briançon. Heureusement que je suis parfois en visite en Rhône-Alpes pour d'autres motifs !

Arrivera certainement le temps de bus de nuit... le confort sera encore pire qu'en voiture couchettes .

Mais nul doute que les solutions de transport, plus longues mais economiques, ont de beaux jours, ou de belles nuits, devant elles...

Il y a certainement un creneau, que les EF ne veulent developper pour raisons de marges faibles...

Fabrice

Pour avoir déjà fait deux trajets en car de nuit, c'est assez dur. Une fois pour aller en Pologne au départ de Lyon (impossible d'avoir une relation ferroviaire), une fois pour aller à Amsterdam, ne pouvant arriver de Bretagne à Paris assez tôt pour un train. Dans le premier cas c'était convivial (c'est déjà ça), dans le second certains passagers avaient visiblement consommé des substances mal tolérées jusqu'à vouloir s'en prendre au chauffeur (nous avons zigzagué sur l'autoroute, tout de même).

Nox, qui fait partie des voyageurs pour week-ends funs et l'assume ;-).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Maintenant faut aller vite, partout et tout le temps...

justement ça va plus vite avec le train de nuit,

j'ai déjà vu il y a une dizaine d'année être encore sur le chantier à 18h00 près de Pierrelatte et attendre mon collègue le lendemain avant 8h00 devant son chantier près de Nantes, en ayant fait Pierrelatte nouveau chantier en transport en commun dont train de nuit de Lyon à Nantes. Maintenant ça serait impossible de faire les même horaires en TGV; donc allez vite oui en journée mais bouger la nuit même en allant plus lentement ça peut faire arriver plus vite.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la renfe avait garé du matériel talgo de nuit faute de clientèle (crise économique) : toujours d'actualité ?

il y'avait le conseil général des hautes alpes qui voulait faire un train de nuit "haut de gamme" entre paris et briancon : plus de nouvelles depuis ....

le train de nuit soulève plusieurs problèmes :

- intimité (partage d'une cabine avec plusieurs personnes) : la solution c'est les cabines solo (sur talgo)

- sécurité : entre sid ahmed rezala et compagnie, ça n'a pas aidé pour la fréquentation ! (solution cabine solo + WC intégré)

- le personnel : il faut du personnel la nuit (ça coûte plus) et il faut le payer sur un temps plus important que le TGV (exemple paris marseille en tgv 3:20 et paris marseille de nuit c'est 7h30 - 8h00 de trajet ....)

- le matériel : on peut s'en servir la nuit uniquement (à moins que ce soit du matériel convertible)

et vu qu'on est à la ramasse pour renouveler le matériel ...

il faudrait améliorer les trains de nuit, c'est vrai

une expérimentation sur paris nice avec du talgo (loué à la renfe) pourrait faire changer d'avis sncf ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est évident qu'il y a une niche de clientèle pour les trains de nuit.... Comme pour le TGV, sur des relations à plus de 4h la ou il y a déjà des TGV. Ou sur des relations transversales dont la durée est actuellement dissuasive par le rail.

Mais.... Ça induit du personnel en gare pour les manœuvres aux terminus ou gares origines, voire changement de locs en cours de route, etc.... Des postes de personnels dont la boîte souhaite se débarrasser, car pour une ou deux utilisations quotidiennes. Seule solution: que les agents de manœuvre soient affectés au train, pour les éventuels rebroussement, échange de loc, voire manœuvre en cours de route comme à Dijon sur les actuels tranches Strasbourg et Luxembourg de et vers Nice.

Il y a aussi une niche de trafic peut être plus haut de gamme sur des relations choisies.... Une clientèle à forte contribution ou "affaire" avec du matériel disposant de cabines individuelles un ou deux lits, WC, etc.... Et une offre de restauration de qualité. Ça fait très Bisounours, sans doute, mais les Euronight en Allemagne, Suisse, Autriche, ne circulent pas à vide....

Vu qu'il n'y a presque plus de Fret, même la nuit sur les rails français, les sillons ne devraient pas être un problème majeur. Faut juste le vouloir..... Juste ça.....

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

. Seule solution: que les agents de manœuvre soient affectés au train, pour les éventuels rebroussement, échange de loc, voire manœuvre en cours de route comme à Dijon sur les actuels tranches Strasbourg et Luxembourg de et vers Nice.

La Renfe le fait sur ses trains de jour, je pense aux Alvia et Arco

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Sinon, pour éviter les coupes/accroches, une loc à chaque bout avec liaison MUX ou par radio (mais investissement + homologation à faire...), comme ça, pas de problème de rebroussement. Par contre, ça fait du poids mort si on emmène le tout à Briançon, mais bon, vu que l'on ne fait plus rien en dehors du TGV...

++

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
une expérimentation sur paris nice avec du talgo (loué à la renfe) pourrait faire changer d'avis sncf ...

Ah, donc "comique" c'est ton vrai métier :Smiley_40:

pépy a déja eu du mal à bouter hors de france cette saloperie de train pas alstom/bombardier qui lui filait des boutons, alors on est pas près d'en revoir sur nos lignes.

Quant aux trains de nuit, pourquoi pas, mais en tgv.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, donc "comique" c'est ton vrai métier :Smiley_40:

pépy a déja eu du mal à bouter hors de france cette saloperie de train pas alstom/bombardier qui lui filait des boutons, alors on est pas près d'en revoir sur nos lignes.

Quant aux trains de nuit, pourquoi pas, mais en tgv.

j'essaie de faire rire lapleunicheuse mais parfois j'y arrive pas (je m'entraîne sur le forum ....les modos vont A-DO-RER !)

le talgo de nuit c'est pas confortable ? (jamais pris !, pas plus que le tgv de nuit d'ailleurs)

Pepy ? c'est normal c'est pas une Pépy-te :biggrin: ! (votre réaction à la lecture de cette phrase : :dry: "mais quelle blague de m....")

PS : pourtant si la sncf achète Talgo ça me choquerait pas ! la renfe a bien acheter ses premiers TGV chez Alstom .... pas comme l'allemagne ...

Modifié par paulolau
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les TGV de nuit, ça existe déjà sur Paris - Bourg St Maurice l'hiver.... Un TGV qui ne fait pas le moindre mètre sur Ligne à grande vitesse d'ailleurs et met près de 10'heures pour le parcours..... Et les clients arrivent tout pliés de partout, mal de jambe et de dos, mais prêts pour passer la journée sur les pistes.... Tellement mieux qu'une rame classique ou l'on pouvait être allongé....

Mais comme on l'a évoqué, une bonne partie de ces matériels classiques ne servaient que deux ou trois nuits par semaine et se trouvaient garés le reste du temps.... Ça a un coût certain. Alors que les TGV de nuit, ça rentabilise l'utilisation de certaines rames plutôt que de les laisser sans rouler la nuit.

  • J'adore 6
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les TGV de nuit, ça existe déjà sur Paris - Bourg St Maurice l'hiver.... Un TGV qui ne fait pas le moindre mètre sur Ligne à grande vitesse d'ailleurs et met près de 10'heures pour le parcours..... Et les clients arrivent tout pliés de partout, mal de jambe et de dos, mais prêts pour passer la journée sur les pistes.... Tellement mieux qu'une rame classique ou l'on pouvait être allongé....

Mais comme on l'a évoqué, une bonne partie de ces matériels classiques ne servaient que deux ou trois nuits par semaine et se trouvaient garés le reste du temps.... Ça a un coût certain. Alors que les TGV de nuit, ça rentabilise l'utilisation de certaines rames plutôt que de les laisser sans rouler la nuit.

Il y a aussi la possibilité, comme sur Paris - Toulouse, de faire rouler une rame de nuit le jour.

Modifié par Inharime
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a aussi la possibilité, comme sur Paris - Toulouse, de faire rouler une rame de nuit le jour.

Oui!!! Mais entre l'idée de base et Chevalier et Laspasles, le dossier innovation, et la concrétisation, il a fallu 20 ans.... Dans 20 ans, il y'a longtemps que les dernières voitures Corail auront été transformées en boîtes de conserve. Modifié par CRL COOL
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui!!! Mais entre l'idée de base et Chevalier et Laspasles, le dossier innovation, et la concrétisation, il a fallu 20 ans.... Dans 20 ans, il y'a longtemps que les dernières voitures Corail auront été transformées en boîtes de conserve.

C'est vrai. Depuis que j'ai quitté la SNCF j'ai perdu cette notion du temps... mdrmdr

  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, mon avis,

Le train de nuit, il a servit surtout quant je ne voulais pas rester sur PARIS faire la fête mais que j'étais capable de le prendre pour aller...faire la fête en province!

Bon plus serieusement, je dors mieux en CORAIL ou TGV que sur une couchette avec 6 personnes dans le compartiment et un matelas en mousse de 10cm. Et puis, les recontres...plus facile en compartiment seconde de CORAIL+ un vendredi au départ de PARIS vers 18h que dans un vieux train de nuit!

J'étais contre, mais finalement, faire rouler des TGV voire des CORAIL classique ou TEOZ de nuit, si on peut incliner les sièges et avoir extinction des feux, c'est parfois plus confortable et plus agréable que le compartiment avec maman papa bébé ou vive la retraite...elle est ou la gare ou on descend!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour tous les trains de nuit que j'ai fait, rien à redire sur mes compagnons de voyage d'un soir. C'était souvent assez convivial au départ, puis tout le monde allait gentiment se coucher. Le pire souvenir : l'arrivée à 4h15 du matin à Souillac, c'est un peu tôt, il faisait froid, et il n'est plus possible de s'allonger correctement sur les bancs de la gare.

Nox

  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui!!! Mais entre l'idée de base et Chevalier et Laspasles, le dossier innovation, et la concrétisation, il a fallu 20 ans.... Dans 20 ans, il y'a longtemps que les dernières voitures Corail auront été transformées en boîtes de conserve.

Attention, si il y a le moindre rebroussement sur le trajet, c'est rame réversible obligatoire (on ne va tout de même pas payer un gars en horaires de nuit pour quelques glandus qui vont au ski).

A la belle époque des trains qui transportaient encore des voyageurs et pas des clients, il existait souvent plusieurs solutions de trajet et de confort. Des places assises de nuit, salle ou compartiments, des inclinables, des cabine-8, des couchettes avec ou sans clim... on arrivait toujours à trouver son petit confort. Puis il a fallu "rationaliser".

Ca me rappelle un dimanche soir à montparnasse (à la fin du siècle dernier), un métro qui se traîne et je loupe de peu le dernier tgv pour bordeaux... Un peu énervé je demande au préposé à quelle heure part le train de nuit pour la cité aquitaine. Il me répond sèchement "prochain tgv demain à 6h20". J'ai du me débrouiller pour fabriquer mon train de nuit, à coups de correspondances insensées dans des contrées inhospitalières et parfois même non électrifiées. Mais j'ai réussi, et j'ai même dormi quelques heures dans les sièges moëlleux d'une UIC 1ere. Impossible à réaliser de nos jours.

Quelques années plus tard en allemagne, alors que je viens de m'évader d'un stalag en bavière, j'atteins Munich avec mon baluchon et je tente d'y trouver un train pour la france, un peu comme fernandel dans la vache et le prisonnier.... sans grand espoir en plein mois de juillet et au milieu d'une coupe du monde de football. A ma grande surprise, un train de nuit, avec quelques compartiments vides, m'amène tranquillement à Paris. Impossible à réaliser de nos jours.

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le Paris-Bordeaux, c'est vrai que ça doit se faire rare, mais pour les trains de nuit en Allemagne, ca se trouve encore.

Je me souviens avoir fait l'an dernier Gottingen-Paris en train de nuit (ca devait être le Hambourg-Paris ou le Berlin-Paris). Et le Paris Munich existait encore il y a cinq ans, je me souviens très bien d'un voyage allongé dans mon duvet sur la plateforme sous mon vélo !

Pour répondre au sujet, ca m'arrive de prendre le train de nuit, principalement le Paris-Cerbère pour rendre visite à des amis le week end à Toulouse ou Argelès, mais également le Briancon - Paris qui me dépose directement chez mes aieux aux Aubrais. D'ailleurs, il est supprimé ce mois ci !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mes voyages en trains de nuit :

Paris Hambourg,

Paris Copenhague,

Stockholm Narvik,

Moscou Penza,

Narbonne Paris,

Paris Nice,

Briançon Paris,

Paris Francfort,

Prague Paris,

Béziers Paris,

Paris Aurillac,

Paris St Jean de Luz,

Paris Strasbourg,

Paris Modane,

Paris St Gervais,

Oslo Bergen,

Oslo flam,

Paris Quiberon,

Paris St Gilles croix de vie,

A une époque s'étalant sur 40 ans environ et avec des WL et CC variés.

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les TGV de nuit, ça existe déjà sur Paris - Bourg St Maurice l'hiver.... Un TGV qui ne fait pas le moindre mètre sur Ligne à grande vitesse d'ailleurs et met près de 10'heures pour le parcours..... Et les clients arrivent tout pliés de partout, mal de jambe et de dos, mais prêts pour passer la journée sur les pistes.... Tellement mieux qu'une rame classique ou l'on pouvait être allongé....

Mais comme on l'a évoqué, une bonne partie de ces matériels classiques ne servaient que deux ou trois nuits par semaine et se trouvaient garés le reste du temps.... Ça a un coût certain. Alors que les TGV de nuit, ça rentabilise l'utilisation de certaines rames plutôt que de les laisser sans rouler la nuit.

Un ami commun l'avait fait avec un TGVA il y a quelques années.

Plus de possibilité de mettre l'éclairage de nuit depuis Lacroix.

L'ASCT était bien triste pour ses passagers qui avaient la lumière dans la tronche.

C'est long comme parcours mais Beaufort à l'arrivée, alors.

Modifié par aldo500
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 année plus tard...
Sur 14/10/2014 19:39:07 , Sirarvel a déclaré:

Pour le Paris-Bordeaux, c'est vrai que ça doit se faire rare, mais pour les trains de nuit en Allemagne, ca se trouve encore.

Pour répondre au sujet, ca m'arrive de prendre le train de nuit, principalement le Paris-Cerbère pour rendre visite à des amis le week end à Toulouse ou Argelès, mais également le Briancon - Paris qui me dépose directement chez mes aieux aux Aubrais. D'ailleurs, il est supprimé ce mois ci !

Non non, ça existe toujours, Voyages-SNCF.com propose de faire Paris-Bordeaux par le train de nuit Paris-Toulouse dép. 22.43 jusqu'à Montauban puis le premier TGV Toulouse-Paris, arrivée Bordeaux 8.13. Et l'inverse est possible de même. Je l'ai fait deux fois.

Sinon, le Briançon-Paris existe toujours, il n'est jamais passé par Les Aubrais ceci dit (vous confondez avec le Luchon-Paris j'imagine). Son dernier arrêt commercial avant Paris (Austerlitz) est Crest, dans la Drôme. Ensuite il a un arrêt de service à Valence, où on lui accroche les voitures du Nice-Paris, puis un autre arrêt de service à Dijon (changement de personnel en général).

Les jours d'affluence (ski) il est autonome et dans ce cas peut ne faire qu'un seul arrêt de service à Lyon (généralement Part-Dieu, parfois Perrache). Il peut ensuite passer par Châlon-sur-Saône ou par Louhans selon les fois. De même entre Montereau et Melun il passe indifféremment par Héricy ou par Fontainebleau, sans arrêt bien entendu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...